AccueilPortailChatboxCalendrierFAQGroupesRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Gouffre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tracevol
Pirate Galactique
Pirate Galactique
avatar

Nombre de messages : 470
Masculin Age : 26
Localisation : Stars End

MessageSujet: Gouffre   Jeu 29 Sep 2016 - 19:22






Est-ce qu'un film peut être maudit ? Est-ce qu'une œuvre peut détruire ceux qui la contemplent ?
Nico, un cinéphile solitaire, part en quête du film le plus terrifiant de tous les temps.
Au fil de ses recherches, il rencontrera un mystérieux groupe d'artistes qui détiennent un secret capable de bouleverser l'univers.
Et si cet hiver qui dure depuis des mois constituait le début de ce bouleversement ?


Auteur : Arnaud Prieur
Date de Parution : Septembre 2016
Format : Kindle ou broché




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tracevol
Pirate Galactique
Pirate Galactique
avatar

Nombre de messages : 470
Masculin Age : 26
Localisation : Stars End

MessageSujet: Re: Gouffre   Sam 1 Oct 2016 - 22:24

Attention, attention ! Balises, sirènes clairon et tout le tintouin, coup de cœur total et sans aucun doute meilleure lecture depuis un bon moment !

J’ai véritablement été obsédé par ce roman, il n’y a pas d’autres mots, et c’est assez paradoxal lorsque l’on sait qu’un des sujets principal de Gouffre et justement l’obsession…

L’histoire de Gouffre et prenante et d’emblée l’auteur arrive à titiller notre curiosité en saupoudrant de mystère les premières pages. En effet, le récit alterne entre le point de vue de deux personnages ; Nico, cinéphile solitaire et célibataire, dans un Paris étrangement enneigé et pour cause, nous sommes au mois de juin… et puis… un second personnage dont on sait très peu de chose et qui semble vivre lui aussi dans une grande ville, également recouverte de son manteau blanc, mais n'ayant rien à voir avec Paris, ou du moins pas celui des cartes postales.
C’est simple cette ville semble déserte, un monde post apocalyptique où il n’y a pas âme qui vive, excepté la sienne.

J'ai particulièrement apprécié ce récit parallèle où l'on alterne entre les questionnements sur un monde dont on ne connait rien et le réconfort de retrouver un "semblant de quotidien" dans un Paris que l'on croit connaitre. Croire, c'est bien le mot puisque ce réconfort laissera rapidement place à la méfiance, l'angoisse et la paranoïa.

L'autre force indéniable de Gouffre réside dans son univers unique et son ambiance si particulière dont certains passages ont su faire naitre en moi un malaise et une gêne que je n'avais pas retrouvée depuis les écrits d'Howard Phillips Lovecraft. Influences qui semblent être assumer, puisqu'on peut aussi y retrouver quelques essences Kingienne, mais nous ne sommes pas là pour faire du namedropping ou plutôt si, mais parlons plutôt de l’auteur, Arnaud Prieur. Le mythe développé dans Gouffre par ce dernier s'inscrit lui aussi dans une dimension qui dépasse totalement nos personnages et le commun des mortels. Sans trop vouloir entrer dans les détails et pour éviter tout spoil, le récit prend une tournure très intéressante, loin du début timide en termes de fantastique qui, au fil des pages, aura su nous mener à la folie et à une terreur indescriptible sur un monde qui l’est tout autant. Le concept qui en découle est d’ailleurs tout bonnement génial (le mot est faible !) et on est loin de se douter que le roman se dirige vers cette voie en lisant le résumé proposer par l’auteur.
Le final dantesque apporte ses réponses mais aussi sa plus grande déception (bah oui) puisqu’on aurait encore aimé rester immergé dans ce Gouffre des centaines de pages supplémentaires ! clin d'oeil

Pour l'aspect plus littéraire de la chose on appréciera le style du roman, très efficace qui ne s’embarrasse pas de fioritures à tire-larigot, mais dont les descriptions vous transportent immédiatement et font leur effet dans les moments les plus angoissants. Le rythme s’accélérant au fil des pages participe à cette impression d'être happé par la terreur émanant de ce Gouffre dont nous sommes irrémédiablement attirés.

Le petit plus ! Gouffre peut être lu indépendamment des autres romans d'Arnaud Prieur (aucun souci), mais il semble appartenir au même mythe développé par l'auteur dans ses récits (la classe) puisqu'en bon monomaniaque que je suis, j'ai pu y découvrir quelques liens avec ses précédents écrits, La Maison Ogre et Les Songe-Creux.
Deuxième petit plus, une adresse mail a été fourni à la fin du roman pour échanger avec l'auteur.

Bref ! Les mots me manquent pour vous inciter à découvrir ce roman qui m'aura obsédé et dont je n'ai qu'une hâte,
à savoir ; le relire en format papier quand il arrivera chez moi mercredi... C'est loin...
Un auteur qui mérite vraiment d'être connu et dont j’attends les prochains romans avec impatience.

PS : Quelques petites précisions, Gouffre est "autoproduit" disponible en format Kindle et broché via un service sur Amazon, d'où les liens de formats dans la description.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Gouffre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Gouffre de Helm
» recherche gouffre de helm
» 6c du mois; Les six compagnons au gouffre Marzal
» Au pied du gouffre
» Charbonnage du gouffre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Multivers :: .:: Les fictions en particulier, classées par genre, par style ou par thème ::. :: Horrifique et/ou Fantastique, versant irrationnel :: Les oeuvres : littérature, bande dessinée, autres arts graphiques...-
Sauter vers: