AccueilPortailChatboxCalendrierFAQGroupesRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Sucker Punch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Barlbatrouk
Pharaon Cosmique
Pharaon Cosmique


Nombre de messages : 2716
Masculin Age : 28
Localisation : à Twin Peaks

MessageSujet: Sucker Punch   Ven 28 Jan 2011 - 23:59




Dans les années 50, une petite fille, enfermée dans un asile psychiatrique par un beau-père tyrannique, s'évade d'un quotidien cauchemardesque en inventant un monde extraordinaire.



Réalisateur: Zack Snyder
Producteurs: Wesley Coller, Christopher DeFaria, Jon Jashni, Thomas Tull, Zack Snyder et Deborah Snyder
Scénaristes: Steve Shibuya et Zack Snyder
Compositeur: Tyler Bates
Monteur: William Hoy
-
Date de sortie: 25 mars 2011 (US), 30 mars 2011 (France)
Distribution: Warner Bros.
Date de sortie: 30 mars 2011
Budget: 85 000 000 dollars
Durée: ?



Emily Browning - Baby Doll
Vanessa Hudgens - Blondie
Jamie Chung - Amber
Carla Gugino - Mme. Gorski
Jena Malone - Rocket
Jon Hamm - High Roller
Abbie Cornish - Sweet Pea
Danny Bristol - Tommy Soldier #3
Vicky Lambert - The Count
Juliana Semenova - Danseur
Annie Au - Danseur
Malcolm Scott - Cuisinier
Scott Glenn - Le Sage
Oscar Isaac - Blue
Jena Malone









_________________

"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/l.a.p.o
Barlbatrouk
Pharaon Cosmique
Pharaon Cosmique


Nombre de messages : 2716
Masculin Age : 28
Localisation : à Twin Peaks

MessageSujet: Re: Sucker Punch   Sam 29 Jan 2011 - 0:03

J'ai découvert ce projet il n'y a pas longtemps lorsqu'un ami m'a montrer la bande annonce. A mon avis ça peut être soit très bon (en faisant des recherches je viens de me rendre compte qu'il y avait un scénario quand même, car au vu de la seule bande annonce j'avais des doutes ^^) soit très mauvais. En tout cas ça promet d’être du n'importe quoi comme seule l'imagination peut en fournir ! Bref, je pense aller voir cette curiosité pour ma part.

Je ne suis pas sur de la date de la sortie française, elle me parait un peux proche de la sortie US.

EDIT: il y a une deuxième bande annonce disponible qui m'a encore plus donné envie d'aller le voir, je sais pas pourquoi je la trouve super bien construite... En fait je crois que la musique y est pour beaucoup, je la trouve géniale et elle colle parfaitement aux images:



_________________

"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/l.a.p.o
Parnassus
Mercenaire Interplanétaire
Mercenaire Interplanétaire


Nombre de messages : 273
Masculin Age : 27

MessageSujet: Re: Sucker Punch   Dim 30 Jan 2011 - 12:50

Citation :
du n'importe quoi comme seule l'imagination peut en fournir !
Du gros fantasme de geek qui tâche: des fi-filles en jupe avec des gros jouets qui zigouillent des nazis et des samouraïs futuristes? De l'imagination, oui, oui... mrgreen Je serai le premier au cinéma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skay-39
The Vortex Guy


Nombre de messages : 4190
Masculin Age : 27
Localisation : TARDIS 39th room (blit), on Moya third level, in orbit around Abydos (Kaliam galaxy)

MessageSujet: Re: Sucker Punch   Dim 30 Jan 2011 - 23:17

(Image de présentation modifiée pour cause de lien cassé. Je précise au cas ou celle choisie par Barbatroulk aurait été différente et qu'il se serait interrogé sur la raison de ce changement Wink)

_________________

________________
« My name is Skay-39, an administrator… An enthusiasm wave hit and I got shot through a link... Now I'm lost in some distant part of the webniverse on a forum – a crazy forum – full of strange, geek life-forms… Help me… Listen, please. Is there anybody out there who can read me ? I'm being tyrannized by an insane fondator… doing everything I can… I'm just looking for a real life. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon


Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 26
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: Sucker Punch   Lun 31 Jan 2011 - 22:51

Pour moi, ce film est un espoir formidable, même si je suis frustré d'avance à l'idée que tout ça ne soit, dans le monde du film, que rêve et imagination mrgreen Tous les mondes ont l'air stupéfiants et le space-opéra n'est même pas celui qui me marque le plus, en comparaison de celui avec l'espèce de cathédrale impossible.

Hors de question que je rate ce spectacle en salle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barlbatrouk
Pharaon Cosmique
Pharaon Cosmique


Nombre de messages : 2716
Masculin Age : 28
Localisation : à Twin Peaks

MessageSujet: Re: Sucker Punch   Lun 31 Jan 2011 - 23:33

Citation :
Hors de question que je rate ce spectacle en salle!

Pareil ! Ca fait du bien de temps en temps un film qui ne va pas chercher midi à quatorze heure (bien que finalement ça paraisse plus recherché que ce à quoi je m'attendais de prime abord) et qui ce contente de t'en mettre pleins la geu...

Enfin remarque la dernière fois que j' étais enthousiasme pour un film de ce genre, c'était après avoir vu la bande annonce du Choc des Titans et il c'est avéré que c'était juste un film... nul... en tout point. Les quelques scènes impréssionantes étant en plus toutes présentes dans la BA. Heureusement Machete est passé par la après! Enfin bon on verra bien, mais j'ai bon espoirs. Zack Snyder a tout de même fait 300 (qui ne m'a pas transcendé, mais qui est bien bourrin) et Watchmen qui est pas mal du tout!

_________________

"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/l.a.p.o
Warrius
Routard Interstellaire
Routard Interstellaire


Nombre de messages : 305
Masculin Age : 29
Localisation : Ca te regarde pas.

MessageSujet: Re: Sucker Punch   Ven 1 Avr 2011 - 0:39

Vu mercredi soir et je dois dire que le film est pas mal. C'est un scénario 100% original, ce qui fait du bien quand on voit la quantité astronomique de remakes/reboots/adaptations que l'on nous sert à longueur de temps.
Scénario original donc et complètement barré. On joue encore avec les niveau de réalité, mais contrairement à Inception où le but est de lourder le spectateur pas assez attentif, ici les transitions sont nettes et franches, on voit les moments de bascule. On a trois niveaux de conscience : le réel, le réel transposé, et le rêve pur. Je n'en dirai pas plus pour ne pas gâcher le spectacle à ceux qui iront le voir, en gros si dans les deux premiers niveaux tout se passe à peu près normalement, le rêve pur nous en met plein les gencives, c'est de l'action pure qui envoie du lourd (et le premier qui fait une blague sur le côté testostéroné de la chose se prend mon pied au cul).
L'ensemble est visuellement très marqué avec une lumière propre à chaque niveau, le tout dans la palette graphique habituelle de Snyder. Quand on voit le film, on se dit d'ailleurs qu'il est plusieurs dans sa tête le type pour avoir des idées aussi jetées. C'est parfaitement inclassable, croisement entre un film d'action, un film fantastique/SF et un truc plus onirique (faut bien coller avec les rêves non ?). Le film est porté par un BO très péchue et qui est indissociable de l'image, car c'est par la musique que Babydoll, le personnage joué par Emily Browning, entre dans le monde des rêves. Et chaque thème musical accompagne les scènes d'action à la perfection, à croire que la chorégraphie de ces scènes a été faite à partir de la musique.
Petit reproche que je ferais, une utilisation un peu trop marquée des effets de ralentis dans certaines séquences.

Comme me le disais un pote à la sortie de la scéance : le film impossible, et il l'a fait. Je trouve que cette définition, pas trs française dans la construction je suis d'accord, décrit bien le truc. Ya aussi un petit message que le film fait passer, un bout au début, l'autre à la fin, et je suis assez d'accord avec. J'avais adoré 300 et Watchmen, avec Sucker Punch, je suis encore plus fan de Snyder.

Allez le voir, il est un peu bizarre de prime abord, mais si on y regarde bien, il vaut vraiment le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aresh
Chrysalide Astéroïdale
Chrysalide Astéroïdale


Nombre de messages : 56
Masculin Age : 43
Localisation : Salon de Provence

MessageSujet: Re: Sucker Punch   Ven 1 Avr 2011 - 1:06

Bon, je vais aller le voir finalement, j'en ai entendu que du mal et ici, vous avez eu l'air d'aimer...

Heureux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://starshipbattlesystem.eklablog.com/
Nobuko
Légionnaire de l'Espace
Légionnaire de l'Espace


Nombre de messages : 229
Masculin Age : 41
Localisation : LV4-26

MessageSujet: Re: Sucker Punch   Ven 1 Avr 2011 - 14:10

Quand je vois la bande annonce, j'ai immédiatement l'impression de voir un réalisateur qui a trop lu de manga et vu d'anime dans sa vie et recrache tout ça une fois qu'il a une caméra en main.

Et puis, j'ai vraiment du mal avec les héroïnes super mignonnes blondasses à couettes qui font la moue boudeuse pour simuler la souffrance qui traverse leur être meurtrie et blablabla ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://op-jollyroger.forumsrpg.com/
Warrius
Routard Interstellaire
Routard Interstellaire


Nombre de messages : 305
Masculin Age : 29
Localisation : Ca te regarde pas.

MessageSujet: Re: Sucker Punch   Ven 1 Avr 2011 - 16:25

Un truc qui pour moi définit parfaitement bien Sucker Punch est le pitch "You will be unpreapared" parce que justement, ça ne correspond grosso modo à rien de ce qui avait pu être fait avant.
Alors je suis d'accord, ya quelques scènes un peu culcul, mais si on regarde la construction du film, elle font partie de la mise en abyme voulue par Snyder. Il est évident que certaines choses sont perfectibles, le 10/10 n'existe pas, aucun film ne peut être parfait, il y a toujours des erreurs, ne serait-ce que de montage (je vous l'accorde, yen a de moins en moins, mais il est impossible de ne pas en faire). Cependant et je ne suis habituellement pas large dans ma notation, je mets aisément un 7,5 à Sucker Punch, pour son originalité, son délire visuel, sa BO sans laquelle le film perdrait beaucoup et plein d'autres éléments. Il faudrait que je le revoie pour mieux le décortiquer.
Et là où je vous comprends, c'est que si j'ai aimé le film, il y a une partie de moi qui le trouve moyen. Je pense que le but de Snyder était aussi de générer des sentiments ambivalents chez les spectateurs. Pourquoi cela, je n'ai pas la réponse, mais pour moi qui suis un type généralement binaire, avoir des sentiments partagés, c'est pas normal, ya un truc dans le film.

Mais je vous conseille tout de même d'aller le voir, ne serait-ce que pour le côté différent du film, qui je le répète ne ressemble à rien de connu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sunjin
Skinjob N°7
Skinjob N°7


Nombre de messages : 732
Masculin Age : 46
Localisation : Mars

MessageSujet: Re: Sucker Punch   Sam 2 Avr 2011 - 10:56

Vu hier soir et si je te rejoins sur pas mal de point Warrius, je conteste par contre l'originalité du scénario, qui est certes original rapport aux deux premiers films de Snyder mais qui de par sa phrase d'accroche "la réalité est une prison, votre esprit en est la clé" m'avait fait penser furieusement à Brazil et la "filiation" va beaucoup plus loin avec le plan du Doc et son aiguille de lobotomie, plan quasi identique et conséquence quasi identique pour le personnage qui "bascule" à ce moment.

Brazil LE film impossible, et un chef d'œuvre.... ce que malgré d'indéniables qualité Sucker Punch n'est pas du tout.

Je suis même déçu que le film soit allé dans cette direction car il se frotte à une comparaison difficile à tenir, et ne la tient pas.

Plus globalement je suis sortie du cinéma un brin déçue, je m'attendais à quelque chose de plus bourrin où le "allonsy" à fond dans la baston déjantée avec 5 filles sexy seraient jouissif et j'ai trouvé ces scènes, souvent magistrales (le dragon est magnifique, le plan par dessus le zeppelin littéralement vertigineux) mais trop courtes finalement.

Et puis bon dans le registre impossible justement avec une esthétique folle, grandiose, et très travaillée il y a un réalisateur qui s'en sort bien mieux et qui m'a scotché littéralement avec ses deux films (dont 2 scénarii originaux si je ne me trompe pas c'est KIRIYA Kazuaki qui malgré des films qui ne sont pas exempts de défauts ( Casshern et Goemon) réussit là où Snyder échoue une fois encore hélas : donner une âme à son film... même si la VF en partie entraine cela, je développe plus bas...

Car en sortant j'ai eu cette impression d'un bis répétita d'avec Watchmen, c'ets beau, principalement au niveau images et BO mais je suis restée loin, très loin de l'histoire et des personnages. A ce niveau 300 (que j'ai vu cette semaine à la TV) m'a plus embarqué et de loin.... Bref en terme d'émotions quelles qu'elles soient cela reste au niveau du glacial, on est juste au niveau du spectacle il me semble.

Mes principales critiques seront donc :

- des personnages trop peu travaillés voires inexistant (Amber et Rockett qui ne servent à rien, le seul truc qu'on sait sur Amber par exemple c'est qu'elle n'aime pas le cigare car après ses cheveux sentent mauvais mèfle ! c'est palpitant et sur Rockett Blondie on sait qu'elle est désolée... au bout d'1h50, c'est léger) et bon si on en sait plus sur les 3 blondes (lol la ségrégation XD), cela reste très survolé et même si Rockett est attachante (la mission du couteau), Baby Doll l'héroine qui parle en plus très peu reste loin et assez "impénétrable" -même si c'est le point "clé" de l'histoire: l'histoire d'une fille qui ne veut pas être pénétrée (beau père) et qui fuit ce monde qu'elle semble résumer à : adultes (beau père, monde superposé du bordel) = sexe forcé à laquelle elle oppose la violence...

Pour le coup cet aspect intéressant est lui aussi trop suggéré, effleuré pour être prenant et ce n'est pas la figure paternel du "wise man" qui permet d'approfondir la question, dommage. Par ailleurs, je tique un peu sur les 20 ans de l'héroine, ça la décrédibilise presque (même si on déduit que la majorité est à 21 ans dans son cas...) mais elle fait un peu trop virginale je trouve et au final la sexualité n'est pas assez assumée je dirais... (contrairement à 300 par exemple)

- certains dialogues notamment ceux du "wiseman" sont un peu trop verbieux genre la phrase pseudo philosophique qui fait bien à tous les coups.

- les chorégraphies des combats signées Damon Caro : arf... le passage avec les zombis dans les tranchées est illisible tellement c'est monté vite en plus que ce ne sont que des plans rapprochés. Pas mal de plans en mouvement dans cette séquence et depuis le début paraissent flous. J'ai regretté sur ces passages de les voir sur grand écran... Ensuite pas mal de plan vus et revus dans les positions et globalement, il est meilleur chorégraphe de gunfight que de combat! là et tant pis je radote mais regarder du côté du Japon, de la Chine, de la Corée du Sud, Viêt Nam et Thailande permet d'avoir des résultats (et des critères) supérieurs.

- certains raccourcis simplistes, le film qui se veut flirter avec l'onirique insiste parfois lourdement sur des évidences 'le plan , la clé, le briquet le couteau) on le comprend tout de suite avec les regards d'une Baby Doll mutique mais concentrée et déterminée et rebelote avec le wise man, et rebelote avec la liste sur l'ardoise et histoire qu'on ait bien compris : flash back sur le premier plan qui était très clair me semble-t-il... Perte de temps, j'aurai préféré plus de baston ou que ça aille plus à fond ailleurs... (la scène d'intro avec le beau père que je trouve trop brouillon et elliptique par exemple mais bon comme le sens passe beaucoup par les paroles et qu'il n'y pas les textes par exemple sur cette scène on a le sweet dreams qui dit (entre autre) "Some of them want to abuse you, Some of them want to be abused"... ce qui avec les images change tout! Ce ne sont pas juste des images avec une belle musique mais l'histoire est racontée par les paroles! Du coup, même en parlant un peu anglais, j'ai perdu pas mal du sens... ce qui va me permettre d'aborder les points (très) positifs et là je vais rejoindre Warrius Wink

- le film est surprenant notamment par sa partie musicale, ce n'est pas que la Bo soit bien en elle-même c'est que la musique est un personnage du film, le narrateur, la voix d'une Baby Doll qui parle très peu (l'actrice interprète même 2 chansons "sweet dreams" et "asleep" et participe à "where is my mind")! Ca je ne m'y pas attendais et puis bon, la reprise de "Sweet dreams" d'Eurytmics au début est juste magistrale, le "army of me" de Bjork versus Skunk Anansie est jouissif le mix de queen "I want it all/ we will rock you" idem, "where is my mind" bref... j'espère que la version sous-titrée proposera les paroles, sinon une part fondamentale est perdue, et du coup, j'ai envie de revoir le film car clairement cette partie là je l'ai perdue en grande partie bref... Et là je crois qu'on a le coup de génie de Snyder, sa touche personnelle , donc merci à la VF qui zappe ça... j'ai le CD de la BO et j'en suis très contente (je l'ai acheté avec le coffret avant de voir le film mais sans aucun regret et je le dis d'aucun plus que je préfère les BO instrumentales...

- les univers oniriques sont magnifiques, d'où mon regret de les voir aussi "peu" longtemps, le dragon comme je l'ai dit est impérial et flippant après certaines scènes avec les persos font très animatiques de jeu mais bon...Et lol tous ces univers font très Doctor Who, on passe du passé pas tout à fait comme il faut, à une autre planète,à un monde fanatique...

- les interprètes sont bien dont Emily Browing qui ne passait pas du tout dans les trails et que j'ai trouvé très bien, bon je passe sur Jamie Chung et Vanessa Hudgens qui ne sont là que pour faire (très joli) et qui le font très bien (Amber remporte tous mes suffrages de ce côté là (et lol sa tenue fait très tokyo Gore Police, autre film très barré made in japan je recommande...)

Au final et malgré des défauts, un film dont les qualités sont marquantes et qui reste attachant, principalement par son univers visuel et sonore et un film "à grand spectacle"... ce qu'illustre la scène de musical post générique de fin chnaté par Carla Gugino et Oscar Isaac d'ailleurs (on a du spectacle et non de la baston, et perso je voulais et m'attendais à plus de baston, d'où une partie de mon manque d'adhésion peut-être)

Et je vais m'arrêter là c'est déjà pas mal long ^^

sinon joli le "Lennox House" sur Sweet Dreams


Dernière édition par sunjin le Sam 2 Avr 2011 - 12:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.doctor-who.fr/
Warrius
Routard Interstellaire
Routard Interstellaire


Nombre de messages : 305
Masculin Age : 29
Localisation : Ca te regarde pas.

MessageSujet: Re: Sucker Punch   Sam 2 Avr 2011 - 11:38

Non mais fatalement, si on commence à monter à l'assaut avec du Brazil dans la musette, Sucker Punch ne tient pas la distance très longtemps (faudra que je le revoie d'ailleurs, ça fait très (trop) longtemps que je l'ai vu et je m'en rappelle plus vraiment).

Je te rejoins globalement dans ton analyse, mais il faut prendre en compte le facteur 0h39 dans mon post, qui influe énormément sur sa qualité, et sur le fait que je n'ai jamais réussi à faire l'analyse complète d'un bon film en un seul visionnage, car un bon film est souvent l'assemblage d'un certain nombre de défauts et de qualités qui interagissent pour au final donner quelque chose d'attractif à l'écran. Les mauvais films cumulent tellement de défauts, qu'ils écrasent les rares qualités du film, et il en ressort de la merde ...

Pour moi Sucker Punch est donc un bon film, même s'il est vrai qu'il n'est pas exempt de défauts et que certaines scènes (notamment celles des tranchées en effet) devraient être rechorégraphiées pour une meilleure lisibilité, car ça part dans tous les sens, j'ai réussi à suivre qui fait quoi, où, quand, comment, mais c'est l'habitude des scènes d'actions bordélique qui fait, un spectateur normal est complètement paumé.

Pour reprendre ce que tu as dis plus en détail, le côté sexuel a été un peu édulcoré pour caresser la MPAA dans le sens du poil et que le film ne soit QUE PG13 aux USA, et comme on a droit au même montage que pour les US ... c'est trop light pour nous autres, rabelaisiens invétérés. Mais il semblerait que Snyder ait décidé de remettre le montage initial pour la sortie en DVD.
Après, les persos trop plat, c'est le risque quand on fait un ensemble cast sur un film de moins de 2h, et ça n'a pas loupé, même si je trouve qu'on pourrait aussi rajouter Blondie,
Spoiler:
 
Amber a au moins un rôle de soutient actif lors des phases de combat, ce qu'on peut porter à son actif.
Après, pour les choré, c'est vrai que c'est perfectible, j'en ai déjà parlé.
Les dialogues parfois convenus sont malheureusement inévitables, surtout pour le "wiseman" dont c'est un peu le rôle de faire les phrases bateau qui vont bien et qui vous inspirent.
Pour ce qui est de la scène de début, je suis pas certain de comprendre ton point de vue. Pour moi justement, le Sweet Dreams collé sur les images les illustre parfaitement, c'est certainement la meilleure musique qu'on pouvait choisir pour cette séquence, surtout qu'il n'y a aucun dialogue, que les paroles de la chanson qui à mon goût renforcent les images. Il faut dire que la version d'Emily Browning n'est pas étrangère à cette adéquation, la version originale aurait fait tâche.
Pour ce qui est des points positifs, je te rejoins évidemment.

Il faut voir aussi que j'ai commenté le film en mettant en avant ses points positifs, et que le revisionnage aurait été là pour lister les trucs à changer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sunjin
Skinjob N°7
Skinjob N°7


Nombre de messages : 732
Masculin Age : 46
Localisation : Mars

MessageSujet: Re: Sucker Punch   Sam 2 Avr 2011 - 13:16

Je n'ai pas de divergence avec toi hormis l'originalité du scénario et je trouve aussi que c'est un bon film, malgré ses défauts Wink

Je suis aussi tout à fait d'accord qu'un film, avec des qualités doit être revu et doit murir/vieillir et je mets sans problème Sucker Punch sur la liste (j'ai déjà la carte pour l'édition DVD ultimate en plus c'ets dire ^^). Et j'attends de voir de voir comment il va vieillir dans mes souvenirs ^^

Pour la scène de début, il ya malentendu, je la trouve magistrale mais elle est magistrale parce que les paroles de la chanson font la narration. Hors pour un public non anglophone, vu qu'il n'y a pas de sous titres des paroles, si on prend les images seules et qu'on écoute la musique sortie du sens des paroles, ça devient très elliptique Wink

Pour ma part, il ya pas mal de parole que j'ai zappé (surtout dans les chansons ultérieures, dont certaines que je ne connaissais pas du tout, certains phrasés de rap et Skunk anansie que j'ai du mal à comprendre... Sweet Dreams, ça va, c'est toute mon adolescence, je connais par coeur.

Je voulais illustrer avec cet exemple comment cette dimension importante, ce personnage à part entière qu'est la BO est passé à la trappe, hélas... hors c'est pas là je pense que passe une grande partie et de la narration et de l'émotion du film.... donc ne pas les sous-titrer et/ou les traduire/sous-titrer gomme tout cela.

Sinon mèfle ! je me suis trompée *__* c'est bien d'Amber et de BLONDIE (pas Rockett) dont je volais parler et qui ne sont pas du tout développés et ne servent à pas grand chose *my-mistake*

Je suis ravie d'apprendre qu'il y aura le montage initial sur le DVD, j'ai hâte!!

Sinon pour les tranchées, oui on suit bien je trouve qui fait quoi, enfin qui surtout c'ets le fait quoi qui va trop vite et contrairement à toi (quoique non finalement tu vas voir) pour le coup j'aurai aimé plus d'effets de ralenti pour amplifier la beauté de certains mouvements. Là les ralentis sont très souvent fixés sur le même mouvement (l'atterrissage au sol avec u genou à terre et main opposée au sol, c'est très classe te fait son effet mais c'est vu et revu et les ralentis tournent beaucoup sur cette pose et globalement les atterrissage/gamelles au sol alors que sur certains gestes au katana ça aurait bien rendu. Idem Sweet Pea a une superbe épée, j'ai pas souvenir de l'avoir vu s'en servir Triste ou alors ça a été trop vite XD

HS : j'ai acheté le coffret édition limitée de la Fnac qui en tant qu'adhérent revient à 50 euros et qui à ce prix vaut le coup! (parce que sinon c'est affraid le prix - Après clairement les 2 blu ray sont dispensables aussi mais le contenu relatif au film vaut le coup et je suis très contente de cet achat .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.doctor-who.fr/
Warrius
Routard Interstellaire
Routard Interstellaire


Nombre de messages : 305
Masculin Age : 29
Localisation : Ca te regarde pas.

MessageSujet: Re: Sucker Punch   Sam 2 Avr 2011 - 16:46

Non non, ya pas eu de mal entendu pour la scène de début, c'est juste que là où c'est formulé dans ton post, comme c'est accouplé avec un reproche, je voyais pas ce que ça faisait là, du coup l'incompréhension était là. Et c'est vrai que pour le public non anglophone, la scène perd tout son charme.

Sinon, je pense que comme je suis adhérent FNAC moi aussi, je vais voir si il reste pas une de ces éditions DVD dont tu me parles, parce que ça m'intéresse, surtout que c'est le premier film Made in Snyder (Dawn of the dead est le remake du film eponyme de Romero, 300 et Watchmen sont des adaptations de romans graphiques, Ga'hoole est l'adaptation d'un bouquin pour enfant, et il est très bien fait soit dit en passant).

Ben pour les scènes de tranchées, c'est pas tant sur du ralenti que sur un rythme un poil moins soutenu niveau vagues ennemies que j'aurais porté ma préférence. Après, comme j'en discutais avec un pote ce matin, tous les niveaux sont conçus comme des labyrinthes dans lesquels des flots et des flots d'ennemis se déversent et c'est une analogie de notre cerveau : le labyrinthe traduit la complexité de notre esprit et les flots d'ennemis représentent les flux d'informations incessants qui arrivent à notre cervelle.

Sinon oui oui Sweet Pea a bien une superbe épée dans le dos et non non, elle ne s'en sert jamais au cours du film ... un peu con parce qu'une jolie épée une main et demie comme ça, ça peut faire du dégât.

PS : j'ai vérifié, il semble qu'il en reste, donc je fait chauffer la bleue, ça vaut le coup en effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phenix Noir
Routard Interstellaire
Routard Interstellaire


Nombre de messages : 339
Masculin Age : 34

MessageSujet: Re: Sucker Punch   Sam 2 Avr 2011 - 16:58

Alors, déjà je tiens à dire que ce fut une bonne surprise. Paradoxalement, la bande annonce survend ce qui ne fait pas l'essentiel du film, à savoir ces fameuses scènes d'actions oniriques. La suite est spoilante, mais vous êtes adultes, hein.

Je vois une référence à Brazil, je trouve déjà assez imprudent de considérer ce dernier comme le premier exemple à présenter ce contexte d'évasion par la pensée, et de faire une sorte de comparaison frontale. J'enfonce une porte ouverte en rappelant que quasiment toute oeuvre est faite d'emprunts, et je pense que déjà Brazil tient son statut si particulier à tout le contexte introduit avant la fameuse scène de torture, puisque notre héros est confronté à une société déjà passablement folle, où se mêlent autoritarisme et manipulation à une administration kafkaïenne. L'arrivée soudaine des renforts prend cette dimension si particulière au fait que la césure pour improbable, n'est pas immédiatement identifiée comme impossible vu l'univers du film.
Ici, si la référence est évidente, j'ai trouvé l'emprunt bien amené : la lobotomie intervient très tôt et la scène suivante, qui fait directement référence au spectacle nous met tout de suite au parfum : tout ce qui va suivre va édulcorer ce qui s'est passé. Et c'est cette double strate que j'ai bien apprécié, avec cette ambiance film noir et lupanar, qui offre une sorte d'intermédiaire entre le rêve complet et exutoire et les images sordides de l'asile.

Pour le reste, j'ai trouvé que pour un blockbuster, il amène les choses de manière plus intelligente et habiles qu'à l'accoutumé, en gros, je n'ai pas cet arrière goût de rance que j'éprouve après chaque film à grand spectacle. Si le but était d'amener des scènes de violence graphique purement gratuites, alors le dispositif est tout de même élaborer. Par exemple au sujet des personnages, qu'il y ait très peu de conversations et d'échanges me convient, parce que ça nuirait à cet aspect "fable" qui est le fil conducteur du film, à savoir, la métaphore d'une histoire tristement "banale" (je plaisante... quoique). Le film est l'histoire vu à travers les yeux d'une des filles, dont on nous décrit les moments en filigrane (solidarité, figures ambivalentes ou franchement hostiles du personnel, le plan) et ça, ça reste à ma connaissance si ce n'est jamais vu, rarement utilisé comme histoire.

Ironiquement les scènes de combat sont un des éléments de déception, enfin pas toutes, mais dans la tranchée et dans le train, elles sont sans doute trop longues. Je comprends parfaitement qu'au vu du budget il y a intérêt à réutiliser au mieux les éléments produits, mais bon.
Alors certes le sujet à un côté racoleur*, et Snider a son style qu'on peut parfaitement trouver horripilant, mais pour un film à gros budget, je l'ai trouvé bien plus personnel que la production à la chaine de "tentpole movies" (terme qui serait le successeur de blockbuster). Le sujet était difficile à placer, la fin encore plus. Songez-y cet été en voyant à l'affiche les 1000 adaptations de super héros qui vont ce succéder, et qui vont tenter de donner de la profondeur à nos héroas avant de les laisser vaporiser le décors ;

* à propos du PG 13 (sujet critique aux US), ça ne me dérange pas, je trouve au contraire que l'absence de "cul" gratuit est plutôt une bonne chose. Sur un thème et à une échelle très différent, le film me rappelle un peu District 9, avec son mélange d'histoire assez lourde et d'élément purement jouissifs (venez exploser des forces de l'ordre racistes avec des lance plasma !)

Pour le reste, BO, en particulier tout a déjà été dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sunjin
Skinjob N°7
Skinjob N°7


Nombre de messages : 732
Masculin Age : 46
Localisation : Mars

MessageSujet: Re: Sucker Punch   Sam 2 Avr 2011 - 17:12

Pour les ralentis qui m'ont manqués, je parlais en général et pas dans les tranchées, ou effectivement les plans rapprochés sont une bonne idée mais le montage est vraiment trop rapide (et pourtant j'aime en général bien quand ça va vite..)

Zut pour l'épée de Sweet Pea alors!

et pour en revenir à la sexualité (et pas des scènes dénudés ou de cul), on est beaucoup dans la métaphore de l'adolescence et du coup que l'héroïne ait 20 ans casse un peu ça. Après j'ai également bien aimé le // des parcours de vie entre Bady Doll et Sweet Pea.

Pour ce qui est de Snyder, je reste pour le moment toujours un peu loin, pas touché-percuté par ses films. Et ne connaissant pas vraiment ce réalisateur avant cette semaine, je n'avais pas mis -ni perçu- le film dans les "blockbuster".

Vraiment quand je suis tombé sur le premier trail sorti il ya quelque mois (et je l'avais posté dans le fil "actu") je pensais que c'était le film d'un-e réal barge et inconnu façon KIRIYA) j'ai percuté que c'était snyder cette semaine, à savoir le real de Ga'hoole et Watchmen, et du coup j'en ai profité pour voir 300 qui passait.

Du coup, je m'attendais à quelque chose d'encore plus éloigné du blockbuster que ça ne l'est et que tu expliques très bien Phénix Noir. D'où, non ma déception au final, mais ma frustration notamment avec la place et le contenu des scènes de baston^^

PS : l'album officiel du film et ses 250 pages a un contenu magnifique! Même si j'ai un peu ri en lisant que Jamie Chung était super entrainé aux arts martiaux vu que c'est seule qu'on voit le moins se battre justement... XD

pps : je suis un peu brusque car plus qu'une comparaison frontale avec Brazil, je voulais juste montrer la filiation avec cette scène en particulier et souligner que sur le thème mis en avant sur l'affiche de Sucker Punch il y a au moins 1 autre film, original de bout en bout comme tu le dis Phénix Noir, et j'englobais la totalité du film en disant que pour moi il était "le film impossible". Et je suis tout à fait d'accord pour dire qu'une œuvre baigne toujours dans un background d'influences, emprunts, références hommages... etc très divers.


Dernière édition par sunjin le Sam 2 Avr 2011 - 20:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.doctor-who.fr/
Phenix Noir
Routard Interstellaire
Routard Interstellaire


Nombre de messages : 339
Masculin Age : 34

MessageSujet: Re: Sucker Punch   Sam 2 Avr 2011 - 17:33

Je saisis mieux la critique, du coup. Comme il s'agit d'un film du real de watchmen et de 300, je le classait effectivement dans le films à grand spectacle, et soyons honnête la bande annonce le présentait bien comme tel. D'ailleurs, en voyant la BA pour Number 4 (Dumber 4 watching this film, comme ils disent sur cracket ^^) et autres avant, je suis effaré devant les dégâts commis par tous ces trailers. C'est simple, dans un trailer, voix off = discours lourdingue qui fait monter la sauce - pour qui, les neuneus ? - les films "honnêtes" se contentant de montrer des scènes du film avec leurs dialogues. Et à côté de ça, les bande annonces sans paroles ou dialogue, que je trouve parfois les plus saisissantes (et qui ont le mérite de nous laisser seuls juges.

Enfin bon, ici, il est amusant de constater que les effets très appuyés qu'affectionne Snyder sont renvoyés directement à leur dimension fantasmée... ça ne sera sans doute pas le cas s'il s'en sert à nouveau au premier degré dans son prochain film ! content On constate au passage à quelle vitesse un effet cinématographique passe d'innovant à parodique (n'est-ce pas les successeurs de Matrix ? ) Wink

Plus je lis d'articles sur le sujet, plus on constate à quel point un engrenage financier terrifiant s'est mis en place à Hollywood. Il va falloir s'accrocher, les enfants. Et quant à l'éternel débat sur les productions françaises... je ne suis pas très confiant. L'envie de se distinguer, quoique partant d'une bonne intention empoisonne pas mal de tentatives, je le crains. Bref, profitons de ceux qui usent un peu de leur pouvoir pour ne pas faire dans la pure facilité. Je doute qu'aucun merchandizing soit possible autour de Sucker Punch, par exemple. Vous saviez que c'est la raison pour laquelle l'action d'une boite comme Pixar avait baissé à la sortie de 'Là haut ? Pas de joujous comme pour Cars. MdM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warrius
Routard Interstellaire
Routard Interstellaire


Nombre de messages : 305
Masculin Age : 29
Localisation : Ca te regarde pas.

MessageSujet: Re: Sucker Punch   Jeu 7 Avr 2011 - 13:28

Revu mardi au cinéma, et je peux dire que Sucker Punch est comme la viande en sauce, c'est meilleur réchauffé. Quand je l'ai vu la première fois, j'étais ressorti partagé avec une dominante "c'est un bon film". Et puis après avoir fait tournée 24/7 la BO sur mon PC, parce qu'il faut bien le dire, la BO est géniale, après donc de multiples écoutes de la BO, je me suis dit que ça serait pas mal de revoir le film. Et là certainement parce que je suis imprégné de la BO, je suis rentré immédiatement dans le film et j'ai pu voir des niveaux de lecture de l'action que je n'avais pas perçu la première fois. Donc fonces les voir, il le mérite, ne serait-ce que pour claquer le beignet aux critiques qui n'ont rien compris au film et qui disent que c'est une daube cosmique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EvilLoki
Pirate Galactique
Pirate Galactique


Nombre de messages : 421
Masculin Age : 29

MessageSujet: Re: Sucker Punch   Sam 9 Avr 2011 - 18:56

Vu avant-hier au cinéma et effectivement, on n'est pas préparé pour un tel film. D'ailleurs, je trouve le titre du film très bien trouvé, le "Sucker Punch" est, dans le jargon de la boxe, un coup porté à son adversaire sans lui laisser le temps de réagir. Et c'est exactement comme cela que l'on ressort du cinéma ; totalement sonné (en tout cas en ce qui me concerne). Toujours d'un point de vu général, ce film possède une grande force. Il reste en tête bien longtemps après la fin du film.

Il y a certes certains défauts bien sur, mais cela reste pour moi un excellent film à la profondeur bien plus marquée que ce que l'on pourrait croire. Ces deux plus gros points forts sont comme vous l'avez déjà dis; le visuel et la BO. Je vous que je ne suis pas le seul pour qui la BO tourne en boucle sur son PC mrgreen et je comprends parfaitement car elle est très puissante et accompagne parfaitement le film. Et puis, encore comme dis précédemment, c'est toujours un plus quand la BO raconte l'histoire, en en devenant un personnage à part entière. Je préfère d'ailleurs cela au BO purement instrumentale et puis la plupart sont des remix des titres cultes donc bon ...

Pour l'esthétique, c'est très beau c'est sur mais pouvait on s'attendre à autre chose avec Snyder. Les différents mondes sont très travaillés et je ne serais dire lequel j'ai préféré. Si celui du train est un peu faible à mon gout, j'avoue avoir beaucoup aimé le temple asiatique et celui des nazi-zombies. En ce qui concerne la lisibilité de l'action dans ces scènes, je l'ai trouvé bonne dans l'ensemble mais certainement perfectible. Je ne serais dire dans quel sens mais en ce qui concerne les zombies par exemple, j'ai trouvé que l'on ne sentait pas assez leurs progression dans les tranchées. Pareil pour le passage du train. Par contre, celui où Baby Doll récupère ses armes et son combat contre les 3 samouraïs géants sont magnifiques.

Maintenant, j'arrive au plus gros morceau : le scénario. Si le thème en lui même peut rappeler "Brazil" par certains aspects, je trouve le traitement assez différent. Déjà, Sucker Punch est le genre de film où l'on se dit, en sortant du cinéma, qu'il y a quelque chose derrière tout ça. Et il est vrai que je devrai surement le revoir pour bien le saisir mais plusieurs éléments me laissent perplexes et me poussent à y réfléchir à deux fois.

La fin du film notamment où cette dernière monte dans un bus avec le personnage du sage remet tout en cause. Est-ce qu'elle s'est réellement échappée? Apparemment non, elle est toujours dans le rêve. Mais dans ce cas qu'est ce qu'on a vu tout au long du film. Et puis la phrase : Ce n'est pas mon histoire, c'est la tienne". Parmi les nombreuses théories que j'ai pu trouvée, voici un lien présentant celle que je trouve la plus intéressante.

Enfin bref, il faudrait certainement le revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sunjin
Skinjob N°7
Skinjob N°7


Nombre de messages : 732
Masculin Age : 46
Localisation : Mars

MessageSujet: Re: Sucker Punch   Sam 9 Avr 2011 - 20:42

content je l'ai revu aussi (et moi aussi la BO tourne ++) avec beaucoup de plaisir et si je reste sur la même position rapport à mes précédentes critiques (et *grrr* que les 3 persos principaux soient blondes) le film est définitivement très attachant.

Pour la théorie développée dans ton lien Evil Loki, c'est ce que j'avais pensé en parlant des // entre Baby Doll et Sweet Pea, après je reste perturbée par la fille qui s'échappe réellement de l'asile...

Effectivement Baby Doll dans la Lennox House ne prononce pas un mot, mais au sens littéral je le prends comme le fait que l'héroïne est muette ce qui explique d'autant mieux tout son comportement, son rapport à la musique, son intériorité.

L'autre chose qui me "perturbe" est le wiseman. Je m'explique : que l'héroine soit Baby Doll ou Sweet Pea, les deux ont/parlent d'une seule figure parentale positive : la mère (d'ailleurs elle m'a fait penser à Juliet Landau la mère de Baby Doll).

Du coup la figure du Wise man tombe, rapport à ça, un peu de nulle part mais je me demande si ce n'est pas histoire d'équilibrer le cast (comme avec les deux brunettes qui font un peu quota ...bref).

Dans ce registre avec la théorie développée et à laquelle j'adhère en partie
Spoiler:
 
Rockett ne parle que leur père "dis à maman que je l'aime" et ne parle pas de son père...

Sinon un grand bravo à Emily Browning qui fait un sacré travail, à l'écran et au micro : chapeau clap!
Belle prestation et sacré charisme pour les deux autres à savoir Abbie Cornish et Jena Malone. Idem pour Oscar Isaac que je découvre qui fait une énorme prestation (et bon doublage VF).

J'ai hâte de voir le film en VO (mais ça attendra hélas la sortie DVD).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.doctor-who.fr/
Zarquon
Routard Interstellaire
Routard Interstellaire


Nombre de messages : 323
Masculin Age : 23
Localisation : Tau Ceti Central

MessageSujet: Re: Sucker Punch   Dim 10 Avr 2011 - 15:03

De tous les films que je suis allés voir cette année, celui-ci doit être la plus agréable surprise. Je m’attendais bien entendu à quelque chose d’assez déluré, les scènes d’action de la bande annonce montrant un côté absurde totalement assumé qui me plaisait assez. Oui mais voilà, Sucker Punch, ce n’est pas qu’un film d’action joyeusement décalé ; et heureusement ! En effet, les basculements entre réalité, semi-réalité, et imaginaire sont menés presque d’une main de maître. Je me suis laissé totalement transporter par cette quête ne visant en fait qu’un seul but : l’évasion de l’esprit.

On est dérangé pendant toute la durée du film, à essayer de comprendre et de démêler la toile tissée par Snyder, en essayant vainement d’y apposer un calque logique qui expliquerait tout. Et alors, lorsqu’on finit par se dire qu’après tout, l’absurde règne dans le monde de l’esprit, et que peut être n’y a-t-il pas de vraie raison logique, le fin mot de l’histoire est dévoilé, et bouleverse toute la vision que l’on pouvait avoir de ce film.
Parce que oui, il y a plusieurs niveaux de lecture. Certains diront que Snyder s’est emmêlé les pinceaux et a embrumé l’esprit du spectateur pour essayer de caser des filles sexys, de la baston, et un semblant d’histoire dénué de sens pour nous faire croire qu’il y a quelque chose derrière. Personnellement, je dis que c’est peut être vrai, je ne sais pas ce qu’il a pensé en faisant ce film, mais en tout cas, il a au moins eu le mérite de me faire totalement plonger dedans et de me faire réfléchir sur les différentes interprétations qu’on pouvait lui donner. Parce qu’il y a quelque chose derrière ce film, aussi infime soit cette chose, ce n’est pas une coquille vide comme le disent certaines critiques. Il est seulement déplorable que certaines personnes se soient arrêtées aux scènes d’actions futuristes déjantées mais assumées.

Je revois déjà certains spectateurs de ma salle de cinéma se tordre de rire devant l’absurdité du rêve comme le combat en talons hauts et en tenue d’écolière japonaise dans la neige contre des samouraïs robots géants. Mais c’est plein de références, de clins d’œil, et c’est ce qui fait aussi le charme de ce film. Ces scènes d’action formant des pauses ni trop courtes, ni trop longues, dans l’intrigue, tout en continuant, d’une certaine façon, cette dernière.

La théorie présentée dans le lien d’EvilLoki me séduit plutôt bien et illustre parfaitement comment on peut interpréter de milles façons différentes une seule et même chose. Et puis, il ne faut pas oublier la BO, sans laquelle le film perdrait de sa magnificence, ainsi que les actrices –blondes, brunes, qu’importe ?! – qui jouent très bien leur rôle. On pourrait déplorer l’inutilité de certaines, mais je trouve que ça fait partie du film, et des questions que l’on peut se poser sur la réalité des choses. On passe 9/10 du film dans un rêve ou presque, alors quant à savoir ce qui est vrai, ce qui existe, ce qui est représenté et par quoi…

Bref, comme vous l’aurez probablement compris, j’ai beaucoup aimé ce film. Alors certes, il n’est pas parfait, la perfection n’existe pas, mais il reste très bon. Après, je peux me tromper sur certaines interprétations, vous pouvez en avoir d’autres tout aussi valables, vous pouvez ne pas avoir aimé le film pour des raisons également valables, mais qu’importe, c’était mon ressenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warrius
Routard Interstellaire
Routard Interstellaire


Nombre de messages : 305
Masculin Age : 29
Localisation : Ca te regarde pas.

MessageSujet: Re: Sucker Punch   Dim 10 Avr 2011 - 21:27

Tu m'as coupé l'herbe sous le pied Evil, je voulais intervenir à propos de Sucker Punch justement par rapport à cette théorie à laquelle je souscris. J'y avais moi même un peu pensé de mon côté, surtout quand on voit le panneau le long de la route quand le car roule, mais en lisant l'analyse de notre ami cinéphile, tous les éléments du puzzle se sont mis en place dans ma petite tête. D'ailleurs, si on regarde l'interview de Snyder qu'il y a en annexe vidéo sur Allociné, on peut non seulement voir des petits frenchies massacrer de l'anglais,
Spoiler:
 
Cette petite affirmation renforce mon idée comme quoi l'analyse présentée est la bonne, que c'est ce que Snyder a voulu mettre dans son film.
Après avoir récupéré une version pirate (et avant de hurler comme des vierges qu'on dépucelle trop fort lisez ce qui suit (faut que je diminue les doses de House moi ...)) j'ai repris la scène d'arrivée de Babydoll dans le théatre et ya une cacahuète dans l'analyse précitée (désolé, j'adore le film, mais repayer 6€30 juste pour vérifier 30 secondes dans le film, non merci). En effet,
Spoiler:
 
J'avais un doute quant à ce point, et c'est celui-là qui fait vaciller cette théorie. Est-il possible de trouver un twist expliquant à la fois cette présence suspecte et la folie de Sweat Pea dans le monde réel ? Je n'ai pas encore planché sur la question, mais j'y réfléchis.

+1 pour la BO avec un ajout personnel pour moi, j'ai rajouté When the Levee Breaks de Led Zep, qui est une musique utilisée dans le BA et qui pour moi colle assez avec le film.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barlbatrouk
Pharaon Cosmique
Pharaon Cosmique


Nombre de messages : 2716
Masculin Age : 28
Localisation : à Twin Peaks

MessageSujet: Re: Sucker Punch   Mer 13 Avr 2011 - 4:07

Enfin vu !!!!! Je ne vais pas trop m'attarder dans une analyse sans fin mais juste exposé mon impression personnel. Le film a (presque) rempli toute ses promesses: des jolies filles, des scènes d'actions spectaculaire (bien que trop courtes également à mon gout), et un semblant de scénario qui se révèle en fait être plus compliqué que ce à quoi je m'attendais. Du coup je rempile jeudi (oui c'est les vacances j'ai du temps!) car je ne rechigne pas sur une deuxième vision, visuellement c'est très bon et l'histoire mérite un éclaircicement !

PS pour Sunjin : Malgrès toutes ces qu alitées j'ai aussi eu un gout de "il manque un petit quelque chose" à la sortie du ciné. Par contre désolé mais moi Casshern ça reste un traumatisme... Je me fais un devoir de finir les films que je commence, celui-ci est la seule exception... C'est bien simple je n'en pouvais plus. Ce film est pour moi aussi vide qu'une chanson de Justin Bieber, tant visuellement que scénaristiquement...

_________________

"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/l.a.p.o
sunjin
Skinjob N°7
Skinjob N°7


Nombre de messages : 732
Masculin Age : 46
Localisation : Mars

MessageSujet: Re: Sucker Punch   Mer 13 Avr 2011 - 9:51

HS :

content pour le "traumatisé" mais je comprend XD

j'ai terminé Casshern pour ma part et oui (et contrairement à Goemn) c'ets trèsbrouillon-embrouillé mais ça a une âme une idetité forte à quel poit que tu parles de traumatisme, le film dégage quelque chose d'intense (qui plait ou pas, mais suscite les "passions" ) là où Snyder reste froid et loin. (cf mo comm dans le topic Wtachmen)

J'aime Sucker Punch mais je n'ai pas adoré. Je trouve le film attachant mais avec ce manque dont tu parles, manque difficile à expliquer.

Par contre je ne sais pas si je l'ai déjà dit mais grand = : le film vieillit très bien dans le sens où je m'en souviens bien, et mon sentiment en y repensant est + positif qu'en sortant de la salle. Mais je trouve encore que ça manque de "tripes, de"vision" de celles du réal. Car c'est ce type de cinéma qui m'embarque il faut dire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.doctor-who.fr/
Podracers
Larve Toxique
Larve Toxique


Nombre de messages : 44
Masculin Age : 34
Localisation : Terre

MessageSujet: Re: Sucker Punch   Mar 31 Mai 2011 - 22:15

Ma critique de Sucker Punch cliquez-ici

Je la copie/colle ici :

La petite Baby Doll (Emily Browning) vit un véritable conte de fée à l'envers. Les ingrédients de sa vie quotidienne semblent tout droit issus d'une version glauque de Cendrillon : une mère aimante partie trop tôt (Kelora Klingwell), un beau-père tyrannique et déshérité (Gerard Plunkett), ainsi qu'une sœur (Frederique De Raucourt) sauvagement assassinée. De quoi avoir envie de se venger sur la vie ! C'est ainsi qu'elle est conduite directement à l'asile, pour y être conditionnée selon les traitements en vigueur. Mais c'était sans compter sur l'esprit torturé de notre petite créature blonde qui lui, ne peut être apprivoisé.

Le pari était risqué pour le réalisateur Zack Snyder : extraire du néant une œuvre cinématographique originale à contre courant des mœurs d'aujourd'hui. En effet, on peut affirmer sans trop se tromper que les super-productions actuelles formatent "légèrement" l'esprit, nous faisant renoncer progressivement à la lutte intellectuelle qui sévit en nous. Trop de suites sans intérêt sans parler des reboots incessants, dont nous abreuvent des techniciens du cinéma sans âme. Et bien que Sucker Punch s'inscrive visuellement dans l'imagerie moderne du film à grand spectacle, son ambition marketing va beaucoup plus loin.

Mise en abime promotionnelle

Le film se décline comme une perspective sans fin, où chaque spectateur est convié à loisir à s'égarer avec les filles, dans un univers qu'il personnalise graduellement. Au départ, on se demande à quoi rime cette véritable mascarade, pour finir par se laisser emporter par la force visuelle du propos : en effet, de nombreux anachronismes et invraisemblances nous conduisent finalement à accepter l'idée que l'on se trouve dans un 1950 alternatif et désorganisé. Mais ce n'est que le début du labyrinthe, que nous empruntons avec Baby Doll (puisque tel est son nom), au fur et à mesure qu'elle s'enfonce dans la structure de la maison Lennox.

Et justement, dans cet asile, il n'y a que des jeunes filles exploitées. Ce point de détail constitue la caisse de résonance d'une intrigue ultra-féministe. La stratégie promotionnelle du film nous présentait une série de bombes en uniforme, toutes issues d'un vieux spot pour Coca-Cola. Mais au delà du fantasme puéril, ces jeunes filles humiliées et bafouées vont faire preuve d'une extrême détermination, parfois aux limites du pathétique. Et c'est dans le dénuement le plus total que l'âme humaine accomplit parfois des miracles. Mais le résultat obtenu ici par les filles peut paraître dérisoire, face à une envie de liberté chevillée au corps.

Un pari risqué mais payant

Bien que la conclusion laisse perplexe, faisant de Sucker Punch une fragile construction, la tentative enthousiaste de Zack Snyder ne peut laisser de marbre. Les effets numériques sont au service de ralentis, calibrés pour demeurer cultes. Les références historiques purement fantasmagoriques frappent littéralement la rétine, notamment la destruction du dirigeable en flammes, faisant penser au crash spectaculaire de l'Hindenburg entre les deux guerres. Les casques à pointe sont affreux pour la plupart, ce qui prête à sourire, alors que s'étalent les références au style de Quentin Tarantino, l'auteur du délicieux Kill-Bill en deux volumes.

Mention spéciale pour la bande originale, qui réunit quelques perles comme les voix d' Alison Mosshart du groupe The Kills et Carla Azar du groupe Autolux, pour le titre Tomorrow Never Knows. A conseiller vivement !

Ma note pour un spot promotionnel géant : 16,5/20 (pas 17 à cause de la conclusion assez zarbi)
Ma note pour un film toutes catégories confondues : 16/20


Mon analyse n'est pas aussi brillante que ce que j'ai pu lire ici et là, mais c'est ma pierre à l'édifice mrgreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://podracers.blogs.allocine.fr/
 
Sucker Punch
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Multivers :: .:: Les fictions en particulier, classées par genre, par style ou par thème ::. :: Divers & Inclassable :: Les oeuvres : cinéma, télévision, web, jeu vidéo, bande originale...-
Sauter vers: