AccueilPortailChatboxRechercherS'enregistrerConnexion
-24%
Le deal à ne pas rater :
Grosse réduction sur la TV LG OLED77CX 77″ OLED 4K UHD (modèle ...
3799 € 4999 €
Voir le deal

 

 Io

Aller en bas 
AuteurMessage
Artheval_Pe
Chief of Spatial Operations
Chief of Spatial Operations
Artheval_Pe

Nombre de messages : 3320
Masculin Age : 29
Localisation : Paris

Io Empty
MessageSujet: Io   Io EmptyDim 13 Jan 2019 - 2:46

Io Io11

La Terre est devenue si toxique que l'humanité l'a quittée pour partir habiter sur Io. Deux des derniers humains restés derrière tentent de survivre pour prendre la dernière navette vers le satellite volcanique de Jupiter

Réalisateur : Jonathan Helpert
Scénaristes : Clay Jeter & Charles Spano & Will Basanta
Producteurs : Jason Michael Berman, Laura Rister
Producteurs délégués : Ian Bricke, Dave Hansen, Ryan Andrej Lough, Johnny Mac,
Victor Shapiro, Charles Spano, Raphael Swann
Co-producteurs : Patrick Raymond, Will Raynor
Compositeurs : Alex Belcher, Henry Jackman
Directeur de la photographie : André Chemetoff
Montage : Jeff Betancourt, Mike Fromentin, Tony Randel
-
Nationalité : États-Unis
Langue : Anglais
Titre VF : Io
Dates de sortie : 18 janvier 2019 aux États-Unis et en France (sur Netflix)
Budget : ?
Durée : 1H36

Casting :

Margaret Qualley : Sam Walden
Anthony Mackie : Micah
Danny Huston : Henry



Trailer



Commentaire :
Le film a été au moins en partie tourné en France


_________________
Stargate Earthling Fleet
Revenir en haut Aller en bas
Artheval_Pe
Chief of Spatial Operations
Chief of Spatial Operations
Artheval_Pe

Nombre de messages : 3320
Masculin Age : 29
Localisation : Paris

Io Empty
MessageSujet: Re: Io   Io EmptyDim 3 Fév 2019 - 1:17

Netflix semble jouer de malchance avec ses productions de films de Science-fiction maison. Après le catastrophique How it ends et le raté (dit-on) Extinction, il est dommage que Io se révèle aussi insipide. On peut d'ailleurs noter que cette mauvaise pente est spécifique aux films de genre. Netflix a su faire réaliser de bons films tels que Beasts of No Nation ou War Machine, hors science-fiction.

Io est ainsi une sorte de huit clos mettant face à face deux personnages : Sam, d'abord, qui fait partie des dernières personnes restées sur Terre alors que l'humanité a fui notre planète devenue toxique vers Io. Elle essaye de poursuivre les expériences de son père qui tentait d'adapter la vie terrestre à la nouvelle atmosphère pleine d'ammoniaque. A ce titre, elle vit en haut d'une montagne, là où l'air est pur, et redescend périodiquement dans la "zone" en ville, où l'ammoniaque nécessite de porter un masque pour survivre. Après une longue période de solitude (mais restée en contact par courriel avec son copain Elon parti sur Io), elle finit par rencontrer Micah venu par ballon à la recherche du père de Sam qu'il croit toujours en vie.

Malgré ses multiples problèmes, Io a de réelles qualités : le film profite d'une belle réalisation et ses acteurs vraiment investis parviennent à rendre les personnages mémorables et attachants. Tous les deux portent le poids de la tragédie à laquelle ils font face sans fausse note et de manière convaincante.

Ce qui pèche en revanche et rend le film globalement sans intérêt, c'est le scénario.

Premièrement, il est invraisemblable dans son postulat initial : la Terre est certes en train de devenir irrespirable, mais il est proprement illogique d'envisager sauver l'humanité en l'envoyant en orbite autour d'Io plutôt que de construire des habitats adaptés sur notre planète où bien des ressources utiles (notamment l'eau et les végétaux) sont toujours présentes. Sans parler du fait que la radioactivité dégagée par Jupiter rend son orbite assez peu propice à l'installation d'habitats humains (Saturne étant beaucoup plus intéressante). Ensuite, toute la partie scientifique du film ne fonctionne que dans la logique des scénaristes et se révèle sans queue ni tête vis à vis de nos connaissances. Alors qu'il aurait été possible de faire un bon film sur une réelle catastrophe écologique causée par l'humanité et d'en explorer en détail ses conséquences, Io se révèle être une opportunité manquée.

Deuxièmement, les péripéties sont sans intérêt. Il ne se passe rien dans ce film. On se contente de suivre ces deux personnages, qui font parfois face à un évènement perturbateur ou frustrant, mais hormis de rares moments de tension artificielle, il n'y a aucun réel enjeu stimulant.

Troisièmement, les personnages (bien que fort bien joués par les deux acteurs principaux) ont des arcs par moments incohérents. Or, vu le caractère uniquement métaphorique des éléments SF et l'absence de réelles péripéties, le développement des personnages est la seule chose qui aurait pu sauver ce film. Malheureusement, on peine à les "lire" et leurs décisions et évolutions n'ont pas réellement de sens.

Malgré tout cela, le film fonctionne à peu près. On s'ennuie par moments, mais pour quiconque a l'esprit un peu contemplatif, les acteurs et la réalisation parviennent malgré tout à porter ces 136 minutes de vide et à leur donner un certain coté mélancolique et tragique. C'est pour ça que ce n'est pas non plus un vrai mauvais film comme pouvait l'être How it ends. Ici, on a juste affaire à un film passable, mais qui ne sera marginalement utile que pour vraiment tromper l'ennui, pas si on recherche une œuvre réellement enrichissante.

_________________
Stargate Earthling Fleet
Revenir en haut Aller en bas
 
Io
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Multivers :: .:: Les fictions en particulier, classées par genre, par style ou par thème ::. :: Anticipation, Cyberpunk, Dystopie & Post-Apocalyptique :: Les oeuvres : cinéma, télévision, web, jeu vidéo, bande originale...-
Sauter vers: