AccueilPortailChatboxCalendrierFAQGroupesRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 SP7, ou La Fuite

Aller en bas 
AuteurMessage
The-Bad-Sign
Organisme Monocellulaire
Organisme Monocellulaire
avatar

Nombre de messages : 2
Masculin Age : 18
Localisation : France...

MessageSujet: SP7, ou La Fuite   Jeu 12 Déc 2013 - 20:34

Bonjour!
je suis nouveau ici, mais le concept du forum m'a tout de suite plu.
ça tombe à pic, mon dernier sujet de rédaction de français était d'écrire un récit de science-fiction racontant la fuite des hommes vers la base martienne. aarf 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
   Marc avançait dans le couloir blanc parcouru de tuyaux et de fils, son casque sous le bras. Son père et sa mère étaient à quelques pas de lui, se retournant souvent pour vérifier qu'il ne s'est pas perdu dans la foule qui afflue. Arrivés devant une porte hexagonale marquée "SP7", il s'arrêtèrent et l'attendirent. Sa mère le prit dans ses bras.
"à bientôt, lui dit-elle, la larme à l’œil. On se reverra après le décollage, sur le pont principal."
Son père le regarda intensément avant de le prendre lui aussi dans ses bras. lui ne dit rien. Marc comprend. Il ne peut pas lui en vouloir, c'est son père... mais tous les adultes un peu sensés (c'est à dire peu) de cette génération se sentent un peu coupables....
Aussi muet qu'une carpe aphone, après s'être dégagé de l'étreinte de ses parents, il franchit la porte blindée et entre dans la Salle de Préparation numéro 7.

Douze autres jeunes sont déjà là, assis dans des sièges à mémoire de forme devant des écrans holographiques, ou marchant nerveusement à travers la salle. Tous portent comme lui des combinaisons gris sombre chromées et un casque, sous le bras ou sur la tête. La salle est un hexagone d'environ 3 mètres de côté, de la même couleur que les combinaisons, avec treize sièges répartis sur tout son pourtour. Au centre, une table, hexagonale elle aussi, sur laquelle sont posées cartes de vol numériques, et toutes sortes d'objets à disposition des jeunes pour s'occuper au long du voyage. Parmi eux, un vieux rubik's cube. Marc le prend et va s'asseoir dans l'un des sièges vides. L'écran holographique se déploie; non loin de lui, deux filles sont en train de se disputer.
"tout ça, c'est leur faute! Nos parents ont détruit le monde dans lequel ils sont nés, et qui c'est qui va être déporté sur un planête invivable et qui va en hériter?!!"
Il enfila son casque et tourna la tête. C'est une fille aux cheveux courts, noirs comme la nuit, avec des mèches rebelles faisant penser à des plumes de corbeau et des piercings à la lèvre et aux oreilles qui a crié. Elle était très pâle.

Mignonne. mais sans plus.

Marc retourna à son écran. Dans ses mains, le cube avait déjà commencé à se modifier, la première face à se composer. Pendant qu'il regardait le plan de vol et que la voix synthétique débitait ses informations, il repensait aux paroles de Miss Gothique.
"tout ça, c'est leur faute..."

Au crépuscule du XXIème siècle, le dérèglement climatique a fait monter le niveau des mers et a causé nombres de catastrophes naturelles. Des millions de personnes ont péri, ont fui leur pays. Puis, il y a eu la sécheresse, et, bien sûr, la famine. Les nations ont commencé à se quereller pour les derniers quignons de pain. celle qui avaient l'arme atomique s'en sont servi... un vrai carnage.

Assis profondément dans son siège, Marc entama la deuxième couronne du cube. il tournait rageusement les faces, ruminant les plus sombres instants de l'humanité.

les Etats-Unis furent totalement coupés du monde. La population s'était réduite à à peine un demi-million d'habitants. L'année de la naissance de Marc, on avait commencé la construction du "Vaisseau". Vaisseau dans lequel il se trouvait actuellement, au niveau -5, dans une salle de préparation avec douze autres adolescents de la dernière génération terrienne de l’espèce humaine. C'est un monstre, un concentré de technologie : moteur Magnéto-plasmique (voyage Terre-Mars en trois semaines), gravité artificielle... Il va accueillir les derniers reliquats de l'humanité, pour les envoyer sur la base martienne installée 50 ans plus tôt.

"De notre vie sur Tere, il ne restera qu'un tas de ruines fumantes." pensa Marc. "Miss Gothique a raison. tout est de leur faute."
dans ses mains, les faces du vieux Rubik's cube un peu grippé exécutèrent quelques dernières rotations, puis ce dernier fut fini, chaque carré à la bonne place. Marc tourna la tête, mais les deux filles n'étaient plus là.
"c'est encore pire que ce que tu imagines. Le plus incroyable, c'est que, pour peu que nous arrivions à terraformer Mas comme ils le prévoient, nous nous apprêtons à recommencer les mêmes conneries que sur cette bonne vieille Terre. L'être humain est vraiment une plaie."

Marc sourit.
"Ouais, je sens qu'on va bien s'entendre. Unis dans l'avis par a destruction d'un monde... faut avouer que ça a la classe."

Oui, décidément, l'homme est un incorrigible optimiste.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

ça m'a valu un 17/20 ^^ j'espère que ça vous a plu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
SP7, ou La Fuite
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fuite d'huile PX Besoin aide !
» ISOMAC VENUS - PROBLEME FUITE PF
» Problème de fuite d'huile suite descente trottoir
» Fuite radiateur DRZE
» fuite d'eau sur venus neuve

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Multivers :: .:: Les fictions en particulier, classées par genre, par style ou par thème ::. :: Anticipation, Cyberpunk, Dystopie & Post-Apocalyptique :: Vos créations-
Sauter vers: