AccueilPortailChatboxCalendrierFAQGroupesRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Ready Player One

Aller en bas 
AuteurMessage
Tracevol
Commandant Cyborg
Commandant Cyborg
avatar

Nombre de messages : 513
Masculin Age : 27
Localisation : Stars End

MessageSujet: Ready Player One   Lun 11 Déc 2017 - 10:15






Synopsis :
En 2045, le monde est en proie à de nombreux soucis : crise énergétique, désastre causé par le changement climatique, la famine, la pauvreté, la guerre, etc. Dans ce monde chaotique, l'OASIS est un système mondial de réalité virtuelle, accessible par l'intermédiaire de visiocasques et de dispositifs haptiques tels que des gants et des combinaisons. Conçu à l'origine comme un jeu de rôle en ligne massivement multijoueur (MMORPG), il est devenu au fil du temps une véritable société virtuelle dont toute l'humanité se sert comme exutoire. Son créateur, James Halliday, était l'un des hommes les plus riches et populaires au monde, avant son décès. À sa mort, une vidéo est diffusée dans laquelle il explique qu'il léguera son immense fortune, 500 milliards de dollars, ainsi que sa société, GSS, à la personne qui réussira à trouver l’easter egg (« œuf de Pâques ») caché dans l'OASIS. Wade Watts, un jeune orphelin de 18 ans vivant à Columbus, est un fin connaisseur de Halliday et de l'OASIS. Via son avatar Parzival, Wade va tout tenter pour trouver l’œuf. Il devra faire face à la multinationale Innovative Online Industries (IOI) et son PDG, Nolan Sorrento, prêt à tout pour prendre le contrôle du monde virtuel. Wade pourra compter sur l'aide de plusieurs alliés dans l'OASIS, notamment la mystérieuse Art3mis.



Réalisateur : Steven Spielberg
Scénaristes : Ernest Cline et Zak Penn, d'après Player One d'Ernest Cline
Photographie : Janusz Kaminski
Musique : Alan Silvestri
Production : Steven Spielberg, Donald De Line, Dan Farah et Kristie Macosko Krieger
Montage : Michael Kahn, Sarah Broshar



Genre : Science-fiction, Aventure
Pays d'origine : U.S.A
Durée : 140 min
Sortie : 28 mars 2018
Budget : 175 millions de dollars


Distributions :

Tye Sheridan  : Wade Owen Watts / Parzival3
Olivia Cooke  : Samantha Evelyn Cook / Art3mis4
Mark Rylance  : James Donovan Halliday / Anorak5
Ben Mendelsohn  : Nolan Sorrento6
Simon Pegg  : Ogden Morrow7
T. J. Miller  : i-R0k
Hannah John-Kamen  : F'Nale Zandor
Simone Kirby  : Loretta
Letitia Wright : Reb







Dernière édition par Tracevol le Mar 3 Avr 2018 - 17:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tracevol
Commandant Cyborg
Commandant Cyborg
avatar

Nombre de messages : 513
Masculin Age : 27
Localisation : Stars End

MessageSujet: Re: Ready Player One   Lun 11 Déc 2017 - 10:19

L'un des bébés que nous offre Spielberg juste avant pâques 2018. L'ester eggs des geek.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artheval_Pe
Chief of Spatial Operations
Chief of Spatial Operations
avatar

Nombre de messages : 2771
Masculin Age : 27
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Ready Player One   Lun 11 Déc 2017 - 20:55

J'avais en tête le fait que Spielberg avait ce film dans les cartons et je dois dire que je m'enthousiasmais peu jusqu'ici, mais cette bande-annonce est... intéressante, notamment par ses inspirations. J'ai l'impression de voir un film dont l'esthétique, l'histoire et les thèmes sont tirés autant d'extrapolations de notre monde contemporain et de ses mondes virtuels que de certains bouquins de la littérature cyberpunk.

D'ailleurs, même si Ready Player One est adapté du roman éponyme, j'ai l'impression de trouver dans cette bande-annonce beaucoup d'éléments du Samouraï Virtuel de Neal Stephenson : le monde virtuel avec sa boite de nuit, ses motos, ses avatars. Le monde réel en pleine déliquescence, le jeune protagoniste miséreux dans la vie réelle mais qui est important dans le métaverse, etc. Ce n'est pas un hasard : le livre Ready Player One a été souvent comparé au Samouraï Virtuel (Snow Crash en VO).

Même si la bande-annonce ne me convainc pas encore quant à l'histoire que va développer le film (qui me semble un peu cliché pour le moment), elle a quand même suscité mon attention et j'ai hâte d'en savoir plus.

_________________
Stargate Earthling Fleet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tracevol
Commandant Cyborg
Commandant Cyborg
avatar

Nombre de messages : 513
Masculin Age : 27
Localisation : Stars End

MessageSujet: Re: Ready Player One   Mer 28 Mar 2018 - 19:29

J'en reviens tout juste et décidément, Steven c'est le patron.

Il a tout compris à la pop culture (étant un acteur majeur de cette dernière, ça aide), aux jeux vidéos, aux "geeks" et aux jeunes.

C'est assez dingues la façon avec laquelle il arrive à digérer toutes ces influences et clin d'oeil afin de servir son propos. Certains plans sont juste hallucinants, notamment cette course de voiture complètement ouf. J'avais jamais vu un truc comme ça au cinéma.

Amis de la pop culture, foncez, foncez et foncez vous ne serez pas déçu.

Je n'en dirais pas plus, si ce n'est que c'est sans doute le film de l'année et ma plus belle claque depuis Mad Max Fury Road.

PS: vu en 2D, mais je pense que la 3D apporte pas mal au film, pour une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artheval_Pe
Chief of Spatial Operations
Chief of Spatial Operations
avatar

Nombre de messages : 2771
Masculin Age : 27
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Ready Player One   Sam 14 Avr 2018 - 13:01

J'ai trouvé le film très bien réalisé, très entrainant, très divertissant, mais je trouve qu'il s'arrête un peu là. C'est une ode à la culture populaire et en particulier à la culture issue des jeux vidéo depuis les années 1970, qui est pleine de références à ce média et se révèle extrêmement amusante à observer (surtout quand on connait certaines références).

Les points communs avec Snow Crash sont très limités donc la comparaison n'est pas pertinente. Mais c'est pour moi un signe des limites du film : c'est un excellent divertissement, mais il n'a strictement aucun propos. Aucun propos sur l'avenir de l'humanité dans un monde où les espaces virtuels se développent, aucun propos sur les jeux vidéo si ce n'est qu'il convient d'éviter l'excès, aucun propos politique. Le film se contente de décrire un futur possible, voire probable et d'y raconter une aventure assez amusante et divertissante tout en célébrant le média au centre de l'intrigue : le jeu vidéo. Certes, voir ce dernier élément au cinéma est assez rare, à fortiori de la part d'un grand réalisateur, mais c'est un peu limite pour moi pour hurler au chef d’œuvre.

Après, voilà, ça reste un très bon film, très divertissant, extrêmement bien réalisé, visuellement très abouti, et dont le scénario est construit intelligemment de sorte à ne pas être trop prévisible. Donc n'hésitez pas à aller le voir, mais sans attendre un film qui fasse réellement avancer la science-fiction.

_________________
Stargate Earthling Fleet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tracevol
Commandant Cyborg
Commandant Cyborg
avatar

Nombre de messages : 513
Masculin Age : 27
Localisation : Stars End

MessageSujet: Re: Ready Player One   Sam 14 Avr 2018 - 16:59

C'est surtout intéressant de voir ce qu'il fait de toute cette culture "doudou", alors qu'aujourd'hui on nous bassine avec des remakes à n'en plus finir pour jouer sur la corde sensible de la "nostalgie".

L'aspect autobiographique est aussi très intéressant. Halliday, c'est Spielberg. Wade c'est encore lui, plus jeune, s'en est même troublant physiquement. Et je trouve intéressant la façon qu'il a justement de s’interroger sur ce qu'il restera de toute cette pop culture, une sorte de bilan, sur sa carrière, son héritage et ce qu'il laisse derrière lui. La dernière scène d'Halliday est d'ailleurs très clair à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Podracers
Homme-Lézard
Homme-Lézard
avatar

Nombre de messages : 103
Masculin Age : 36
Localisation : Terre

MessageSujet: Re: Ready Player One   Mar 10 Juil 2018 - 14:38

Tracevol a écrit:
C'est surtout intéressant de voir ce qu'il fait de toute cette culture "doudou", alors qu'aujourd'hui on nous bassine avec des remakes à n'en plus finir pour jouer sur la corde sensible de la "nostalgie".

Je crois que la plus grande "force" du film réside là : dans la capacité de Spielberg à avoir un avis sur cette culture qu'il a lui même contribué à enfanter. On sent cependant une légère désillusion de sa part, comme s'il avait des scrupules face aux réactions excessives de la génération 80's. N'est-il pas lui-même un peu James Halliday, cet entrepreneur génial qui a précipité la chute décadente de la civilisation ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kezako
Gouverneur Planétaire à Mandibules
Gouverneur Planétaire à Mandibules
avatar

Nombre de messages : 1146
Masculin Age : 26
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Ready Player One   Mer 25 Juil 2018 - 10:44

J'ai détesté ce film, c'est bien simple je ne l'ai pas fini.

Un vomi insipide de presque 2h00, extrêmement laid et très vain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Podracers
Homme-Lézard
Homme-Lézard
avatar

Nombre de messages : 103
Masculin Age : 36
Localisation : Terre

MessageSujet: Re: Ready Player One   Mer 25 Juil 2018 - 11:02

Kezako a écrit:
J'ai détesté ce film, c'est bien simple je ne l'ai pas fini.

Un vomi insipide de presque 2h00, extrêmement laid et très vain.

Peux-tu développer un peu ? Je pourrais éventuellement être d'accord avec toi sur certaines formulations, mais pas forcément sur les intentions de Spielberg qui se cachent derrière.

Le film paraît effectivement insipide et vain par endroit, mais c'est sans doute l'un des objets du film : n'oublions pas que nous sommes pendant les 3/4 du film dans le monde de l’irréel, de l'abstrait. L'humanité part finalement à la rencontre de sa propre redécouverte et de sa capacité à entreprendre dans le monde réel. Rien ne remplacera le contact charnel non plus, pas même une combinaison high-tech censée "reproduire" les sensations.

Je pense que si ce film est, quelque part, pathétique, c'est sans doute parce que l'humanité ne l'a jamais autant été. Nous passons notre temps à "regarder derrière nous", à "glorifier" l'âge d'or de la culture pop, sans jamais remettre en question ce que nous croyons comme acquis.

Personnellement, j'ai adoré la course de voitures au début, mais certains autres effets me semblent ratés - comme l'avatar numérique de James Hallyday.


Dernière édition par Podracers le Mer 25 Juil 2018 - 11:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kezako
Gouverneur Planétaire à Mandibules
Gouverneur Planétaire à Mandibules
avatar

Nombre de messages : 1146
Masculin Age : 26
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Ready Player One   Mer 25 Juil 2018 - 14:00

Podracers a écrit:
Kezako a écrit:
J'ai détesté ce film, c'est bien simple je ne l'ai pas fini.

Un vomi insipide de presque 2h00, extrêmement laid et très vain.

Peux-tu développer un peu ? Je pourrais éventuellement être d'accord avec toi sur certaines formulations, mais pas forcément sur les intentions de Spielberg qui se cachent derrière.

Le film paraît effectivement insipide et vain par endroit, mais c'est sans doute l'un des objets du film : n'oublions pas que nous sommes pendant les 3/4 du film dans le monde de l’irréel, de l'abstrait. L'humanité part finalement à la rencontre de sa propre redécouverte et de sa capacité à entreprendre dans le monde réel. Rien ne remplacera le contact charnel non plus, pas même une combinaison high-tech censée "reproduire" les sensations.

Je pense que si ce film est, quelque part, pathétique, c'est sans doute parce que l'humanité ne l'a jamais autant été. Nous passons notre temps à "regarder derrière nous", à "glorifier" l'âge d'or de la culture pop, sans jamais remettre en question ce que nous croyons comme acquis.

Personnellement, j'ai adoré la course de voitures au début, mais certains autres effets me semblent ratés - comme l'avatar numérique de James Hallyday.

Tout ne peut pas passer par cette explication-là. Les personnages insipides ne peuvent être justifiés par une éventuelle volonté de Spielberg de montrer le vide existentiel de cette jeunesse. La laideur du numérique ne peut s'expliquer par la même volonté de Spielberg de dévoiler la laideur qu'apporterait cette voie de traverse. Le scenario cousu de fil blanc ne peut être motivé par la (toujours même) volonté de Spielberg de se lier aux archétypes du genre.

Si l'on prend le film en tant que tel, il n'est "objectivement" ou autant que faire se peut, pas bon. Pléthore d'acteurs sont à la rue, le scenario est très rudimentaire, les effets visuels horribles et les références à la pelle ont plus eu un effet de dégoût sur moi qu'autre chose. En termes de détournements de la pop culture, je préfère de loin les intentions d'American Gods de Gaiman.

Et je ne prends même pas la peine d'évoquer les incohérences et facilités.

PS: cela me rappelle Super 8 de Abrams qui bénéficiait de la même ligne de défense: "hommage", "référence à", "Spielbergien", etc. Il faut, passé l'apparat, prendre le film pour ce qu'il est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Podracers
Homme-Lézard
Homme-Lézard
avatar

Nombre de messages : 103
Masculin Age : 36
Localisation : Terre

MessageSujet: Re: Ready Player One   Mer 25 Juil 2018 - 14:22

Est-ce que tu as éventuellement lu le bouquin d'Ernest Cline ? Ce n'est pas mon cas, mais j'aimerais savoir, du coup, si le "point de vue" de Spielberg honore ou pas la vision de l'auteur d'origine...

En tous les cas, j'ai passé un moment plutôt agréable et ludique devant ce film. Je ne cherche pas à faire rentrer aux forceps des éléments de langage qui n'auraient pas lieu d'être dans le débat, mais je pense que Spielberg a un point de vue, sur cette forme de cinéma populaire qu'il a lui même contribué à engendrer. J'éviterai en ce qui me concerne la référence à JJ Abrams, qui se contente effectivement (avec talent mais tout de même), de se complaire dans une forme de célébration fétichiste du cinéma de son enfance sans jamais en interroger la relation.

Après un "Derniers Jedis" éprouvant, j'avais la sensation d'être, précisément, devant une approche critique de la pop-culture et de la relation abusive des fans à leur univers de fiction. Le tout avec une approche morale assez bienveillante, quoique quelque peu désabusée aux entournures. Ce n'est pas du grand art, mais étant donné l'état du cinéma populaire en ce moment, c'est déjà beaucoup pour moi. Un peu comme si on avait ouvert la fenêtre pour me laisser un peu respirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artheval_Pe
Chief of Spatial Operations
Chief of Spatial Operations
avatar

Nombre de messages : 2771
Masculin Age : 27
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Ready Player One   Jeu 26 Juil 2018 - 0:08

J'ai un peu de mal avec le concept d'effets visuels "horribles" en l'espèce. Je veux dire : le monde de l'Oasis a été rendu explicitement dans l'optique de ne pas être photoréaliste, d'apparaître comme étant en images de synthèse. Autant s'il y avait eu de la texture vraiment baveuse, des glitchs visuels ou du rendu vraiment de mauvaise qualité, je pourrais comprendre la critique, mais là, ce n'était pas le cas.

Et à l'inverse, les séquences dans le réel m'ont laissé un souvenir de rendu tout à fait propre avec une bonne continuité des décors entre leurs composants réels et virtuels. Donc j'ai vraiment du mal à voir à quoi tu fais référence.

Pour les acteurs "à la rue", tu penses à qui en particulier ? Je n'en ai trouvé aucun excellent, mais je n'ai pas non plus été marqué par un jeu clairement mauvais à un moment.

_________________
Stargate Earthling Fleet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kezako
Gouverneur Planétaire à Mandibules
Gouverneur Planétaire à Mandibules
avatar

Nombre de messages : 1146
Masculin Age : 26
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Ready Player One   Jeu 26 Juil 2018 - 10:34

Artheval_Pe a écrit:
J'ai un peu de mal avec le concept d'effets visuels "horribles" en l'espèce. Je veux dire : le monde de l'Oasis a été rendu explicitement dans l'optique de ne pas être photoréaliste, d'apparaître comme étant en images de synthèse. Autant s'il y avait eu de la texture vraiment baveuse, des glitchs visuels ou du rendu vraiment de mauvaise qualité, je pourrais comprendre la critique, mais là, ce n'était pas le cas.

Et à l'inverse, les séquences dans le réel m'ont laissé un souvenir de rendu tout à fait propre avec une bonne continuité des décors entre leurs composants réels et virtuels. Donc j'ai vraiment du mal à voir à quoi tu fais référence.

Pour les acteurs "à la rue", tu penses à qui en particulier ? Je n'en ai trouvé aucun excellent, mais je n'ai pas non plus été marqué par un jeu clairement mauvais à un moment.

Je parle essentiellement des "retranscriptions" numériques des personnages dans l'univers numérique ainsi que des univers dépeints dans ce même univers numérique qui ne tranchait pas, ne se permettait que peu d'originalité visuelle en dehors de la horde de personnages présentés. A aucun moment le sentiment que l'Oasis existait en soi n'en est ressorti, alors même que cet environnement est présenté comme, désormais, le lieu de vie principal des humains.

A propos des acteurs, le charisme des deux héros ne me semble pas être particulièrement notable, les deux méchants étaient ridicules de A à Z mais Spielberg a rarement été subtil sur ce champ-là
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Podracers
Homme-Lézard
Homme-Lézard
avatar

Nombre de messages : 103
Masculin Age : 36
Localisation : Terre

MessageSujet: Re: Ready Player One   Jeu 26 Juil 2018 - 11:36

Moi j'aime assez l'avatar de Samantha / Artemis Smile elle démontre en fait une personnalité complexe / complexée alors même qu'elle essaye de cacher ses taches de naissance dans la réalité. Quant à l'avatar de Wade, il m'amuse assez je dois dire car il est vraiment l'exemple type du cliché de l'ado abreuvé à la source Manga. La première utilise son avatar pour brouiller les pistes à l'occasion de cette mission d'infiltration, quand le deuxième n'utilise ce potentiel qu'à des fins très égocentriques / narcissiques...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ready Player One   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ready Player One
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RESOLU] HD2 : Flash Player pour streaming => Skyfire
» [AIDE] Manila Radio Internet, 'player' demandé !!!
» HD Ready et Blu-Ray : conseils
» [INFO] Manila Audio Player : Regroupement d'éventuelles astuces?
» Du 1/24 Ready to run

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Multivers :: .:: Les fictions en particulier, classées par genre, par style ou par thème ::. :: Anticipation, Cyberpunk, Dystopie & Post-Apocalyptique :: Les oeuvres : cinéma, télévision, web, jeu vidéo, bande originale...-
Sauter vers: