AccueilPortailChatboxCalendrierFAQGroupesRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 The Chronicles of Riddick

Aller en bas 
AuteurMessage
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon
Mat

Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 29
Localisation : Amiens

The Chronicles of Riddick Empty
MessageSujet: The Chronicles of Riddick   The Chronicles of Riddick EmptyMar 31 Mar 2009 - 21:14

The Chronicles of Riddick The_ch12



Cinq ans après le massacre de la planète aux plusieurs soleils, le terrible mercenaire Riddick vit en ermite sur une planète aussi glacée que sauvage. Lorsque des chasseurs de primes viennent à sa rencontre, Riddick s'arrange pour rejoindre la civilisation et part en quête du seul homme qui savait où le trouver, et qui seul a pu le trahir; mais le hors-la-loi comprend à cette occasion qu'il revient au grand jour alors même que des barbares interstellaires fascinés par la mort, les Necromongers, ravagent un à un chaque monde civilisé de l'espace...



Réalisateur : David Twohy
Producteurs : Scott Kroopf & Vin Diesel
Scénariste : David Twohy
Compositeur : Graeme Revell
-
Nationalité : Américaine
Titre VF : Les Chroniques de Riddick
Dates de sortie : 11 juin 2004 aux États-Unis / 18 août 2004 en France
Budget : 110 millions de dollars
Durées : 1 H 59 Min / 2 H 14 Min (Director's cut)
Accompagnement parental recommandé aux mineurs de moins de 13 ans aux États-Unis (PG-13)

Univers commun avec :
Pitch Black (prédécesseur)
The Chronicles of Riddick: Dark Fury (prédécesseur)
Riddick (suite)



Vin Diesel : Richard B. Riddick
Alexa Davalos : Kyra
Colm Feore : Lord Marshal
Thandie Newton : Dame Vaako
Judi Dench : Aereon
Karl Urban : Vaako
Linus Roache : Le Purificateur
Nick Chinlund : Toombs
Keith David : Abu "Imam" al-Walid
Mark Gibbon : Irgun
Roger R. Cross : Toal
Christina Cox : Eve Logan
Nigel Vonas : Merc
Kim Hawthorne : Lajjun
Alexis Llewellyn : Ziza



Remarque : ce long-métrage marqué par le space-opéra est la suite du film de science-fiction horrifique Pitch Black, ainsi que des Chroniques de Riddick : Dark Fury, film d'animation de trente minutes. Le film originel est très indépendant de ses deux suites en tandem, tant par le contenu scénaristique que par le genre.




The Chronicles of Riddick The_ch13


Dernière édition par Matthieu le Dim 24 Juil 2011 - 16:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon
Mat

Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 29
Localisation : Amiens

The Chronicles of Riddick Empty
MessageSujet: Re: The Chronicles of Riddick   The Chronicles of Riddick EmptySam 18 Avr 2009 - 2:54

J'ai trouvé ce film bien meilleur que dans mes souvenirs déjà vieux de cinq ans. Certes, j'avais loué un DVD endommagé et j'étais de mauvaise humeur, ce qui n'a pas arrangé l'analyse, mais je me demande surtout si la vague pseudo intello des "Riddickule" qui avaient décidé avant même la sortie ciné de se payer la tête du film et de son acteur phare, n'était pas un peu gratuite, et surtout si je n'ai pas un peu été influencé par elle à l'époque (entre autres du fait de mon jeune âge) .

Certes, il y a dans ce film quelques éléments naïfs et éculés, (la prophétie des bébés Furiens, j'ai horreur de ce genre de truc) ou manichéens (Elémentaliens immaculés et Nécromongers gothiques comme énième relecture SF, après Star Wars, Babylon 5... de la structure du Seigneur des Anneaux) . Ensuite, Vin Diesel n'est effectivement pas l'acteur du siècle, mais il joue correctement un personnage un peu massif, qui est crédible pour ce qu'il est.

Du reste, il est vrai que les inspirations, costumes, décors et FX de ce film pourraient presque avoir été repris tel quel pour réaliser un film sur Dune, tant l'inspiration me semble évidente, entre ces Nécromongers très Harkonnen, cette armée d'Helion Prime très Atréïde, cette aristocratie futuriste si voisine visuellement du palais et de la cour de l'Empereur de l'Univers, et les pouvoirs des Elémentaliens, de la Furienne fantôme et des semi-morts, très Bene Gesserit.
On peut également noter un background qui récupère lui aussi des structures et concepts politiques plutôt anciens, à l'instar de l'oeuvre de Herbert; croisades d'un gouvernement-clergé, hordes barbabes... et Hélion Prime, planète riche et prospère, qui fait un peu figure de transcription SF pour une cité-état coloniale Hellénique ou Phénicienne de la Haute Antiquité. (voyez, c'est tout bête mais avoir un "simple" état-planète riche et central, et pas une super confédération de plusieurs systèmes stellaires, c'est assez frais comme idée. C'est tout con mais il fallait y -re-penser!)

Le film marque plusieurs bons points : un univers riche, coloré, très élargi par ce film (dans une forme inattendue) par rapport a ce qu'on en a vu dans l'opus précédent, et j'aime beaucoup l'idée de l'Anteverse. Les effets spéciaux sont en demi-teintes, car très faux sur certains plans, (notamment les chiens-ours-porc-épics... on est bien loin des "ombres blanches" de Pitch Black) et très sympathiques sur d'autres (les vaisseaux, par exemple) . Notons quand même que quand ils sont réussis, ils sont en plus assez stylés et peu communs. On retrouve cette ambiance visuelle à la Meirrion, (planète de l'univers Lanfeust) un peu comme dans le court-métrage animé, et plus loin, par contre, de ce que proposait Pitch Black, plus conventionnel. Il y a plusieurs idées visuelles dans ce film que l'on ne se serait pas attendu à trouver dans l'univers de Pitch Black, mais c'est plutôt un signe de richesse, non?
Ensuite, j'apprécie beaucoup le rôle des chasseurs de prime dans ce monde, et en cela, la partie du film se déroulant avec des mercenaires et des loubards évadés dans le bagne-planétaire de Crématoria m'évoque un croisement entre Alien 3 et Alien 4, ce qui est plutôt agréable.

Côté personnage, il n'y a rien de très folichon à part "Jack" Kyra, personnalité que j'ai beaucoup apprécié. Hormis Riddick et elle, les autres n'ont pas spécialement de charisme, sans sonner faux non plus. On est beaucoup plus centré sur Riddick et Kyra, tandis que Pitch Black faisait la part belle à tous les personnages. Le scénario n'est pas révolutionnaire, mais il n'y a pas de grosse faille, juste des choses un peu faibles comme les fantassins Nécromongers souffrant parfois d'un syndrome du Jaffa au stade avancé, Riddick qui apprivoise la bestiole, la grande bataille qui n'a pas la moitié de l'intensité tragique d'une Guerre des Mondes par Spielberg... des détails comme autant de grains de sable qui grattent mais bon, rien de profondément handicapant pour le film.

Au demeurant, j'ai été surpris par la fin, qui est assez osée.
Spoiler:
 

Cinématographiquement, l'on peut trouver étrange une suite à ce point sans rapport avec l'opus original. Mais, dans une optique plus immergée dans l'univers fictif en question, je trouve au final plutôt pertinent de montrer différentes expériences qu'un homme à l'existence aventureuse peut connaître en vivant dans un univers de SF.

D'autre part, j'apprécie le ton très honnête et sans prise de tête du film, qui vaut ce qu'il vaut mais qui offre ce qu'il peut avec sincérité. On est loin de l'ennui vaniteux et superficiel d'un Dante 01.

En conclusion, je dirais que LCDR est à voir pour qui apprécie le space-opéra (qui plus est avec une forme relativement atypique) et la SF d'action pas prise de tête; de préférence après avoir vu Pitch Black et si possible Dark Fury, car je pense qu'ils intensifient l'indulgence (méritée) pour cette franchise en élargissant considérablement l'univers du film (tout comme LCDR court et long métrages élargissent eux aussi la perspective de Pitch Black) , et aussi car Pitch Black est meilleur en son genre, à savoir SF horrifique minimaliste, que LCDR ne l'est dans le sien, c'est-à-dire le space-opéra. Il montre donc d'emblée et plus clairement ce dont est capable la franchise. Arrivé à la fin de ce film, je me suis surpris à vouloir connaître la suite et j'espère donc que Vin Diesel ne s'est pas avancé en déclarant récemment que la suite était sur les rails. Même que s'il existait une novélisation pour le jeu vidéo, je la lirais.^^


Dernière édition par Mat Vador le Mer 17 Fév 2010 - 21:21, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joe Black
Coffee Drinker
Coffee Drinker
Joe Black

Nombre de messages : 2001
Masculin Age : 29
Localisation : Lausanne

The Chronicles of Riddick Empty
MessageSujet: Re: The Chronicles of Riddick   The Chronicles of Riddick EmptyVen 29 Mai 2009 - 21:18

La première chose que j'ai à dire, est que même si ce film ne révolutionne rien du tout, il ne méritait pas la déferlante d'avis négatif qui lui est tombé dessus à sa sortie. Il est vrai aussi que comparé à l'inventivité et à la créativité de Pitch Black, les Chroniques de Riddick font pâles figures. Cependant, eut-il été possible de faire un Pitch Black 2 aussi bon et inventif que le premier qui jouait énormément sur l'effet de surprise ? La réponse est clairement non. C'est pourquoi le choix du réalisateur d'utiliser à fond le gros budget qui lui a été octroyé pour donner une suite à son oeuvre en élargissant considérablement son univers et changeant radicalement d'approche, était peut être la meilleur idée qu'il pouvait avoir.

Maintenant, le problème de la suites des aventures de Riddick, c'est que l'univers dans lequel il évolue est en grande partie pompé sur d'autres oeuvres de SF. Par exemple, comme la dit Mat Vador, les ressemblances avec l'univers de Dune sont très flagrantes. Mais aussi, la planète de glace du début du film qui me rappelle un peu Hoth de Star Wars - L'empire contre attaque. Il y a aussi le problème que le film tombe un peu dans le manichéisme avec un Riddick beaucoup plus "gentil" (mais c'est le résultat de son expérience dans le film précédent) que dans Pitch Black et des méchants vraiment méchant. Il eu été par exemple intéressant de comprendre un peu la psychologie de Lord Marshal et son expérience dans l'Anteverse, plutôt que de nous présenter un type un peu dérangé qui ne souhaite qu'une seule chose : tuer Riddick qui perd d'ailleurs un peu de son charme avec la révélation de ses origines. (Ben ouai, je préférai penser qu'il avait gagné ses yeux et sa vision nyctalope contre un paquet de clopes plutôt que cela soit juste un effet de ses gènes^^) Cependant, je ne voyais absolument pas venir la révélations des origines du capitaine Necromanger qui sauve Riddick sur Crematoria.

Sinon, j'ai trouvé l'histoire vraiment sympa et distrayante. Les FX dans l'espace et des planètes sont sublimes mais cela n'est en revanche pas le cas de certaines des autres animations comme les chiens de la prison qui sont pour le coup passablement loupés et plutôt pas beau dans le mauvais sens du terme. Je parlais de la planète prison, Crematoria, et quand nos héros s'évadent de cette dernière, ils sont confronté à une situation un peu similaire à Pitch Black, à la différence que cette fois-ci, c'est la lumière qu'ils doivent fuir. J'ai trouvé le clin d'oeil assez sympa. De même que j'ai apprécié toutes les petites références à l'aventure vécue il y a cinq ans sur la planète obscur parsemé de ça et là sur toute la durée du film. Cela montre que les deux métrages sont vraiment relié et non pas indépendant l'un de l'autre.

A noter aussi que j'ai été estomaqué par la fin plutôt inattendue. En effet, après ce film,
Spoiler:
 
De plus, la position paradoxale dans laquelle le "héros" se retrouve, m'a vraiment donner envie de voir la suite.

En bref, les Chroniques de Riddick sans être une oeuvre incontournable, donne néanmoins une suite correcte à l'inégalable Pitch Black. Franchement, si on regarde le syndrome à Hollywood des suites commandées après le succès d'un premier opus, Riddick s'en tire plutôt bien. Et puis, peut être que le prochain film, si prochain film il y a, reviendra avec une atmosphère proche du premier volet. Personnellement, j'aimerai bien que la piste des origines de Riddick soit explorée, ainsi que de voir comment il va réussir à gérer sa nouvelle situation. Va t-il devenir un tyran sanguinaire affecté à vie par le destin de Kyra, ou va t-il essayer de changer les choses en devenant un "brave homme" dans la mesure du possible lorsque l'on s'appelle Riddick ?

_________________
The truth is out there
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon
Mat

Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 29
Localisation : Amiens

The Chronicles of Riddick Empty
MessageSujet: Re: The Chronicles of Riddick   The Chronicles of Riddick EmptyDim 31 Mai 2009 - 0:36

Citation :
La première chose que j'ai à dire, est que même si ce film ne révolutionne rien du tout, il ne méritait pas la déferlante d'avis négatif qui lui est tombé dessus à sa sortie.
C'était la cible idéale, avec son genre space-opéra, son statut de suite et son acteur phare. Le short était taillé avant même la sortie du film...

J'avoue que je ne crois pas trop au parallèle avec Hoth, cependant cela m'amène à pointer une originalité de l'univers Riddick : (à ceci près qu'on la retrouve dans... Dune) l'absence d'aliens intelligents. Si jamais il y en a, ils ne vivent pas en espace Humain et n'interviennent pas dans les histoires de ces derniers.
De même, l'évolution de cette Humanité (pouvoirs élémentaliens, Nécromongers et Semi-Morts, absence de la Terre...) dénote peut-être d'un âge spatial Humain qui existe dans sa forme civilisationnelle (vastes et anciennes colonies de peuplement entre les étoiles) depuis des milliers d'années. Je verrais bien entre les années 4000 et 6000 après JC.

Citation :
Cependant, eut-il été possible de faire un Pitch Black 2 aussi bon et inventif que le premier qui jouait énormément sur l'effet de surprise ? La réponse est clairement non. C'est pourquoi le choix du réalisateur d'utiliser à fond le gros budget qui lui a été octroyé pour donner une suite à son oeuvre en élargissant considérablement son univers et changeant radicalement d'approche, était peut être la meilleur idée qu'il pouvait avoir.
Dans l'absolu, il était peut-être possible de s'en sortir; par exemple en inversant la structure des deux premiers opus Alien. On aurait pu creuser cet univers en ayant un unique ptérodactyle alien prisonnier hors de son monde, dans une infrastructure ou une ville, pour une raison ou pour une autre, je pense que c'était possible. Mais c'était risqué, et je crois que le choix final n'était pas mauvais.

Citation :
et des méchants vraiment méchant.
Pas tellement dans la mesure où ils sont persuadés que la vie est une aliénation et que les êtres atteignent la plénitude par le retour au statut de non-vivant.

Citation :
Il eu été par exemple intéressant de comprendre un peu la psychologie de Lord Marshal et son expérience dans l'Anteverse, plutôt que de nous présenter un type un peu dérangé qui ne souhaite qu'une seule chose : tuer Riddick
C'est vrai, même si baignant dans le mysticisme, on peut comprendre sa crainte de Riddick quant à la prophétie.

Citation :
Riddick qui perd d'ailleurs un peu de son charme avec la révélation de ses origines. (Ben ouai, je préférai penser qu'il avait gagné ses yeux et sa vision nyctalope contre un paquet de clopes plutôt que cela soit juste un effet de ses gènes^^)
Ha mais c'est le cas, les yeux de Riddick sont bien la résultante d'une affaire sordide de ce genre. Il n'est pas du tout né avec.

Citation :
Cependant, je ne voyais absolument pas venir la révélations des origines du capitaine Necromanger qui sauve Riddick sur Crematoria.
^^ Cela rappelle une tales Star Wars avec un artilleur venu d'Alderande dans les rangs de l'armée Impériale.

Citation :
Les FX dans l'espace et des planètes sont sublimes
Ou encore, par exemple, l'avion de chasse Hélion-Primien qui tente d'intercepter le vaisseau de Riddick dans l'atmosphère.

Du reste, franchement, en regardant Pitch Black, on imagine plutôt une civilisation Humaine dans le genre quadrilogie Alien... on est loin d'imaginer que cet univers recèle les esthétiques d'Hélion Prime (évoquant pêle-mêle Dune, Lanfeust, les BD de SF psychédélique à la Lone Sloane, du steampunk...) et de l'armada Nécromonger. (leur basilique-salle du trône par exemple)
Cela me fait penser qu'il y a plusieurs inventions intéressantes comme les transports de troupe Nécromongers qui téléportent leurs hommes au sol, où encore la façon dont les petits engins volants de la Croisade se détachent des plus gros.

Citation :
Je parlais de la planète prison, Crematoria, et quand nos héros s'évadent de cette dernière, ils sont confronté à une situation un peu similaire à Pitch Black, à la différence que cette fois-ci, c'est la lumière qu'ils doivent fuir. J'ai trouvé le clin d'oeil assez sympa. De même que j'ai apprécié toutes les petites références à l'aventure vécue il y a cinq ans sur la planète obscur parsemé de ça et là sur toute la durée du film.
Entre les bagnards, les mercenaires et la planète, ce passage me rappelle les Alien 3 & 4.^^

Citation :
Et puis, peut être que le prochain film, si prochain film il y a, reviendra avec une atmosphère proche du premier volet.
J'en doute, puisque il parait qu'Anteverse est au centre du script. Je pense à une suite plus mystique et atypique que ce film, (les Nécromongers ne seront pas vaincu par du boum-boum) mais tout de même dans un genre similaire. Je doute qu'on revoie jamais les ombres blanches, même si une apparition judicieuse serait très plaisante.

Citation :
Va t-il devenir un tyran sanguinaire
Je doute qu'il en ait les moyens.
Spoiler:
 

Si jamais tu ne l'as pas prévu, je te conseille de regarder Dark Fury, le court-métrage d'animation estampillé Chroniques de Riddick, qui fait immédiatement suite à Pitch Black.


Dernière édition par Mat Vador le Lun 14 Sep 2009 - 16:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joe Black
Coffee Drinker
Coffee Drinker
Joe Black

Nombre de messages : 2001
Masculin Age : 29
Localisation : Lausanne

The Chronicles of Riddick Empty
MessageSujet: Re: The Chronicles of Riddick   The Chronicles of Riddick EmptyDim 31 Mai 2009 - 12:31

Citation :
Pas tellement dans la mesure où ils sont persuadés que la vie est une aliénation et que les êtres atteignent la plénitude par le retour au statut de non-vivant.

Ben pour moi, c'est un peu la définition d'un bon vieux méchant vraiment méchant. Alors c'est vrai qu'il ont une psychologie et des motivations propre à eux-mêmes, mais ils n'en demeurent pas moins que se sont des sociopathes destructeurs de mondes.^^ Ils ne se remettent jamais en question. Cependant, on peut quand même faire une nuance avec le necromanger furian qui sauve Riddick sur Crematoria.

Citation :
Ha mais c'est le cas, les yeux de Riddick sont bien la résultante d'une affaire sordide de ce genre. Il n'est pas du tout né avec.

Dans ce cas cheers. J'avais déduit cela à cause de la rencontre de Riddick avec les deux chiens sur Crematoria qui présentent tout deux les mêmes particularités oculaires que Riddick. Comme ce dernier les apprivoisent, j'en avais déduit qu'il venait de la même planète et que donc, les yeux en étaient une caractéristique. Ce qui me fait peur, c'est que je n'ai pas bronché ensuite lorsque j'ai vu le soldat aidant Riddick qui dit être un furian et qui n'a pas de vision nyctalope... mèfle !

Citation :
Du reste, franchement, en regardant Pitch Black, on imagine plutôt une civilisation Humaine dans le genre quadrilogie Alien... on est loin d'imaginer que cet univers recèle les esthétiques d'Hélion Prime (évoquant pêle-mêle Dune, Lanfeust, les BD de SF psychédélique à la Lone Sloane, du steampunk...) et de l'armada Nécromonger. (leur basilique-salle du trône par exemple)

Entièrement d'accord.

Citation :
J'en doute, puisque il parait qu'Anteverse est au centre du script. Je pense à une suite plus mystique et atypique que ce film, (les Nécromongers ne seront pas vaincu par du boum-boum) mais tout de même dans un genre similaire. Je doute qu'on revoie jamais les ombres blanches, même si une apparition judicieuse serait très plaisante.

Ok, merci pour l'info. Dommages pour les petites bestioles carnivores de Pitch Black mais peut être que l'auteur arrivera à les réinsérer dans l'histoire par un moyen ou un autre. Cela serait vraiment bien je trouve aussi de les revoir.

Citation :
Je doute qu'il en ait les moyens.

Spoiler:
 

Ok, c'est vrai que vu sous cet angle, Riddick à peu de chance de s'en sortir. Cependant, qui sait, parce qu'avec Riddick...^^

Citation :
Si jamais tu ne l'as pas prévu, je te conseille de regarder Dark Fury, le court-métrage d'animation estampillé Chroniques de Riddick, qui fait immédiatement suite à Pitch Black.
Oui, je compte le regarder mais je ne l'ai pas encore trouvé et comme j'avais les Chroniques de Riddick sous la main, j'ai commencé par le film. Mais j'ai prévu de voir Dark Fury.

_________________
The truth is out there
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon
Mat

Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 29
Localisation : Amiens

The Chronicles of Riddick Empty
MessageSujet: Re: The Chronicles of Riddick   The Chronicles of Riddick EmptyDim 31 Mai 2009 - 21:22

Citation :
Ben pour moi, c'est un peu la définition d'un bon vieux méchant vraiment méchant.
Pour moi, celui-ci te voudrait plutôt du mal. à leur façon, les Nécromongers nous veulent du bien.

Sinon, petite nouvelle : apparemment, Vin Diesel et Twohy ne travaillent pas sur un, mais sur deux scripts. C'est-à-dire que si tout se passait dans le meilleur des mondes pour Riddick, il y aurait non pas deux mais bien trois Chroniques en tout (en ne comptant pas l'animé d'une demi-heure) formant leur propre trilogie, et Pitch Black, n'en faisant pas partie, serait comme l'équivalent Riddickien de "Bilbo le Hobbit"!

Il faut savoir qu'en raison d'honnêtes scores de ventes de DVD, la croyance réelle en une suite du "riddickule" ne vient pas de resurgir récemment mais a perdurée depuis la sortie du premier film live des Chroniques.

Si un autre film sortait, on pourrait peut-être espérer une novélisation du jeu vidéo au scénario inédit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




The Chronicles of Riddick Empty
MessageSujet: Re: The Chronicles of Riddick   The Chronicles of Riddick Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
The Chronicles of Riddick
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Chronicles of Narnia : chapter 1 (Zone 1)
» Vampire Chronicles
» [JEU] ASSASSIN'S CREED - ALTAIR'S CHRONICLES : Infiltrez-vous au moyen orient [Payant]
» [Wii] Xenoblade Chronicles
» Mutant Chronicles : Warzone Resurection

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Multivers :: .:: Les fictions en particulier, classées par genre, par style ou par thème ::. :: Space Opéra, Planet Opéra, Thématique espace et/ou E.T :: Les oeuvres : cinéma, télévision, web, jeu vidéo, bande originale...-
Sauter vers: