AccueilPortailChatboxCalendrierFAQGroupesRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 The Twilight Saga: New Moon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Skay-39
The Vortex Guy


Nombre de messages : 4190
Masculin Age : 27
Localisation : TARDIS 39th room (blit), on Moya third level, in orbit around Abydos (Kaliam galaxy)

MessageSujet: The Twilight Saga: New Moon   Sam 24 Oct 2009 - 0:32





"Tu ne me reverras plus. Je ne reviendrai pas. Poursuis ta vie, ce sera comme si je n'avais jamais existé." Abandonnée par Edward, celui qu'elle aime passionnément, Bella ne s'en relève pas. Comment oublier son amour pour un vampire et revenir à une vie normale ? Pour combler ce vide, elle prend des risques de plus en plus inconsidérés. Désormais, c'est Jacob, l'ami discret et indéfectible qui va veiller sur elle. Mais peu à peu elle réalise l'ambigüité des sentiments qu'ils éprouvent l'un envers l'autre…



Réalisateur : Chris Weitz
Producteurs : ?
Scénaristes : Melissa Rosenberg & Stephanie Meyer
D'après une oeuvre originale de : Stephenie Meyer (roman éponyme)
Compositeur : Alexandre Desplat
-
Nationalité : Américaine
Titre VF : Twilight - Chapitre 2 : tentation
Date de sortie : 18 novembre 2009
Budget : environ 80 millions de dollars
Durée : 2h10
Pas de classification par âge connue



Kristen Stewart - Bella Swan
Robert Pattinson - Edward Cullen
Taylor Lautner - Jacob Black
Jackson Rathbone - Jasper Hale
Billy Burke - Charlie Swan
Ashley Greene - Alice Cullen
Peter Facinelli - Carlisle Cullen
Elizabeth Reaser - Esmee Cullen
Rachelle Lefevre - Victoria
Nikki Reed - Rosalie Hale
Kellan Lutz - Emmett Cullen
Chaske Spencer - Sam Uley
Bronson Pelletier - Jared
Alex Meraz - Paul
Kiowa Gordon - Embry Call
Tyson Houseman - Quil Ateara
Dakota Fanning - Jane
Edi Gathegi - Laurent
Jamie Campbell Bower - Caius, des Volturi
Tinsel Korey - Emily
Sarah Clarke - Renée Dwyer
Matt Bushell - Phil Dwyer
Christian Serratos - Angela Weber
Michael Welch - Mike Newton
Anna Kendrick - Jessica Stanley
Gregory Tyree Boyce - Tyler Crowley
Justin Chon - Eric Yorkie
Ned Bellamy - Waylon Forge
Michael Sheen - Aro, des Volturi
Christopher Heyerdahl - Marcus, des Volutri
Cameron Bright - Alec
Charlie Bewley - Demetri
Daniel Cudmore - Felix
Annalynne McCord - Heidi





_________________

________________
« My name is Skay-39, an administrator… An enthusiasm wave hit and I got shot through a link... Now I'm lost in some distant part of the webniverse on a forum – a crazy forum – full of strange, geek life-forms… Help me… Listen, please. Is there anybody out there who can read me ? I'm being tyrannized by an insane fondator… doing everything I can… I'm just looking for a real life. »


Dernière édition par Skay-39 le Sam 12 Déc 2009 - 20:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolphen
Légionnaire de l'Espace
Légionnaire de l'Espace


Nombre de messages : 210
Féminin Age : 39
Localisation : là où le ciel et la terre se retrouvent...

MessageSujet: Re: The Twilight Saga: New Moon   Jeu 19 Nov 2009 - 0:16

Je sors du ciné et je suis encore sous le choc !! Ce film est absolument formidable, encore plus que le 1er !

Déjà, il est totalement fidèle au livre et a su en restituer toute la saveur et la magie ! En fait, en regardant le film, j'avais l'impression de pouvoir tourner les pages du livre et de suivre l'action comme mon imagination me l'avait restituée.

Les personnages gagnent en profondeur, particulièrement Alice que l'on voit beaucoup plus ou le père de Bella, beaucoup plus à l'aise et très présent auprès de sa fille accablée de douleur.

Les effets spéciaux sont magnifiques, tant les loups que les "apparitions" d'Edward... un vrai régal. L'apparence de Jasper a beaucoup gagné en crédibilité, même si, à mon avis, Carlisle peut encore être amélioré.

Les sentiments sont très présents, aussi bien restitués que dans le livre, sans trop ni trop peu. D'ailleurs, les scènes qui m'ont fait pleurée dans le film ont été les mêmes que dans le livre, c'est dire ^^

La scène de départ lorsque Bella s'imagine âgée au côté d'un Edward éternellement jeune est aussi très bien restituée... on comprend la gêne et la peine que Bella peut ressentir à l'idée de vieillir alors que son amour lui, est figé dans ses 17 ans.

J'ai énormément apprécié la façon dont le déroulement du temps a été tourné... le défilement des mois et des saisons, les mails sans fin que Bella adresse à Alice sans pouvoir les envoyer... la sensation d'absence et de manque est tellement bien rendue qu'elle m'a donnée des frissons.

J'adore la complexité des rapports entre Jacob et Bella et l'on finirait même par espérer (si l'on ne savait pas à quel point Bella est et sera toujours attachée à Edward) qu'ils puissent vivre leur amour naissant. C'est d'ailleurs un déchirement pour Jacob lorsque, à plusieurs reprises, Bella le repousse au profit d'Edward :
- la 1ère fois lorsqu'elle se précipite dans la maison pour voir quel membre de la famille Cullen est chez elle, abandonnant Jacob
- la 2ère fois lorsqu'elle laisse Jacob qu'elle a failli embrassé pour courir au secours d'Edward en Italie.
- la 3ème fois lorsqu'elle demande clairement à Jacob de ne pas l'obliger à choisir entre Edward et lui, lui assénant qu'alors elle choisirait Edward car "ça a toujours été lui. Depuis le début."
Elle aime le jeune loup profondément, mais pas assez pour passer outre au besoin vital qu'elle a d'Edward.

Le moment chez Emily avec la "famille" de loups m'a vraiment donné l'impression d'être dans le livre... la complicité est bien rendue, la chaleur aussi sans parler des regards plein d'amour de Sam et Emily. J'adore les répliques :
- C'est toi la fille à vampires ?
- Et c'est toi la fille à loups ?

J'aime ce passage-là, car, en quelque sorte, comme il est prouvée par la suite, elles se trouvent des points communs, étant toutes les deux, des "filles à loups", l'une par son amour pour Sam, l'autre par son attachement irrépressible à Jacob.

Certains passages sont pleins d'humour comme le moment où le père de Bella lui dit qu'elle a son premier cheveu blanc et qu'elle se précipite pour vérifier dans la glace, ou lorsque Bella demande à Alice si elle va revenir après son retour à Forks, et qu'elle lui répond : "Quand tu auras sorti le chien". La salle a éclaté de rire à ce moment-là ^^

Toutes les scènes chez les Volturis sont parfaites ! Les décors sont superbes, les personnages angoissants à souhait, particulièrement Jane, jouée magnifiquement par Dakota Fanning. Et, bien que le combat entre Edward et Felix n'ait pas lieu dans le livre, il s'insère bien dans le récit, ne déparant pas et rajoutant un petit peu d'action bienvenue.

La "question" finale est tout bonnement géniale ! Si vous aviez entendu les murmures dans la salle ^^ tous ceux qui n'avaient pas lu les livres étaient totalement dégoutés d'une telle fin... et de devoir attendre jusqu'en juin pour voir la suite ^^

Bon, ce n'est qu'une première ébauche écrite sous le coup de l'émotion, mais j'en rajouterai sûrement, sachant que j'ai prévu d'aller le voir plusieurs fois ^^ Ohlala ! Qu'est-ce que je me suis régalée en tout cas ! Heureux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dolphen.unblog.fr
Parnassus
Mercenaire Interplanétaire
Mercenaire Interplanétaire


Nombre de messages : 273
Masculin Age : 27

MessageSujet: Re: The Twilight Saga: New Moon   Jeu 19 Nov 2009 - 9:19

Je sors du ciné et je suis encore sous le choc! Ce film est absolument innommable, encore plus que le 1er!

Je vais faire simple, c'est le plus mauvais film que j'ai vu cette année, pourtant j'ai vu Blood the Last Vampire et DragonBall Evolution, et c'était du haut niveau dans la bouse cosmique.

Je n'ai pas lu le livre, mais je tiens à souligner deux choses. Primo, j'espère sincèrement que le livre est meilleur, pas aussi cliché, inimaginatif et hypocrite.
Deuxio, il est inutile d'avoir lu le livre pour apprécier la médiocrité de cette production, sans même parler du fond.

Weitz s'est probablement fixé l'objectif de caser le plus de ralentis idiots dans son film et il atteint des records. C'en est indigeste et même plus drôle à force. Les scènes de combat sont clipesques sans être novatrices ni même rythmées (le comble), et la musique est... disons qu'elle est à la mode, mais souvent assez mal choisie.

Les dialogues sont affligeants de platitude. Twilight 2, c'est un peu un épisode super long des feux de l'amour: les mêmes cadrages, la même qualité du jeu d'acteur, le même intérêt, le même cliffhanger final plus libérateur qu'autre chose (reste à savoir ce que ça libère... ce qui est sûr, c'est que ça vient de très loin).

Ce qui m'avait marqué dans Twilight premier du nom, c'était l'idiotie de l'héroïne. Rarement on aura vu un tel personnage, incapable de prendre la moindre décision sans l'approbation de son mec, le suivant comme un toutou qui ne se pose aucune question et qui subit constamment les évènements sans même essayer d'y faire quoi que ce soit. C'était d'ailleurs assez étonnant que les féministes ne montent pas au créneau pour défendre l'image de la femme, tout simplement traînée dans la boue et ramenée au mépris qu'elle a pu vivre dans le passé. Twilight 1, c'était un film machiste... ou rétrograde, au choix. Et bien dans Twilight 2, ça n'a pas changé. Ou si peu. Bella prend effectivement des décisions, par la force des choses (une fois qu'Edward n'est plus là pour la border en somme). Mais restons cohérents, et ajoutons un Edward omniprésent en filigrane qui lui murmure quoi faire. S'il y avait des fans de Buffy dans la salle, ils ont dû vomir.

Sans même parler de la dé-subversion du mythe du vampire longuement analysée par Mat & cie dans d'autres sections du forum, évoquons enfin l'hypocrisie écœurante du film, qui se permet un tel propos anti-feministe tout en vendant du sexe aux adolescent(e)s.

La preuve en image:


Bref, j'ai trouvé ce film ennuyant, ennuyant, et encore ennuyant. Non seulement Twilight brasse de l'air, mais en plus ça n'a aucun intérêt sur le plan technique. Précisons que la salle était pleine et qu'elle riait pour se moquer, il n'y avait vraiment que ça à faire devant autant de médiocrité et d'idiotie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skay-39
The Vortex Guy


Nombre de messages : 4190
Masculin Age : 27
Localisation : TARDIS 39th room (blit), on Moya third level, in orbit around Abydos (Kaliam galaxy)

MessageSujet: Re: The Twilight Saga: New Moon   Sam 21 Nov 2009 - 1:28

Je sors du ciné et je suis encore perplexe... Ce film est déroutant, encore plus que le 1er...

Autant Twilight m'avait beaucoup plu, malgré les défauts inhérents à la sage de Stephanie Meyer, autant New Moon... est une plongée sans fin dans toutes ces faiblesses, le tout enrobé de scènes gorgées d'hormones pour adolescentes.

Je l'avais déjà constaté, les répliques les plus "émotionnellement chargées" des romans passent bien mal à l'écran... Le soucis, c'est que ce tome là en est plein. Or, au lieu de les doser en fonction du format cinématographique, on a apparemment décidé d'essayer de toutes les caser. Le résultat est... spécial.

Parnassus a écrit:
Je n'ai pas lu le livre, mais je tiens à souligner deux choses. Primo, j'espère sincèrement que le livre est meilleur, pas aussi cliché, inimaginatif et hypocrite.
Le film est relativement fidèle au livre dans l'histoire et les répliques, mais il en ressort une impression totalement différente. La réalisation fait vraiment ce qu'elle veut. Par exemple, jamais le tome II n'a vu Bella succomber au charme de Jacob, même pas un peu. Cela n'avait rien à faire dans ce film, du reste c'était une très mauvaise idée de retouche, alors qu'elle est sensée vaciller au bord du gouffre après le départ d'Edward.

Parmi les choses qui rendent très différemment de ce qu'elles devraient, on peut encore parler des Loup-garous. Dans les livres, Sam et sa meute sont grands et forts, et cela, ce n'est pas étonnant : l'augmentation de la masse musculaire est parfois liée au mythe du lycanthrope. Ils passent effectivement leur temps à se balader à moitié à poil dans la forêt, et cela aussi, c'est logique : ils ne peuvent pas trimballer toute leur garde robe sur eux lors de leur transformation, ils se contentent généralement d'un short en jean. Cependant, ces détails virent au grotesque dans le film, parce que la réalisation tente d'en faire un attrape-minettes. Ainsi, il n'y a rien de plus ridicule qu'une bande de play-boy bodybuildés qui regardent la caméra d'un air grave, en... short... dans la forêt. C'est juste risible. Il aurait été plus malin de garder à la meute son ambiance chaleureuse et décontractée, "chien fou".

Niveau images, je retiendrais les graphismes de loups, que j'ai trouvé ma foi excellents, tant dans l'expressivité que dans le naturel des mouvements. La caméra parvient à les rendre inquiétants, et gère bien leur taille formidable.

Les scènes avec Victoria sont également réussies ; l'extrême célérité de la vampire est tangible et crédible. De ce point de vue, j'ai adoré le moment ou l'on aperçoit un oiseau au-dessus des poursuivants, battant des ailes au ralenti. C'est discret et subtil.

Les scènes en Italie sont plutôt bonnes... Même si je n'ai guère gouté aux acteurs choisis pour jouer les Volturi, mais c'est le lot de toute adaptation. Cependant, le syndrome James m'a frappé une fois encore : les combats entre vampire sont rarement bien rendus. Lorsque Jasper tente d'agresser Bella, par exemple, sa puissance ne se ressent pas.
J'ai aimé cependant voir le visage d'Edward se craqueler sous les chocs. Les limites des vampires ont été peu abordées dans les livres ; on les y voyait soit invincibles, soit taillés en pièces.
La défaite d'Edward face à Félix est également ridicule. N'est-il pas sensé être un combattant hors-paire, de par son pouvoir à lire dans les pensées ?
Enfin, au moins la force de Laurent est-elle bien palpable lorsqu'il frappe le loup noir.

Parnassus a écrit:
la musique est... disons qu'elle est à la mode, mais souvent assez mal choisie.
Oui, c'est tout à fait cela. Les morceaux sont plutôt beaux, mais ne véhiculent pas autant d'émotion et d'intensité qu'une véritable BO de qualité, et de toute manière ils collent parfois assez mal aux scènes.

Parnassus a écrit:
Twilight 1, c'était un film machiste... ou rétrograde, au choix. Et bien dans Twilight 2, ça n'a pas changé.
La saga tient un peu du conte de fée avec vile roturière et prince charmant, mais dopé aux hormones.

Parnassus a écrit:
S'il y avait des fans de Buffy dans la salle, ils ont dû vomir.
xD Alors celle-là elle est belle.

Par contre, il est un moment ou je me suis très sérieusement demandé si le réalisateur n'avait pas décidé de faire dans l'autodérision. C'est vraiment un exemple très représentatif de ce que l'on peut reprocher au film par rapport aux livres.
La scène tirée d'une vision d'Alice lue par Aro, lorsque l'on voit Edward courir avec Bella dans la forêt... Mon Dieu ! Non seulement le coup du bois tout enluminé de rayons de soleil est très cliché, mais surtout, c'était le pire, le pire, le pire, le pire moment que l'on puisse imaginer pour caser un ralenti ! C'est bien simple, lorsque j'ai vu Mr. Cullen s'amener avec la chemise ouverte et les cheveux au vent, j'ai immédiatement pensé "ROYAL CANIN !". Lorsque j'ai imaginé Jacob arriver en face en format loup, j'ai avalé mon pop corn de travers et j'ai du sortir m'étrangler dans le couloir.
Le plus regrettable, c'est que je vois exactement quel genre de scène c'aurait du être. Les vampires passent effectivement le plus clair de leur temps à courir dans les bois ; en général, pour chasser une mignonne petite créature. Mais dans ce cas, ils le font à une vitesse délirante, pas au ralenti, bon sang ! Ils bondissent d'arme en arbre, ils arrachent des gerbes de feuilles mortes au sol. Et ce n'était pas un effet à la Matrix, aucun doute à ce sujet.
Bref, la bonne scène, le mauvais tout-le-reste.

Au final, un film assez décevant, surtout parce qu'il insiste sur les mauvais éléments. J'ai eu l'impression d'une surenchère sirupeuse, d'une tentative ratée pour caser autant de sentiment et de tension sexuelle que possible, afin d'appâter les adolescentes. Le procédé est grossier, la démarche limite malsaine. Le romantisme tout aussi exacerbé vire à l'absurde, comme dans la fameuse scène du Royal Canin.
Cela est d'autant plus regrettable que d'autres scènes, les batailles et poursuites, la recherche de Bella des illusions d'Edward, l'écoulement du temps, l'évolution de sa relation avec Jessica, le voyage en Italie sont bien narrés, si l'on peut faire abstraction de ces idioties. C'est comme une couverture collante posée sur tout le reste qui nous gâche notre plaisir.

_________________

________________
« My name is Skay-39, an administrator… An enthusiasm wave hit and I got shot through a link... Now I'm lost in some distant part of the webniverse on a forum – a crazy forum – full of strange, geek life-forms… Help me… Listen, please. Is there anybody out there who can read me ? I'm being tyrannized by an insane fondator… doing everything I can… I'm just looking for a real life. »


Dernière édition par Skay-39 le Dim 29 Nov 2009 - 23:17, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gandhoor
Larve Toxique
Larve Toxique


Nombre de messages : 30
Masculin Age : 44
Localisation : Zone ukrainienne contaminée

MessageSujet: Re: The Twilight Saga: New Moon   Sam 21 Nov 2009 - 9:22

Mais alors... pas mon genre de film du tout. La Bit-lit et tout ce qui y ressemble...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artheval_Pe
Chief of Spatial Operations
Chief of Spatial Operations


Nombre de messages : 2228
Masculin Age : 25
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: The Twilight Saga: New Moon   Dim 22 Nov 2009 - 16:49

Un critique américain postule que Twilight est en fait le seul représentant du film pour geeks féminines est qu'il doit ainsi son succès au fait qu'il occupe tout seul un genre à part entière qui a un public énorme. (Et donc même s'il est merdique, ça importe peu vu qu'il n'y a pas d'alternative)

Quand j'aurai le temps, il faudra que je pense à... à... à all... biglol ... gné... à le télécharger pour me faire ma propre opinion.

_________________
Stargate Earthling Fleet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gamers.fr
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon


Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 26
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: The Twilight Saga: New Moon   Ven 11 Déc 2009 - 16:32

Skay-39 a écrit:
Ainsi, il n'y a rien de plus ridicule qu'une bande de play-boy bodybuildés qui regardent la caméra d'un air grave, en... short... dans la forêt. C'est juste risible.
Faut croire que ce n'était pas leur avis, parce que, pour avoir bien observé le rayon Robert Parkinson chez mon marchand de journaux (si si, tous les buralistes ont un rayon attitré remplaçant les anciens rayons "TV", "adolescentes", et "cinéma jeune", vérifiez) , les bellâtres qui glandent à poil dans la forêt avec l'air convaincus de leur propre importance, c'était facilement 90% de la promo visuelle du film, du moins en France.

Skay-39 a écrit:
Enfin, au moins la force de Laurent est-elle bien palpable lorsqu'il frappe le loup noir.
...... Valen, j'ai l'impression que tu fais référence à un roman "à partir de 10 ans", genre Animorph -__-'

Skay-39 a écrit:
mais surtout, c'était le pire, le pire, le pire, le pire moment que l'on puisse imaginer pour caser un ralenti !
Il n'existe jamais aucun bon moment pour caser un ralenti. peuh Tous les ralentis depuis Matrix m'ont fait de la peine pour le réalisateur tellement ça fait couillon. (selon une critique que j'ai lue, Robert Parkinson est passé au ralenti pendant tout le film XD )

Skay-39 a écrit:
Les vampires passent effectivement le plus clair de leur temps à courir dans les bois ; en général, pour chasser une mignonne petite créature.
Mais oui bon sang, c'est pourtant évident! Une jeune femme qui sort la nuit se trouvera en effet bien plus souvent seule dans les bois qu'en ville, à la sortie d'une brasserie ou d'une boite de nuit... comment ais-je pu ne pas y penser plus tôt? étonné D'un coup je comprend mieux pourquoi ça ne marche jamais, je ne vais pas là où les filles sont... (blague à part, 'doivent pas bouffer souvent tes Vampires, mais bon, pour des immortels surpuissants qui ont tout juste assez d'ambition pour passer cent ans à glander au lycée en reluquant les mineures, plus rien ne m'étonne)

Artheval_Pe a écrit:
Un critique américain postule que Twilight est en fait le seul représentant du film pour geeks féminines est qu'il doit ainsi son succès au fait qu'il occupe tout seul un genre à part entière qui a un public énorme. (Et donc même s'il est merdique, ça importe peu vu qu'il n'y a pas d'alternative)
J'ai dû mal à cerner ce prototype de geek féminin qu'introduirait Twilight. Des belles gueules, de l'action pas trop hard, un visuel surnaturel pas trop crade, de la romance... dans l'absolu, en quoi les machins du genre Narnia seraient-ils très différents? En quoi un Van Helsing serait-il significativement plus "dur"? Et pourtant, ce dernier visait bien un public majoritairement masculin... c'est pourquoi je rechigne à accepter l'idée d'un geekus feminisis twiligthosaure, lui préférant l'idée d'un vrai geek unique sans restriction de genre sexuel. Prenons notre Tarja, qui oserait la couper pour lui dire "regarde donc Twilight, voilà un film fait exprès pour les geeks féminines" tandis qu'elle parle de flingues et de grosses machines? content clin d'oeil

Les geekettes de Farscape, Babylon 5, BSG 2003, Doctor Who 2003, Stargate SG-1... ont cohabité sur les forums avec leurs pendants masculins pendant des années, et, s'il s'avérait réellement que le prototype du geek féminin recherche autre chose dans l'oeuvre que le prototype du geek masculin (je n'en suis pas convaincu) , et bien il l'a toujours trouvé, sans se sentir exclu... enfin, je crois. Bon, il y avait bien les geekettes de SG-1 avec leurs milliers de tonnes de pages de fanfics Sam/Jack, mais bon...

Mais bon, non, il y a décidément trop de filles et de femmes derrière BSG, Farscape, SG-1... pour que je puisse partager l'analyse de ce journaliste Etasunien, à moins de faire la distinction d'une autre subdivision spécial geek femme, que Twilight occuperait relativement seul, et là pourquoi pas...

Artheval_Pe a écrit:
Quand j'aurai le temps, il faudra que je pense à... à... à all... biglol ... gné... à le télécharger pour me faire ma propre opinion.
XD

Parnassus a écrit:
Ce qui m'avait marqué dans Twilight premier du nom, c'était l'idiotie de l'héroïne. Rarement on aura vu un tel personnage, incapable de prendre la moindre décision sans l'approbation de son mec, le suivant comme un toutou qui ne se pose aucune question et qui subit constamment les évènements sans même essayer d'y faire quoi que ce soit. C'était d'ailleurs assez étonnant que les féministes ne montent pas au créneau pour défendre l'image de la femme, tout simplement traînée dans la boue et ramenée au mépris qu'elle a pu vivre dans le passé. Twilight 1, c'était un film machiste... ou rétrograde, au choix. Et bien dans Twilight 2, ça n'a pas changé. Ou si peu. Bella prend effectivement des décisions, par la force des choses (une fois qu'Edward n'est plus là pour la border en somme). Mais restons cohérents, et ajoutons un Edward omniprésent en filigrane qui lui murmure quoi faire.
Si jamais l'expérience féminine de mes ex-collège et lycée est représentative, je n'en suis pas du tout surpris. Les adolescentes que j'y ai connu, parfois même pas particulièrement crétines au delà de ça, s'intéressaient uniquement aux mecs qui exigaient un pouvoir sur elle, qui leur interdisait d'aller à tel endroit, de fréquenter untel, de faire ceci, de porter cela, et qui lisaient tous leurs SMS et conversations MSN avec des garçons... et je suis bien obligé de supposer qu'elles étaient heureuses comme ça. J'ai eu des amies qui, du jour au lendemain, ne m'ont plus adressé la parole parce que le dernier petit copain en date "ne voulait pas". Et, bien entendu, le plus clair du temps, les babouins dégénérés adolescents en question étaient précisément de ceux qui passent leurs journées de cours à calculer à la seconde et au millimètre près leur apparence et leur gestuelle, afin de se donner un genre de bad boy sexy et mystérieux : s'obligeant ainsi continuellement à tirer la gueule, à marcher au ralenti (authentique) ... pour avoir l'air de pseudo-seducteurs mystiques torturés (du dedans d'la tête t'vois ma beeest) .

(Je rêve de flanquer Twilight et 2012 hors de la section nouveautés mais j'ose pas parce qu'ils sont toujours à l'affiche XD )


Dernière édition par Mat Vador le Dim 13 Déc 2009 - 2:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phenix Noir
Routard Interstellaire
Routard Interstellaire


Nombre de messages : 339
Masculin Age : 34

MessageSujet: Re: The Twilight Saga: New Moon   Ven 11 Déc 2009 - 17:22

Je détecte une légère impression de jalousie. Mais pourquoi, on peut tout à fait ne pas suivre une ligne dominante et se priver ainsi par simple loyauté envers sois-même d'occasions de prendre le coeur de ces dames et ne pas souffrir de complexes ridicules.... besoin... écrire... tragédie... souffrances;.. exercées... personnages... pathétiques.... faire ... regretter... lecteurs.... rha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skay-39
The Vortex Guy


Nombre de messages : 4190
Masculin Age : 27
Localisation : TARDIS 39th room (blit), on Moya third level, in orbit around Abydos (Kaliam galaxy)

MessageSujet: Re: The Twilight Saga: New Moon   Ven 11 Déc 2009 - 17:26

Mat Vador a écrit:
Skay-39 a écrit:
Enfin, au moins la force de Laurent est-elle bien palpable lorsqu'il frappe le loup noir.
...... Valen, j'ai l'impression que tu fais référence à un roman "à partir de 10 ans", genre Animorph -__-'
Tu sais que Animorph contient des scènes de torture, mutilation et suicides répétés assez dures ? Sans parler des dommages collatéraux, choix cornéliens et autres joyeusetées du monde adulte...
J'ai l'impression que tu as une fausse idée de ce que l'on peut trouver derrière la mention "à partir de 10 ans"...

Mat Vador a écrit:
Il n'existe jamais aucun bon moment pour caser un ralenti. peuh Tous les ralentis depuis Matrix m'ont fait de la peine pour le réalisateur tellement ça fait couillon. (selon une critique que j'ai lue, Robert Parkinson est passé au ralenti pendant tout le film XD )
Ma foi, tu invalides ta propre remarque dès ton premier exemple... Matrix est la preuve qu'un ralenti peut-être utilisé à bon escient. J'avoue n'avoir aucun autre exemple particulièrement frappant en tête, mais je songe à divers films ou un ralenti d'une seconde ou deux ne nuit nullement à la réalisation. Pitchback par exemple en contient, si je ne m'abuse...

Mat Vador a écrit:
Skay-39 a écrit:
Les vampires passent effectivement le plus clair de leur temps à courir dans les bois ; en général, pour chasser une mignonne petite créature.
Mais oui bon sang, c'est pourtant évident! Une jeune femme qui sort la nuit se trouvera en effet bien plus souvent seule dans les bois qu'en ville, à la sortie d'une brasserie ou d'une boite de nuit... comment ais-je pu ne pas y penser plus tôt? étonné D'un coup je comprend mieux pourquoi ça ne marche jamais, je ne vais pas là où les filles sont... (blague à part, 'doivent pas bouffer souvent tes Vampires, mais bon, pour des immortels surpuissants qui ont tout juste assez d'ambition pour passer cent ans à glander au lycée en reluquant les mineures, plus rien ne m'étonne)
Alors ça, c'est purement gratuit, parce que je t'ai déjà détaillé ce point, à savoir que les vampires principalement présents dans Twilight ne se nourrissent pas d'humains, mais d'animaux ; et que les autres, bien que n'hésitant pas à tuer, sont soumis à une loi du secret que leur apparence peu humaine les amènerait vite à enfreindre s'ils ne chassaient pas uniquement des proies isolées...
Ceci pour recadrer les choses, parce que là, c'est de la mauvaise foi. roi

Mat Vador a écrit:
J'ai dû mal à cerner ce prototype de geek féminin qu'introduirait Twilight. Des belles gueules, de l'action pas trop hard, un visuel surnaturel pas trop crade, de la romance... dans l'absolu, en quoi les machins du genre Narnia seraient-ils très différents? En quoi un Van Helsing serait-il significativement plus "dur"? Et pourtant, ce dernier visait bien un public majoritairement masculin... c'est pourquoi je rechigne à accepter l'idée d'un geekus feminisis twiligthosaure, lui préférant l'idée d'un vrai geek unique sans restriction de genre sexuel. Prenons notre Tarja, qui oserait la couper pour lui dire "regarde donc Twilight, voilà un film fait exprès pour les geeks féminines" tandis qu'elle parle de flingues et de grosses machines? content clin d'oeil
+ 1.

Ce que tu dis concernant tes camarades de classe est assez déprimant, et cependant tristement crédible. C'est une culture du paraître que j'exècre. Je ne parle pas de ne manifester de l'intérêt qu'à ceux jugés suffisamment séduisants pour le mériter, mais bien de ces garçons ou filles que tu décris, qui ont consciencieusement banni tout naturel de leur comportement afin d'adopter simplement une image qui leur semble la seule manière valable d'exister... J'ai souvent l'impression, lorsque je suis confronté à ce genre d'animal, de me trouver sur une autre planète...

Mat Vador a écrit:
(Je rêve de flanquer Twilight et 2012 hors de la section nouveautés mais j'ose pas parce qu'ils sont toujours à l'affiche XD )
Et surtout parce que Skay veille au grain... Est-ce que New Moon n'aurait pas déjà mystérieusement attérit dans une des sections thématiques ? Wink

_________________

________________
« My name is Skay-39, an administrator… An enthusiasm wave hit and I got shot through a link... Now I'm lost in some distant part of the webniverse on a forum – a crazy forum – full of strange, geek life-forms… Help me… Listen, please. Is there anybody out there who can read me ? I'm being tyrannized by an insane fondator… doing everything I can… I'm just looking for a real life. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon


Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 26
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: The Twilight Saga: New Moon   Ven 11 Déc 2009 - 17:56

Citation :
Je détecte une légère impression de jalousie. Mais pourquoi, on peut tout à fait ne pas suivre une ligne dominante et se priver ainsi par simple loyauté envers sois-même d'occasions de prendre le coeur de ces dames et ne pas souffrir de complexes ridicules.... besoin... écrire... tragédie... souffrances;.. exercées... personnages... pathétiques.... faire ... regretter... lecteurs.... rha.
Huh... +1. mrgreen

Citation :
Tu sais que Animorph contient des scènes de torture, mutilation et suicides répétés assez dures ? Sans parler des dommages collatéraux, choix cornéliens et autres joyeusetées du monde adulte...
J'ai l'impression que tu as une fausse idée de ce que l'on peut trouver derrière la mention "à partir de 10 ans"...
Mhm, j'ai lu des bouquins de SF ou de fantastique "à partir de 10 ans" (et même parfois 12) quand j'avais l'âge indiqué, et il n'y avait rien de tout ce que tu décris là, même pas dans Chair de Poule (sauf exceptions) . Enfin bon, appelons cela le bénéfice du doute, disons plutôt que ta formule m'évoque en tout cas les nouvelles fantastiques que je lisais dans la presse littéraire jeunesse^^

Citation :
Ma foi, tu invalides ta propre remarque dès ton premier exemple... Matrix est la preuve qu'un ralenti peut-être utilisé à bon escient.
Quand on emploie le mot "depuis" dans ce contexte, ça exclut implicitement le sujet référentiel...

Citation :
J'avoue n'avoir aucun autre exemple particulièrement frappant en tête, mais je songe à divers films ou un ralenti d'une seconde ou deux ne nuit nullement à la réalisation. Pitchback par exemple en contient, si je ne m'abuse...
Et bien ceux que j'ai en tête pour ma part, ils m'ont frappé parce qu'ils étaient ridicules (AvP...)

Citation :
Alors ça, c'est purement gratuit, parce que je t'ai déjà détaillé ce point, à savoir que les vampires principalement présents dans Twilight ne se nourrissent pas d'humains, mais d'animaux ; et que les autres, bien que n'hésitant pas à tuer, sont soumis à une loi du secret que leur apparence peu humaine les amènerait vite à enfreindre s'ils ne chassaient pas uniquement des proies isolées...
Ceci pour recadrer les choses, parce que là, c'est de la mauvaise foi.
Ha, oui, j'avais zappé, effectivement. M'enfin, même, ça n'empêche pas tout le monde de s'extasier sur un gars qui vit largement plus vieux et plus capable que l'Humain lambda mais qui au bout ce cent ans, n'a rien de mieux à foutre de sa vie que de squatter le lycée XD

Citation :
Et surtout parce que Skay veille au grain... Est-ce que New Moon n'aurait pas déjà mystérieusement attérit dans une des sections thématiques ?
Acht, che ne zais, gar durhant les faits, ch'édais à une convérenze de la gonvrérie des zciendiviques pazifiques zur les zdazions zpaziales à ganon lazer, inspegdeur drendneuve, foi de dogdeur Z...


Dernière édition par Mat Vador le Sam 12 Déc 2009 - 20:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phenix Noir
Routard Interstellaire
Routard Interstellaire


Nombre de messages : 339
Masculin Age : 34

MessageSujet: Re: The Twilight Saga: New Moon   Ven 11 Déc 2009 - 18:03

Histoire d'achever le travail de sape sur le corps déjà passablement abimé du topic, j'ai du lire une paire d'Animorph et je confirme que c'est assez glauque, sur le fond. (Ne serait pas là LE cheval de Troie ? ! - mais je ne pourrai jamais mettre de gamins dans une histoire pour ne pas la confiner à un public trop re.. rhaa... souffrance... artiste... maudi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parnassus
Mercenaire Interplanétaire
Mercenaire Interplanétaire


Nombre de messages : 273
Masculin Age : 27

MessageSujet: Re: The Twilight Saga: New Moon   Sam 12 Déc 2009 - 14:17

Mat a écrit:
Il n'existe jamais aucun bon moment pour caser un ralenti. peuh Tous les ralentis depuis Matrix m'ont fait de la peine pour le réalisateur tellement ça fait couillon. (selon une critique que j'ai lue, Robert Parkinson est passé au ralenti pendant tout le film XD )
12 Monkeys? mrgreen Avant Matrix, certes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skay-39
The Vortex Guy


Nombre de messages : 4190
Masculin Age : 27
Localisation : TARDIS 39th room (blit), on Moya third level, in orbit around Abydos (Kaliam galaxy)

MessageSujet: Re: The Twilight Saga: New Moon   Sam 12 Déc 2009 - 20:41

Mat Vador a écrit:
Citation :
Tu sais que Animorph contient des scènes de torture, mutilation et suicides répétés assez dures ? Sans parler des dommages collatéraux, choix cornéliens et autres joyeusetées du monde adulte...
J'ai l'impression que tu as une fausse idée de ce que l'on peut trouver derrière la mention "à partir de 10 ans"...
Mhm, j'ai lu des bouquins de SF ou de fantastique "à partir de 10 ans" (et même parfois 12) quand j'avais l'âge indiqué, et il n'y avait rien de tout ce que tu décris là, même pas dans Chair de Poule (sauf exceptions) . Enfin bon, appelons cela le bénéfice du doute, disons plutôt que ta formule m'évoque en tout cas les nouvelles fantastiques que je lisais dans la presse littéraire jeunesse^^
Mhm, il est possible que l'âge indiqué ne soit pas très adapté... J'ai toujours trouvé cela extrêmement dur et compliqué pour une série jeune (il m'arrive d'ailleurs encore de relire certains hors-séries. ^^). Peut-être que le gars responsable des limitations d'âge s'est viandé, et n'a pas osé l'avouer à un éditeur qui de toute manière s'en tamponnait le jambon avec une chaise de jardin...

Mat Vador a écrit:
Citation :
Ma foi, tu invalides ta propre remarque dès ton premier exemple... Matrix est la preuve qu'un ralenti peut-être utilisé à bon escient.
Quand on emploie le mot "depuis" dans ce contexte, ça exclut implicitement le sujet référentiel...
Il n'y a jamais d'attentat terroriste faisant trois mille morts. Je n'en ai pas vu un seul depuis le 11 septembre.

Quant on emploie le mot "jamais" dans n'importe quel contexte, ça veut dire "jamais", sauf si on ajoute sauf. Je suis désolé, j'aurais pu passer sur un jamais, mais un jamais... mrgreen

Mat Vador a écrit:
Citation :
J'avoue n'avoir aucun autre exemple particulièrement frappant en tête, mais je songe à divers films ou un ralenti d'une seconde ou deux ne nuit nullement à la réalisation. Pitchback par exemple en contient, si je ne m'abuse...
Et bien ceux que j'ai en tête pour ma part, ils m'ont frappé parce qu'ils étaient ridicules (AvP...)
Peut-être aussi ne gardes-tu souvenance que des mauvais, les bons étant si bien intégrés qu'ils passent inaperçus... Et puis AvP c'est spécial, ça dégrade deux bonnes franchises d'un coup. Normal que chaque ineptie se grave dans notre esprit. ^^

Mat Vador a écrit:
Ha, oui, j'avais zappé, effectivement. M'enfin, même, ça n'empêche pas tout le monde de s'extasier sur un gars qui vit largement plus vieux et plus capable que l'Humain lambda mais qui au bout ce cent ans, n'a rien de mieux à foutre de sa vie que de squatter le lycée XD
Il parait que ce sont nos plus belles années. ^^

Mat Vador a écrit:
Citation :
Et surtout parce que Skay veille au grain... Est-ce que New Moon n'aurait pas déjà mystérieusement attérit dans une des sections thématiques ?
Acht, che ne zais, gar durhant les faits, ch'édais à une convérenze de la gonvrérie des zciendiviques pazifiques zur les zdazions zpaziales à ganon lazer, inspegdeur drendneuve, foi de dogdeur Z...
La vache, celle-là elle était chargée, j'ai eu du mal à la décrypter. xD

Phenix Noir a écrit:
Histoire d'achever le travail de sape sur le corps déjà passablement abimé du topic, j'ai du lire une paire d'Animorph et je confirme que c'est assez glauque, sur le fond. (Ne serait pas là LE cheval de Troie ? ! - mais je ne pourrai jamais mettre de gamins dans une histoire pour ne pas la confiner à un public trop re.. rhaa... souffrance... artiste... maudi)
xDDDDD :tealc:
Une histoire pour adulte dont le héros est un enfant, ça a déjà été fait, je pense. ^^ Mais j'aime ta manière de penser la chose. ^^

_________________

________________
« My name is Skay-39, an administrator… An enthusiasm wave hit and I got shot through a link... Now I'm lost in some distant part of the webniverse on a forum – a crazy forum – full of strange, geek life-forms… Help me… Listen, please. Is there anybody out there who can read me ? I'm being tyrannized by an insane fondator… doing everything I can… I'm just looking for a real life. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon


Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 26
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: The Twilight Saga: New Moon   Jeu 31 Déc 2009 - 18:43

Déniouzé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
The Twilight Saga: New Moon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Twilight Saga: New Moon
» The Twilight Saga: Eclipse
» The Twilight Saga : New Moon (2009, Chris Weitz)
» The Twilight Saga : Breaking Dawn - Part II (2012, Bill Condon)
» Affiche officielle d'Eclipse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Multivers :: .:: Les fictions en particulier, classées par genre, par style ou par thème ::. :: Merveilleux :: Les oeuvres : cinéma, télévision, web, jeu vidéo, bande originale...-
Sauter vers: