AccueilPortailChatboxCalendrierFAQGroupesRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Black Swan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon


Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 26
Localisation : Amiens

MessageSujet: Black Swan   Jeu 17 Fév 2011 - 23:00





Nina, jeune ballerine d'une prestigieuse troupe de danse, compte bien remplacer la danseuse étoile sur le départ. Mais Thomas, le directeur artistique, se montre tout aussi fasciné par Nina que par Lily, une nouvelle arrivante. Commence pour Nina une chute libre vers une bien étrange dimension des choses...



Réalisateur : Darren Aronofsky
Producteurs: Scott Franklin, Mike Medavoy, Arnold Messer & Brian Oliver
Scénaristes : Andres Heinz, Mark Heyman & John McLaughlin
Compositeur : Clint Mansell
-
Nationalité : Américaine
Titre VF : Black Swan
Date de sortie : 3 décembre 2010
Budget : 13 millions de dollars
Durée : 01 H 43 Min



Natalie Portman - Nina Sayers
Mila Kunis - Lilly
Winona Ryder - Beth Macintyre
Vincent Cassel - Thomas Leroy
Benjamin Millepied - David
Sebastian Stan - Andrew
Barbara Hershey - Erica Sayers
Toby Hemingway - Tom
Kristina Anapau - Galina




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barlbatrouk
Pharaon Cosmique
Pharaon Cosmique


Nombre de messages : 2716
Masculin Age : 28
Localisation : à Twin Peaks

MessageSujet: Re: Black Swan   Ven 18 Fév 2011 - 11:09

Ma copine me fait tellement pression pour le voir, je pense que je ne vais pas y couper...

_________________

"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/l.a.p.o
Rangil
Gouverneur Planétaire à Mandibules
Gouverneur Planétaire à Mandibules


Nombre de messages : 1007
Masculin Age : 26
Localisation : Sur une station spatiale, à attendre qu'elle explose, comme les quatre précédentes.

MessageSujet: Re: Black Swan   Sam 19 Fév 2011 - 20:10

Vu hier. Un très bon film à mon sens, angoissant, perturbant, qui ne perd jamais de vue son fil rouge, qui sait jouer avec les extrêmes ! Un excellent concurrent au Discours d'un roi pour les Oscars, dont la cérémonie s'annonce plus intéressante que celle de l'an dernier ^^
Je ne saurai que le conseiller, mais préparez-vous, sans être un film d'horreur, ce film est vraiment dérangeant, une impression d'angoisse vous serrera du début jusqu'à la fin. Ce n'est pas un gentil film sur la danse, j'avais un peu peur d'une sorte de cadre documentaire, "la danse pour les nuls", mais au contraire, la danse s'impose comme le cadre de ce film, l'univers à l'intérieur duquel tout le film est rattaché, mais sans qu'il soit nécessaire de nous expliquer comment tout ça fonctionne.

Mon commentaire est un peu court, mais je serai ravi de débattre avec vous sur ce film, si certains d'entre vous l'ont vu ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barlbatrouk
Pharaon Cosmique
Pharaon Cosmique


Nombre de messages : 2716
Masculin Age : 28
Localisation : à Twin Peaks

MessageSujet: Re: Black Swan   Dim 20 Fév 2011 - 13:21

Mon impression sur le film : "Mouai..." C'est loin d’être un mauvais film, mais je ne comprend pas trop tout ce buzz qu'il semble y avoir autour de lui. Le truc qui m'a vraiment gêné c'est qu'il est rempli de clichés. J'avais lu une critique du discours d'un roi qui disait qu'il était bien mais qu'il ressemblait trop a un film formaté pour glané des oscars, or les mêmes critiques encensait Black Swan. Je trouve ça drôle car a mon sens Black Swan souffre des mêmes effets mais pris dans le sens inverse. On trouve tous les clichés du film qui se veut skyzophrenique-subversif à tel point que cela m'agaçait parfois franchement. Du coup mes moments préférés ont été ceux de danse, notamment la scène du début et de fin si l'on passe outre les effets surlignés et tape à l'oeil et la scène
Spoiler:
 
que j'ai trouvé agréable à regarder (bon ok je sors....). Certaines personne s'y connaissant en dance l'on trouvé même très cliché à ce niveau la, moi personnellement m'y connaissant moyennement ça ne m'a pas trop gêné, mais je crois que j'aurai quand même préféré aller voir le Lac des cygnes en ballet.

En clair ce que je lui reproche c'est de ne pas avoir réussi à me surprendre, or c'est ce que je préfère dans un film, livre... Et je le trouve parfois un peux trop gras, un peux comme Requiem for a dream qui m'avait fait l'effet d'un film pour adolescent découvrant la drogue et le sexe. Le bon point du film est qu'il est quand même bien réalisé (à part une ou deux scènes qui m'ont fait mal au crane).

EDIT: par conte je ne comprend pas ce que fait ce film dans actualité SF....?

_________________

"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/l.a.p.o
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon


Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 26
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: Black Swan   Dim 20 Fév 2011 - 13:38

Citation :
EDIT: par conte je ne comprend pas ce que fait ce film dans actualité SF....?
"Et apparentés". clin d'oeil

Le Multivers doit justement servir à ce que le simili-fantastique (parmi d'autres ambiances plus ou moins paranormales) n'ait plus à se justifier constamment ici, par rapport à la SF, alors que son droit de présence est bel et bien exprimé d'entrée...
Mais c'est vrai que la formulation actuelle souffre encore d'ambiguïtés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barlbatrouk
Pharaon Cosmique
Pharaon Cosmique


Nombre de messages : 2716
Masculin Age : 28
Localisation : à Twin Peaks

MessageSujet: Re: Black Swan   Dim 20 Fév 2011 - 14:23

Citation :
Et apparentés

Apparentés de souches très lointaine alors ! ^^ En fait je suis un des premiers heureux de cette ouverture vers le Multivers, mais comme tu le dis c'est vrai qu'avec la présentation actuelle ça prête un peux à confusion.

_________________

"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/l.a.p.o
Rangil
Gouverneur Planétaire à Mandibules
Gouverneur Planétaire à Mandibules


Nombre de messages : 1007
Masculin Age : 26
Localisation : Sur une station spatiale, à attendre qu'elle explose, comme les quatre précédentes.

MessageSujet: Re: Black Swan   Mar 22 Fév 2011 - 20:11

J'aimerais revenir sur certains points dont tu as parlé Barlbatrouk, parce que j'ai vu ce genre d'avis à plusieurs reprises sur le net et que je suis heureux de pouvoir enfin en discuter ^^

Citation :
Je crois que j'aurai quand même préféré aller voir le Lac des cygnes en ballet.
Ce n'est pas parce que ce film a pour cadre la danse qu'il a nécessairement vocation à être un film de danse. A mon sens, ça serait par exemple comme dire qu'on préférerait voir un documentaire sur le minage dans les colonies spatiales plutôt qu'Alien, sous prétexte qu'on voit un cargo au début du film... Le sujet de Black Swann, ce n'est pas juste la danse, c'est un cadre très important, mais à aucun moment, il n'a vocation à remplacer un spectacle de danse, ce n'est pas pour rien si ne voit que très peu de passages on les personnages dansent vraiment, autre que pour des entraînements !

Citation :
Je le trouve parfois un peux trop gras, un peux comme Requiem for a dream qui m'avait fait l'effet d'un film pour adolescent découvrant la drogue et le sexe.
C'est précisément le propos du film : une jeune femme qui est, malgré tout, une ado attardée et qui découvre tardivement la drogue et le sexe. Que tu aies ressenti cette impression prouve au contraire que le film est une réussite, dans la mesure où il atteint parfaitement ses objectifs !

Citation :
En clair ce que je lui reproche c'est de ne pas avoir réussi à me surprendre, or c'est ce que je préfère dans un film, livre...
Je comprends qu'on puisse aimer être surpris, mais ici, ce n'est pas vraiment le propos du film, et c'est dit presque explicitement au début, lorsque Thomas Leroy déclare "On va jouer Le lac des Cygnes. Je sais, ça n'a rien d'original, mais je vais proposer quelque chose de neuf, de moderne". Ce sont précisément les objectifs du film : non pas proposer une intéressante surprenante et particulièrement développée, mais autre une nouvelle vision du traditionnel "Une jeune femme cherche à se libérer et comprend qu'elle ne pourra le faire que dans la mort" (autre explication que donne Leroy peu après). Le film est très clair à ce niveau, donc. Je comprends que subjectivement, on puisse trouver ça moins intéressant, mais ce n'est pas en soi un défaut : c'est le postulat du film et son postulat, il le remplit plutôt bien dans la mesure où tout le film s'attache à mettre en place une ambiance lourde, pesante, évidemment parfois "too much", mais comment attendre de la mesure dans l'univers d'une femme qui découvre, après des décennies de privation, la vie dans toute sa démesure ? L'explosion est aussi forte que le refoulement était profond. Ce n'est pas original, mais c'est cohérent.

Citation :
On trouve tous les clichés du film qui se veut skyzophrenique-subversif à tel point que cela m'agaçait parfois franchement.
Sans être très habitué à ce genre de film, je n'ai non plus trouvé particulièrement originales les techniques employées par le film, rien ne m'a réellement surpris, ce qui, encore une fois, n'était pas l'optique de ce film. J'aimerais bien que tu détailles les multiples clichés que tu as recensé, pour voir s'ils m'apparaissent cohérents dans le cadre du film ou non ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barlbatrouk
Pharaon Cosmique
Pharaon Cosmique


Nombre de messages : 2716
Masculin Age : 28
Localisation : à Twin Peaks

MessageSujet: Re: Black Swan   Mer 23 Fév 2011 - 14:26

Citation :
Ce n'est pas parce que ce film a pour cadre la danse qu'il a nécessairement vocation à être un film de danse.

Tu as tout à fait raisons! Malheureusement ici le film reprend pour grande par des thèmes abordés dans le lac des cygnes mais d'une manière que je trouve lourde et souvent maladroite. Et si je dis ça, c'est par ce que finalement, ce sont les scènes de danse que j'ai préféré car mêmes sans être originales, elles ne me saoulaient pas comme certains autres passages. D'ou le pourquoi voir le ballet: c'est plus ou moins la même histoire sans les scènes psychotique à deux sous et la danse c'est chouette à regarder ! ^^
Du coup la comparaison entre les reportages des mines et Alien n'a pas trop lieu d’être à mon sens ou alors tu comprend mal mon propos (qui n'est peut être pas très clair...).

Citation :
C'est précisément le propos du film : une jeune femme qui est, malgré tout, une ado attardée et qui découvre tardivement la drogue et le sexe.

Un film peut traiter de ce sujet sans pour autant paraître lourdingue et fait pour des ados attardés comme tu dis, de nombreux films l'ont fait. Je pense notamment à Thirteen, Virgin Suicides... Pour faire une comparaison facile comme celle d'Alien: Un film de Catch doit-il être forcement bourrin est sans aucune réflexion à l'image du spectacle traité? Non ! Et d'ailleurs un autre film de Aronofsky le prouve: The Wrestler. Film que j'ai préféré à Black Swan d'ailleurs.

Citation :
Je comprends qu'on puisse aimer être surpris, mais ici, ce n'est pas vraiment le propos du film

La encore ce n'est pas parce que ce n'est pas le propos du film que ça l'excuse. Il n'y a que les films traitant de la "surprise" qui peuvent donc se permettre d’être originaux et de surprendre? Franchement le 7eme art serait bien triste... Plus sérieusement, de nombreux films dont ce n'est pas le propos révèlent moult surprises, que ce soit dans le scénarios, les personnages, plus globalement dans la façon dont le sujet ou le film en lui-même est traité. Car on peut se demander ou est l’intérêt d'un film dont on a quasiment tout compris au bout de 5min et ou l'on devine chaque scènes à l'avance.

Citation :
et c'est dit presque explicitement au début, lorsque Thomas Leroy déclare "On va jouer Le lac des Cygnes. Je sais, ça n'a rien d'original, mais je vais proposer quelque chose de neuf, de moderne".

Justement dans cette phrase on peut avoir l'espoir que le sujet va être traiter différemment, d'un façon "moderne" et non pas ce contenter d'aligner des plans clichés les uns après les autres que l'on a déjà vu 1000 fois dans des films de ce genre.

Pour les clichés c'est simple tu en as au moins un à chaque scène. En vrac, les trucs que j'ai trouvé particulièrement bidon l
Spoiler:
 
Voila en gros ce qui me viens à l’esprit tout de suite.

Après ce n'est que mon point de vue, je conçois très facilement qu'on ne soit pas d'accord avec et qu'on puisse aimer ce film. Moi même il ne m'a pas autant déplu que ce que mon post laisse paraître. D'ailleurs c'est surement un des meilleurs films à l'affiche en ce moment. Pour terminer sur l'effet de surprise: Le Discours d'un Roi est presque aussi cliché et conventionnel que l'ai Black Swan dans son genre mais je l'ai préféré car je n'ai pas eu l'impression que le film me mente ou me prennent pour un attardé.

_________________

"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/l.a.p.o
Mara
The Doctor's Companion
The Doctor's Companion


Nombre de messages : 1635
Féminin Age : 27
Localisation : Inside the Tardis

MessageSujet: Re: Black Swan   Dim 27 Fév 2011 - 23:20

Vu aujourd'hui dans une salle comble ( Surprised ) et bien apprécié ! Je trouve comme Barlbatrouk que le film reste relativement convenu et qu'il n'y a pas d'énorme surprise à la fin.

Spoiler:
 

Cela dit, c'était habilement mené, bien réalisé, très bien interprété. Les personnages étaient consistants, de la mère à Leroy, Lily dans le rôle de celle qui va faire découvrir la vie à Nina, et Portman dans le rôle de cette pauvre petite fille qui n'a jamais vraiment vécu sa vie.

Les scènes de danse sont bien foutues, entraînement ou scène (la scène du cygne noir était impressionnante).

C'est vrai que le film peut mettre mal à l'aise, mais je m'attendais à pire après les échos que j'en avais eu.

Dans la course aux Oscars, je pense qu'il a toute ses chances, notamment pour Portman en tant que meilleure actrice. Après c'était pas le film magnifique sublime de ma vie, mais en tout cas, j'ai passé un bon moment de cinoche et je n'ai pas vu le temps passer ^^

_________________
Take my love, take my land. Take me where I cannot stand
I don't care, I'm still free. You can't take the sky from me...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rangil
Gouverneur Planétaire à Mandibules
Gouverneur Planétaire à Mandibules


Nombre de messages : 1007
Masculin Age : 26
Localisation : Sur une station spatiale, à attendre qu'elle explose, comme les quatre précédentes.

MessageSujet: Re: Black Swan   Ven 4 Mar 2011 - 19:06

Citation :
Du coup la comparaison entre les reportages des mines et Alien n'a pas trop lieu d’être à mon sens ou alors tu comprend mal mon propos (qui n'est peut être pas très clair...).
C'est plus clair maintenant, en effet : tu n'adresses pas vraiment un reproche au film, mais tu regrettes la direction qu'il a pris, c'est bien ça ? Why not.

Citation :
Un film peut traiter de ce sujet sans pour autant paraître lourdingue et fait pour des ados attardés comme tu dis, de nombreux films l'ont fait. Je pense notamment à Thirteen, Virgin Suicides...
N'ayant pas vu The Wrestler, je ne pourrai pas le comparer avec Black Swan, mais en revanche, je me souviens de Virgin Suicides et je pense que ce film n'a pas tant de points communs que ça avec le film qui nous intéresse. Certes, dans les deux cas, on y parle de découverte des plaisirs et de frustration, mais dans Virgin Suicides, on a affaire à des filles normales vivant finalement dans une famille assez banale, pas beaucoup plus castratrice que la plupart des familles américaines puritaines de l'époque, à mon avis. D'où une ambiance assez sage, et éventuellement, de subtilité. En revanche, la situation de Black Swan est à l'opposé : on a affaire à une femme dont la rien n'a rien de normal et c'est sa célébrité qui la pousse à faire des choses plus osées. L'ambiance est lourdingue, mais ça sert totalement le propos du film : c'est crade et poussif, comme une soirée de la jet-set.

Citation :
Un film de Catch doit-il être forcement bourrin est sans aucune réflexion à l'image du spectacle traité? Non !
A mon sens, un film de catch sans violence est soit un contre-sens, soit un parti-pris intéressant. Tu amalgames deux notions dans ton commentaire : la violence (qu'on pourrait traduire par la surcharge d'effets dans Black Swan) et l'absence de réflexion. Black Swan est surchargé, certes : cela ne signifie pas qu'il se montre stupide.

Citation :
Il n'y a que les films traitant de la "surprise" qui peuvent donc se permettre d’être originaux et de surprendre? Franchement le 7eme art serait bien triste...
Non, c'est l'inverse que je veux signifier. Le 7ème art bien triste si on excluait tous les films qui ne sont pas surprenants. De manière générale, ce sont tous les arts qui seraient bien tristes, si on les résumait à leur capacité à nous surprendre. C'est évacuer toute trace de tragique.

Citation :
Plus sérieusement, de nombreux films dont ce n'est pas le propos révèlent moult surprises, que ce soit dans le scénarios, les personnages, plus globalement dans la façon dont le sujet ou le film en lui-même est traité. Car on peut se demander ou est l’intérêt d'un film dont on a quasiment tout compris au bout de 5min et ou l'on devine chaque scènes à l'avance.
Mais ils peuvent le faire, mais ce n'est pas parce qu'ils le font que ça doit rendre cet aspect inévitable. Il y a un parti-pris du réalisateur qui consiste à nous raconter une histoire que l'on connaît déjà. La surprise n'est qu'un ressort artistique parmi d'autres et oui, je pense qu'un film dont on sait déjà tout ce qui va se passer peut malgré tout être intéressant. C'est d'ailleurs pour ça qu'on continue à adapter des mythes antiques au cinéma ^^ Il y a bien d'autres critères de qualité. Pour Black Swan, je dirai l'ambiance oppressante qu'il parvient à distiller sans cesse (la mise en scène et la photographie sont d'ailleurs une réussite à ce niveau-là, on ne perd JAMAIS cet objectif de vue), l'interprétation des acteurs, la descente aux enfers permanente de cette danseuse.

Je conçois que tu puisses trouver ça léger, mais à mon sens, ces seuls éléments suffisent largement à faire valoir la qualité du film. Je n'attendais pas de ce film qu'il me surprenne et moi aussi, effectivement, j'aurais préféré
Spoiler:
 

Mais à mon sens, les clichés que tu me donnes ne sont pas gênants dans le film. Je ne prétends pas que ces scènes soient originales : on devine souvent plus ou moins ce qui va se passer, et lorsque ce n'est pas le cas, on n'est pas particulièrement surpris pour autant. Mais je le conçois plutôt comme un parti-pris de la part du réalisateur, que certains pourront trouver trop facile, mais j'estime que la maîtrise du film rattrape largement le manque de surprises. Je ne considère pas que Black Swan prend ses spectateurs pour des demeurés : même s'il ne s'agit pas du meilleur film de tous les temps, il reste une oeuvre de qualité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barlbatrouk
Pharaon Cosmique
Pharaon Cosmique


Nombre de messages : 2716
Masculin Age : 28
Localisation : à Twin Peaks

MessageSujet: Re: Black Swan   Sam 5 Mar 2011 - 0:07

Bon Rangil content de te voir de retour parmis nous, mais je ne continuerai pas avec ces posts reprises de citations, finalement peu constructif.

Tu as le droit d'avoir beaucoup apprécié ce film, j'ai le droit de le trouver plus médiocre. On a tous des goûts différents, des affinités particulière qui font que l'on ai plus réceptif à différentes choses que d'autres. Comme je le dis dans un autre sujet, l'originalité d'une oeuvre et sa force à me surprendre compte beaucoup pour moi, or je n'ai pas trouvé ça dans Black Swan. Après comme tu le dis un film "dont on sait déjà tout peut être très bien". Oui, si il ce rattrape à d'autre niveaux, Black Swan ne l'a pas fait pour moi.

Mettons nous juste d'accord sur "la surprise". Il ne s'agit pas ici de "op j'appuie sur le bouton... aAAAhh un diabolitin et sortit, je ne m'y attendais pas du tout... quelle surprise!". Comme je l'ai déjà dis cela opère a plusieurs niveau: réalisation, jeux d'acteurs, personnages, scénario, l'ambiance, photographie et encore moult autres choses. Peut être aurais-je mieux fais d'employés les mots originalité, profondeur voir âme. Or désolé mais personnellement je trouve Black Swan pauvre à ce niveau la. Je le trouve plat!

Tu as l'air d'avoir grandement apprécié Black Swan pour son ambiance, son atmosphère. Encore une fois, personnellement je n'ai pas trop aimé celle-ci et le fait que je la trouve peu original voir bidon y a joué entre autre.$

Par contre à t'entendre on pourrait croire que ce film est une bouse absolue pour moi. Donc juste pour que ce soit clair et je l'ai déjà dis plus haut mais: Ce film était surement un des meilleurs film à l'affiche en Janvier et j'ai trouvé qu'il avait quelque chose quand même au niveau du cadrage, image, réalisation.
J'ai dis ne pas comprendre tout cet emballement autour du film, c'est légèrement différent que dire "ce film est nul" tu en conviendra. Surtout que au début je rebondissais juste sur des critiques que j'avais lu. Je me répète encore: celles-ci descendait le Discour d'un roi, lui reprochant d’être trop formaté "film à oscar" de ne pas être original pour un sous. Or ceci m'avait fais rire car ces memes critiques enscensait Black Swan qui pourtant pour moi souffre exactement des mêmes défauts. Donc c'est certe un film que je trouve potable mais ayant été saoulé quelques fois pendant la séance par le film, pour les raisons que j'ai expliqué, il ne fera surement pas partit de mes films favoris.

PS1: Je ne sais pas si le fait que je mette "est" au lieu de "et" ta fais croire le contraire mais je n'ai jamais voulu dire qu'un film de catch ce devait de ne pas être violent pour être intéressant! Pour preuve the Wrestler que j'ai apprécié contient de la violence.

PS2: Et si je fais quelques fois mon emmerdeur à descendre des films que tout le monde encense, c'est que je trouve intéressant de souligner les défaut ou plutôt choses qui ne m'ont pas plus. Les réflexions que cela peut amener sont plus intéressantes que si tout le monde s'accorde a dire "oh oui c'est génial", je trouve.

_________________

"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/l.a.p.o
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon


Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 26
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: Black Swan   Lun 7 Mar 2011 - 23:15

Ce qui m'a perturbé dans le film (J'ai réussi à le voir in extremis au cinoche d'Amiens! Yes! Dans les mivonks, directeur du cinéma de Soissons!) , que j'ai beaucoup apprécié par ailleurs, c'est que tous les efforts artistiques et narratifs déployés m'apparaissent éparpillés sans but par un scénario originel qui me fait l'effet d'enfoncer des portes ouvertes.

Mina vit dans un passé rose bonbon réglé au millimètre par sa mère névrosée, du coup elle se rebelle, elle se masturbe, roule des paloches dans les boites de nuit, découvre l'ambiguïté sexuelle des relations humaines, connaît une expérience lesbienne... c'est bien tout ça mais j'ai envie de dire, et alors? Qu'est-ce qu'on fait de spécial avec ça, qu'est-ce qu'on essaye de nous dire d'important ou qui ne serait pas tristement évident?
Ce n'est pas d'aimer se masturber qui fait de vous Dark Vador et/ou vous conduit à l'autodestruction, et les fréquents parallèles sexe/zones d'ombre = mal sont assez déconcertants. Soit je n'ai rien compris, soit il se pourrait que, selon mes goûts, le postulat basique du film soit un peu à côté de la plaque...

Pour revenir en gros sur un point diffus que vous avez plus ou moins évoqué, j'avoue que de la danse en tant que telle et d'être renseigné dessus, personnellement je n'en avais rien à secouer avant, pendant et après le visionnage, je n'y vois qu'un prétexte à un thriller psycho-fantastique esthétique et un peu sex (aspect fantastique un peu miné par les FX bêtement frontaux et grossiers vers la fin)...
D'ailleurs, je pense qu'ici la danse classique devient un emblème de la situation personnelle de Nina, fenêtre encore ouverte sur un passé figé, où plus rien n'est ressenti... c'est comme ça que je ressens la discussion entre ballerines sur l'impact restant du ballet, l'accueil que font les gars de la boite de nuit à cette nouvelle, ou encore la maison de poupée hideuse qu'est la chambre de Nina...

Salutations spéciales à N. Portman qui me semble se donner très assidument à son rôle, quoi qu'il en soit.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barlbatrouk
Pharaon Cosmique
Pharaon Cosmique


Nombre de messages : 2716
Masculin Age : 28
Localisation : à Twin Peaks

MessageSujet: Re: Black Swan   Mar 8 Mar 2011 - 0:11

Je crois qu'on a vécu le film un peu de la même façon Mat.

Citation :
Mina vit dans un passé rose bonbon réglé au millimètre par sa mère névrosée, du coup elle se rebelle, elle se masturbe, roule des paloches dans les boites de nuit, découvre l'ambiguïté sexuelle des relations humaines, connaît une expérience lesbienne... c'est bien tout ça mais j'ai envie de dire, et alors? Qu'est-ce qu'on fait de spécial avec ça, qu'est-ce qu'on essaye de nous dire d'important ou qui ne serait pas tristement évident?

D'après ce que j'ai compris des dires de Rangil (mais il est tout à fait possible que je me trompe) cette ambiance finalement ce suffirait à elle même. J'avoue être plus que sceptique vis à vis de ça de mon coté...

_________________

"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/l.a.p.o
Rangil
Gouverneur Planétaire à Mandibules
Gouverneur Planétaire à Mandibules


Nombre de messages : 1007
Masculin Age : 26
Localisation : Sur une station spatiale, à attendre qu'elle explose, comme les quatre précédentes.

MessageSujet: Re: Black Swan   Dim 13 Mar 2011 - 11:43

Citation :
Et si je fais quelques fois mon emmerdeur à descendre des films que tout
le monde encense, c'est que je trouve intéressant de souligner les
défaut ou plutôt choses qui ne m'ont pas plus. Les réflexions que cela
peut amener sont plus intéressantes que si tout le monde s'accorde a
dire "oh oui c'est génial", je trouve.
Y'a aucun problème à ce niveau hein, c'est même pas la peine de mettre en rouge tes "personnellement" ^^ Je réponds à ce sujet uniquement parce que ça fait plaisir d'avoir un peu de débat de temps en temps sur ce forum, j'y tiens pas plus que ça moi, à Black Swan ! Je vais pas être vexé parce qu'on a pas le même avis.

Citation :
Mina vit dans un passé rose bonbon réglé au millimètre par sa mère
névrosée, du coup elle se rebelle, elle se masturbe, roule des paloches
dans les boites de nuit, découvre l'ambiguïté sexuelle des relations
humaines, connaît une expérience lesbienne... c'est bien tout ça mais
j'ai envie de dire, et alors? Qu'est-ce qu'on fait de spécial avec ça,
qu'est-ce qu'on essaye de nous dire d'important ou qui ne serait pas
tristement évident?

Disons que je ne pense pas que le film cherche à dire quelque chose. Il n'y a pas de critique dans ce film, pas de dénonciation, juste une histoire mise en scène. Après, si ça vous tente, chacun peut essayer de l'analyser pour voir si on pourrait pas en tirer quelque chose, mais j'ai plutôt eu l'impression que le réalisateur montait une histoire particulière, qui n'a en aucun cas la prétention d'illustrer quoi que ce soit.

Citation :
Ce n'est pas d'aimer se masturber qui fait de vous Dark Vador et/ou
vous conduit à l'autodestruction, et les fréquents parallèles sexe/zones
d'ombre = mal sont assez déconcertants.
Je pense qu'il faut plutôt le prendre dans l'autre sens : c'est parce qu'elle passe du côté obscur qu'elle prend plaisir à se masturber. Encore faudrait-il définir ce qu'est le côté obscur dans ce film, mais c'est un autre débat. Quant à l'autodestruction, Nina n'a pas attendu de céder à ses penchants obscurs pour en arriver là : ça fait des années qu'elle se mutile, en se faisant vomir pour rester mince, en s'arrachant la peau à cause du stress, etc.

Citation :
D'après ce que j'ai compris des dires de Rangil
(mais il est tout à fait possible que je me trompe) cette ambiance
finalement ce suffirait à elle même. J'avoue être plus que sceptique vis
à vis de ça de mon coté...
Effectivement, je pense que la plus grande réussite de ce film, c'est son ambiance, et le scénario lui-même obéit à cette idée. Je peux comprendre que ça paraisse léger pour certains, mais personnellement, je trouve ça intéressant. C'est un film qui n'a rien à dire, juste quelque chose à montrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phenix Noir
Routard Interstellaire
Routard Interstellaire


Nombre de messages : 339
Masculin Age : 34

MessageSujet: Re: Black Swan   Lun 4 Avr 2011 - 11:35

Vu, j'étais un peu tendu car j'ai une certaine aversion aux scènes d'automutilation (ou bobos... comme pas mal de gens voir des personnes se faire éviscérer totalement par contre, rien... ^^)

Je me suis fait effectivement avoir par quelques scènes, mais pour ma défense, dans ce genre de film le réalisateur peut s'amuser à indiquer tel ou tel moment comme réel ou fictif à postériori sans trop de contraintes.

Le scénario est simple et sans trop d'originalité (mais est-ce que ça existe encore réellement ?) le tout est de savoir si la manière dont il est raconté est plaisante ou pas. Finalement le plus gros reproche que je ferai au film c'est de mener une démonstration trop rapide pour une durée trop longue. On comprend rapidement que l'héroïne cumule vie familiale pathologique, stress de la mise au rencart - comme sa mère - et se retrouve à devoir jouer un rôle antinomique avec sa manière d'être.
Que tout ce surmenage la rende folle, on le saisit assez vite content

Pour le reste, ce qu'on trouve lourd ou pas (scènes de sexe, illusions, etc) c'est la sensibilité de chacun, qui fait qu'un film célèbre sera vu à travers des prismes différents.

Je voudrais juste revenir sur la fin : tout le monde prend pour acquis le suicide qui reflète l'histoire du ballet et le parcours de l'héroïne. Je me permets de dire qu'objectivement, elle va probablement survivre (pensez bien, une blessure qui ne l'empêche pas de danser toute la scène finale et ce qui précède !) et qu'elle est enfin libérée. (bon ça va craindre pour les prochaines représentations) C'est une interprétation Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Black Swan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Black Swan (nouveau film avec Natalie Portman)
» BLACK SWAN de Darren Aronofsky
» " Black Swan " : le film de Février 2011
» Black Swan
» Black Swan : 29/06/2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Multivers :: .:: Les fictions en particulier, classées par genre, par style ou par thème ::. :: Horrifique et/ou Fantastique, versant irrationnel :: Les oeuvres : cinéma, télévision, web, jeu vidéo, bande originale...-
Sauter vers: