AccueilPortailChatboxCalendrierFAQGroupesRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Looper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Barlbatrouk
Virtual Knight
Virtual Knight
avatar

Nombre de messages : 2874
Masculin Age : 29
Localisation : à Twin Peaks

MessageSujet: Looper   Dim 15 Avr 2012 - 13:22





Dans un futur proche, la Mafia a mis au point un système infaillible pour faire disparaître tous les témoins gênants. Elle expédie ses victimes dans le passé, à notre époque, où des tueurs d’un genre nouveau, les «Loopers», les éliminent. Un jour, l’un d’entre eux, Joe, découvre que la victime qu’il doit exécuter n’est autre que… lui-même, avec 20 ans de plus. La machine si bien huilée déraille…



Réalisation : Rian Johnson
Scénario : Rian Johnson
Production : Ram Bergman et James D. Stern
Société(s) de production : Endgame Entertainment et Ram Bergman Productions
Musique : Nathan Johnson
Sortie : 28 septembre 2012 (USA), 31 octobre 2012 (France)
Budget : 30 millions de dollars
Durée : 1 H 58 Min
Accompagnement parental obligatoire pour les mineurs de moins de 17 ans aux États-Unis (R)



Joseph Gordon-Levitt : Joe
Bruce Willis : Joe âgé
Emily Blunt : Sara
Pierce Gagnon : Cid
Paul Dano : Seth
Piper Perabo : Suzie
Noah Segan : Kid Blue
Jeff Daniels : Jack Abe Mitchell
Garret Dillahunt : Jesse
Tracie Thoms : Beatrix
David Jensen : Super









_________________

"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/l.a.p.o
Kezako
Gouverneur Planétaire à Mandibules
Gouverneur Planétaire à Mandibules
avatar

Nombre de messages : 1115
Masculin Age : 25
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Looper   Dim 15 Avr 2012 - 14:01

Mouai.

J'ai de plus en plus l'impression que la SF actuelle est des plus timides choisissant quasiment toujours le même paysage (une métropole dans un futur proche) à laquelle on accole une technologie qui paraît anachronique (en l'occurrence le voyage temporel) et un dilemme/paradoxe. A force, cette surutilisation de l'anticipation m'exaspère mais j'espère être agréablement surpris, surtout à la vue des acteurs plutôt bons en général bien que je m'interroge quant à leur ressemblance physique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joe Black
Coffee Drinker
Coffee Drinker
avatar

Nombre de messages : 1976
Masculin Age : 27
Localisation : Lausanne

MessageSujet: Re: Looper   Mar 13 Nov 2012 - 0:01

Excellente surprise que ce Looper qui s'impose comme la révélation SF cinématographique de cette fin d'année. Quel plaisir de voir un relativement petit film porté entièrement par son auteur/réalisateur possédant en outre un scénario original qui plus est extrêmement prenant. La réalisation est inventive et malgré le manque de focalisation sur le sujet, l'esthétique est recherchée. Les quatre acteurs principaux livrent de plus une excellente prestation, même si l'excellent Joseph Gordon-Levitt est la plupart du temps au centre de l'action en dépit d'une bande-annonce qui laissait présager une plus grande confrontation de ce dernier avec un Bruce Willis au sommet de sa forme. Un petit reproche à formuler tout de même, le premier acte du film part sur les chapeaux de roues, cependant, le deuxième accuse une nette baisse de rythme avant une reprise spectaculaire durant le dernier tiers.

Bref, je vous recommande vivement d'aller voir Looper, d'autant plus qu'il y a véritablement matière à discuter si l'on commence à analyser les questions liées à l'intrigue et aux voyages temporels!

_________________
The truth is out there
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parnassus
Mercenaire Interplanétaire
Mercenaire Interplanétaire
avatar

Nombre de messages : 273
Masculin Age : 27

MessageSujet: Re: Looper   Mar 13 Nov 2012 - 8:06

Et bien justement, moi, Looper ne m'a pas emballé au final.

Parce qu'il passe sous silence de nombreux points qui auraient pu être intéressants (comment la société du futur en est arrivée là, comment le Rainmaker a-t-il pris le contrôle des syndicats du crime, à quelles autorités s'oppose-t-il, etc. ? Autant de question dont on ne dit strictement rien pour se focaliser sur une historiette assez anecdotique.

Parce que la mise en scène, je ne l'ai pas trouvée si inventive que ça, et même franchement mollassonne pour tout dire. La plupart des scènes d'action sont en hors champ (probablement le résultat d'un manque de budget et de talent), et dès que Gordon-Levitt arrive à la campagne, j'ai bien failli m'endormir. Heureusement que Willis apparaît de temps à autres pour nous rappeler qu'on regarde un film.

Parce qu'on se complait dans des scènes qui n'apportent rien à la narration.
Spoiler:
 

Parce que peut-être que j'ai manqué quelque chose, mais ce scénario m'a paru truffé d'incohérences :
-Pourquoi diable s'embêter à renvoyer un type dans le passé pour qu'il se tue lui-même ? C'est s'exposer à des problèmes, c'est d'une évidence implacable. S'il veulent vraiment utiliser cette idée plus sympathique que logique, qu'ils fassent tuer le double par quelqu'un d'autre ! S'ils veulent être vraiment efficaces, ils peuvent aussi employer un Looper pendant 30 ans au lieu de 10, et le buter directement dans le présent. Son double du futur disparaitrait automatiquement.
Spoiler:
 

Bref, j'ai peut-être manqué des choses, mais je suis ressorti de la salle très déçu et même un peu agacé d'avoir vu quelque chose d'aussi plat. D'autant que finalement, toute cette histoire de voyage dans l'temps, ça n'intéresse clairement pas le scénariste, qui ne l'utilise que comme McGuffin déclencheur de son histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joe Black
Coffee Drinker
Coffee Drinker
avatar

Nombre de messages : 1976
Masculin Age : 27
Localisation : Lausanne

MessageSujet: Re: Looper   Mar 13 Nov 2012 - 14:59

Pour être clair, Looper n'est de loin pas un chef-d'oeuvre, cependant, n'attendant rien de particulier, j'ai été agréablement surpris d'assister à un honnête film SF de série B qui renoue avec certains petits classiques du genre, je pense notamment à Terminator, Moon 44 ou Pitch Black pour donner un ordre d'idées.

Parnassus a écrit:
Parce qu'il passe sous silence de nombreux points qui auraient pu être intéressants (comment la société du futur en est arrivée là,

Pour ce qui est de 2040, j'ai trouvé que Rian Johnson suggérait assez clairement les évolutions s'étant produites jusqu'à mener à une société effroyablement inégalitaire où l'on peut imaginer que l'État-providence s'est peu à peu effacé au profit d'une doctrine néo-conservatrice.

Parnassus a écrit:
comment le Rainmaker a-t-il pris le contrôle des syndicats du crime, à quelles autorités s'oppose-t-il, etc. ?

Spoiler:
 

Parnassus a écrit:
Spoiler:
 

Spoiler:
 

Parnassus a écrit:
Spoiler:
 

Spoiler:
 
Quoiqu'il en soit, n'étant pas scientifique, cela m'intéresserait d'avoir l'avis des physiciens du forum sur la question, Rufus, Ketheriel, Webkev, vous avez des théories?^^

_________________
The truth is out there


Dernière édition par Joe Black le Mar 13 Nov 2012 - 17:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parnassus
Mercenaire Interplanétaire
Mercenaire Interplanétaire
avatar

Nombre de messages : 273
Masculin Age : 27

MessageSujet: Re: Looper   Mar 13 Nov 2012 - 15:13

Joe Black a écrit:
Parnassus a écrit:
comment le Rainmaker a-t-il pris le contrôle des syndicats du crime, à quelles autorités s'oppose-t-il, etc. ?

Spoiler:
 
Oui, j'avais bien compris ça, mais cette montée en puissance aurait été intéressante. Les syndicats n'ont pas pu opposer une résistance inexistante, Cid n'est pas le seul être capable de télékinésie, la technologie permet d'égaliser les combats, etc.

Joe Black a écrit:
Parnassus a écrit:
Spoiler:
 

Spoiler:
 
Effectivement, ça permet de prendre le spectateur par la main, mais ça on le savait déjà, tout le principe des Loopers se dézinguant eux-même est censé reposer là-dessus. Je critique surtout son intégration dans le récit, que j'ai trouvé extrêmement mal amenée. Développer la même idée avec les deux persos principaux aurait bien suffit à obtenir le même résultat illustratif, selon moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barlbatrouk
Virtual Knight
Virtual Knight
avatar

Nombre de messages : 2874
Masculin Age : 29
Localisation : à Twin Peaks

MessageSujet: Re: Looper   Lun 19 Nov 2012 - 16:50

Vu aujourd'hui et je pense qu'il m'a fait un effet moyen. Ça ne casse pas trois pattes à un canard mais c'est légèrement au dessus de certaines grosses productions actuelles.

La première partie du film est plutôt pas mal, comme Joe je trouve que ça retombe pendant la deuxième. Ça s'explique peut-être par le fait qu'apparemment à la base le film devait être un moyen métrage et Rian Johnson a du rajouter de la matière pour en faire un long. Un peu dommage aussi qu'on en voit pas plus Bruce Willis qui est effectivement en forme mais bon... Pour l'histoire c'est peut-être mieux comme ça, au moins là les passages avec Willis on les savoures.

Citation :
Effectivement, ça permet de prendre le spectateur par la main, mais ça on le savait déjà, tout le principe des Loopers se dézinguant eux-même est censé reposer là-dessus. Je critique surtout son intégration dans le récit, que j'ai trouvé extrêmement mal amenée. Développer la même idée avec les deux persos principaux aurait bien suffit à obtenir le même résultat illustratif, selon moi.

Là dessus je suis assez d'accord. C'est d'ailleurs un peu le problème du film, il y a plusieurs scènes qui n'apporte pas grand chose et dont on se serait passé.

Citation :
Oui, j'avais bien compris ça, mais cette montée en puissance aurait été intéressante. Les syndicats n'ont pas pu opposer une résistance inexistante, Cid n'est pas le seul être capable de télékinésie, la technologie permet d'égaliser les combats, etc.

Là je ne suis pas d'accord, Looper s’intéresse à l'histoire de Joe, je trouve donc normal que cela n'apparaisse pas dans le récit. Et puis on est pas dans le flou total non plus sur ce point comme le souligne Joe Black. Donc pour moi cette histoire n'a pas lieu d’être dans le film, au contraire, ça aurait surement donné une scène dispensable comme celle que tu condamne plus haut... Après chacun son avis et ses penchant, je conçois qu'on est envie d'en savoir plus à ce propos mais pour moi ça n'avait pas trop d’intérêt.

_________________

"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/l.a.p.o
Parnassus
Mercenaire Interplanétaire
Mercenaire Interplanétaire
avatar

Nombre de messages : 273
Masculin Age : 27

MessageSujet: Re: Looper   Lun 19 Nov 2012 - 18:19

Je suppose que ce sentiment d'absence s'explique par le fait que l'histoire de Joe ne m'intéressait pas des masses. Mon attention a tendance à être attirée d'abord par un univers, ensuite par des personnages, même si bien sûr, je préfère quand l'ensemble est bien écrit et approfondi (par l'image, au cinéma cela suffit bien, pas besoin de dialogues). Heureux

En parlant d'images, un trailer animé de Looper qui a permis à Johnson de vendre le film et que je trouve assez bien chiadé :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kezako
Gouverneur Planétaire à Mandibules
Gouverneur Planétaire à Mandibules
avatar

Nombre de messages : 1115
Masculin Age : 25
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Looper   Lun 19 Nov 2012 - 21:00

J'ai vu le film et je 'lai vraiment beaucoup apprécié.

En premier lieu, il faut dire que face à ce film comme face à tous les films utilisant les voyages temporels, j'ai fait abstraction des incohérences inhérentes à ce type de film, il y en a en général bien assez ailleurs pour s'attarder sur ces dernières et bien souvent elles faussent la bonne appréciation que l'on peut avoir d'un film qui le mérite de par le scénario, le jeu d'acteur, la réalisation.

Sur ces points le film s'en sort plutôt très bien, même si le jeu d'acteur pêchait chez certains mais un acteur dans le film élève considérablement le film : l'enfant, absolument soufflant de personnalité et de puissance. Impressionnant.

Le scénario est plutôt bien géré malgré les très (trop) nombreux faux rythmes, le milieu du film par exemple très mal géré comme le disait Joe Black, on peut noter cependant cette idée géniale qui est "que ferions nous si l'on avait la possibilité de tuer Hitler, jeune". Et dans le film, sans tomber dans du pathos ou de la philosophie de comptoir, j'ai trouvé la chose subtilement gérée.

Au même titre, j'ai trouvé que le réalisateur assumait tout à fait le caractère SF, quitte à paraître ridicule sur certaines scènes et aux yeux de certaines personnes (dans ma salle ... malheureusement).

La réalisation était plutôt correcte, et j'ai beaucoup apprécié certaines références et utilisations propres à ce genre lorsque l'on a un petit budget (notamment sur les voitures). J'ai lu que l'on reprochait une non contextualisation dans le film, pour ma part cela ne m'a pas dérangé plus que cela. Alien et Blade Runner, deux excellents films de SF nous plongent littéralement dans l'histoire du film en apportant très peu de précisions historiques et sociétales. Pas mal de codes du western utilisés (j'aurais peut-être apprécier qu'il y aille plus franchement) et trop fréquemment de grosses lourdeurs (caméra qui tourne à 360° pour suggérer la drogue ... éculé).

Une bonne surprise finalement et je retire totalement mon à priori qui était assez méchant (mais du à ces terribles expériences vécues ces dernières années).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barlbatrouk
Virtual Knight
Virtual Knight
avatar

Nombre de messages : 2874
Masculin Age : 29
Localisation : à Twin Peaks

MessageSujet: Re: Looper   Lun 19 Nov 2012 - 21:43

Citation :
Je suppose que ce sentiment d'absence s'explique par le fait que l'histoire de Joe ne m'intéressait pas des masses. Mon attention a tendance à être attirée d'abord par un univers, ensuite par des personnages, même si bien sûr, je préfère quand l'ensemble est bien écrit et approfondi (par l'image, au cinéma cela suffit bien, pas besoin de dialogues).

Chose que je comprend parfaitement, il m'arrive d’être complètement happé dans par un univers alors même que l'histoire ne me passionne guère et de trouver le tout très réussi (l'inverse et également vrai). Pour Looper je me doutais que l'univers ne serai pas tellement formidable, c'est peut-être pour ça que pour ma part ce point ne m'a pas posé problème...

Citation :
Sur ces points le film s'en sort plutôt très bien, même si le jeu d'acteur pêchait chez certains mais un acteur dans le film élève considérablement le film : l'enfant, absolument soufflant de personnalité et de puissance. Impressionnant.

Tu fais bien de le souligner, car c'est vrai quand y repensant le traitement de l'enfant est assez réussis tout comme son jeu. C'est marrant car les premières scènes ou on le voit il m'énervait un peu... Surement car les derniers rôles de ce genre que j'avais vu ne m'inspiraient pas confiance (un peu comme ton à priori envers le film) et pis au final c'est plutôt une bonne surprise !

_________________

"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/l.a.p.o
Rangil
Gouverneur Planétaire à Mandibules
Gouverneur Planétaire à Mandibules
avatar

Nombre de messages : 1043
Masculin Age : 27
Localisation : Sur une station spatiale, à attendre qu'elle explose, comme les quatre précédentes.

MessageSujet: Re: Looper   Mar 20 Nov 2012 - 0:45

Comme beaucoup ici, j'ai trouvé le film plaisant, sans qu'il atteigne pour autant le rang de chef-d'oeuvre. Il se positionne au-dessus de la masse des Blockbusters SF de ces dernières années en assumant complètement son aspect science-fictionnel et en proposant un scénario plus cohérent que la moyenne.

Vous avez donné avant moi la plupart des qualités et des défauts de ce film : les paradoxes temporels sont mal maîtrisés et on jongle en permanence d'une conception du temps à l'autre, au grès des facilités scénaristiques. En même temps, le film annonce rapidement la couleur : Bruce Willis tape rapidement du poing sur la table pour dire qu'on n'est pas là pour discuter philosophie et paradoxes. Le procédé est franchement facile, mais il a le mérite d'être clair. Au-delà de ça, le film ne s'en sort pas trop mal. La plupart des incohérences ou des facilités scénaristiques sont données dès les premières minutes du film : on peut ne pas être d'accord (et franchement, le plan des mafias me semble tiré par les cheveux, ne me dîtes pas qu'on peut pas trouver un procédé plus simple pour se débarrasser de cadavres quand on a une machine à voyager dans le temps...), mais au moins, il n'y a plus de mauvaises surprises pendant le film, si on fait exception de la gestion des paradoxes temporels évoquée au-dessus.

Les personnages sont caractérisés (pas comme dans Promotheus, au moins...), mais peinent tout de même à acquérir une véritable profondeur. On est toujours à mi-chemin entre le cliché et le personnage vraiment recherché. C'est un peu le problème de ce film, d'ailleurs : il est toujours à mi-chemin entre la déception et la franche réussite.

Les acteurs sont globalement bons, mention spéciale à un Bruce Willis en pleine forme et à Gordon-Levitt, dont j'ai trouvé assez formidable tout le travail pour adopter la gestuelle faciale de son aîné. Ils n'ont pas du tout le même visage, mais ils partagent dans ce film la même attitude, les mêmes mimiques : Gordon-Levitt est irréprochable de ce côté.

Même si le film adopte beaucoup de ficelles hollywoodiennes (la carte partagée, l'intervention un peu trop providentielle ou malheureuse du hasard, les cascades trop impressionnantes pour être crédibles, etc.), il s'efforce en même temps de s'éloigner de l'étiquette du Blockbuster en proposant des scènes qui vont à l'encontre de la bienséance hollywoodienne :

Spoiler:
 

Bref, un film qui se positionne au-dessus de la masse des Blockbusters bâclés de ces derniers temps, mais qui en partagent les mêmes défauts : il a beaucoup de bonnes idées, mais qu'il ne développe pas toujours, et il lui manque cette profondeur et cette passion qui partagent les bons films des chefs-d'oeuvres.



---------


EDIT : A ce sujet, je recommande la critique de SFU, avec laquelle je me sens particulièrement en accord. Et qui souligne un point auquel je n'avais pas pensé : la musique est vraiment trop en retrait et assez loupée, dommage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kezako
Gouverneur Planétaire à Mandibules
Gouverneur Planétaire à Mandibules
avatar

Nombre de messages : 1115
Masculin Age : 25
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Looper   Sam 24 Nov 2012 - 23:21

Citation :
EDIT : A ce sujet, je recommande la critique de SFU, avec laquelle je me sens particulièrement en accord. Et qui souligne un point auquel je n'avais pas pensé : la musique est vraiment trop en retrait et assez loupée, dommage...

Je suis d'accord avec ce point, d'autant plus que la musique se veut est est très présente dans le film mais totalement dépersonnalisé, déphasée et manquant cruellement de contenu. C'est vraiment un gros point noir qui doit absolument être évité aujourd'hui avec ce que je considère comme une renaissance de l'importance de la B.O dans les films (certains doivent leur salut à cette dernière d'ailleurs).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Looper
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dossier : Vekoma WDI Projet n°389 Steel Looper Custom MK-1200 (SMM2)
» Looper
» " looper" : film du mois et un des films de l'année
» Looper : Ediiton Steelbook 06/03/13
» Bientôt des nouveaux trains et harnais pour Space Mountain : Mission 2 ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Multivers :: .:: Les fictions en particulier, classées par genre, par style ou par thème ::. :: Voyage Temporel & Uchronie :: Les oeuvres : cinéma, télévision, web, jeu vidéo, bande originale...-
Sauter vers: