AccueilPortailChatboxCalendrierFAQGroupesRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Twilight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon


Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 26
Localisation : Amiens

MessageSujet: Twilight   Mer 22 Avr 2009 - 13:03





Isabella « Bella » Swan, 17 ans, arrive à Forks, petite ville peu engageante du nord-ouest des États-Unis. Dans son nouveau lycée, elle fait la connaissance de Edward Cullen, jeune-homme aussi beau que distant. Lorsque ce dernier lui sauve la vie au cours d'un accident de voiture, en faisant montre à cette occasion d'une rapidité et d'une puissance hors du commun, la jeune fille soupçonne que celui dont elle est tombée amoureuse pourrait ne pas être tout à fait Humain. Et pour cause : Edward est un Vampire...



Année de sortie : 2008
Réalisatrice : Catherine Hardwicke
Producteurs : Mark Morgan, Greg Mooradian & Wyck Godfrey
Scénariste : Melissa Rosenberg
D'après une oeuvre originale de : Stephenie Meyer (roman éponyme)
Compositeurs : Carter Burwell, Paramore, Muse, The Black Ghost & Linkin Park
-
Nationalité : Américaine
Titre VF : Twilight - Chapitre I : fascination
Date de sortie : 7 janvier 2009
Budget : ?
2h10 min
Pas de classification par âge connue



Kristen Stewart - Bella Swan
Robert Pattinson - Edward Cullen
Billy Burke - Charlie « Chef » Swan
Peter Facinelli - Carlisle Cullen
Elizabeth Reaser - Esmée Cullen
Ashley Greene - Alice Cullen
Jackson Rathbone - Jasper Hale
Nikki Reed - Rosalie Hale
Kellan Lutz - Emmett Cullen
Anna Kendrick - Jessica Stanley
Matt Bushell - Phil Dwyer
Michael Welch - Mike Newton
Sarah Clarke - Renée Dwyer
Justin Chon - Eric Yorkie
Christian Serratos - Angela Weber
Ned Bellamy - Waylon Forge
José Zúñiga - Mr. Molina
Gregory Tyree Boyce - Tyler Crowley
Taylor Lautner - Jacob Black
Gil Birmingham - Billy Black
Solomon Trimble - Sam Uley
Cam Gigandet - James
Rachelle Lefèvre - Victoria
Edi Gathegi - Laurent






Dernière édition par Mat Vador le Sam 13 Mar 2010 - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skay-39
The Vortex Guy


Nombre de messages : 4190
Masculin Age : 27
Localisation : TARDIS 39th room (blit), on Moya third level, in orbit around Abydos (Kaliam galaxy)

MessageSujet: Re: Twilight   Mer 22 Avr 2009 - 14:12

Ma foi, pour ma part j'ai bien aimé ce film... Ce n'a certes rien à voir avec Blade ou UnderWorld, mais ça ne m'a pas dérangé, ce n'était d'ailleurs pas ce que j'étais venu voir : Twilight est une romance, je ne l’ignorais pas. Ici, nous avons droit à une sorte de Roméo & Juliette à la sauce fantastique, avec toutes les exagérations qui vont avec... (avec les histoires d’amour à la Shakespeare, s’entend). Le coup de foudre est un peu rapide, les sentiments exprimés un peu trop violents, mais ma foi, je crois c'est un style. D’aucuns pourraient dire que c’est une pseudo histoire d’amour pour ados prépubères en manque d’affection, et ce n’est sans doute pas totalement faux, mais c’est en tout cas assez réussi dans ce genre. En ce qui me concerne je ne me suis pas ennuyé une seconde, et j'ai suivi avec une certaine... fascination, c'est le cas de le dire, la rencontre entre les deux personnages principaux.

Il y a tout de même quelques scènes assez magnifiques. La rencontre entre Bella et la famille de son petit copain est franchement drôle, parce que c'est une situation qui est déjà délicate dans la vie réelle, alors quand en plus les frères et sœurs ne peuvent pas s'empêcher de vous trouver à croquer... Idem pour la réaction du père de Bella, méfiant et très protecteur bien qu’incapable d’exprimer ses inquiétudes à voix haute. J'ai également beaucoup aimé l'esthétique des vampires, leur côté créatures de rêve irréelles, et la manière dont ils se déplacent, vite, silencieusement, avec une aisance déconcertante quel que soit le terrain, est bien rendue je trouve par les FX choisis : on les voit rarement bouger, et lorsqu’on les voit, on ne comprend pas ce à quoi on a assisté. Cela plus leur immortalité et l'effet du soleil sur leur peau, ils ont bien l'essence de demi-dieux, et pourtant ils sont des tueurs nés, avec des pulsions qu'on attribue plus volontiers aux démons. Anges ou démons, on ne sait pas bien.
Et en parlant d'esthétique, j'adore le mouvement de jambe d’Alice au moment de lancer la balle, durant la partie de baseball. Vraiment très sexy... ^^

Le film en lui-même est drôle, énergique, et si en effet c'est bien une romance, il évite au moins de tomber dans les affligeantes ficelles du cinéma Hollywoodien. Il y a également des aspects assez sombres, autant dans la part d'ombre de tout vampire que dans quelques scènes assez dérangeantes dans le contexte (les jeunes qui encerclent Bella et ce que Edward dit avoir vu dans leur esprit, le dîner au restaurant...). Et même si là encore on a bien droit au fantasme classique du prince charmant, du héros protecteur, ça n’en reste pas moins efficace.

Il y a quelques faiblesses. Le coup de foudre est un peu trop rapide, et le grand méchant sur la fin oppose bien peu de résistance... mais cela ne parvient pas à nuire vraiment à l'ensemble à mes yeux. D’autant qu’après avoir lui le roman à l’origine de cet opus, et surtout celui qui suit, je considère les évènements de Fascination, le film, d’une manière bien différente. Je comble les trous, je rajoute les répliques manquantes et les scènes omises. Je trouve particulièrement ennuyeux que le réalisateur ait ainsi amalgamé les sentiments d’Edward pour Bella et l’envie que son sang lui inspire. Où, plus exactement, la manière dont il a remplacé l’un par l’autre, et considéré ensuite que leur relation allait de soit.
Quant à James, dans le livre, Bella n’assiste même pas à sa mort. Il n’est donc pas surprenant qu’elle se fasse en quatrième vitesse dans le film…

Oui, franchement j'ai vraiment aimé Twilight. D’ailleurs, à la suite de ce film, j’ai lu les trois premiers tomes, et pour l’instant, je suis l’histoire avec un grand intérêt. Je suis particulièrement intéressé par la mythologie des vampires que Stephenie Meyer construit dans ses romans, l’univers parallèle qu’elle élabore. Cela reste assez succin, mais ouvre des pistes intéressantes pour le lecteur imaginatif.

Pour ceux qui l’envisagent, je signale qu’il est réellement dommage de passer directement au tome II après avoir vu le fim... Il y a des aspects des histoires personnelles de Carlisle, Edward, Alice, qui risquent d'avoir leur importance dans la suite de la saga, et qu’il est réellement dommage de ne jamais découvrir.

_________________

________________
« My name is Skay-39, an administrator… An enthusiasm wave hit and I got shot through a link... Now I'm lost in some distant part of the webniverse on a forum – a crazy forum – full of strange, geek life-forms… Help me… Listen, please. Is there anybody out there who can read me ? I'm being tyrannized by an insane fondator… doing everything I can… I'm just looking for a real life. »


Dernière édition par Skay-39 le Mer 21 Oct 2009 - 21:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolphen
Légionnaire de l'Espace
Légionnaire de l'Espace


Nombre de messages : 210
Féminin Age : 39
Localisation : là où le ciel et la terre se retrouvent...

MessageSujet: Re: Twilight   Mer 21 Oct 2009 - 20:40

J’ai attendu très longtemps avant de me décider à regarder ce film dont tout le monde me parlait, soit en l’encensant soit en le démontant. Pourquoi ? Tout simplement parce que je n'aime pas les effets de mode et que je n'étais pas du tout sûr d'avoir envie de voir un film que je m'imaginais sans la moindre saveur et profondeur. Mais, pour faire plaisir à une amie, j'ai accepté... Grand mal m'en a pris... je suis devenue accroc à la franchise...

J'apprécie beaucoup le mythe des vampires et, quand je peux, j'aime regarder des histoires les concernant. J'avoue avoir beaucoup aimé la série Buffy, particulièrement pour l'histoire d'amour qu'entretient l'héroïne d'abord avec Angel, ensuite avec Spike. Déjà, le thème du "gentil" vampire était abordé quoi qu'il s'agissait plus du fait de retrouver son âme que celui d'éviter de boire le sang de victimes innocentes en devenant "végétarien". J'aimais bien ce concept même si parfois, je trouvais que l'idée allait bien trop loin.

J'ai regardé les deux premiers volumes de Underworld et, bien que ce film soit emprunt d'un romantisme torturé, j'ai été très gênée par la violence et le sadisme parfois démontrés dans l'évocation de ces vampires, dépeints tels qu'ils le sont dans l'imaginaire des personnes. C'est là que j'ai compris que j'aime l'idée romantique qu'on se fait des vampires : celle d'un être prisonnier de son propre corps, de sa propre non-vie et de ses pulsions, qui fait tout pour se battre contre ses penchants et ce qui est l'essence même de son être ou de ce qu'on a fait de lui.

Je savais que Twilight abordait le thème d'une histoire d'amour entre une humaine et un vampire et je craignais de retomber dans un Buffy bis. Aussi ai-je retardé au maximum le visionnage de ce film.

Finalement, je me suis lancée, un peu à contre-coeur mais ne voulant pas continuer à juger sans avoir vu de quoi il s'agissait. Et là, j'ai été envoutée par cette histoire plus romantique qu'horrifique, plus onirique que fantasmagorique. C'est un film tout en douceur et en poésie, distillant tout de même des moments d'angoisse et d'action. Un film qualifié pour "adolescents" peut-être, mais qui m'a conquise et m'a emportée dans son tourbillon.

Pour commencer par les points négatifs, l'on peut dire que le premier chapitre de Twilight souffre de quelques lenteurs et d'effets spéciaux qui auraient pu être plus réussis mais ces quelques défauts n'altèrent en rien la qualité du film, du moins de mon point de vue. Le problème le plus important à mon avis est que, comme d'habitude, beaucoup de passages du livre ont été malheureusement tronqués dans le film pour cause de minutage et cela se ressent dans son rythme et dans son intensité... Citons par exemple le premier diner au restaurant entre Bella et son père, le Chef Swan. Tout d'un coup, nous les voyons en train de se servir du ketchup et l'on sent qu'il doit se passer quelque chose du fait de leur attitude mais... rien, l'on passe à la scène suivante. En regardant les bonus, l'on découvre le reste de cette scène, qui est d'une grande importance, puisqu'elle nous montre l'opinion tranchée et sans détour du Chef Swan ainsi que son admiration pour les Cullen et plus particulièrement Carlisle. C'est pour ça qu'il est bien de lire les livres (le 1er et le 5ème sur internet) et de voir le 1er film en même temps, car ils se complètent.

Pour ce qui est du doublage ou de la façon de jouer des personnages, j'ai bien aimé la version québécoise du film car Bella y est bien plus expressive que dans la version française où elle a l'air sous Xanax (j'exagère, mais si peu...). Dans la version originale, Kristen Stewart joue une Bella très convaincante mais quelque peu moins expressive que ce que j'attendais d'après le livre. Concernant Edward, par contre, je préfère le doublage français car en québécois, il a l'air beaucoup plus.. perdu, adolescent dans sa façon de s'exprimer... et cela ne correspond pas trop au personnage. Le doubleur français lui donne un côté beaucoup plus sensuel, plus attractif, tel qu'on l'attendrait d'un vampire. La voix de Robert Pattinson, elle aussi, incarne totalement le personnage, apportant exactement ce que le livre promet.

Pour rester sur le jeu des acteurs, Robert Pattinson réussit à décocher des regards si langoureux et intenses, si mauvais et passionnés qu'il correspond exactement à l'idée que je me faisais d'Edward. Ayant vu le film avant d'avoir lu le livre, je ne peux imaginer notre vampire préféré sous d'autres traits tellement il l'incarne parfaitement.

J'aime bien Kristen Stewart, elle est très jolie et donne de la profondeur à son rôle. Elle correspond exactement à la Bella du livre, et elle me ressemble tellement à certains moments que je me prends à rêver de voir apparaitre mon Edward à tout moment... ^^ Au fait, saviez-vous que c'est elle qui, adolescente, a donné la réplique à Jodie Foster dans Panic Room ?

Je ne connaissais pas Ashley Greene, alias Alice, avant d'avoir vu Twilight et j'avoue que c'est une heureuse découverte. Elle est vraiment très belle, pimpante et pétillante, interprétant à la perfection le rôle de petit elfe qu'est Alice. D'ailleurs, c'est l'un des personnages que je préfère dans toute la saga ; ce qui explique mon impatience à voir le deuxième film où elle aura un rôle beaucoup plus central. Elle me fait rire, elle est douce et si vive ! J'adore le passage de présentation de Bella à la famille... c'est l'un des moments les plus drôles du film, qui nous révèle la complicité de ce clan et nous montre la gentillesse et la chaleur de ses êtres à sang-froid.

Concernant le père de Bella, incarné par Billy Burke, c'est un acteur que j'apprécie beaucoup. Il est discret et n'a pas forcément de très grands rôles, mais je trouve qu'il donne toujours un petit quelque chose à ses apparitions qui fait qu'on le remarque. J'ai particulièrement aimé son rôle dans Lost Junction.

Il y avait longtemps que je n'avais trouvé des personnages aussi touchants mais aussi, si mystérieux, ambigües, totalement dévorés par leur passion, se donnant à fond pour ceux qu'ils aiment au risque de tout perdre... J'ai déjà connu de telles addictions pour des films ou des séries, pourtant, même au plus fort des "symptômes", jamais je ne me suis sentie aussi habitée et aussi "remplie d'amour et de tendresse" qu'avec Twilight. Car là réside l'un des points forts de ce film et de la saga dont il est tiré. Il ne s'agit que d'amour ! Tout acte réalisé ne l'est fait que par amour et c'est ce qui rend ce film si authentique et si fort malgré tous les petits défauts qu'il recèle. On veut y croire ! On veut croire qu'il est encore possible de trouver un amour si profond que l'on puisse surmonter tous les obstacles, toutes les souffrances pour le vivre pleinement et pour le sentir s'épanouir toujours davantage.

Le film débute sur la voix off de Bella qui nous confesse qu'elle n'avait jamais envisagé la façon dont elle mourrait et que, donner sa vie pour sauver quelqu'un qu'on aime est la meilleure façon de mourir. Cette "ligne directrice" est le thème de toute cette histoire, et cet aspect est d'ailleurs mis en évidence par l'un des slogans : In a world where the supernatural exists, love changes everything. Car c'est bien l'amour qui va pousser un vampire solitaire à s'intéresser à l'une de ces créatures qu'il fuit tant et qui va le pousser à passer outre ses instincts primaires pour vivre les sentiments et les émotions qu'elle a déclenché, au risque permanent de souffrir pour la préserver.

La scène dans la forêt où Edward entend la révélation de son identité par Bella et celles qui suivent sont tout simplement merveilleuses et pleines de poésie. Je sais que la vue d'un vampire étincelant en a révolté plus d'un et en a fait sourire d'autres... mais moi, la première fois que j'ai vu la vraie apparence d'Edward, j'étais aussi émerveillée qu'elle. Certaines phrases m'ont fait sourire telle celle où Edward avoue à la jeune fille qu'elle est comme sa "propre marque d'héroïne" tant il ne peut se passer d'elle. Mais le moment qui me touche le plus dans tout le film est l'instant où ils réalisent combien ils sont épris l'un de l'autre :

- Si tu savais depuis combien de temps je t'attends...
c'est ainsi que le lion tomba amoureux de l'agneau...
- Un agneau vraiment stupide...
- Avec un lion maso et fou à lier.


Il y a tellement d'amour et de tendresse dans ce dialogue... et il résume tellement bien la suite de leur histoire... Il l'attendait depuis toujours et elle ne peut plus vivre sans lui. A partir de là, rien ne peux les séparer car leurs coeurs se sont trouvés et ils battent à l'unisson.

Cette tendresse se retrouve aussi dans le baiser qu'ils échangent : un simple baiser qui résume à lui seul l'intensité de leur relation, la complexité de leurs rapports et le besoin qu'ils ont l'un de l'autre tout en montrant la frustration qu'ils ressentent à devoir faire toujours attention à ne pas se mettre en danger ; danger de mort pour chacun d'eux d'ailleurs car si Edward attentait à la vie de Bella, se serait comme s'il s'ôtait la sienne.

Une autre scène que je trouve extrêmement touchante est celle de la salle de danse, lorsque James a mordu Bella et que les Cullen s'activent autour de la jeune fille pour la sauver. La torture que la douleur de son aimée inflige à Edward est bouleversante ainsi que la difficulté qu'à Alice à maitriser ses instincts pour aider son amie. La façon dont la scène est tournée, avec, en fond la chanson Let Me Sign de Robert Pattinson et les pensées off de Bella reconnaissant à quel point la mort est facile comparait à la vie m'ont émue aux larmes... là, Edward doit faire appel à toute sa volonté et à la force de son amour pour résister et pour la sauver...

Les moments avec les "méchants" sont aussi très intéressants, quoi que James ne soit pas le méchant de film le plus terrifiant que j'ai vu. Mais dans la scène de la salle de danse, je reconnais qu'il se défend bien, son côté sadique prenant le dessus avec une facilité déconcertante.

Comme vous le constatez, si je m'écoutais, je pourrais discourir pendant des heures (d'ailleurs, je l'ai fait en créant un très très long article sur le film sur mon blog ^^) sur la beauté de ce film et sur les émotions et sentiments qu'il a fait naitre en moi. Il existe des films plus aboutis, plus profonds, plus intenses, plus... c'est vrai ! Mais, en ce qui me concerne, j'ai toujours adoré le Crépuscule et ce n'est apparemment pas près de changer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dolphen.unblog.fr
 
Twilight
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Twilight [Stephenie Meyer]
» À propos de la saga Twilight
» Twilight, le film : nos petits détails favoris et autres clins d'oeil...
» HG Vs Twilight : Quand la saga essaie de rameuter du fan de vampires...
» Twilight ou The Host ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Multivers :: .:: Les fictions en particulier, classées par genre, par style ou par thème ::. :: Merveilleux :: Les oeuvres : cinéma, télévision, web, jeu vidéo, bande originale...-
Sauter vers: