AccueilPortailChatboxRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -40%
-40% Polo Lacoste – imprimé crocodile ...
Voir le deal
72 €

 

 Warhammer 40 000 : l'Aube de Feu - La porte des ossements

Aller en bas 
AuteurMessage
Artheval_Pe
Chief of Spatial Operations
Chief of Spatial Operations
Artheval_Pe

Nombre de messages : 3417
Masculin Age : 30
Localisation : Paris

Warhammer 40 000 : l'Aube de Feu - La porte des ossements Empty
MessageSujet: Warhammer 40 000 : l'Aube de Feu - La porte des ossements   Warhammer 40 000 : l'Aube de Feu - La porte des ossements EmptyMar 20 Juil 2021 - 10:57

Warhammer 40 000 : l'Aube de Feu - La porte des ossements 40k_la10


Roman de Andy Clark
Traduction en français : Loïc Masson
Titre original : Dawn of Fire: The Gate of Bones
Première publication : Black Library (6 février 2021)
Publication en français : Black Library (16 avril 2021)
528 pages


Tome 2 de la série l'Aube de feu
Tome 1 : Le fils vengeur



Résumé éditeur :
"La Croisade Indomitus commence, et des flottes entières d'immenses vaisseaux quittent Terra pour accomplir une quête cruciale, stabiliser l'Imperium Sanctus suite à la Grande Faille. Sitôt revenu, le Primarque Roboute Guilliman conduit une force d'envergure vers le monde-sanctuaire de Gathalamor, d'où des itinéraires stables à travers le warp permettront à la flotte de se porter au secours de la moitié sud de l'Imperium.

Mais de graves nouvelles parviennent au Régent Impérial. Des avertissements de la part d'un peuple très ancien, et un silence troublant de l'armée chargée de tenir Gathalamor en attendant sa venue, poussent Guilliman à dépêcher sur place une mission de reconnaissance. À sa tête, le capitaine-rempart Achallor de l'Adeptus Custodes.

Achallor découvre un monde au bord du gouffre, où les forces impériales sont en déroute et où les sinistres agents d'Abaddon le Fléau ont exhumé un mal antique. Une arme qui pourrait menacer le Primarque, voire le Trône de Terra…"


_________________
Stargate Earthling Fleet
Revenir en haut Aller en bas
Artheval_Pe
Chief of Spatial Operations
Chief of Spatial Operations
Artheval_Pe

Nombre de messages : 3417
Masculin Age : 30
Localisation : Paris

Warhammer 40 000 : l'Aube de Feu - La porte des ossements Empty
MessageSujet: Re: Warhammer 40 000 : l'Aube de Feu - La porte des ossements   Warhammer 40 000 : l'Aube de Feu - La porte des ossements EmptyJeu 22 Juil 2021 - 1:55

Après Le fils vengeur, la saga l'Aube de feu continue de conter la fameuse croisade Indomitus lancée à travers la galaxie du 41ème millénaire.

Avec La porte des ossements, Andy Clark propose une suite indirecte au roman de Guy Haley. Si l'on retrouve un peu par nécessité certains des protagonistes incontournables de l'époque (le primarque Roboute Guilliman, le tribun Colquan de l'Adeptus Custodes), la plupart des personnages déjà rencontrés sont mis de coté au profit de nouveaux protagonistes. On découvre ainsi qu'à l'inverse de l'Hérésie d'Horus dont les trois premiers romans suivaient les mêmes personnages, le cycle de l'Aube de feu sera fait d'histoires bien distinctes les unes des autres.

Néanmoins, l'intrigue se déroule peu après les évènements du premier roman, autour et sur la planète de Gathalamor, planète sainte et bastion de ecclésiarchie (l'Adeptus Ministorum) qui a été envahie par les forces du Chaos et où seuls quelques irréductibles résistent encore et toujours à l'envahisseur. Au delà de l'importance stratégique de la planète eut égard à l'accès de son système aux courants du Warp, celle-ci inquiète également en raison de présages préoccupants qui l'entourent et laissent penser que le Chaos entend se servir de ce lieu.

La porte des ossements est un roman qui a un peu de mal à démarrer. En effet, le début du roman est consacré à de l'exposition, à dérouler du lore. C'est à la fois nécessaire pour le lecteur ne connaissant pas par cœur la longue histoire de l'Imperium durant les dix précédents millénaires, et pour replacer certains éléments dans leur contexte. Malheureusement, Andy Clark n'a pas toujours le niveau de finesse idéal pour exposer tout cela, et une bonne partie du début du roman, de ses dialogues aux descriptions, apparaît un peu contraint. On oscille ainsi entre dialogues peu naturels, scènes peu engageantes et descriptions assommantes.

Mais assez rapidement, le roman prend son élan et parvient à dérouler son intrigue, avec quelques réelles qualités. D'abord, en choisissant de suivre plusieurs personnages du Chaos, il permet de se glisser dans leur psychologie et de leur donner un peu de profondeur, loin des bêtes sauvages pour lesquelles on peut les prendre de loin. On découvre ainsi leurs motivations, leurs aspirations, mais aussi leur cynisme, leurs regrets et la manière toute singulière dont ils peuvent voir leurs ennemis et la galaxie. De ce côté-là, même si on ne coupera pas parfois aux clichés, le roman est intéressant.

Ensuite, en choisissant de suivre d'abord des personnages humains, on a accès à une profondeur émotionnelle un peu intéressante, qui fait parfois défaut dans les romans complètement centrés sur des Space Marines. On y découvre un Général épuisé par la guerre et attentif à ses hommes, une Chanoinesse des Sœurs de Bataille dévote mais pas complètement fanatique, ou encore une Sergent éclaireur experte mais bien faible au milieu des horreurs du Chaos. Certains personnages sont néanmoins trop peu exploités et auraient peut-être mérités de ne pas être suivis directement, tels le Sergent Lucerne des Space Marines ou la noble pilote de Chevalier. Ou plus exactement, cette dernière aurait mérité d'être développée de manière plus intéressante au vu du traitement qui finit par lui être réservé et qui tombe émotionnellement un peu à plat.

La partie la plus intéressante pour moi fut contre toute attente celle consacrée aux personnages de l'Adeptus Custodes, parce que c'était la première fois que je les lisais dans un roman Warhammer. Or ces surhommes surpuissants ont un point de vue très très singulier dans la galaxie. Et s'ils sont des guerriers incomparables, on se surprend à leur trouver des côtés très humains malgré leur puissance. Leurs dialogues livrant leur vision politique de l'état de l'Imperium ou des évènements auxquels ils assistaient sont peut-être les moments les plus intéressants du roman. On a tendance à oublier qu'ils sont autant de fins esprits que guerriers, qu'ils ont pour certains connu l'Empereur avant qu'il monte sur le Trône d'or.

C'est un peu dommage qu'Andy Clark n'ait pas réussi à donner à ce tome la dimension plus politique qui aurait pu l'élever un peu. Car La porte des ossements est surtout l'histoire de batailles, d'une guerre féroce menée sur Gathalamor, où les descriptions de mouvements de forces et de combats constituent l'essentiel du volume de pages. Or ces affrontements sont plutôt intéressants, mais finissent par virer à l'overdose tant la forme du roman trouve ses limites pour narrer ce type d'évènements. Il faut clairement pousser un peu pour arriver au bout, dans un dernier tiers du livre où le suspense sur les grands évènements a quasiment disparu, ne laissant le doute que sur le destin de personnages qu'on ne connait finalement pas tant que ça après 400 pages.

Ce n'est donc pas un mauvais roman, loin de là, mais je ne le conseillerais qu'aux réels amateurs de l'univers de Warhammer 40 000, et particulièrement à ceux ayant envie de voir l'Adeptus Custodes, l'Adepta Sororitas, les Chevaliers ou un régiment Mordian en action. Pour les autres, c'est divertissant, mais ça n'apporte rien à la science fiction au sens large.

_________________
Stargate Earthling Fleet
Revenir en haut Aller en bas
 
Warhammer 40 000 : l'Aube de Feu - La porte des ossements
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Multivers :: .:: Les fictions en particulier, classées par genre, par style ou par thème ::. :: Space Opéra, Planet Opéra, Thématique espace et/ou E.T :: Les oeuvres : littérature, bande dessinée, autres arts graphiques...-
Sauter vers: