AccueilPortailChatboxCalendrierFAQGroupesRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Le maître du Haut-Château (The Man in the High Castle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Barlbatrouk
Virtual Knight
Virtual Knight
avatar

Nombre de messages : 2823
Masculin Age : 29
Localisation : à Twin Peaks

MessageSujet: Le maître du Haut-Château (The Man in the High Castle)   Jeu 24 Fév 2011 - 2:03



Auteur : Phillip K. Dick
Traducteur : Jacques Parsons
Genre : Uchronie
Pays d'origine : Etats-Unis
Publication originale : Octobre 1962 par G. P. Putnam's Sons
Editions en français :
1970, OPTA
Novembre 2013, J'ai Lu - 7,60€ (Poche)
Nominations :
Hugo Award for Best Novel (Remporté - 1963)


En 1947, les Alliés capitulaient devant les forces de l'Axe. Pendant que Hitler impose la tyrannie nazie à l'est des Etats-Unis, l'Ouest est attribué aux Japonais. Quelques années plus tard, la vie reprend son cour normal dans la zone occupée par les Nippons. Ils ont apportés avec eux l'usage du Yi-king, livre de transformations du célèbre oracle chinois, dont l'origine se perd dans la nuit des temps.
Pourtant, dans cette nouvelle civilisation une rumeur étrange ce met à circuler: Un homme vivant reclus dans son château, un écrivain de science-fiction, serait l'auteur d'un ouvrage relatant la victoire des Alliés en 1945...


Avec ce livre, K.Dick prouve qu'il est un écrivait vraiment génial, même au delà de l'aspect SF. Le livre traite d'un sujet difficile mais le fait superbement bien et amène une foule de réflexion. K.Dick nous montre que parfois l'histoire ne tient véritablement qu'à un fil et qu'un mince changement peut avoir des conséquences énormes. A première vu il ne se passe pas grand chose, mais le tableau de cette uchronie est tellement bien peint qu'on se demanderai parfois si K.Dick n'a pas emprunté un portail quantique qui l'aurai vraiment amené dans un monde dominé par les forces de l'Axe.

Les situations de tous les jours des protagonistes racontent finalement plus que milles et unes aventures. Et la toute fin du roman, mystérieuse à souhait, nous plonge nous et les personnages en abîme. On retrouve un des thèmes les plus cher à Dick: qu'est ce que la réalité? Fenêtre ouverte pour Simulacre et surtout Ubik qui suivront plus tard.

_________________

"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"


Dernière édition par Barlbatrouk le Ven 9 Mar 2012 - 13:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/l.a.p.o
Joe Black
Cigarette-Smoking Man
Cigarette-Smoking Man
avatar

Nombre de messages : 1953
Masculin Age : 27
Localisation : Lausanne

MessageSujet: Re: Le maître du Haut-Château (The Man in the High Castle)   Jeu 24 Fév 2011 - 21:39

Philip K. Dick est un auteur de science-fiction réputé extraordinaire (on parle souvent de lui comme étant rien de moins que le plus grand écrivain de SF de tous les temps) dont j'avoue ne pas assez connaître l'oeuvre écrite... En effet, malgré le fait que j'ai visionné plusieurs films étant tirés de ses écrits, je n'ai dû lire à proprement parler que trois ou quatre des ses livres.

Cependant, ton sujet Barlbatrouk m'a donné grandement envie de découvrir ce roman "Le maître du Haut-Château" qui semble très intéressant et dont le synopsis augure un récit qui pourrait se révéler être génial. Dès que je le vois en librairie ou en bibliothèque, je le prends!

_________________
The truth is out there
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vasquez
Chrysalide Astéroïdale
Chrysalide Astéroïdale
avatar

Nombre de messages : 54
Féminin Age : 42
Localisation : Bruxelles - Belgique

MessageSujet: Re: Le maître du Haut-Château (The Man in the High Castle)   Jeu 24 Fév 2011 - 23:01

La première uchronie que j'aie lue. Le style est assez particulier, très introspectif et narratif, il y a une certaine lenteur qui peut s'avérer pesante, de temps en temps.
Cependant ce classique vaut la peine d'être lu. On glisse peu à peu dans un état de perplexité croissant, se demandant où est la réalité: ce qui semble être un monde qui a vu l'Axe victorieux, ou cette oeuvre de Science-Fiction qui décrit la victoire alliée que l'on connaît...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pedron
Organisme Monocellulaire
Organisme Monocellulaire
avatar

Nombre de messages : 9
Masculin Age : 45

MessageSujet: Re: Le maître du Haut-Château (The Man in the High Castle)   Dim 24 Mar 2013 - 22:31

Je viens de finir ce livre.

Ce texte est dense et semble teinté d'une forme de schizophrénie assez fréquente chez P.K.Dick, les personnages ont pour la plupart un comportement méfiant et instable, doutant souvent de la réalité.
Un des éléments du récit est l'uchronie "Le poids de la sauterelle" qui imagine une victoire des alliés. Le titre est une référence à l’Ecclésiaste (12-5):

Mais
souviens-toi de ton créateur pendant les jours de ta jeunesse, avant que
les jours mauvais viennent, avant qu'arrivent les années dont tu diras:
Je n'y prends point de plaisir;
Avant que le soleil, la lumière, la lune et les étoiles s'obscurcissent [..]
Et que l'on craindra ce qui est élevé, qu'on aura des terreurs en
marchant, que l'amandier fleurira, que la sauterelle deviendra pesante,
et que l'appétit manquera; car l'homme s'en va vers sa demeure
éternelle, et ceux qui pleurent feront le tour des rues
.
[..]

Vanité des vanités, dit le prédicateur ; tout est vanité !

L'un des personnages du roman est finalement l'authenticité, l'authenticité des œuvres d'art, de l'appréciation d'autrui, le fait ou non d'être juif, la réalité de l'uchronie.

Pour une critique plus docte que mon petit message:
http://www.juanasensio.com/archive/2004/05/30/le-maitre-du-haut-chateau-philip-k-dick.html

Si vous aimez les uchronies, dans un style tout à fait différent, je vous conseille le complot contre l'Amérique de Philipp Roth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artheval_Pe
Chief of Spatial Operations
Chief of Spatial Operations
avatar

Nombre de messages : 2324
Masculin Age : 26
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Le maître du Haut-Château (The Man in the High Castle)   Mer 9 Aoû 2017 - 11:34

Avant de regarder la série d'Amazon, je me suis dit que je ferais bien de lire ce classique de la science-fiction et de l'uchronie (à fortiori étant donné que j'en avais un exemplaire depuis plusieurs années que je n'avais pas eu le temps de lire).

L'approche de Philip K. Dick de cette uchronie est intéressante, dans le choix de ne pas la narrer du point de vue de quelques personnages clés dans cette histoire alternative, ni d'un point de vue omniscient. Ce monde est vu à travers la vie et les perceptions de quelques personnages vivant en Californie et à Cheyenne, certains quasiment insignifiants, d'autres un peu plus importants, mais aucun n'ayant de réel pouvoir.

Et par ce choix, cela permet de voir à travers la psyché de ces quelques caractères, comment les américains se sont adaptés à ce nouvel ordre du monde, comment les japonais qui occupent la côte Ouest l'envisagent. On y découvre une société américaine pénétrée par certains éléments de la culture orientale (notamment l'utilisation du Yi Jing par des occidentaux), et où certains objets de la culture populaire américaine ont acquis une valeur considérable. Il y a une réelle imagination à l’œuvre dans l'anticipation des éléments de la vie quotidienne sous une telle occupation, autant que de certains choix géopolitiques des nazis qui sont décrits dans le texte.

A ce titre, à lire aujourd'hui, ce livre est autant un exercice de pensée intéressant, qu'un avertissement utile quant à ce qu'était l'horreur nazie et les conséquences concrètes de l'application des politiques de cette idéologie qui est en train de renaître un peu partout.

En revanche, sans spoiler, la fin est complètement énigmatique. J'y vois une sorte de provocation de l'auteur, relative à son questionnement permanent autour de la notion de réalité. Pour ceux qui se lanceraient dans la lecture de ce livre : prenez-le comme un roman naturaliste sur ce que serait la vie dans le cadre d'une telle uchronie, moins comme un roman autour d'une aventure qui aurait un début et une fin avec une résolution, parce que ce n'est pas réellement le cas, et c'est peut-être un des points faibles du texte.

_________________
Stargate Earthling Fleet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Le maître du Haut-Château (The Man in the High Castle)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'homme du Haut château, de Philip K. dick film pilote
» Le maître du Haut Château - Philip K. Dick
» Le maître du Haut-Château
» [Dick, Philip K.] Le maître du haut-château
» LA MAÎTRE DU HAUT CHÂTEAU de Philip K. Dick

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Multivers :: .:: Les fictions en particulier, classées par genre, par style ou par thème ::. :: Voyage Temporel & Uchronie :: Les oeuvres : littérature, bande dessinée, autres arts graphiques...-
Sauter vers: