AccueilPortailChatboxCalendrierFAQGroupesRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Shivers - The Parasite Murders (Frissons)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Barlbatrouk
Pharaon Cosmique
Pharaon Cosmique
avatar

Nombre de messages : 2824
Masculin Age : 29
Localisation : à Twin Peaks

MessageSujet: Shivers - The Parasite Murders (Frissons)   Mer 18 Mai 2011 - 21:39




Dans une luxueuse résidence, un professeur renommé ce suicide après avoir étranglé et éventré une jeune femme. Le médecin de la résidence ne tarde pas à comprendre qu'il est face à une épidémie d'un genre nouveau.



Réalisation et scénario : David Cronenberg
Production : Ivan Reitman, Cinépix, DAL Productions, The Canadian Film Development Corporation (C.F.D.C.)
Compositeur : Fred Mollin
Monteur : Patrick Dodd
Directeur artistique : Erla Gliserman
Effets spéciaux : Joe Blasco
Durée : 87 minutes
Sortie : 1975
Titre français : Frissons


Paul Hampton : Roger St. Luc
Joe Silver : Rollo Linsky
Lynn Lowry : Forstyle
Allan Migicovski : Nicholas Tudor
Susan Petrie : Janine Tudor
Barbara Steele : Betts
Ronald Mlozdik : Merrick
Fred Doederlein : Emil Hobbes
Joan Blackman : la mère dans l'ascenseur







_________________

"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"


Dernière édition par Barlbatrouk le Jeu 3 Mai 2012 - 14:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/l.a.p.o
Barlbatrouk
Pharaon Cosmique
Pharaon Cosmique
avatar

Nombre de messages : 2824
Masculin Age : 29
Localisation : à Twin Peaks

MessageSujet: Re: Shivers - The Parasite Murders (Frissons)   Mer 18 Mai 2011 - 21:59

Très étrange film que ce frissonnant Shivers (oui oui elle était facile...). A son début je lui trouvait quelque chose de "nanardesque". Coté qui se retrouve un peu dans d'autres films de Cronenberg pourtant grandioses tel que La Mouche à mon sens. Mais au fur et à mesure que le film avance le constat devient évident: l'on est devant quelque chose de très sérieux et très décalé à la fois, un film qui se révèle finalement maîtrisé de bout en bout. Un peu comme la petite infirmière toute mignonne joué par Lynn Lowry: Au début on l'ignore, puis on la remarque et l'on fini par se dire que son rôle à quelque chose de spécial.


Certaines scènes sont vraiment cocasses et ont à l'époque choqué le publique. Et si l'on comprend pourquoi certains puritains ont du sauter au plafond, une de choses étrange avec ce film c'est que finalement on envierait presque les contaminés qui ne se font plus vraiment de mal une fois atteint (bon vous me direz ils ne sont pas non plus totalement simpathique ^^) et qui ont même l'air plutôt heureux ainsi. D'ailleurs ce sentiment est accentué du faite que l’antihéros soit même le personnage le plus violent du film (bon d'accord vous me direz qu'il agit ainsi pour ne pas se faire violer et garder son libre arbitre, mais pourtant...). La fin, géniale, vient achevé ce film "sans prétentions" et pourtant très bon.

_________________

"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/l.a.p.o
 
Shivers - The Parasite Murders (Frissons)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shivers - The Parasite Murders (Frissons)
» Shivers (1975, David Cronenberg)
» [Lionsgate] Happytime Murders
» Vos premiers frissons d'amour
» anti-parasite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Multivers :: .:: Les fictions en particulier, classées par genre, par style ou par thème ::. :: Horrifique et/ou Fantastique, versant science :: Les oeuvres : cinéma, télévision, web, jeu vidéo, bande originale...-
Sauter vers: