AccueilPortailChatboxCalendrierFAQGroupesRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Jeremiah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Barlbatrouk
Pharaon Cosmique
Pharaon Cosmique
avatar

Nombre de messages : 2816
Masculin Age : 29
Localisation : à Twin Peaks

MessageSujet: Jeremiah   Mer 9 Fév 2011 - 14:13




“United States to the Whites”, criaient les uns. “Black Power now”, scandaient les autres. Les conflits interraciaux avaient dégénéré. Le grand champignon atomique se chargea de mettre tout le monde d’accord. En rayant du même coup tous les acquis de la civilisation.
Retour au point de départ, au règne du plus fort. En un instant, la “grande lessive” a ramené le continent américain au Moyen-Âge. Au temps du chaos.

Tel est le monde que propose Hermann, leur auteur, à ces deux géants de l’aventure que sont Jeremiah et Kurdy Malloy.


Création, scénario et dessin de Hermann


La Nuit des rapaces (avril 1979)
Du sable plein les dents (octobre 1979)
Les Héritiers sauvages (janvier 1980)
Les Yeux de fer rouge (juillet 1980)
Un cobaye pour l'éternité (mai 1981)
La Secte (février 1982)
Afromerica (septembre 1982)
Les Eaux de colère (avril 1983)
Un hiver de clown (novembre 1983)
Boomerang (octobre 1984)
Delta (octobre 1985)
Julius et Roméa (octobre 1986)
Strike (mai 1988)
Simon est de retour (septembre 1989)
Alex (septembre 1990)
La Ligne rouge (octobre 1992)
Trois motos… ou quatre (février 1994)
Ave Caesar (mai 1995)
Zone frontière (avril 1996)
Mercenaires (septembre 1997)
Le Cousin Lindford (octobre 1998)
Le Fusil dans l'eau (mars 2001)
Qui est Renard Bleu ? (mars 2002)
Le Dernier Diamant (avril 2003)
Et si un jour, la Terre… (avril 2004)
Un port dans l'ombre (octobre 2005)
Elsie et la rue (janvier 2007)
Esra va très bien (janvier 2008)
Le petit chat est mort (janvier 2010)
Fifty-Fifty (janvier 2011)
Le panier de crabes (janvier 2012)
Le Caïd (février 2013)







Jeremiah c'est l'histoire d'un tandem, Kurdy Malloy et Jeremiah, face à un monde post-apocalyptique, chaotique, remplis de violence. Chaque tome peut se lire séparément, mais il est quand même très conseillé de les lire dans l’ordre pour se rendre compte de comment les personnages sont affectés par le monde qui les entoure. Jeremiah au début très naïf, s'aguerrit au fil des tomes tout en conservant certaines valeurs morales qui n'ont peut être plus leurs places dans ce monde. Ce qui fait souvent rire Kurdy, personnage très cynique et à la morale très douteuse au première abord, mais qui côtoie étrangement un refus de certaines injustices. La relation entre les deux gus est très bien ficelé, une sorte d'amour-haine les entraînant dans des situations explosives.

L'univers est souvent sombre et porte un regard noir sur l'homme.  L'originalité de la série tient en ce que l'auteur tisse très souvent chaque tome à partir d'une histoire anecdotique et indépendante des personnages principaux pour aborder en toile de fond un thème de société important et raconter un épisode de la vie de Jeremiah et de Kurdy. Il est souvent arrivé que certaines des anecdotes n’interfèrent pas du tout avec l'histoire principale ou ne se résolvent pas, comme pour montrer que Jeremiah et Kurdy n'étaient que de passage et n'avaient que peu d'impact sur leur époque ou leur entourage. Et le cynisme brutal de Kurdy ou le réalisme triste de Jeremiah sont utilisés pour souligner le peu de foi que l'auteur semble avoir pour l'espèce humaine : ils mettent beaucoup d'énergie à gagner de vaines batailles dans des guerres perdues d'avance.

On peut retrouver plusieurs thèmes récurrents et contemporains du XXIème siècle tout au long de la série : la corruption du pouvoir ou de la justice, le despotisme éclairé et la dictature, l'esclavagisme et les sectes, la drogue, l'individualisme, la pédophilie, le racisme ou l'univers mafieux. Ces thèmes sont abordés de façon non-manichéenne, les personnages ne sont jamais totalement bons ou mauvais à l'instar des héros. Et "le bon coté" ne l'importe pas souvent : l'injustice perdure, le pouvoir corrompu est remplacé par un contre-pouvoir encore plus perverti, la douleur est souvent présente...


D'autres personnages tout aussi travaillés que les deux héros reviennent plusieurs fois. Mais mon préféré est sans contexte Kurdy, les "piques" qu'il se lance avec son compère apporte une touche d'humour à cet univers et il dégage une certaine classe dans son attitude, son allure.

Je vous conseil donc fortement de jeter un coup d'oeil sur cette BD, une des plus grande jamais dessiné pour moi, le scénario est impeccable et les dessins sont magnifiques. Et si vous aimez, tout le travail d'Hermann est splendide: Comanche, On a tué Will Bild, Lune de guerre...








_________________

"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/l.a.p.o
 
Jeremiah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Chrnonique] Jeremiah Harm - Keith Giffen et Alan Grant
» Jeremiah Johnson - Blu-Ray - Digibook - Edition Spéciale Fnac 20/06/12
» Jeremiah Burke et la bouteille à la mer
» Jeremiah [SERIE]
» LE LIBERTY-SHIP JEREMIAH O'BRIEN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Multivers :: .:: Les fictions en particulier, classées par genre, par style ou par thème ::. :: Anticipation, Cyberpunk, Dystopie & Post-Apocalyptique :: Les oeuvres : littérature, bande dessinée, autres arts graphiques...-
Sauter vers: