AccueilPortailChatboxRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Monsters

Aller en bas 
AuteurMessage
harsiesis
Routard Interstellaire
Routard Interstellaire
avatar

Nombre de messages : 311
Masculin Age : 42

Monsters Empty
MessageSujet: Monsters   Monsters EmptyDim 18 Nov 2007 - 21:59

Monsters 19509618



Une sonde de la NASA s’écrase dans la jungle mexicaine, libérant sur terre des particules d’une forme de vie extra-terrestre. Six ans plus tard, le Mexique et le Costa-Rica sont devenus des zones de guerre désertées par les populations locales, mises en quarantaine et peuplées de créatures monstrueuses. Un photographe est chargé d’escorter une jeune femme à travers cette zone dévastée. Seuls sur la route, ils vont tenter de rejoindre la frontière américaine...



Réalisateur : Gareth Edwards
Producteurs : Nick Love, Allan Niblo, Rupert Preston, James Richardson, Jim Spencer & Nigel Williams
Scénaristes : Gareth Edwards & Toby Rushton
Compositeur : Jon Hopkins
-
Nationalité : Britannique
Titre VF : Monsters
Date de sortie : 1 décembre 2010 France
Budget : Moins de 500 000 dollars
Durée : 1h33min



Whitney Able - Samantha Wynden
Scoot McNairy - Andrew Kaulder
Kevon Kane - Josh Jones




Monsters 19509619


Dernière édition par harsiesis le Ven 24 Déc 2010 - 11:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
harsiesis
Routard Interstellaire
Routard Interstellaire
avatar

Nombre de messages : 311
Masculin Age : 42

Monsters Empty
MessageSujet: Monsters   Monsters EmptyJeu 23 Déc 2010 - 17:11

Joli petit film porté par deux personnages attachants (encore que pour le journaliste c'est progressif) en galère dans un environnement hostile. Contrairement à ce que son titre peut laisser penser, les monstres sont peu présents, ce n'est donc pas un "film de monstre".
Le scénario n'est pas des plus sophistiqués mais ce road movie dégage un charme certain même si on peut regretter que ce qui tourne autour des monstres n'ait pas été plus développé. Le réalisateur arrive également à faire passer une certaine critique de la politique etats-unienne sur l'immigration clandestine.

Sun' tu pourras poster ici quand tu l'auras vu ^^
Revenir en haut Aller en bas
Skay-39
The Vortex Guy
The Vortex Guy
Skay-39

Nombre de messages : 4190
Masculin Age : 30
Localisation : TARDIS 39th room (blit), on Moya third level, in orbit around Abydos (Kaliam galaxy)

Monsters Empty
MessageSujet: Re: Monsters   Monsters EmptyJeu 23 Déc 2010 - 20:36

Attention, ce commentaire contient des spoilers.

On sent très nettement un air de District 9 dans cette nouvelle production. J'avais un peu l'impression de voir un film que le réalisateur aurait produit dans une réalité alternative ou il n'aurait jamais eut l'occasion de s'attaquer au ghetto extraterrestre, les mêmes thèmes et les mêmes idées reprises d'une manière très différente, plus paisible et poétique, moins brutale et colorée. J'ai préféré District 9, parce que, c'est plus fort que moi, j'aime les armes originales et les explosions thermoélectriques, j'aime les scénarios haletants ; mais ça ne m'a pas empêché d'aller voir Monsters deux fois en trois jours.

Le rythme est nettement plus lent ici, la mise en scène plus subtile, moins audacieuse ; il n'est pas inutile de préciser que la bande-annonce ne dit vraiment rien de l'atmosphère du film. On a l'impression en la regardant qu'il faut s'attendre à un genre de Cloverfield en plus raffiné, mais cela n'a rien à voir avec le réel contenu : en fait, dans cette histoires, les monstres passent nettement au second plan. Ils pourraient être remplacés par une épidémie, une armée rebelle, un cataclysme (bien que cela aurait sans doute enlevé à l'œuvre une part de sa poésie et de son mystère) ; tout le scénario est centré sur les deux personnages et leur périple, c'est cela qui compte réellement, et la caméra ne quitte jamais leur point de vue sans pour autant (et c'est, encore une fois, un point d'importance) céder à la terrible mode de la fausse caméra embarquée, impeccable dans Blair Witch, le précurseur, pour qui cette méthode faisait partie de l'âme du film, mais généralement exaspérante lorsque de mauvais réalisateurs s'y essayent (Cloverfield, Paranormal Activity...).
Cette figuration des monstres, que j'ai bien entendu regretté en tant qu'afficionado de toutes les thématiques aliens, permet cependant de donner un poids quasi-Fantastique à leurs apparitions, tentacules émergeants de la brume ou cris étranges dans le lointain, inquiétantes manifestations lumineuses sous-marines ou vestiges de véhicules témoignant de leur passage ; la symbolique des créatures est moins évidente que dans District 9, elle semble en fait varier selon les scènes, accompagner le scénario et le découper par leurs entrées en scène en séquences aux thématiques particulières. J'avoue ne pas être bien sur de toute l'interprétation qui s'impose ; je regrette un peu de n'avoir pas fait montre, lors de mon second visionnage, de davantage d'esprit analytique.

Le design des créatures est terriblement gonflé. Il s'agit d'un mélange tellement évident de pieuvre et d'un arthropode quelconque, une mante religieuse sans doute, qu'on ne peut que le remarquer. C'est à peine une inspiration ; on dirait vraiment que ces deux bestioles ont été collées ensemble, avec virtuosité et sens artistique certes, mais un simple amalgame tout de même. Ce n'est sans doute pas un hasard si ces deux inspirations - insecte et céphalopode - sont les plus couramment usitées pour représenter la vie outre espace. Edwards fait une synthèse de ces deux sommets de l'exotisme dans la conception humaine de la vie, ajoute plus de pattes et plus de tentacules, et c'est parti pour une incarnation sans prétention de subtilité de l'Étrange avec un grand É.

Puisqu'on est dans l'aspect visuel, je mentionne que le film est très réussi de ce côté, pour les paysages habilement filmés, les éléments incongrus intégrés sans fanfare, du type panneaux "Peligro : extraterrestre" entrés dans la vie courante, les scènes fortes, comme le cimetière des victimes des bombardements américains, la découverte des œufs montrée avec sobriété, et, bien entendu, toutes les scènes centrées sur les monstres, apparitions d'un noir d'encre au milieu du brouillard toxique, présence invisible sous la surface de l'eau émettant des flash de couleur, jusqu'à, bien sûr, le magnifique spectacle de ces géants brillants de lumières colorées sur fond étoilé.

J'ai beaucoup aimé le fait que le Mur, objectif de nos héros depuis le début, symbole jamais contesté de sécurité, se révèle en fait n'avoir pas tenu ses promesses, s'être fait submerger depuis dieu sait combien de temps - des jours ? Plus ? Moins ? Cela évoque la remarque du mercenaire autour du feu : on n'enferme pas la nature.

Bref, un très bon film que je recommande très chaleureusement, même si l'état d'esprit dans lequel on va le voir est sans doute important pour l'apprécier à sa juste valeur : les cerveaux fatigués risquent de s'agacer. Ce film se savoure avec les yeux.


PS : Merci pour avoir créé le sujet, Harsiesis, ça nous aide bien quand les membres nous indiquent les films qui les intéressent ! Waoh, en plus tu as noté presque toutes les infos toi-même, c'est encore mieux. ^^


EDIT : Une question continue cependant de me tarauder : comment, comment diable les aliens ont-ils réussis à choper tous ces avions ? mrgreen Je suis absolument certain que Edwards était parfaitement conscient de cette invraisemblance tandis qu'il introduisait ces carcasses dans son scénario. biglol

_________________
Monsters Trophy12
________________
« My name is Skay-39, an administrator… An enthusiasm wave hit and I got shot through a link... Now I'm lost in some distant part of the webniverse on a forum – a crazy forum – full of strange, geek life-forms… Help me… Listen, please. Is there anybody out there who can read me ? I'm being tyrannized by an insane fondator… doing everything I can… I'm just looking for a real life. »


Dernière édition par Skay-39 le Sam 8 Jan 2011 - 4:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon
Mat

Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 29
Localisation : Amiens

Monsters Empty
MessageSujet: Re: Monsters   Monsters EmptyVen 24 Déc 2010 - 0:03

Bon, mon budget étudiant ne me laissant pas des entrées ciné à foison, j'avais le choix entre aller socialiser avec des gens devant un Harry Potter 7.1 qui ne me parlait guère, et aller faire l'ours tout seul devant Monsters, la mauvaise moyenne du dit film sur Allociné m'avait conduit à choisir la première solution... manifestement, j'ai eu tort^^
Revenir en haut Aller en bas
sunjin
Skinjob N°7
Skinjob N°7
sunjin

Nombre de messages : 732
Masculin Age : 49
Localisation : Mars

Monsters Empty
MessageSujet: Re: Monsters   Monsters EmptyVen 24 Déc 2010 - 11:13

clap! Merci Harsiesis pour ce sujet que j'aurai inauguré aujourd'hui sinon! Me voilà donc mrgreen

J'ai adoré ce film!

Ma rencontre avec lui fut d'ailleurs assez cocasse, j'ai juste failli ne pas l'acheter (je rentre du Viêt Nam où il était en DVD), pochette perdue au milieu des blockbusters et je l'ai pris à cause de l'image puis l'ai reposé , ayant peur d'une téléfilm bidon avec des monstres... et puis, à la toute dernière minute, je l'ai repris, in extremis... toute une aventure pour ce film qui en nous conte un voyage intimiste au milieu de l'étrange-r.

Le film est un road movie assez proche du documentaire dans sa réalisation. Le réalisateur Gareth Edward en ayant réalisé précédemment, on sent qu'il maitrise la forme qui est à la fois immersive, réaliste et extrêmement poétique, avec une scène finale de toute beauté...étrange.

Le voyage des deux protagonistes sera donc un voyage au bout de l'étranger,e t de l'étranger, chacun confronté à de nouvelles normes, tant à l'extérieur avec cette vie extra-terrestre qui s'adapte et prend sa place sur Terre, que face à l'autre, son milieu social, sa profession, sa façon de vivre...

Et c'ets extrêmement réussi, à tous point de vue. De nombreux plans du film n'ont pas cessé de faire écho à cette phrase célèbre de Claude Lévi-Strass : "je hais les voyages" tant ici on ne cesse d'osciller entre beauté, répulsion et peur car l'étrange-r porté par la vie alien est terrifiant dans son étrangeté, ses bruits, sa démesure qui remet l'homme au rang d'insecte...

On ne peut combattre la nature dit un des indien durant leur périple (j'ai le film en VO sans sans ST et c'est "we can't fight nature") et effectivement c'est un voyage au coeur de la mutation du monde tel que nous le connaissons qui nous est offert durant cette lente traversée, savoureuse mais effrayante (là encore ce que rend bien la dernière scène).

D'ailleurs l'immense mur construit côté américain n'endigue pas le flot de cette mutation, de la vie qui se développe.... (là aussi magnifique scène que celle du temple et de la découverte du mur!)

Voyage qui m'a enchanté de par son aspect réaliste, ce monde en mutation est très crédible, et les détails y sont soignés (à part l'absence flagrante de moustiques, là je dis non lol, on en voit 1 et à la fin et je dis ça avec vécu lol et plus que les avions c'est le comment ils ont traversé le dernier bras d'eau qui m'a questionné^^).

Les personnages deviennent attachant au fur et à mesure du temps partagé avec eux, et brillent par un jeu là encore sobre et réaliste qui convient à l'ambiance du film! Leur rencontre, et le lien qui se crée face à ce qu'ils partagent en faisant ce voyage au bout de l'étrange ensemble est bien montré et là aussi très crédible. Chacun confronté tant à lui-même (le fils absent, la mariage) qu'à l'autre ( le regard sur le statut, la profession de l'autre, son mode de vie...).

Bref un film savoureux et à savourer que je recommande mais qui effectivement ne brille pas par son rythme et son action endiablée mais qui porte la SF dans d'autres registres, et une approche originale qui j'apprécie beaucoup.

clap!

ps : les phrases sur les affiches sont par ailleurs très judicieuses : 6 ans après, ils ne sont plus des aliens (étrangers) mais des résidents... et le "c'est à notre tour de nous adapter"... effectivement.... et c'ets pas gagné XD

: pps : Et c'est un film britannique.... je dis ça, je dis rien hein mrgreen (UK comme Doctor Who lol) - et donc ce n'est pas un film américain, même si ça se passe là-bas en partie^^


Revenir en haut Aller en bas
http://www.doctor-who.fr/
harsiesis
Routard Interstellaire
Routard Interstellaire
avatar

Nombre de messages : 311
Masculin Age : 42

Monsters Empty
MessageSujet: Re: Monsters   Monsters EmptyVen 24 Déc 2010 - 15:04

Mat Vador a écrit:
Bon, mon budget étudiant ne me laissant pas des entrées ciné à foison, j'avais le choix entre aller socialiser avec des gens devant un Harry Potter 7.1 qui ne me parlait guère, et aller faire l'ours tout seul devant Monsters, la mauvaise moyenne du dit film sur Allociné m'avait conduit à choisir la première solution... manifestement, j'ai eu tort^^

Ben c'est un film avec (très) peu d'action, donc ça ne m'étonne pas que ça ne suive pas côté spectateurs (encore que je trouve pas la note "mauvaise", la cinquième étoile étant assez récente sur allociné il me semble) mais l'appréciation de la presse est tout de même bonne.

Skay-39 a écrit:
Bref, un très bon film que je recommande très chaleureusement, même si l'état d'esprit dans lequel on va le voir est sans doute important pour l'apprécier à sa juste valeur : les cerveaux fatigués risquent de s'agacer.

C'est marrant que tu dises ça, parce que moi je l'ai trouvé assez... reposant (sans être endormant pour autant hein ^^) en fait Wink on se laisse porter par la poésie des scènes sur le fleuve, sur le temple Maya, et puis tout roule... Non ça me paraît plus adapté à un fatigué qu'un District 9 assez tapageur et qui veut nous en mettre plein la vue Laughing (mais c'est quand même un très bon film)
Sinon je n'ai pas grand chose à rajouter par rapport à vos excellentes analyses Heureux

Citation :

PS : Merci pour avoir créé le sujet, Harsiesis, ça nous aide bien quand les membres nous indiquent les films qui les intéressent ! Waoh, en plus tu as noté presque toutes les infos toi-même, c'est encore mieux. ^^

Oui j'ai essayé de suivre la "présentation-type" que vous faites pour les autres films study

Et en effet le film est britannique (qu'est-ce-que tu avais vu Sun'? aarf ) Heureux
Revenir en haut Aller en bas
Skay-39
The Vortex Guy
The Vortex Guy
Skay-39

Nombre de messages : 4190
Masculin Age : 30
Localisation : TARDIS 39th room (blit), on Moya third level, in orbit around Abydos (Kaliam galaxy)

Monsters Empty
MessageSujet: Re: Monsters   Monsters EmptyVen 24 Déc 2010 - 15:25

sunjin a écrit:
Voyage qui m'a enchanté de par son aspect réaliste, ce monde en mutation est très crédible, et les détails y sont soignés (à part l'absence flagrante de moustiques, là je dis non lol, on en voit 1 et à la fin et je dis ça avec vécu lol et plus que les avions c'est le comment ils ont traversé le dernier bras d'eau qui m'a questionné^^).
Tu veux dire, tu ne comprends pas comment les deux héros ont franchis le dernier bras d'eau, et cela te semble plus intriguant que la manière dont les monstres ont pu attraper des avions de ligne en plein vol ?...
Indeed c'est une question, je suppose qu'il y a des guets, ou bien peut-être des barques... Après tout ils cheminaient sur une vraie route, menant à une vraie route côté américain aussi...

harsiesis a écrit:
Ben c'est un film avec (très) peu d'action, donc ça ne m'étonne pas que ça ne suive pas côté spectateurs (encore que je trouve pas la note "mauvaise", la cinquième étoile étant assez récente sur allociné il me semble) mais l'appréciation de la presse est tout de même bonne.
Indeed, il est bon mais très ciblé, contrairement à un District 9 qui pouvait contenter des spectateurs adeptes de pas mal de genre différents (l'action étant le plus sûr). Ce n'est vraiment pas un film pour le grand public, donc je ne suis pas surpris que la note moyenne ne soit pas terrible...

harsiesis a écrit:
Skay-39 a écrit:
Bref, un très bon film que je recommande très chaleureusement, même si l'état d'esprit dans lequel on va le voir est sans doute important pour l'apprécier à sa juste valeur : les cerveaux fatigués risquent de s'agacer.
C'est marrant que tu dises ça, parce que moi je l'ai trouvé assez... reposant (sans être endormant pour autant hein ^^) en fait Wink on se laisse porter par la poésie des scènes sur le fleuve, sur le temple Maya, et puis tout roule... Non ça me paraît plus adapté à un fatigué qu'un District 9 assez tapageur et qui veut nous en mettre plein la vue Laughing (mais c'est quand même un très bon film)
Ah, mais par cerveau fatigué je n'entendais pas spectateur fatigué ; je voulais dire que c'est un film dans lequel il fallait veiller à rester attentif, dans lequel il fallait avoir envie de suivre le film, là où District 9 va justement chercher le spectateur avec ses explosions, ses robots géants et ses héros mutants, sans oublier bien entendu son scénario haletant. On a tout intérêt à être attentif en regardant District 9, mais on peut aussi le suivre comme un pur divertissement, sans efforts, là ou pour saisir la subtilité et l'intérêt de Monsters il faut garder son cerveau en éveil. Du moins c'est ainsi que je fonctionne. ^^

_________________
Monsters Trophy12
________________
« My name is Skay-39, an administrator… An enthusiasm wave hit and I got shot through a link... Now I'm lost in some distant part of the webniverse on a forum – a crazy forum – full of strange, geek life-forms… Help me… Listen, please. Is there anybody out there who can read me ? I'm being tyrannized by an insane fondator… doing everything I can… I'm just looking for a real life. »
Revenir en haut Aller en bas
sunjin
Skinjob N°7
Skinjob N°7
sunjin

Nombre de messages : 732
Masculin Age : 49
Localisation : Mars

Monsters Empty
MessageSujet: Re: Monsters   Monsters EmptyVen 24 Déc 2010 - 16:50

content Harsiesis, je devais avoir de la buée sur mes lunettes XD

@Skay : pas que ça m'intrigue à ce point là, mais je me suis posée la question, pas pour les avions, les tanks, etc, dont on voit aussi qu'ils sont déployés en nombre.

Sinon, ouf quand même que ces nouveaux résidents soient quasi exclusivement nocturnes.... c'est pratique et pour les héros et pour le réalisateur, et au delà de la petite critique moqueuse, ça donne aussi une dimension dans la découverte "à la lumière" du jour des séquelles très crues et une fois encore réaliste.

Idem également avec les scènes de nuit qui sont assez angoissantes car tout cet inconnu monstrueux surgi dans l'obscurité.... Ca renforce la tension.

Joli aussi le fait que nos héros découvre "la lumière" sur la réalité des changements provoqués et pas contenus du tout changements qui vont propager au monde entier, lentement mais surement...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.doctor-who.fr/
Barlbatrouk
Virtual Knight
Virtual Knight
Barlbatrouk

Nombre de messages : 2951
Masculin Age : 31
Localisation : à Twin Peaks

Monsters Empty
MessageSujet: Re: Monsters   Monsters EmptyMer 5 Jan 2011 - 18:27

A force de toujours repousser ma sortie ciné pour aller le voir j'ai fini par le manquer... snif. Tant pis je me rattraperai sur le dvd !

EDIT: Je viens de le voir en DVD et le constat est mitigé. Certes le film ce détache des productions ET à grand budget d'aujourd'hui et en cela il est assez rafraîchissant, néanmoins je lui trouve un petit gout de "non accompli". Je trouve que sans forcement prendre le devant de la scène les ET aurait mérité d’être plus approfondit et la romance qui est finalement au coeur du film est un poil bidon malheureusement...

_________________
Monsters 8_et_d11
"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/l.a.p.o
Contenu sponsorisé




Monsters Empty
MessageSujet: Re: Monsters   Monsters Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Monsters
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salut les monsters
» Le grand saut
» Monsters
» [MU] Monster Wolf [2011 - DVDRiP - TrueFR] [-16]
» modif d'un 5b en 5c(coccinelle)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Multivers :: .:: Les fictions en particulier, classées par genre, par style ou par thème ::. :: Space Opéra, Planet Opéra, Thématique espace et/ou E.T :: Les oeuvres : cinéma, télévision, web, jeu vidéo, bande originale...-
Sauter vers: