AccueilPortailChatboxCalendrierFAQGroupesRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Melancholia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Barlbatrouk
Pharaon Cosmique
Pharaon Cosmique
avatar

Nombre de messages : 2824
Masculin Age : 29
Localisation : à Twin Peaks

MessageSujet: Melancholia   Mar 24 Mai 2011 - 0:25






À l'occasion de leur mariage, Justine et Michael donnent une somptueuse réception dans la maison de la soeur de Justine et de son beau-frère. Pendant ce temps, la planète Melancholia se dirige vers la Terre...



Réalisation : Lars Von Trier
Scénario : Lars Von Trier
Production : Meta Louise Foldager et Louise Vesth
Langue originale : anglais
Budget : 52,5 millions couronnes danoises (7 400 000 dollars selon une autre estimation1)
Durée : 130 minutes
Dates de sortie: 26 mai 2011 (Danemark), 27 mai 2011 (Norvege, Pologne, Suede), 17 aout 2011 (France)



Kirsten Dunst : Justine
Kiefer Sutherland : John
Charlotte Gainsbourg : Claire
Charlotte Rampling : Gaby
John Hurt : Dexter
Alexander Skarsgård : Michael
Stellan Skarsgård : Jack
Brady Corbet : Tim
Udo Kier : Wedding planner
Jesper Christensen : Little Father

_________________

"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/l.a.p.o
Nobuko
Légionnaire de l'Espace
Légionnaire de l'Espace
avatar

Nombre de messages : 229
Masculin Age : 41
Localisation : LV4-26

MessageSujet: Re: Melancholia   Mar 24 Mai 2011 - 14:03

J'ai vu la BA et ça m'a l'air aussi chiant et bidon que n'importe quel film de Lars Von Trier (le mec qui comprend Htiler). Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://op-jollyroger.forumsrpg.com/
Rangil
Gouverneur Planétaire à Mandibules
Gouverneur Planétaire à Mandibules
avatar

Nombre de messages : 1018
Masculin Age : 26
Localisation : Sur une station spatiale, à attendre qu'elle explose, comme les quatre précédentes.

MessageSujet: Re: Melancholia   Mar 24 Mai 2011 - 16:42

Je viens de voir la BA et même si elle ne me botte pas particulièrement, je ne pense pas qu'elle suffise à juger le film "chiant et bidon". La relation métaphorique entre la planète et l'héroïne peut par exemple donner des choses intéressantes.

J'ajouterai que ce n'est pas parce qu'un cinéaste est un gron con qu'il est forcément dépourvu de talent, et que "je comprends Hitler", remanié et interprété à la sauce des journalistes, ça peut vouloir beaucoup de choses. Entre un Dieudonné qui dérape constamment et affiche des opinions politiques troubles, et un cinéaste à l'humour vaseux qui fait des blagues sur Hitler du niveau de "Quand je lis Stephanie Meyer, je comprends Hitler : vive les autodafés !", je pense qu'il y a quand même une différence, même si je ne connais pas assez le bonhomme pour m'autoriser à avoir une opinion.

En tout cas, ce film n'est pas franchement sur la liste de ceux que je compte voir au ciné, mais je ne pense pas qu'il soit tout pourri pour autant. Il y a quand même reçu un César et, si je n'ai pas trop confiance dans les palmes attribués aux films français, souvent celles attribuées aux films étranges ne sont pas dépourvues de pertinence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barlbatrouk
Pharaon Cosmique
Pharaon Cosmique
avatar

Nombre de messages : 2824
Masculin Age : 29
Localisation : à Twin Peaks

MessageSujet: Re: Melancholia   Mar 24 Mai 2011 - 23:27

Je te rejoins entièrement Rangil. Il est vrai que je n'ai vu aucun de ses derniers films mais personnellement j'ai apprécié ceux que j'ai vu: Les Idiots d'abord, très étrange et un peux dérangeant mais pourtant très beau. L'année dernière je suis tombé sur un coffret pas cher du tout, regroupant 3 films de ses débuts (La trilogie dite de "L'Europe"): Element of Crime, Epidemic et Europa, dont la vision a été un réel bonheur. Du coup, même si le synopsis de Melancholia ne m'attire pas plus que ça, je me laisserai peut être tenter histoire de voir ce qu'est devenu son cinéma.

Pour la polémique le concernant, tout comme Rangil n'étant pas dans la tête du gus je ne peux rien affirmer mais je sais que les journalistes ce sont empressé de déformer et sortir ses propos du contexte. Sachant qu'il aime créer la polémique mais qu'il c'est tout de même excusé tout de suite quand il a vu la proportion que ça prenait et surtout au vu de son cinéma et du message qu'il véhicule, je penche plutôt pour une grosse bourde qu'autre chose.

_________________

"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/l.a.p.o
Nobuko
Légionnaire de l'Espace
Légionnaire de l'Espace
avatar

Nombre de messages : 229
Masculin Age : 41
Localisation : LV4-26

MessageSujet: Re: Melancholia   Mer 25 Mai 2011 - 1:31

Oui, c'est sur que ça fait une super polémique que de dire qu'on comprend un type responsable d'une guerre mondiale qui a causé 50 millions de morts, dont une petite dizaine environ dans les camps de la mort.

Youpi, la polémique de ouf ! Suspect

Je ne cautionne pas tout ce que raconte Dieudonné, mais il a au moins des choses un peu plus intéressantes à dire qu'un gros blaireau qui se dit "yeah, j'vais à Cannes et en profiter pour faire parler de moi avec une super polémique !".
S'il trouve rien de mieux pour qu'on parle de son film...

Europa est un film que j'avais trouvé formidable, mais depuis le bonhomme semble avoir totalement renoncé à son cinéma, surtout avec son dogme à la con.

Lars Von Trier, il fait parti de ces réalisateurs qui à l'instar d'un Tim Burton, n'ont plus rien à dire et ne font que se répéter en se regardant le nombril.

Une BA est sensé donner envie d'aller voir un film, et là quand je vois celle de Melanchose, je me dis juste que si tout le film ressemble à ça, et bien je vais rester chez moi et faire la sieste, ça me fera le même effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://op-jollyroger.forumsrpg.com/
Barlbatrouk
Pharaon Cosmique
Pharaon Cosmique
avatar

Nombre de messages : 2824
Masculin Age : 29
Localisation : à Twin Peaks

MessageSujet: Re: Melancholia   Mer 25 Mai 2011 - 21:55

Citation :
Oui, c'est sur que ça fait une super polémique que de dire qu'on comprend un type responsable d'une guerre mondiale qui a causé 50 millions de morts, dont une petite dizaine environ dans les camps de la mort.

Youpi, la polémique de ouf !

Sans vouloir lancer un débat qui risque de tourner un rond, je pense que tu as du tomber justement sur les bouts d'articles dont on parlait avec Rangil et qui sortaient complètement ses propos du contexte. Et puis si je voulais titiller je dirais qu'il y a une grande différence entre "comprendre" quelque chose et "cautionner" la chose.

_________________

"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/l.a.p.o
Nobuko
Légionnaire de l'Espace
Légionnaire de l'Espace
avatar

Nombre de messages : 229
Masculin Age : 41
Localisation : LV4-26

MessageSujet: Re: Melancholia   Jeu 26 Mai 2011 - 0:47

Dans le cas d'un taré comme Hitler, je vois pas ce qu'il y a comprendre !


Dernière édition par Nobuko le Jeu 26 Mai 2011 - 15:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://op-jollyroger.forumsrpg.com/
Rangil
Gouverneur Planétaire à Mandibules
Gouverneur Planétaire à Mandibules
avatar

Nombre de messages : 1018
Masculin Age : 26
Localisation : Sur une station spatiale, à attendre qu'elle explose, comme les quatre précédentes.

MessageSujet: Re: Melancholia   Jeu 26 Mai 2011 - 0:52

Bah Hitler était végétarien et je peux comprendre les végétariens. Hitler a été le premier en Europe à créer des lois sur la protection des animaux et je peux comprendre qu'on cherche à protéger les animaux.

Bon après, dans le cas présent, on est plutôt face à un bon gros troll.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobuko
Légionnaire de l'Espace
Légionnaire de l'Espace
avatar

Nombre de messages : 229
Masculin Age : 41
Localisation : LV4-26

MessageSujet: Re: Melancholia   Jeu 26 Mai 2011 - 15:38

Bah moi aussi je peux comprendre qu'on veuille protéger les animaux, comme des millions de personnes sur Terre d'ailleurs, est-ce que pour autant je comprend Hitler ? Non !

Sinon on peut aller très loin comme ça, et finir par "je comprend pourquoi il a exterminé 6 millions de juifs !". Je suis désolé, mais je trouve cela un peu facile le raisonnement qui consiste à dire qu'on comprend un type juste pare qu'il a fait deux ou trois trucs qui rejoignent nos valeurs. Mais pour comprendre réellement un homme et la raison de la globalité de ses actes, il en faut bien plus que ça !

Et quand on s'appelle Lars Von Trier, qu'on balance une énorme connerie et qu'après on vient s'excuser, faudrait commencer par réfléchir un chouilla avant de la balancer sa connerie. Il est pas le premier ni le dernier à tenter de faire le buzz, comme on dit, mais de là à le faire intelligemment... faut croire que c'est pas à la portée de n'importe qui !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://op-jollyroger.forumsrpg.com/
Barlbatrouk
Pharaon Cosmique
Pharaon Cosmique
avatar

Nombre de messages : 2824
Masculin Age : 29
Localisation : à Twin Peaks

MessageSujet: Re: Melancholia   Jeu 26 Mai 2011 - 17:02

Je vais te donner un exemple tout bête mais efficace, bien que je n'aime pas m'appuyer sur les cas par cas. Regarde les psychologues, personnes qui s'occupent d'aliénés, les psychologues criminels... Ces personnes doivent quelque part "comprendre" les tueurs, violeurs... Cela en fait-il des abrutis fini ou des monstres??

EDIT : J'assume aussi mon statut de troll pour ce post ^^

_________________

"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/l.a.p.o
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon
avatar

Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 27
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: Melancholia   Sam 20 Aoû 2011 - 11:19

Von Trier n'est probablement pas plus hitlérien que le premier venu. C'est juste un balourd de plus qui veut "choquer", choquer sans savoir quoi mettre derrière, qui arrête son choix sur la sortie la plus cliché qui soit et qui de ce fait, perd toute pertinence en cours de route. Un type incapable de quitter son rôle si une caméra tourne.

Melancholia m'a fait un effet contrasté. J'ai trouvé le premier chapitre trop long, jusqu'à commencer à m'ennuyer un peu, mais j'ai largement plus accroché au chapitre deux. Quelque part, on y touche, sans la moindre goutte de sang, sans le moindre effet-diable-à-ressort, au film d'horreur, de SF horrifique. J'ai rarement vu une ambiance aussi écrasante, désespérante, terrifiante, imprégner avec tant de force des scènes où fondamentalement, il ne se passe "rien". Pas de tueur, pas de fantôme, mais un destin sinistre, implacable, qui envahit et noie tout. Ce chapitre deux se divise en une phase de doute et une phase de fatalisme, et toutes les deux m'ont semblé extrêmement dures à leur manière.

Relativement à l'imagerie SF, on pourra difficilement accuser Melancholia de recourir à une idée éculée, même si Le choc des mondes l'a déjà mise en images dans les années 50 et que, ironie du sort, un remake du film est en projet pour une sortie durant les proches années. Mais bon, les traitements d'une même idée y seront fondamentalement différents. Comparaison intéressante, même.
Assez vertigineuse également, il y a cette angoisse irrationnelle, poétique, relative à une vie qui n'existerait pas en dehors de la Terre... un univers qui retournait à son inconscience totale et définitive après la fin de la planète bleue...
On retient aussi la scène d'intro, contenant des effets spéciaux très impressionnants.

Citation :
La relation métaphorique entre la planète et l'héroïne peut par exemple donner des choses intéressantes.
Effectivement, la trajectoire croisée entre l’héroïne et la superterre errante, cette personne profondément dépressive qui ne se sent bien à nouveau que lorsque son monde et son avenir se restreignent à un espace de quelques kilomètres carré et à une temporalité de quelques jours, est intriguante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barlbatrouk
Pharaon Cosmique
Pharaon Cosmique
avatar

Nombre de messages : 2824
Masculin Age : 29
Localisation : à Twin Peaks

MessageSujet: Re: Melancholia   Dim 4 Sep 2011 - 16:25

Étonnement, pour ma part j'ai peut-être plus apprécié la première partie. La découverte de ce micro cosmos de personnes était assez bien faite, même si un peu longuette je suis d'accord. Cette première partie m' a aussi permis de mieux apprécier la deuxième.

Citation :
J'ai rarement vu une ambiance aussi écrasante, désespérante, terrifiante, imprégner avec tant de force des scènes où fondamentalement, il ne se passe "rien".

Résumé qui me parait très pertinent en ce qui concerne l'ambiance du film. Néanmoins, et je ne saurai pas trop dire pourquoi, j'ai trouvé que c'était parfois un peu too much et je me suis ennuyé à certains moments.

Citation :
Assez vertigineuse également, il y a cette angoisse irrationnelle, poétique, relative à une vie qui n'existerait pas en dehors de la Terre... un univers qui retournait à son inconscience totale et définitive après la fin de la planète bleue...

Cette idée lancée à la va-vite m'a aussi fait tic. Surtout que deux semaines avant la vision j'avais eu l'occasion de lire un livre voulant appuyer les affirmations de la Thora de façon "scientifique". Un chapitre y été consacré à la non probabilité de la vie ailleurs, la vie sur Terre étant unique. Je trouve cette idée à la fois peu probable, quelque peu inquiétante (allez savoir pourquoi d'ailleurs) et très poétique.


_________________

"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/l.a.p.o
Rangil
Gouverneur Planétaire à Mandibules
Gouverneur Planétaire à Mandibules
avatar

Nombre de messages : 1018
Masculin Age : 26
Localisation : Sur une station spatiale, à attendre qu'elle explose, comme les quatre précédentes.

MessageSujet: Re: Melancholia   Jeu 8 Sep 2011 - 15:16

Film vu hier et le moins que je puisse dire, c'est qu'il ne m'a pas laissé indifférent ! J'ai regretté le traitement scientifique vraiment trop irréaliste - Je ne parle pas de la trajectoire en houla-hoop ici, mais simplement du fait que pas un seul personnage ne fasse remarquer qu'avant même de craindre que la Terre ne s'écrase contre Melancholia, la simple proximité d'une super-planète qui traverse tout notre système solaire devrait complètement dérégler toutes les trajectoires orbitales de toutes les planètes, y compris la nôtre. Et pourtant, personne ne semble s'en préoccuper, c'est comme si Melancholia pouvait traverser notre univers sans provoquer de remous, à moins qu'on s'écrase dessus.

Mis à part ce défaut, finalement peu important tant cet aspect demeure extérieur à la démarche de Von Triers, je n'ai pas vraiment de reproches à faire à ce film. Certes, la première partie m'a semblé un peu longue, mais pas ennuyeuse non plus ni inutile, et chaque regard, chaque réplique fait mouche. J'ai surtout apprécié le traitement très juste de tous les personnages, et notamment la compréhension teintée de colère face à la dépression de Justine. Un double mouvement parfaitement illustré par sa soeur, qui lui crie à la fin de la soirée qu'elle la hait, avant de venir vers elle le lendemain et de lui expliquer qu'elle sait qu'elle a fait de son mieux. J'ai donc beaucoup aimé la façon dont chacun s'efforce de réagir face à cette maladie, toujours avec subtilité, même pour le beau-frère un peu beauf, qui s'efforce tant bien que mal de supporter tous les caprices de sa belle-soeur.

La partie psychologie m'a donc marqué par sa justesse et son traitement subtil. Mais j'ai évidemment préféré la poésie de la menace de Melancholia, et de tous les plans grandioses qui l'accompagnent. Une véritable réussite pour ma part, car j'ai vraiment ressenti, et plusieurs fois, ce que cela pouvait faire de se trouver face à une planète géante qui inexorablement va anéantir toute vie en un instant. Le passage où, de nuit, on voit Melancholia s'élever dans l'horizon, gigantesque et fascinante, sans savoir encore si elle condamnera l'humanité ou non, m'a vraiment semblé magique.

Pour le reste, je rejoins Mat et Barlbatrouk, notamment sur la séquence d'ouverture et ses effets somptueux. Tout comme l'est le final, par ailleurs ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Melancholia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Multivers :: .:: Les fictions en particulier, classées par genre, par style ou par thème ::. :: Anticipation, Cyberpunk, Dystopie & Post-Apocalyptique :: Les oeuvres : cinéma, télévision, web, jeu vidéo, bande originale...-
Sauter vers: