AccueilPortailChatboxCalendrierFAQGroupesRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Dollhouse [SERIE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joe Black
Cigarette-Smoking Man
Cigarette-Smoking Man


Nombre de messages : 1879
Masculin Age : 26
Localisation : Lausanne

MessageSujet: Dollhouse [SERIE]   Mar 1 Mar 2011 - 0:16



Dollhouse est une série de science-fiction américaine créée par Joss Whedon (Buffy the Vampire Slayer, Angel, Firefly) pour la chaîne Fox. Elle compte deux saisons de treize épisodes qui ont été diffusés entre février 2009 et janvier 2010. Le rôle principal est tenu par l'actrice Eliza Dushku (Tru Calling).

Le postulat de base de la série est le suivant. Le centre secret "Dollhouse" est un complexe scientifique souterrain privé qui abrite plusieurs personnes appelées "Actifs". Leur mémoire a été entièrement effacée afin de façonner leur cerveau sur demande: il est ainsi possible de leur implanter temporairement une nouvelle personnalités ainsi que des aptitudes qui leur permettent de mener à bien toutes sortes de missions qui peuvent aller du rendez-vous de charme à une négociation avec des preneurs d'otages. Toutefois, insensiblement, malgré des effacements de mémoire répétés, une Active, Echo, commence à avoir des réminiscences et des souvenirs précis des différentes missions qu'elle a accompli ainsi que des personnalités qu'elle a incarné…

Dès le départ, la production s'est heurtée à la mauvaise volonté légendaire de la chaîne Fox. En effet, jugeant le pilote de la série trop sombre et trop compliqué pour le grand public, la chaîne a demandé à Joss Whedon de l'abandonner ce qui a obligé ce dernier à réécrire et à retourner entièrement un nouveau premier épisode. La Fox a par ailleurs décidé d’intervenir dans la ligne directrice du début de la première saison en imposant le format "un épisode, une histoire" à un schéma plus feuilletonnant envisagé par Whedon et qui aurait permis à Dollhouse de développer en profondeur sa mythologie dès son commencement.

Il est également important de noter que les audiences furent globalement et durant toute la diffusion de la série, véritablement catastrophiques. En moyenne, la première saison a rassemblé entre trois à quatre millions de téléspectateurs, un résultat médiocre pour un grand network tels que la Fox qui se divisa pratiquement de moitié durant la deuxième saison pour atteindre une moyenne abyssale d’un peu plus de deux millions de téléspectateurs... Dès lors, c'est sans grande surprise que Dollhouse fut annulée durant la diffusion de sa seconde saison. A noter néanmoins que malgré son achèvement prématuré - le projet, s'il avait été mené à terme, prévoyait cinq saisons - la série compte une réelle fin qui boucle toutes les storylines importantes développées durant ses deux années d'existence.





Distribution:

Eliza Dushku : Echo
Harry Lennix : Boyd Langton
Fran Kranz : Topher Brink
Tahmoh Penikett : Paul Ballard
Enver Gjokaj : Victor
Dichen Lachman : Sierra
Olivia Williams : Adelle DeWitt
Miracle Laurie : Madeline Costley
Amy Acker : Claire Saunders
Reed Diamond : Laurence Dominic

Episodes:

1x00 – Echo
1x01 - Ghost (Le Fantôme)
1x02 - The Target (À la vie, à la mort)
1x03 - Stage Fright (Mourir sur scène)
1x04 - Gray Hour (Réinitialisation)
1x05 - True Believer (Croyance aveugle)
1x06 - Man on the Street (Légende urbaine)
1x07 - Echoes (Echos)
1x08 - Needs (L'Échappée belle)
1x09 - Spy in the House of Love (Trahison en sous-sol)
1x10 - Haunted (Post-mortem)
1x11 - Briar Rose (La Belle au bois dormant)
1x12 - Omega
1x13 - Epitaph One (Los Angeles 2019)

2x01 - Vows (Serments)
2x02 - Instinct (Comme une louve)
2x03 - Belle Chose (Dans la tête du tueur)
2x04 - Belonging (Possession)
2x05 - The Public Eye (Tempête médiatique)
2x06 - The Left Hand (Ennemies intimes)
2x07 - Meet Jane Doe (Incognito)
2x08 - A Love Supreme (La Magie de l'amour)
2x09 - Stop-Loss (Souffle de liberté)
2x10 - The Attic (Arcane)
2x11 - Getting Closer (Caroline)
2x12 - The Hollow Men (La Tête du serpent)
2x13 - Epitaph Two: Return (Les Authentiques)



_________________
The truth is out there


Dernière édition par Joe Black le Sam 16 Juil 2016 - 22:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joe Black
Cigarette-Smoking Man
Cigarette-Smoking Man


Nombre de messages : 1879
Masculin Age : 26
Localisation : Lausanne

MessageSujet: Re: Dollhouse [SERIE]   Mar 1 Mar 2011 - 0:31

Dollhouse est d'une certaine manière à l’instar de Firefly, une série maudite dès son commencement. En effet, elle fut affublée d’un pilote médiocre tourné très rapidement suite aux exigences infernales de la chaîne américaine Fox qui avait demandé à Joss Whedon de revoir sa copie, et qui n'explique que très sommairement les tenants et aboutissants de l'intrigue générale. De plus, les cinq premiers épisodes de la série sont de qualité très moyenne: plutôt que d’explorer la mythologie mise en place, on est entraîné dans des histoires indépendantes pas toujours très inspirées… Il est même intéressant de constater qu'à la fin du pilote originel (Echo), l’agent Ballard a avancé dans son enquête à un point qu'il mettra plusieurs épisodes à atteindre dans la série. Cependant, à partir du sixième épisode (Man on the Street), où l'on commence à entrevoir les conséquences des expériences scientifiques menées dans le centre Dollhouse par la compagnie Rossum, un très grand bon en avant est fait au niveau qualitatif et on aperçoit enfin les nombreuses possibilités qu'offre le cadre de la série. Par la suite, l’intrigue générale ne cesse d’évoluer et le relatif sur-place des premiers épisodes est petit à petit oublié.

Pour ce qui est des personnages, plusieurs reproches ont été adressées quant au jeu d’acteur Eliza Dushku jugé trop statique. Pour ma part, je trouve que l'actrice s’en sort relativement bien dans l'interprétation de multiples personnalités. Le principal reproche que je formulerai néanmoins à son encontre est le fait que son personnage est la plupart du temps au centre de chaque épisode, ce qui rend par là même les autres Actifs tels que Victor où Sierra très souvent inutiles, excepté durant les très rares épisodes qui leur sont consacrés. Le thème de la solitude se trouve véritablement au centre de la série. Il est brillamment exploré au travers d'Adèle DeWitt, une femme de fer, et du scientifique amoral Topher Brink qui est complètement déconnecté de la société et dont la lente évolution est très bien écrite. Il est également intéressant de signaler qu’outre Eliza Dushku, plusieurs acteurs qui ont joué dans les précédentes productions de Whedon sont venus faire un tour dans Dollhouse. On peut ainsi mentionner la présence d'Amy Acker et d'Alexis Denisof de la série Angel, ou celles d'Alan Tudyk et de Summer Glau de la série Firefly. Par ailleurs, on peut constater que de nombreux comédiens qui ont fait leurs armes au sein de la série Battlestar Galactica tels que Tahmoh Penikett qui tient le rôle de l’agent Paul Ballard ou encore Jamie Bamber et Michael Hogan, ont pris part à Dollhouse.

Pour ce qui est du concept de la série, il est littéralement explosé durant le treizième épisode de la première saison, Epitaph One, qui a été financé par la Fox mais qui n'a pas été diffusé par la chaîne. L'intrigue d'Epitaph One se déplace de notre époque jusqu’à l’année 2019, où l'on suit un groupe de survivants qui découvrent la Dollhouse dans un monde post-apocalyptique complètement dévasté par la technologie développée par Rossum. Cet épisode, sans conteste le plus prenant et le plus intéressant de la série avec "The Attic", dévoile la route qui aurait été empruntée avec le temps, tout en mettant en valeur les personnages principaux grâce à un contexte original. En cas de non-renouvellement, il aurait d'ailleurs permis à Joss Whedon de conclure sa série avec une fin relativement originale et satisfaisante. Cependant, malgré des audiences en berne, Dollhouse a été renouvelée pour une seconde saison. Je déplore alors le choix de l’équipe créative qui, plutôt que de poursuivre le récit en 2019 quitte à utiliser des flashbacks pour revenir sur des faits marquant des dix années écoulées, a préféré retourner dans l’époque présente… Toutefois, l’ultime épisode de la série se déroule dans le futur et reprend là où Epitaph One s'était achevé.

En conclusion, Dollhouse n’est probablement pas la meilleure création de Joss Whedon, il a fallu beaucoup de temps pour que la mythologie mise en place soit exploitée de façon satisfaisante, et le format largement utilisé "un épisode, une histoire" a fourni de bonnes mais aussi de très mauvaises intrigues. Néanmoins, malgré des ultimes épisodes qui donnent une impression de précipitation, il est très important de souligner que la série possède une véritable fin dont le contexte semble avoir été pensé longtemps avant sa mise en place. Enfin, bien que le potentiel de départ n'a jamais été exploité à sa juste valeur faute de temps, Dollhouse, aidée par une solide distribution, n’en demeure pas moins une oeuvre de qualité et se profile au-delà du simple divertissement.

_________________
The truth is out there
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Dollhouse [SERIE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dollhouse [SERIE]
» DOLLHOUSE
» Dollhouse : avis et commentaires
» The Dollhouse Soundtrack
» Les Sorciers de Waverly place la serie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Multivers :: .:: Les fictions en particulier, classées par genre, par style ou par thème ::. :: Divers & Inclassable :: Les oeuvres : cinéma, télévision, web, jeu vidéo, bande originale...-
Sauter vers: