AccueilPortailChatboxRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 La fin de Lost

Aller en bas 

Comment avez-vous trouvé la fin de Lost ?
Géniale
La fin de Lost Barre_128%La fin de Lost Barre_11
 8% [ 1 ]
Pas mal du tout
La fin de Lost Barre_1215%La fin de Lost Barre_11
 15% [ 2 ]
Un épisode comme un autre
La fin de Lost Barre_120%La fin de Lost Barre_11
 0% [ 0 ]
Pas super
La fin de Lost Barre_1223%La fin de Lost Barre_11
 23% [ 3 ]
Nulle (non mais comment ont-ils osé ?)
La fin de Lost Barre_1215%La fin de Lost Barre_11
 15% [ 2 ]
Très émouvante
La fin de Lost Barre_1215%La fin de Lost Barre_11
 15% [ 2 ]
Traumatisante
La fin de Lost Barre_1215%La fin de Lost Barre_11
 15% [ 2 ]
Autre... (précisez)
La fin de Lost Barre_128%La fin de Lost Barre_11
 8% [ 1 ]
Total des votes : 13
 

AuteurMessage
Horus
I.A. Psychopathe
I.A. Psychopathe
Horus

Nombre de messages : 801
Masculin Age : 31
Localisation : Dans mon vaisseau-mère

La fin de Lost Empty
MessageSujet: La fin de Lost   La fin de Lost EmptyMer 14 Juil 2010 - 22:28

Je sais qu'il n'y a pas beaucoup d'amateurs de Lost sur ce forum. J'aimerais quand même votre avis sur la fin de la série. Bref qu'en avez-vous pensé ?


Personnellement je ne fais pas partie de ceux qui ont détesté la fin. Mais je dois avouer que plus j'y repense plus ça m'énerve.
J'ai toujours beaucoup aimé chacun des passagers du vol oceanic 815, j'ai donc été ravi de les retrouver dans les jolis flashs de l'avion ne s'est pas écrasé Sora (j'avais même envisagé de faire une fic là dessus bien avant la saison 6). Alors imaginez moi lorsque j'ai découvert que tout ça ce n'était que du flan scénaristique mèfle ! , histoire de pouvoir nous ramener les anciens assez facilement.
Au final je me suis dit à quoi bon ? Pourquoi tous ces personnages étaient-ils morts ? (surtout dans la dernière saison qui tourne au jeu de massacre pour se débarrasser de ceux dont on ne sait plus quoi faire). Réponse : une lumière dorée au fond d'un trou... What the f... ? étonné zinzin Bref, gros gâchis pour pas grand chose.

Cela excepté la fin reste un très bel hommage au début de la série (même si y a quelques références assez lourdingues) et qui donne envie de se retaper la saison 1. Quand aux mystères inexpliqués ou qu'à moitié... nerfs
Revenir en haut Aller en bas
http://horusgate.site.voila.fr
Mara
The Doctor's Companion
The Doctor's Companion
Mara

Nombre de messages : 1639
Féminin Age : 30
Localisation : Inside the Tardis

La fin de Lost Empty
MessageSujet: Re: La fin de Lost   La fin de Lost EmptyVen 16 Juil 2010 - 21:16

Difficile pour moi de dire si j'ai aimé ou pas la fin de Lost. J'ai coché "pas super", car j'ai pas trouvé ça tip top. Cela dit, la série sombrait dans des délires scénaristiques ne pouvant pas tenir dans une conclusion cohérente depuis 2-3 saisons, donc la pirouette de fin a fait beaucoup moins mal que le final d'une série que nous connaissons tous et dont vous savez que j'y fais référence.

Cela s'est traduit par une non-frustration de ma part lors de la conclusion, et ce n'est qu'en lisant les commentaires des fans que j'ai réalisé l'ampleur des mystères non résolus. En effet, en regardant l'épisode j'ai quand même bien accroché, à ce joli hommage rendu à tous ces personnages, et puis les retrouvailles entre Juliet et James, ah, elles m'ont achevée Embarassed (faible, faible, Mara...)

En conséquence je n'irais pas jusqu'à dire que c'est un total gâchis... tout simplement parce que j'étais déjà persuadée que l'on n'aurait jamais toutes les réponses ou que l'on n'échapperait pas à la pirouette finale, parce que le scénario de Lost n'a jamais été réellement maîtrisé et ça pouvait se sentir parfois. Donc j'ai finalement apprécié la fin pour ce qu'elle a été : une fin tordue pour une série tordue. biglol

_________________
Take my love, take my land. Take me where I cannot stand
I don't care, I'm still free. You can't take the sky from me...
Revenir en haut Aller en bas
Joe Black
Coffee Drinker
Coffee Drinker
Joe Black

Nombre de messages : 2001
Masculin Age : 29
Localisation : Lausanne

La fin de Lost Empty
MessageSujet: Re: La fin de Lost   La fin de Lost EmptyMar 13 Déc 2011 - 14:40

En réponse à un post de Barbaltrouk sur le topic de présentation de X8.

Citation :
Pareil pour le Deus Ex Machina plus ou moins introduit dés que l'on prononce le nom de Jacob.

Pas tout à fait d'accord, il est clair à la fin de la série que le personnage de Jacob ainsi que ceux l'ayant précédés de part leurs nombreuses facultés et leurs pouvoirs quasi-divins, font partie de la résolution de Lost en forme de Deux Ex Machina. Cependant, en fin de saison 5, on pouvait espérer que la série explique d'une manière ou d'une autre, rationnellement ou non, l'origine des capacités de Jacob. Mais au final, on n'obtient rien, excepté un massacre en règle du personnage qui aura tout de même su rester intéressant et mystérieux jusqu'au fatal épisode de fin de saison 6 étant consacré à son passé.

Citation :
Par exemple, le traitement de Black Smoke est raté, on a l'impression de quelque chose de vraiment manichéen. Mais pour moi ça ne l'est pas complètement, car si on regarde bien, je trouve qu'il n'incarne pas forcement le mal ou le méchant. Par moment je trouvais même son combat justifiable et je pense que si j'avais passé je ne sais combien d'années sur une île moisie je ferai également tout pour en sortir ^^.

Ce que j'ai trouvé bien avec Smokey au début de la saison 6, c'est que l'on ne sait pas vraiment au-delà du fait qu'il veuille quitter l'île, si ses intentions sont mauvaises ou non. Il faut véritablement attendre le massacre du Temple et par la suite celui du sous-marin pour comprendre qu'il est diabolique. Dommage, le personnage aurait en fin de compte gagné à rester moins manichéen...

Citation :
Je pense que pas mal de gens ont également été déçu par le fait que les Flash-sideways ne soient finalement qu'une sorte d'au-delà pour les protagonistes. Alors qu'on imaginais quelque chose de plus fous comme une réalité alternative,...

Personnellement, j'ai l'impression que les scénaristes en commençant la saison, étaient plutôt dans cette optique de réalité parallèle en rapport avec la bombe H ayant explosé en fin de saison 5 (dont on n'entend plus véritablement parler au passage, excepté lors d'un flash-sideways où le personnage de Faraday y fait référence...) plutôt que cet espèce de purgatoire en décalage avec le reste de la série.

Citation :
Déjà ce final est plus cohérent avec ce qui ce passe dans la saison 6 et même avec toute la série puisqu'il permet de suivre les protagonistes jusque dans leur dernières étapes. Je suis d'accord, Lost a quelque loupés concernant l'intrigue (plus sur la forme que le fond selon moi) mais pour ce qui est des personnages c'est réussit (à part peut-être pendant la saison 6 sur l’île...), on les aura suivit dans leur passé, présent, futur et même jusque derrière la mort. Pour un série plutôt grand public, je trouve que c'est vraiment bien fait. Et puis l'on aura été surpris jusqu'au bout (en bien ou en mal, les avis divergent ^^)...

Il est vrai que c'est sympathique de revoir une dernière fois durant la saison 6 et jusque dans leur mort, presque tous les personnages de la série, disparus en cours de route ou non. Je pense notamment à Charlie même si j'avoue par contre que je me serais passé sans problèmes de la présence de Boone et Shannon.

Cependant, l'un des principaux problèmes de ce final à mon sens, est que lorsque l'on observe ce qui a fait la renommée de la série aux États-Unis et à travers le monde, et créé un engouement autours de millions de téléspectateurs, ce ne sont en fin de compte pas les rapports entre les personnages (même si les fans du triangle amoureux Jack-Kate-Sawer devaient être nombreux puisque les scénaristes ont vraiment insisté avec ça durant toute la durée de la série^^), mais bien les multiples mystères de l'île. Il est dès lors aberrant de la part des scénaristes d'axer presque entièrement le final sur les personnages au dépend de l'intrigue et de la résolution maintes fois repoussée de plusieurs énigmes.

Pour la surprise par contre, je voyais venir la déception gros comme une maison depuis le deuxième tiers de la dernière saison malheureusement...

Citation :
Pareil pour ce qui est des mystères non résolu, en réfléchissant après coup je trouve que l'on a répondu à toutes les questions. Il y a peut-être certaine maladresses encore une fois mais vu l'ampleur du truc je suis plutôt satisfait.

Au contraire, le plus grand mystère reste irrésolu: on ne sais pas ce qu'est l'île excepté qu'elle abrite une grotte qui émet une lumière dorée, possédant un bouchon en son fond et que si on enlève ledit bouchon, les ténèbres envahiront le monde... Personnellement, je ne peux pas être satisfait d'une fin pareille, cela m'est tout simplement impossible. Malgré toute la bonne volonté du monde et un attachement réel aux personnages et à l'ambiance de la série que j'ai regardé assidûment depuis son commencement, je n'y arrive pas et je doute fortement pouvoir y parvenir un jour...

Citation :
Surtout après une saison 5 que j'ai trouvé pour ma part superbe de bout en bout.

Ma saison préférée reste la quatrième mais la cinquième se positionne juste après avec la troisième.^^

_________________
The truth is out there
Revenir en haut Aller en bas
DUDE SOLO
Blob Verdâtre
Blob Verdâtre
DUDE SOLO

Nombre de messages : 29
Masculin Age : 34

La fin de Lost Empty
MessageSujet: Re: La fin de Lost   La fin de Lost EmptyDim 27 Jan 2013 - 14:30

[EDIT: discussion située à l'origine dans le topic Star Wars: Episode VII]

Citation :
DUDE SOLO a écrit:
Joe Black a écrit:
Attention, Abrams est l'un des créateurs de la série, a réalisé le pilote et a été scénariste jusqu'en saison 3. Cependant, par la suite, il n'a officié qu'en tant que producteur. Les véritables artisans pour le meilleur et pour le pire de Lost sont Damon Lindelof & Carlton Cuse et c'est à eux qu'il faut imputer la résolution abracadabrantesque de la série.
Je suis un des inconditionnels de la sublime fin mystique de Lost, remarquablement amenée par les scénaristes.

Joe Black a écrit:
Je suis d'un avis contraire. Je pense en effet que cette fin est un échappatoire pour des scénaristes terrifiés à l'idée de conclure toutes les trames mythologiques importantes ouvertes au fil des années. En résulte une sixième saison et un final absolument déconnectés du reste de la série.

Lost est une série sur les personnages, la mythologie est une métaphore au service de leurs états d’âmes. La dernière saison se rapproche de la première, centrée sur les personnages, la mystique.
Revenir en haut Aller en bas
Barlbatrouk
Virtual Knight
Virtual Knight
Barlbatrouk

Nombre de messages : 2946
Masculin Age : 31
Localisation : à Twin Peaks

La fin de Lost Empty
MessageSujet: Star Wars: Episode VII   La fin de Lost EmptyDim 27 Jan 2013 - 15:25

Citation :
il a fait Lost? je ne savais pas.. et ben ce n'est pas un bon point pour lui.. je comprends mieux d'où viennent les multiples deus ex machina à gogo dans ces films...

Oui attention, comme le fait remarquer Joe Black je parlais bien de Lindelof quand je disais "il a mal tourné depuis Lost".

Personnellement je fais aussi parti de ceux qui défende la fin de la série. Je dois avouer que sur le coup j'étais très mitigé et puis en y repensant je ne vois pas vraiment comment ils auraient pu terminer autrement. Par contre j'admet volontiers que la saison 6 est largement en dessous des formidables saisons 4 et 5, avec de gros problèmes de rythme.

Il n'y a d'ailleurs pour moi pas véritablement de mystère en suspend à la fin. Et du reste certains non dit reste nécessaire pour que le coté mystique de la série perdure après le visionnage. Je trouve que ça colle bien à la série. De même, si Lynch avait trahi tous les mystères de Twin Peaks, peut-être que la série se serait encrée un peu moins fortement et durablement dans mon esprit.

Bref, il faut aussi prendre en compte que terminer une intrigue aussi folle est assez casse gueule (Et oui toute les série ne peuvent se terminer avec autant de brio que le Prisonnier) mais pour moi les scénaristes s'en sont plutôt bien sortis avec cette fin. Il n'y a qu'à voir les désastres possible que les intrigues haletante et s'étirant en longueur peuvent induire en lisant L'Aube de la Nuit. Après 3000 pages de haut niveau Hamilton a massacré l'histoire avec les 20 dernières pages nullissimes au possible. Mais ça ne m'a pas empêché de prendre énormément de plaisir durant les 3000 pages précédentes. Pareil pour Lost je trouve un peu dure les personnes jugeant la série sur sa seule fin (parfois même en ayant sauté des saisons... Si si ça existe)... Bon j’arrête, il faudra que je post sur le bon topic !

PS : D'ailleurs plus j'approche de la fin de la Tour Sombre et plus je me demande comment King va terminer son récit... Et personnellement je m'attends un peu à une pirouette Lostienne Wink

_________________
La fin de Lost 8_et_d11
"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/l.a.p.o
Joe Black
Coffee Drinker
Coffee Drinker
Joe Black

Nombre de messages : 2001
Masculin Age : 29
Localisation : Lausanne

La fin de Lost Empty
MessageSujet: Re: La fin de Lost   La fin de Lost EmptyDim 27 Jan 2013 - 22:37

DUDE SOLO a écrit:
Lost est une série sur les personnages, la mythologie est une métaphore au service de leurs états d’âmes. La dernière saison se rapproche de la première, centrée sur les personnages, la mystique.

Je ne suis vraiment pas d’accord. Ce qui a fait la force et le succès de Lost durant de nombreuses années, est véritablement à mon sens la mythologie mise en place au fil des saisons et les différents mystères l’entourant. Du reste, les personnages bien que pour la plupart sympathiques, ne sont en aucun cas des modèles d’évolution ou de profondeur ; on est bien loin de Six Feet Under ou même The Shield à ce niveau pour rester dans des œuvres contemporaines. En outre, je trouve que l’excuse de la non-résolution de plusieurs intrigues pour se consacrer aux personnages est irrecevable. En effet, contrairement à plusieurs séries annulées abruptement, Lost a eu trois saisons pour planifier sa conclusion.

Barlbatrouk a écrit:
Personnellement je fais aussi parti de ceux qui défende la fin de la série. Je dois avouer que sur le coup j'étais très mitigé et puis en y repensant je ne vois pas vraiment comment ils auraient pu terminer autrement. Par contre j'admet volontiers que la saison 6 est largement en dessous des formidables saisons 4 et 5, avec de gros problèmes de rythme.

Il n'y a d'ailleurs pour moi pas véritablement de mystère en suspend à la fin. Et du reste certains non dit reste nécessaire pour que le coté mystique de la série perdure après le visionnage. Je trouve que ça colle bien à la série.

La conclusion va de pair avec l’ensemble de la sixième saison et, à mon sens, c’est justement là que le bât blesse. En effet, auparavant, et notamment durant les saisons 4 et 5, la série s’était appliquée à résoudre certaines questions et phénomènes inexpliqués en ayant recours à des explications scientifiques, notamment l’électromagnétisme de l’île qui semblait être à l’origine des voyages temporels ou du crash du Vol Oceanic 815. De plus, cet aspect SF était tout à fait à même de se conjuguer à des éléments plus fantastiques tels que Jacob ou Smokey. Cependant, durant l’ultime saison, tout le pan SF est subitement abandonné au profit d’une trame de nature exclusivement fantastique axée sur la lutte entre le Bien et le Mal, en atteste l’abandon pur et simple de l’intrigue de la bombe H ayant explosé à la fin de la saison 5. Pire, la question fondamentale qui taraude les afficionados de Lost depuis le premier épisode, à savoir la nature exacte de l’île qui, au fil du temps, s’est avéré être le véritable personnage principal de l’histoire, est tout simplement éludée ; tout juste sait-on qu’elle abrite une grotte qui émet une lumière dorée avec en son fond un trou qu’il ne faut surtout pas déboucher sous peine de voir le monde être envahi par les ténèbres…

Barlbatrouk a écrit:
De même, si Lynch avait trahi tous les mystères de Twin Peaks, peut-être que la série se serait encrée un peu moins fortement et durablement dans mon esprit.

Ce dernier s’est tout de même passablement bien débrouillé pour donner une fin décente bien que frustrante à Twin Peaks malgré son annulation, et avec Mark Frost, avait su au préalable créer une conclusion magistrale à l’arc concernant la mort de Laura Palmer. Peut-être que les scénaristes de Lost ont pris peur devant l’ampleur de la tâche s’ils ont un jour véritablement envisagés de résoudre de manière concrète leur mythologie.

Barlbatrouk a écrit:
Pareil pour Lost je trouve un peu dure les personnes jugeant la série sur sa seule fin (parfois même en ayant sauté des saisons... Si si ça existe)... Bon j’arrête, il faudra que je post sur le bon topic !

Ah! Effectivement, rendons à César ce qui est à César, je fus un fervent admirateur de Lost durant ses cinq premières saisons. C’est du reste, l’une des séries que j’ai pris le plus de plaisir à suivre, ce qui a probablement dû fortement accentuer mon sentiment de déception quant à son ultime saison et sa conclusion.

Barlbatrouk a écrit:
PS : D'ailleurs plus j'approche de la fin de la Tour Sombre et plus je me demande comment King va terminer son récit... Et personnellement je m'attends un peu à une pirouette Lostienne Wink

Spoiler:
 

_________________
The truth is out there
Revenir en haut Aller en bas
BenKenobi
Larve Toxique
Larve Toxique
BenKenobi

Nombre de messages : 44
Masculin Age : 33

La fin de Lost Empty
MessageSujet: Re: La fin de Lost   La fin de Lost EmptyLun 28 Jan 2013 - 9:52

Intéressant le retour de ce sujet, j'ai justement terminé Lost il y a quelques semaines.
Je l'admet, j'avais occulté ce chef d'oeuvre jusqu'a aujourd'hui ou j'ai suivi les conseils d'un ami.
J'ai commencé à reculons vu le nombre d'épisodes, surtout que je n'ai plus l'habitude des "bonnes" séries qui compte plus de 20 zodes par saison Heureux
Mais je n'ai pas été déçu.

Bref pour revenir à la fin de Lost, je l'avoue lors du premier visionnage, j'ai été un peu déçu, mais après un second visionnage, j'ai plutôt pris une position médiane.
Lost est à l'image de son titre, et la fin offerte respecte le mystère que la série a entretenu pendant ses 6 saisons.
Le dévoiler aurait peut-être véritablement déçu bien plus qu'actuellement. J'avoue aussi que j'aime ce type de fin qui laisse le spectateur faire travailler son imagination.

Je rejoint Dude Solo, sur le rôle des personnage qui est central, mais qui va aussi de pair avec le rôle de l'île dans l'hsitoire, d'ailleurs ils ont été choisi et ne sont pas présent par hasard.

je dirais que c'est deux entités forment la série et sont indissociable.

AU fait, a quand la suite, ou au moins le spin-off ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
DUDE SOLO
Blob Verdâtre
Blob Verdâtre
DUDE SOLO

Nombre de messages : 29
Masculin Age : 34

La fin de Lost Empty
MessageSujet: Re: La fin de Lost   La fin de Lost EmptyMer 30 Jan 2013 - 20:11

Citation :
En outre, je trouve que l’excuse de la non-résolution de plusieurs intrigues pour se consacrer aux personnages est irrecevable. En effet, contrairement à plusieurs séries annulées abruptement, Lost a eu trois saisons pour planifier sa conclusion.
Pour ma part la mythologie de Lost est des plus complète et résolue.
L'ensemble des questions posées trouvent une réponse (black rock, dharma, les autres,fumée noire, Jacob...).
Les passagers du vol 815 se sont écrasés sur une île aux vertus exceptionnelles. Celle ci concentre en effet une source d'énergie incommensurable. La quête de cette "source" , de ce pouvoir, qui invite à interroger la théologie(l'importance des symboles religieux tout au long du show), devient la quête de la "vérité", du "Dieu" de chacun, notamment pour Jack et Locke, qui finiront par répondre à leur propre questions.
Lost est pour moi clairement une série sur les personnages, qui se termine de la meilleure des manières, bouclant le parcours émotionnel de ses héros.
Lorsque Abbrams affirmait au début de la série connaitre déjà la fin, c'était le cas. Lost commence et se finit sur l’œil de Jack.
Il est clair que certains rebondissements ont été confectionnés en cours de route. Certaines pistes ont été mises de coté (les pouvoirs de Walt par exemple, mais l'épisode final "final" l'aborde lol ), certains personnages sabordés (oups Michael) ,mais l'habileté avec laquelle le scénario à été ficelé, malgré toutes les difficultés auxquels à fait face la série (départ d'acteurs, baisse d'audience, grêve des scénaristes, critique permanente des fans sur les forums(ou je critiquait beaucoup lol)...), la hisse pour moi au panthéon des shows feuilletonnant.
Rare sont les séries a afficher une tel cohérence au fil des saisons.

BenKenobi a écrit:

Lost est à l'image de son titre, et la fin offerte respecte le mystère que la série a entretenu pendant ses 6 saisons.
Le dévoiler aurait peut-être véritablement déçu bien plus qu'actuellement. J'avoue aussi que j'aime ce type de fin qui laisse le spectateur faire travailler son imagination.

cheers

Revenir en haut Aller en bas
Joe Black
Coffee Drinker
Coffee Drinker
Joe Black

Nombre de messages : 2001
Masculin Age : 29
Localisation : Lausanne

La fin de Lost Empty
MessageSujet: Re: La fin de Lost   La fin de Lost EmptyMer 30 Jan 2013 - 21:50

DUDE SOLO a écrit:
Pour ma part la mythologie de Lost est des plus complète et résolue.
L'ensemble des questions posées trouvent une réponse (black rock, dharma, les autres,fumée noire, Jacob...).

Les réponses concernant l’Initiative Dharma ou les Autres sont révélées avant la sixième saison et ont du reste, donné l’occasion aux scénaristes d’ouvrir de nouvelles portes qui, elles, ne se sont jamais vues fermées. Quant aux deux derniers points, tu m’excuseras, mais les éléments de compréhension fournis tiennent plus du Deus Ex Machina qu’autre chose...

DUDE SOLO a écrit:
Les passagers du vol 815 se sont écrasés sur une île aux vertus exceptionnelles. Celle ci concentre en effet une source d'énergie incommensurable. La quête de cette "source" , de ce pouvoir, qui invite à interroger la théologie(l'importance des symboles religieux tout au long du show), devient la quête de la "vérité", du "Dieu" de chacun, notamment pour Jack et Locke, qui finiront par répondre à leur propre questions.

On part dans l’interprétation pure. Pour ma part, j’ai été effaré par l’aspect religieux aux tendances New Age du final qui ne sert strictement à rien si ce n’est à masquer vainement le néant scénaristique entourant tous les passages de la sixième saison se situant dans le "purgatoire".

DUDE SOLO a écrit:
Lorsque Abbrams affirmait au début de la série connaitre déjà la fin, c'était le cas. Lost commence et se finit sur l’œil de Jack.

Ou comment escroquer des spectateurs crédules en leur faisant croire que les scénaristes savent précisément où ils vont, alors qu’un plan de caméra final n’a absolument rien à voir avec la conclusion générale d’une pluralité d’histoires.

DUDE SOLO a écrit:
Il est clair que certains rebondissements ont été confectionnés en cours de route. Certaines pistes ont été mises de coté (les pouvoirs de Walt par exemple, mais l'épisode final "final" l'aborde lol ), certains personnages sabordés (oups Michael) ,mais l'habileté avec laquelle le scénario à été ficelé, malgré toutes les difficultés auxquels à fait face la série (départ d'acteurs, baisse d'audience, grêve des scénaristes, critique permanente des fans sur les forums(ou je critiquait beaucoup lol)...), la hisse pour moi au panthéon des shows feuilletonnant.

Pour ce qui est des difficultés, je ne pense pas qu'elles furent rédhibitoires. Au contraire, la production de Lost a réussi à négocier de manière extrêmement habile avec la chaîne ABC comme rarement une série l’a fait. Pour ce qui est de la baisse des audiences, dès 2007, les producteurs ont négocié à l’avance la conclusion de la série au terme de sa sixième année. Cela a laissé aux scénaristes trois saisons de seize épisodes chacunes selon l’accord initial, pour planifier et conclure Lost! Les scénaristes du reste, durant les saisons 4 et 5, ont pu pleinement profiter de ce format allégé pour pouvoir se recentrer sur la trame principale et éviter des épisodes de pur remplissage comme lors des saisons 2 et 3. Quant à la grève des scénaristes, contrairement à plusieurs séries, ABC a autorisé les équipes de Lost à repartir en tournage pour quelques épisodes afin de conclure la quatrième saison de manière satisfaisante. Enfin, pour les forums, Damon Lindelof et Carlton Cuse devaient s’en ficher royalement pour écrire un final aussi frustrant.

DUDE SOLO a écrit:
Rare sont les séries a afficher une tel cohérence au fil des saisons.

Sans user de Deus Ex Machina, effectivement, le cercle est restreint et malheureusement, Lost n’en fait pas partie contrairement à Babylon 5, Farscape ou même The X-Files laquelle, avec une mythologie tout aussi développée que Lost, a su rester cohérente de bout en bout durant neuf années.

BenKenobi a écrit:
AU fait, a quand la suite, ou au moins le spin-off ? ^^

Je ne pense pas qu'un spin-off sera lancé mais sait-on jamais. Quoiqu'il en soit, si cela devait arriver, je le verrais bien centré sur Hurley dans son rôle de nouveau Jacob. Du reste, c'est l'un des rares points du final que j'ai apprécié.^^

_________________
The truth is out there
Revenir en haut Aller en bas
DUDE SOLO
Blob Verdâtre
Blob Verdâtre
DUDE SOLO

Nombre de messages : 29
Masculin Age : 34

La fin de Lost Empty
MessageSujet: Re: La fin de Lost   La fin de Lost EmptyJeu 31 Jan 2013 - 21:13

Joe Black a écrit:
Quant aux deux derniers points, tu m’excuseras, mais les éléments de compréhension fournis tiennent plus du Deus Ex Machina qu’autre chose...

Question de point de vue.

Citation :
DUDE SOLO a écrit:
Les passagers du vol 815 se sont écrasés sur une île aux vertus exceptionnelles. Celle ci concentre en effet une source d'énergie incommensurable. La quête de cette "source" , de ce pouvoir, qui invite à interroger la théologie(l'importance des symboles religieux tout au long du show), devient la quête de la "vérité", du "Dieu" de chacun, notamment pour Jack et Locke, qui finiront par répondre à leur propre questions.

On part dans l’interprétation pure. Pour ma part, j’ai été effaré par l’aspect religieux aux tendances New Age du final qui ne sert strictement à rien si ce n’est à masquer vainement le néant scénaristique entourant tous les passages de la sixième saison se situant dans le "purgatoire".
Donne moi ta version Heureux


Citation :
Ou comment escroquer des spectateurs crédules en leur faisant croire que les scénaristes savent précisément où ils vont, alors qu’un plan de caméra final n’a absolument rien à voir avec la conclusion générale d’une pluralité d’histoires.
Honnêtement, quel fan de série à vraiment cru que Lost était écrit dans les moindres détails depuis le début ? Lost c'est les personnages, Lost c'est Jack et son chemin spirituel, son odyssée qui commence et s'achève dans la cohérence.

Citation :

Sans user de Deus Ex Machina, effectivement, le cercle est restreint et malheureusement, Lost n’en fait pas partie contrairement à Babylon 5, Farscape ou même The X-Files laquelle, avec une mythologie tout aussi développée que Lost, a su rester cohérente de bout en bout durant neuf années.

Heureusement que certaines personnes détiennent la vérité universelle, nous autres simples mortels serions rapidement perdus Wink
X Files ? Sérieusement ?
Revenir en haut Aller en bas
Joe Black
Coffee Drinker
Coffee Drinker
Joe Black

Nombre de messages : 2001
Masculin Age : 29
Localisation : Lausanne

La fin de Lost Empty
MessageSujet: Re: La fin de Lost   La fin de Lost EmptyVen 1 Fév 2013 - 17:09

DUDE SOLO a écrit:
Question de point de vue.

Non, justement, le fait d’expliquer la plupart des phénomènes et enjeux de la série à travers une grotte de lumière qui apparaît à trois épisodes de la fin, c’est ce qu’on appelle un Deus Ex Machina.

DUDE SOLO a écrit:
Donne moi ta version Heureux

Lost via les flashbacks des premières saisons, montraient des personnages profondément malheureux et désespérément seuls. Dans le purgatoire, en se souvenant des événements vécus sur l’île, les personnages peuvent enfin évoluer, être heureux, et entreprendre une nouvelle étape symbolisée par la porte de l’église qui s’ouvre sur la lumière.

DUDE SOLO a écrit:
Honnêtement, quel fan de série à vraiment cru que Lost était écrit dans les moindres détails depuis le début ? Lost c'est les personnages, Lost c'est Jack et son chemin spirituel, son odyssée qui commence et s'achève dans la cohérence.

On est d’accord, tellement des pistes ont été ouvertes qu’il aurait été extrêmement difficile pour les scénaristes de retomber sur leurs pattes et de livrer une fin concluant de façon cohérente absolument tout ce qui a été montré à l’écran. Cependant, cela n’empêchait pas les scénaristes d’essayer ou tout du moins, de répondre aux points les plus fondamentaux, à savoir notamment la nature de l’île, sans avoir recours à de vulgaires Deus Ex Machina ou en éludant tout bonnement les questions. Et non, encore une fois, je ne pense pas que Lost se résumait à ses simples personnages contrairement à ce que le final veut faire croire. Ce qui a fait le succès et la renommée de la série à mon sens, bien plus que Jack, Kate ou Sawyer, ce sont les multiples mystères et rebondissements géniaux qui ont parsemé l’histoire durant six ans.

DUDE SOLO a écrit:
Heureusement que certaines personnes détiennent la vérité universelle, nous autres simples mortels serions rapidement perdus Wink

Je suis désolé que tu le prennes comme ça, ce n’était pas mon intention. Je soulignerais juste que lorsque que j’ai donné mon point de vue, je me suis appuyé sur des arguments. Libre à toi de les réfuter en amenant de nouveaux éléments dans ce qui je l’espère, n’est et ne restera qu’un simple débat entre anciens admirateurs de la série.

DUDE SOLO a écrit:
X Files ? Sérieusement ?

Oui, sérieusement.^^ Bien que je ne sois pas satisfait par la qualité scénaristique générale de la neuvième et dernière saison ; il faut reconnaître qu'X-Files a réussi à créer une mythologie qui a évolué au fil des années mais qui, en fin de compte, est restée cohérente de bout en bout.

_________________
The truth is out there
Revenir en haut Aller en bas
DUDE SOLO
Blob Verdâtre
Blob Verdâtre
DUDE SOLO

Nombre de messages : 29
Masculin Age : 34

La fin de Lost Empty
MessageSujet: Re: La fin de Lost   La fin de Lost EmptyVen 8 Fév 2013 - 10:46

Joe Black a écrit:

Non, justement, le fait d’expliquer la plupart des phénomènes et enjeux de la série à travers une grotte de lumière qui apparaît à trois épisodes de la fin, c’est ce qu’on appelle un Deus Ex Machina.

un brillant Deus Ex Machina clin d'oeil
Revenir en haut Aller en bas
BenKenobi
Larve Toxique
Larve Toxique
BenKenobi

Nombre de messages : 44
Masculin Age : 33

La fin de Lost Empty
MessageSujet: Re: La fin de Lost   La fin de Lost EmptyVen 8 Fév 2013 - 14:06

DUDE SOLO a écrit:
un brillant Deus Ex Machina clin d'oeil

Je suis d'accord, pour ma part tout secret n'est pas bon à dire. Exemple actuel avec les spin-off de star wars : Le passé de Yoda Heureux

Mais pour en revenir à Lost, cette grotte incarne le mystère central de Lost, ce pour quoi des hommes se sont battus, sont morts, on pourrait peut-être même l'associer à la boite de pandore, mieux vaut qu'elle reste cachée et inconnue.

Après un prequel sur l'île ou une mini-série pourquoi pas, mais c'est peut-être un challenge qui serait à mon avis trop couteux en cas de désastre sur la légende qu'est devenue Lost.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La fin de Lost Empty
MessageSujet: Re: La fin de Lost   La fin de Lost Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin de Lost
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Lost Boys : The thirst (Generation perdue 3)
» Lost Canvas - Saison 2
» [4x09/10] Lost In Time
» Lost city retrouvée
» [Thalia] Lost in your Soul ( Japan Expo !!! )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Multivers :: .:: Les fictions en particulier, classées par genre, par style ou par thème ::. :: Divers & Inclassable :: Franchises à l'honneur :: Lost-
Sauter vers: