AccueilPortailChatboxCalendrierFAQGroupesRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 La Terre dans l'univers Alien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon


Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 26
Localisation : Amiens

MessageSujet: La Terre dans l'univers Alien   Lun 8 Déc 2008 - 17:13

Il y a environ 300 mondes habités à l'époque de Aliens et Alien 3, établis main dans la main (du moins pour les mondes Humains) par l'administration coloniale et les méga-corporations, dont bien sûr la Weyland-Yutani. ("build better worlds")

Mais je me pose surtout la question de ce qu'est devenue la Terre, aux deux époques observées: celle de Alien/Aliens/Alien 3, et celle d'Alien 4, 200 ans plus tard.

L'ambiance générale va à la rouille, à la graisse, aux formes sombres et mécaniques...

Il semble évident que nous avons là un avenir en forme de très mauvais capitalisme... de véritables états-corporations rendent leur justice, espionnent avec des androïdes, colonisent des planètes pour eux-mêmes et n'en ont rien à foutre de leurs employés, au point de les sacrifier sur l'autel du fric si nécessaire... (nécessaire selon les PDG) On entrevoit aussi de l'injustice sociale avec les paies de Brett et Parker, etc. Aux vues des pratiques de la W-Yutani, j'imagine une société où les ouvriers et autres non cadres ne jouissent pas de beaucoup de droits ou d'espoirs d'avenir.

Je vois la période historique Alien/Aliens/Alien 3 selon deux optiques différentes...

La première est fidèle à l'ambiance générale telle qu'elle a très probablement été pensée en 1979. La Terre est morte, la faune et la flore en voie de disparition, et des mégapoles viciées et surpeuplées, à la Blade Runner ou Judge Dredd, se dressent au milieu d'un monde désertique et pollué où les nuages toxiques provoquent une nuit perpétuelle. Un peu comme ce que l'on voit dans Matrix ou Terminator...
Radiations, pollutions, famines, pandémies, répondent au crime et à l'hostilité du climat social. Surtout chez les classes sociales qui vivent dans les ruines, les bidonvilles... qui sait, il y a peut-être même des mutants à cause de la radioactivité et de la pollution, comme dans Total Recall.
L'émigration sur les autres planètes pourrait être encouragée par l'état. (qui semble exister toujours, mais un peu fantoche face au pouvoir des firmes)

La seconde est plus axée sur l'évolution réelle du monde, avec la technologie esthétiquement plus belle et les lobbyings écologiques de plus en plus marqués...
écologiquement, la nature sur Terre pourrait alors avoir été préservée, et il s'y dresserait des métropoles propres et épurées type A.I, Minority Report ou encore I, Robot... cependant, cela ne changerait rien à l'état de la société; puisque la Weyland-Yutani et ses homologues, qui tirent les ficelles des bourses, des marchés et de la pub d'un côté, financent les campagnes des politiciens corrompus, achètent les médias et font pression sur les juges de l'autre, enfilent des gants de velours pour supprimer la démocratie et l'égalité sans avoir l'air de le faire...

Ce que j'ai dû mal à caser dans tout ça, c'est la composante cyber. Oui, le paysage Humain dans Alien est bien cyberpunk, avec ses mégacorporations tueuses, ses androïdes et ses I.A, mais il faut bien avouer que des espèces de minitels énormes aux bruits déplaisants, où tout est écrit en blanc sur fond noir, ça ne fait pas très "Apple" tout ça!^^ Difficile d'imaginer une informatique, un monde virtuel très développé dans Alien... il me semble que cet univers, avec ses formes fonctionnelles et mécaniques, ne semble pas vraiment "configuré" pour pouvoir accueillir des univers virtuels.

Quant à la Terre dans Alien 4... il est clair qu'il s'est passé quelque chose de très grave. Voici ce qu'il reste de Paris:



On peut donc envisager, soit une ou plusieurs guerres totales, voire nucléaires, soit un abandon de certaines zones à la suite de bouleversements climatiques, de pics de pollution, ou encore d'épidémies.

On sait également que l'Afrique du sud est une zone inhabitée.

Un autre point que je trouve lourd de sens, c'est le fait que quand l'Auriga est en passe de se crasher sur la Terre, aucun vaisseau spatial, aucun missile, ne vient à sa rencontre... il y a autant de réactions à ce cataclysme imminent que si l'Humanité était encore au néolithique... comme si l'état lui-même était pauvre, en ruines. J'ai du mal à croire que 200 ans après Alien 2 et 3, (j'ignore quand se déroule ces derniers mais ça ne doit pas être en 2020) les radars, les télescopes, etc, ne soient pas assez avancés pour repérer l'Auriga, même s'il vient d'arriver... puis envoyer des torpilles, des chasseurs, ou quelque chose, détruire ce machin de plus d'un kilomètre de long, que je soupçonne bourré de réacteurs atomiques, de substances chimiques, etc... qui est sur le point de se crasher en anéantissant un peu plus encore des pans entiers de l'écosystème...

(Ceci dit, en ce qui concerne l'armement spatial, je me suis souvent demandé si les Sulaco et autres Auriga valaient quelque chose en combat spatial (mitrailleuses, canons, missiles, etc) ou s'ils ne faisaient office que de transporteurs...)

Quoi qu'il en soit, voilà pourquoi je me demande si dans Alien 4 on a pas affaire à un empire de rats, à des implantations Humaines qui ne sont en réalité qu'une poignée de bunkers souterrains, à la manière du film "l'armée des douze singes"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artheval_Pe
Chief of Spatial Operations
Chief of Spatial Operations


Nombre de messages : 2228
Masculin Age : 25
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La Terre dans l'univers Alien   Mer 10 Déc 2008 - 17:18

Sujet intéressant et qui pose des questions intéressantes.
Heureusement, on a apparemment quelques bases pour répondre, je pense.
Concernant l'hypothèse d'un monde désertique et polué, je pense qu'on peut l'exclure, d'après les éléments du début d'Aliens. La fille de Ripley habite toujours sur Terre, dans le Wisconsin, et on peut voir sur sa photo de la végétation (apparemment des arbustes) derrière, et elle est éclairée par une lumière brillante, apparemment naturelle.
Le Wisconsin n'est pas une région spécialement peuplée, donc si la terre était devenue réellement hostile, la fille de Ripley serait probablement allée vivre ailleurs, dans une ville. De plus, on peut voir qu'elle porte des colliers autour du cou, ce qui n'est pas spécialement un signe de pauvreté. L'état des ressources sur terre n'avait pas conduit au rationnement, les ornements (même si très modestes dans ce cas) existant toujours. De plus, de par son expression, elle donne l'impression d'une personne heureuse, ce qui laisse penser que ses conditions de vie étaient bonnes.
Du reste, je ne pense pas trop à l'hypothèse I Robot, mais plus AI (pas spécialement épurées, les métropoles dans ce film, d'ailleurs). En gros un futur comme prolongement de notre civilisation actuelle, ayant connu une évolution technologique, mais pas spécialement de transformations considérables. Il existe toujours des riches, des pauvres, des campagnes et des villes, simplement la technologie a évolué et on peut voyager ailleurs.

Citation :
puisque la Weyland-Yutani et ses homologues, qui tirent les ficelles des bourses, des marchés et de la pub d'un côté, financent les campagnes des politiciens corrompus, achètent les médias et font pression sur les juges de l'autre, enfilent des gants de velours pour supprimer la démocratie et l'égalité sans avoir l'air de le faire...
C'est intéressant, mais je trouve que tu pousses la spéculation un peu loin. Certes la Weyland-Yutani est une mégacorporation poubelle, mais on n'a pas réellement d'informations sur le régime politique sur terre, sa réelle influence sur les hommes politiques etc... Durant l'enquête contre Ripley, par exemple, même si l'issue est assez ennuyeuse pour la personnage et injuste de plus, celà ressemblait à une version soft de ce qui peut arriver de nos jours. En tout cas en ce qui concerne le comportement des responsables présents.

Citation :
L'ambiance générale va à la rouille, à la graisse, aux formes sombres et mécaniques...
Vrai, sur le cargo, dans la colonie inachevée et surtout dans Alien 3. Mais les intérieurs de la station Gateway sont par exemple plutôt aseptisés, avec quelques arbutes par-ci par là. Celui du Sulaco ressemble à l'intérieur d'un confortable navire de guerre, etc... L'ambiance rouille, graisse et mécanique est présente dans les deux premiers films, mais dans un contexte où on s'y attend, de manière disons normale (c'est à dire qu'on imagine pas un futur aseptisé, mais plutôt où ce genre de choses n'ont pas changées). C'est vraiment dans Alien 3 que c'est prépondérant, et par la suite dans le 4.


Citation :
(Ceci dit, en ce qui concerne l'armement spatial, je me suis souvent demandé si les Sulaco et autres Auriga valaient quelque chose en combat spatial (mitrailleuses, canons, missiles, etc) ou s'ils ne faisaient office que de transporteurs...)
On peut voir des canons sur le dessus du Sulaco. Probablement des railguns. Les personnages indiquent aussi qu'ils disposent de nombreuses armes lourdes, dont nucléaires. Donc même si le Sulaco n'a pas l'air prévu pour du combat très très intense, il est assez armé pour se battre.

Enfin, concernant la Terre dans Alien 4, j'ai tout simplement l'impression qu'elle est abandonnée, et que l'Auriga traine justement par là parce que c'est un coin tranquille et discret. Quant à savoir ce qui est arrivé, difficile à dire. Vu la fin, l'air semble respirable, etc...
Il est donc probable que la planète ait été abandonné car vidée de ses ressources, ou car l'humanité aurait trouvé de nouveaux foyers ailleurs. Il se peut que celà soit également un problème de pollution de la biosphère et de réchauffement important (le désert à Paris, quand même...). Avec une atmosphère, des sols et l'eau, y compris des océans, pollués, il peut sembler logique que l'humanité soit partie, l'agriculture devenant impossible sur Terre, la planète devenant plus un fardeau de par son état (qui aurait nécessité que tout soit amené d'ailleurs), et que la planète ait au final été complètement évacuée.
L'état de Paris fait par exemple penser à une ville abandonnée depuis plusieurs siècles, pas qui aurait subi un cataclysme.
De plus, le chef contrebandier dit qu'ils opèrent "outside of regulated space", hors territoire de l'humanité, donc. Ce qui là encore amène à penser que la terre est belle et bien tout simplement abandonnée depuis longtemps.


Donc un empire des rats sur terre, des gens qui seraient restés malgré l'hostilité et le danger ? J'ai du mal à imaginer mais pourquoi pas ?
Cependant, à l'échelle de l'humanité dans les étoiles, il semble bien qu'on n'en soit pas tout à fait là. Même si l'équipage de l'Auriga est un peu restreint, ils ne semblent pas manquer de moyens, surtout par la présence d'un gros vaisseau médical envoyé officiellement inutilement dans une région inhabitée, avec un général trois étoiles à sa tête.

_________________
Stargate Earthling Fleet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gamers.fr
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon


Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 26
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: La Terre dans l'univers Alien   Dim 14 Déc 2008 - 23:55

Citation :
Concernant l'hypothèse d'un monde désertique et polué, je pense qu'on peut l'exclure, d'après les éléments du début d'Aliens. La fille de Ripley habite toujours sur Terre, dans le Wisconsin, et on peut voir sur sa photo de la végétation (apparemment des arbustes) derrière, et elle est éclairée par une lumière brillante, apparemment naturelle.
Le Wisconsin n'est pas une région spécialement peuplée, donc si la terre était devenue réellement hostile, la fille de Ripley serait probablement allée vivre ailleurs, dans une ville. De plus, on peut voir qu'elle porte des colliers autour du cou, ce qui n'est pas spécialement un signe de pauvreté. L'état des ressources sur terre n'avait pas conduit au rationnement, les ornements (même si très modestes dans ce cas) existant toujours. De plus, de par son expression, elle donne l'impression d'une personne heureuse, ce qui laisse penser que ses conditions de vie étaient bonnes.
ça se tient, et c'est bien argumenté... j'avoue que je n'avais jamais songé à analyser cette photo d'Amanda Ripley, pourtant déterminante. Tu m'as convaincu de me concentrer vers ma seconde représentation, que je préférais dés le début.

Citation :
C'est intéressant, mais je trouve que tu pousses la spéculation un peu loin. Certes la Weyland-Yutani est une mégacorporation poubelle, mais on n'a pas réellement d'informations sur le régime politique sur terre, sa réelle influence sur les hommes politiques etc... Durant l'enquête contre Ripley, par exemple, même si l'issue est assez ennuyeuse pour la personnage et injuste de plus, celà ressemblait à une version soft de ce qui peut arriver de nos jours. En tout cas en ce qui concerne le comportement des responsables présents.
Je vois la chose ainsi parce que tout de même, la W-Yutani implante ses propres colonies seule ou presque, possède une armée, et surtout, (et c'est le point déterminant de mon sentiment) elle possède des pénitenciers! Dont les détenus criminels au passé particulièrement chargé sont surveillés par des salariés de la W-Yutani...
Le jour où les corporations commerciales auront de telles attributions, je craindrais pour l'intégrité de la sphère politique! clin d'oeil

Quant à l'enquête, je ne suis pas d'accord. Elle est pour moi, au contraire, un élément dans mon sens, du même calibre que le bagne que possède la W-Y.
Que les ronds de cuir au début de Aliens soient en train de couvrir sciemment les actions de leurs prédécesseurs, ou qu'ils soient dubitatifs parce que le conseil d'administration de 57 ans plus tôt aurait effacé toute trace de l'affaire du signal alien et du Nostromo, reste que rien dans cette entrevue ne tient la route, à cause d'un point central:
C'est le fait que Ripley est licenciée pour avoir commis une "grave erreur de jugement", mais personne ne se demande à aucun moment ce que devient l'équipage du Nostromo là-dedans... puisque l'Alien est une vaste fumisterie, sont-ils tous morts lorsque Ripley a commis une "grave erreur de jugement"? Faut croire que non, vu qu'elle n'est pas poursuivie pour cela... mais alors pfuit, envolé l'équipage, hors de l'espace-temps. Par la grâce du saint esprit...

Un procès aussi risible doit selon moi démontrer la faiblesse d'un hypothétique état central, pour n'avoir rien à redire à des conclusions aussi bancales quant bien même elle concerne la disparition de 6 citoyens...

Citation :
Vrai, sur le cargo, dans la colonie inachevée et surtout dans Alien 3. Mais les intérieurs de la station Gateway sont par exemple plutôt aseptisés, avec quelques arbutes par-ci par là. Celui du Sulaco ressemble à l'intérieur d'un confortable navire de guerre, etc... L'ambiance rouille, graisse et mécanique est présente dans les deux premiers films, mais dans un contexte où on s'y attend, de manière disons normale (c'est à dire qu'on imagine pas un futur aseptisé, mais plutôt où ce genre de choses n'ont pas changées). C'est vraiment dans Alien 3 que c'est prépondérant, et par la suite dans le 4.
Vrai. (Tu oublies de citer Hadley's Hope, dans la lignée de la station d'Outland, pour les coins pourris genre Nostromo et Fury161)

Mais même si Gateway est effectivement propre, et réussie à sa manière, cela reste une beauté brute, anguleuse et sinistre, à la manière de l'architecture Impériale de Star Wars.



Pas trés épuré ni très harmonieux... Le coup d'avoir les compartiments asymétriques, il fallait quand même oser.
Bon, c'est une remarque purement esthétique, sans lien avec la question de l'état de la Terre et de la puissance de la Weyland^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Celticant
Chrysalide Astéroïdale
Chrysalide Astéroïdale


Nombre de messages : 58
Masculin Age : 25

MessageSujet: Re: La Terre dans l'univers Alien   Sam 20 Juin 2009 - 12:55

Très intéressant tout cela. Personnellement, j'apporte peu d'intérêt à la fin de
Alien Resurrection en Special Edition qui d'ailleurs ne figure pas dans la
theatrical version de 1997.
Pour moi la terre est à peu près tel qu'elle est aujourd'hui bien qu'elle soit
modernisée.
Quoiqu'il sen soit, dans ALIENS, Gateway Station semble être la "capitale"
de la plupart des industries existantes dans l'univers.
(Cela doit donc regrouper La W-Y, Hyperdine, etc.)
La terre à mon avis est devenu un berceau "habitable" de la civilisation et
désormais toutes les extractions, industries, etc. sont installées ailleurs
(Cf. Cargaison du Nostromo provenant de Thedus.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon


Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 26
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: La Terre dans l'univers Alien   Sam 20 Juin 2009 - 19:11

Citation :
Personnellement, j'apporte peu d'intérêt à la fin de
Alien Resurrection en Special Edition qui d'ailleurs ne figure pas dans la
theatrical version de 1997.
Pour ma part je vois Alien 4 comme un goodie un peu à part de la trilogie, donc j'ai aussi une certaine réserve lorsque je l'inclue à un raisonnement concernant plusieurs films de la saga.
Surtout qu'elle semble peu vraisemblable, cette scène; à moins que la destruction soit relativement récente, (mais ce Paris avait l'air très contemporain) de telles ruines n'auraient pas subsisté, par exemple du vingt-et-unième siècle jusqu'à l'époque d'Alien Résurrection.

Citation :
Quoiqu'il sen soit, dans ALIENS, Gateway Station semble être la "capitale"
de la plupart des industries existantes dans l'univers.
(Cela doit donc regrouper La W-Y, Hyperdine, etc.)
La terre à mon avis est devenu un berceau "habitable" de la civilisation et
désormais toutes les extractions, industries, etc. sont installées ailleurs
Je vais peut-être dire une énorme bêtise sur le plan géologique, mais peut-être la Terre de l'époque de la trilogie est-elle exsangue de ses ressources minières?

Citation :
(Cf. Cargaison du Nostromo provenant de Thedus.)
Pour cela, je pense quand même normal, de toute manière, qu'une société comme celle d'Alien ne vise pas à se satisfaire de ses besoins, mais consiste à accumuler toujours plus de richesses. Si elle peut obtenir une ressource à moindre coût, elle la prend, même si elle peut s'en passer. Du reste, s'ils érigent des cités à la Blade Runner sur différentes planètes dans d'autres systèmes stellaires, ils ont peut-être effectivement d'énormes besoins matériels et énergétiques, en augmentation constante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
captain-bamo'
Organisme Monocellulaire
Organisme Monocellulaire


Nombre de messages : 7
Masculin Age : 30
Localisation : 77 et 45

MessageSujet: Re: La Terre dans l'univers Alien   Ven 27 Jan 2012 - 8:06





C'est ça la Terre en 2179 ( Aliens - Alien 3 ) ... Je reviendrai plus longuement sur ce topic après une large Edit ( Aujourd'hui ou demain ... )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Terre dans l'univers Alien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Terre dans l'univers Alien
» Fallout RPG : le véritable jeu de rôle dans l'univers de Fallout.
» Si vous pouviez vivre dans l'univers d'un film...
» Paroles LE SOURIRE DU DRAGON
» Nouvelle dans l'univers des Blythe :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Multivers :: .:: Fictions, franchises & univers à l'honneur::. :: Alien :: Pentalogie & Univers-
Sauter vers: