AccueilPortailChatboxCalendrierFAQGroupesRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 American Crime [Série]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Haiyken
Chat de synthèse
Chat de synthèse
avatar

Nombre de messages : 2377
Masculin Age : 28

MessageSujet: American Crime [Série]   Jeu 28 Mai 2015 - 20:20


American Crime est une série en anthologie, construite en saisons indépendantes. Cependant, on retrouve la plupart des acteurs dans chaque saison.

Synopsis Saison 1 : La première saison est centrée sur l'étude du meurtre potentiellement raciste de Matt Skokie, un vétéran, et de sa femme dans la ville de Modesto en Californie. La série se concentre sur le meurtre ainsi que les suites qui en découlent, principalement à travers le point de vue des victimes et des familles des suspects.

Synopsis Saison 2 : à venir.

Casting :
Felicity Huffman : Barb Hanlon
Timothy Hutton : Russ Skokie
W. Earl Brown : Tom Carlin
Richard Cabral : Hector Tontz
Caitlin Gerard : Aubry Taylor
Benito Martinez : Alonzo Gutiérrez
Penelope Ann Miller : Eve Carlin
Elvis Nolasco : Carter Nix
Johnny Ortiz : Tony Gutiérrez
Regina King : Aliyah Shadeed

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haiyken
Chat de synthèse
Chat de synthèse
avatar

Nombre de messages : 2377
Masculin Age : 28

MessageSujet: Re: American Crime [Série]   Jeu 28 Mai 2015 - 20:45

Je regarde beaucoup de séries policières, tout comme je lis beaucoup de romans policiers. C'est un peu mon pêcher mignon en terme de divertissement. Aussi, dès que j'ai l'occasion de découvrir une nouvelle série, une nouvelle affaire, je suis partant.

American Crime a deux particularités. La première, est pas des moindres, c'est d'adopter un genre qui devient très à la mode : celui de l'anthologie. Je pense que ce n'est pas innocent si la série a pris ce titre, qui n'est pas sans évoquer American Horror Story, elle aussi une série d'anthologie, qui a confortablement installé le genre à la télévision ces quelques dernières années.
L'autre particularité, et qui se marie naturellement à l'anthologie, c'est bien évidement que chaque saison est construite sur une affaire, débutant sur un meurtre et dont on voit se dérouler l'enquête, et le processus judiciaire qui s'en suit. Ce n'est pas une nouveauté. The Killing en était un très bon exemple, et plus récemment Murder in the first fonctionnait assez bien.

Cependant, American Crime s'éloigne un peu de ces exemples puisque les personnages mis en scène ne sont pas des policiers (chose qui je l'espère changera en partie dans la seconde saison, pour un soucis de variété dans la série) mais les familles des victimes, les coupables, et les familles des coupables. C'est assez original pour permettre à la série de se faire remarquer dans un genre qui déborde de séries.

La véritable force d'American Crime, c'est son casting. C'est le pilier de la série et l'histoire n'aurait que peu d'intérêt sans les acteurs qui la portent. En tête, bien évidement, Felicity Huffman. Si je l'avais aperçu dans plusieurs séries, c'est bien son rôle dans Desperate Housewifes qui était le plus frais dans ma mémoire. Le rôle n'a ici rien à voir. Le jeu d'acteur d'Huffman est simplement magistral. En à peine onze épisodes elle livre une performance qui marque. Bravo aussi à l'écriture des personnages. Le personnage de Barb est très intéressant sur bien des aspects et reflète une réalité sans tomber dans les clichés. Il y a de la nuance dans l'évident racisme dont fait preuve le personnage. Tout n'est pas si simple.

D'ailleurs, l'intrigue de la saison n'est pas très complexe. Ce qui est d'avantage exploré, ce sont les relations, à la fois entre les personnages mais aussi les communautés, ethniques ou religieuses. C'est une version assez originale d'une affaire policière, où au final le crime n'est plus qu'anecdotique. Sans que tout soit trop cliché ou facile, la série explore habillement, et en s'amusant avec les idées reçues, les notions de racisme sous toutes ses formes, même au sein d'une même communauté. Sans être exhaustive, la série montre de nombreuses facettes du racisme, ou même de l'anti-racisme, et éviter de tomber dans le manichéisme.

Si le fond de la série est très bon, et fait réfléchir sur bien des thèmes, American Crime souffre d'un terrible manque de rythme. Je pense que c'est un parti pris de ne pas jouer sur les cliffhanger de fin d'épisode comme peut le faire The Killing, mais au sein même des épisodes, cela manque un peu de jus. Il y a, au final, peu de tension à part quelques scènes, comme les attaques contre Hector ou certains passages avec Tony. C'est clairement car la dimension policière est à son minimum. La fin de la saison manque d'un point final pour conclure le tout, mais achève la saison avec une mélancolie à l'image des onze épisodes.

Je félicite par contre la réalisation, qui parvient a être particulièrement réussie pour une série de ce genre. Il y a un jeu de cadrage très travaillé, les plans ayant tendance à ne montrer que les personnages principaux de l'histoire, tandis que tous les personnages secondaires apparaissent de dos, sont coupés pour ne pas voir leur visage ou d'autres habiletés de caméra. Je suis très impressionné par cet aspect de la série, qui malgré une ambiance peu marquée, parvient à interpeler sur sa réalisation.

Curieux de voir ce qu'une deuxième saison donnera et si ils parviendront à proposer une histoire tout à fait différente en gardant le ton de la série. J'espère qu'à l'instar d'American Horror Story, lieux, personnages et intrigue seront diamétralement opposés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
American Crime [Série]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The girl next door
» An American Crime (2007, Tommy O'Haver)
» Dostoievski : Crime et châtiment ...
» american spirit
» Piqûre de rappel : l'American 1921

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Multivers :: .:: Discussions et Détente ::. :: Discussion Libre :: Cinéma & télévision-
Sauter vers: