AccueilPortailChatboxCalendrierFAQGroupesRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Daybreakers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon
avatar

Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 27
Localisation : Amiens

MessageSujet: Daybreakers   Mar 9 Mar 2010 - 15:53





2019. La grande majorité de la population mondiale est devenue Vampire. Mais la civilisation ne s'est pas éteinte pour autant, loin de là ; ouvrier, scientifique, artisan, commercial, fonctionnaire, psychologue, chacun prend le métro pour aller faire encore et toujours ce qu'il faisait quotidiennement avant la contamination... mais de nuit, investi d'une longévité sans fin.
Cependant, les Humains sont en voie de disparition et la raréfaction du sang de qualité provoque des résultats inattendus chez les citoyens Vampire les plus démunis financièrement. Des résultats qui pourraient faire vaciller cette civilisation pourtant plus forte qu'elle ne l'était du temps de l'Humanité, du moins en apparence...



Réalisateurs : Michael & Peter Spierig
Producteurs : Chris Brown & Sean & Bryan Furst
Scénaristes : Peter & Michael Spierig
Compositeur : Christopher Gordon
-
Nationalité : Américaine & Australienne
Titre VF : Daybreakers
Date de sortie : 8 janvier 2010
Budget : 20 millions de dollars
Durée : 1 H 38 Min
Interdit aux mineurs non accompagnés aux USA ; interdit aux moins de 12 ans en France



Ethan Hawke - Edward Dalton
Willem Dafoe - Lionel "Elvis" Cormac
Claudia Karvan - Audrey Bennett
Sam Neill - Charles Bromley
Michael Dorman - Frankie Dalton
Isabel Lucas - Alison Bromley
Vince Colosimo - Christopher Caruso






Dernière édition par Mat Vador le Ven 14 Mai 2010 - 19:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artheval_Pe
Chief of Spatial Operations
Chief of Spatial Operations
avatar

Nombre de messages : 2231
Masculin Age : 26
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Daybreakers   Mar 9 Mar 2010 - 22:24

Est-ce que c'est un grand film de science fiction ? Non.
Est-ce que l'intrigue est originale ? Non.
Est-ce que c'est fin ? Pas tellement.
Est-ce que c'est un bon film ? Plutôt oui.

Le tout est une espèce de métaphore géante sur le capitalisme, mêlant histoire personnelle, action, science fiction et fantastique. Plutôt que les vampires péteux et gentillets de Twilight, on a là une population de gens normaux mais bel et bien Vampires : pas de reflet, brûlent à la lumière du soleil, ont besoin de se nourrir de sang et n'hésitent pas à fourrer leurs grandes canines dans la gorge de leur prochain. L'univers est d'ailleurs très bien pensé en fonction de ses contraintes, offrant une vision sympathique d'un monde moderne adapté aux vampires.

La direction artistique est intéressante, même si trop proprette à mon goût sur les décors, qui sont peut-être un poil trop futuristes pour 2019.

La réalisation est compétente, mais assez conventionnelle. Au niveau des angles choisis, des mouvements de caméras, on suit sans subir de vibrations à la con à la Michael Bay, mais il n'y a pas le facteur "Woooaah" que pouvait parfois induire Peter Jackson ni le culot de Stanley Kubrick, ni la finesse de Ridley Scott, rien qui s'en approche. Bref, c'est filmé correctement, sans plus.

Les acteurs sont bons, en particulier Ethan Hawke que je trouve un peu sous-utilisé ces temps-ci et Sam Neill fait bien son boulot. Willem Dafoe semble un peu à contre-emploi dans un rôle correspondant peu à ce qu'il fait d'habitude et il s'en tire très bien. Dans l'ensemble, tous ces gens connaissent leur boulot et le font bien, même s'il n'y a rien dans la direction des acteurs ou dans l'écriture d'un personnage qui permettrait de faire ressortir quelqu'un.

Le tout est bel et bien prévisible (ou du moins sans grande surprise) du début à la fin, mais ça se tient et c'est intéressant à suivre, et le vrai intérêt est le développement de la métaphore derrière l'histoire et l'univers, où si l'on calque nos pratiques sur leur équivalent dans le film, et en particulier à la vue de la fin, on a de quoi être sacrément horrifié et scandalisé par ce que les scénaristes essayent de nous dire.

A mon avis bien meilleur que Clones (qui était un film policier bof maquillé SF). Là, on a un mélange des genres assez appréciable, même très intéressant à suivre. Il est juste dommage que l'histoire soit aussi conventionnelle. Il n'empêche que ça se regarde agréablement, et que malgré la surface, l'apparence de film bourrin à fantasmes de réalisateurs, c'est un des rares à être sortis récemment qui m'a fait réfléchir, et j'aime ça, même si c'est loin d'être une œuvre de grande qualité. Il a au moins le mérite de s'affirmer comme un film de genre et de l'assumer jusqu'au bout.

_________________
Stargate Earthling Fleet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gamers.fr
Parnassus
Mercenaire Interplanétaire
Mercenaire Interplanétaire
avatar

Nombre de messages : 273
Masculin Age : 27

MessageSujet: Re: Daybreakers   Mar 9 Mar 2010 - 23:36

Moi j'ai bien aimé. De là à dire que c'est un bon film... plutôt un film moyen je dirais. Narrativement parlant, ça traine la patte, ça manque de rythme et de fluidité.

Mais j'aime les idées des frères Spierig, ils s'attaquent au mythe vampirique de façon à la fois sérieuse (tentative intéressante de ré écriture) et décontractée (effets gores série B rigolos). Ceci dit je me demande comment ils ont fait pour passer de Undead à Daybreakers, qui jouit d'une affiche quand même pas dégueulasse... Je suivrai leur carrière avec intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sunjin
Skinjob N°7
Skinjob N°7
avatar

Nombre de messages : 732
Masculin Age : 46
Localisation : Mars

MessageSujet: Re: Daybreakers   Dim 14 Mar 2010 - 19:08

Un grand merci à la newsletter car je n'avais pas entendu parler de ce film avant... qui je crois n'a pas du être distribué sur Marseille où les choix intra-muros en terme de programmation sont des plus réduits et des plus "formatés" hélas...

Cette aventure me tente....

Sinon sur l'incursion des vampires dans les univers SF, en roman il y a le difficile mais passionnant "Vision Aveugle" de Peter Watts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.doctor-who.fr/
Skay-39
The Vortex Guy
avatar

Nombre de messages : 4190
Masculin Age : 28
Localisation : TARDIS 39th room (blit), on Moya third level, in orbit around Abydos (Kaliam galaxy)

MessageSujet: Re: Daybreakers   Dim 28 Mar 2010 - 13:10

Attention, ce commentaire contient des spoilers !

Je suis allé voir ce film avec deux amis, comme moi amateurs de ce genre de cinéma. L'un a beaucoup aimé, l'autre s'est ennuyé du début à la fin.
Pour ma part, je suis plutôt de l'avis du premier. Le thème du film était très prometteur : un univers à peu près contemporain adapté aux vampires. Des gens qui prennent le métro tous les matins, sont accrocs à leur café quotidien, font la manche ou font semblant de ne pas voir les gens qui font la manche ; mais qui, une heure avant le lever du soleil, se barricadent chez eux et abaissent des volets métalliques devant leur fenêtre. Le petit côté futuriste ajoute une touche sympathique. ^^

J'ai également beaucoup aimé le visuel des dégénérés, leur aspect "vampire old school". Cela permet de faire coïncider toutes les légendes contradictoires sur ces créatures.

Le scénario en lui-même, effectivement, n'est pas transcendant - je fais allusion à toute la partie sur le remède au vampirisme. Mais j'ai adoré la transposition qui est faite entre les ressources de la Terre et les êtres humains.

Seul véritable bémol, mais de taille : les scènes gores dignes d'un film de zombie sont totalement malvenues et nuisent terriblement à la crédibilité de l'ensemble. La débauche de sang n'était pas gênante ; dans le contexte du film, c'était parfait. Mais quand on passe au démembrement, ça devient idiot...

Bref, malgré quelques faiblesses, ce film selon moi vaut vraiment le coup si vous aimez les univers atypiques.

_________________

________________
« My name is Skay-39, an administrator… An enthusiasm wave hit and I got shot through a link... Now I'm lost in some distant part of the webniverse on a forum – a crazy forum – full of strange, geek life-forms… Help me… Listen, please. Is there anybody out there who can read me ? I'm being tyrannized by an insane fondator… doing everything I can… I'm just looking for a real life. »


Dernière édition par Skay-39 le Dim 2 Jan 2011 - 20:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon
avatar

Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 27
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: Daybreakers   Ven 14 Mai 2010 - 19:27

Déniouzé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barlbatrouk
Pharaon Cosmique
Pharaon Cosmique
avatar

Nombre de messages : 2822
Masculin Age : 29
Localisation : à Twin Peaks

MessageSujet: Re: Daybreakers   Dim 2 Jan 2011 - 20:11

J'ai vu ce film avec mon meilleur ami au ciné, je crois bien que l'on était pas plus de deux dans la salle... Je vous rassure ce n'est pas pour autant que l'on en a profiter pour ce sauter dessus :p
Bizarrement je me rappel plus de la cuite qu'on c'est prise après avec mon pote que le film. Ce n'est pas une torture à regarder mais cela reste un film sans prétention qui ne casse pas des noisettes.

Il y a tout de même une scène qui nous à fait beaucoup rire et nous interroger un bon quart d'heure:
Spoiler:
 

Je sais que les films américains ont toujours ce genre de fin mais quand meme...

_________________

"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/l.a.p.o
sunjin
Skinjob N°7
Skinjob N°7
avatar

Nombre de messages : 732
Masculin Age : 46
Localisation : Mars

MessageSujet: Re: Daybreakers   Lun 18 Juil 2011 - 1:37

Vu ^^

@Barlbatrouk : Elvis ne revient pas d'entre mort. Il a été mordu par le frère de Ed, c'est tout.

La réalisation est efficace, avec des plans extérieurs particulièrement réussis, surtout les plans de jours (la rencontre sous l'arbre entre autre) et les acteurs m'ont tout à fait convaincu même si Sam Neill nous a ait très bien ce qu'il fait d'habitude^^.

Ethaw Hawke était particulièrement à so avantage j'ai troué. Quant à Willem Daffoe, j'adore, toujours. J'ai découvert Claudia Karvan (Audrey) et Isabel Lucas (Alison).

Le scénario quant à lui pêche effectivement, je passe sur Ed qui trouve en un jour "le remède" et le ôté surréaliste voir grotesque du remède.

Par contre oui le fond est assez passionnant : nous mettre en scène, j'entends nous montrer nous humains comme bétail interroge sur le rapport au vivant et notre alimentation.

Par ailleurs, j'ai adoré ce ballet final, trash et complètement gore mais qui conduit à cette ultime conduite barbare et anthropophage pour retrouver son "humanité", faire "battre son coeur" de nouveau : joli paradoxe !

L’humanité retrouvé via la mort imminente ou la barbarie c'est questionnant et du coup je trouve la fin plutôt audacieuse et intelligente ^^ et pour le coup, l'avenir dont Elvis et Ed rêve en terme de société est mal barré...

J'ai aussi beaucoup aimé aussi la parabole de la pauvreté avec les dégénérés, vivant en -dessous caché dans un prmeier temps, puis sacrifié. La trajectoire du personnage d'Alison est aussi magistrale, aussi surprenante que touchante et porte effectivement à réflexion...

Bref j'ai bien aimé au final, même si ce n'est pas un chef d’œuvre, il y a d’excellentes choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.doctor-who.fr/
Barlbatrouk
Pharaon Cosmique
Pharaon Cosmique
avatar

Nombre de messages : 2822
Masculin Age : 29
Localisation : à Twin Peaks

MessageSujet: Re: Daybreakers   Lun 18 Juil 2011 - 16:11

Citation :
Elvis ne revient pas d'entre mort. Il a été mordu par le frère de Ed, c'est tout.

C'est vrai, excuse moi pour cette inexactitude! N’empêche qu'il resurgit comme par magie vers la fin pour [bip] le [bouuuup] dont le retour me paraissait déjà grotesque et ce à la seconde près...

C'est ce genre de facilitées et de clichés qui m'ont un peu gâche ce film qui aurai pu être beaucoup mieux s'il se les était épargné car comme souligné plus haut, il a quand même de bonnes idées et avait un fort potentiel.

_________________

"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/l.a.p.o
sunjin
Skinjob N°7
Skinjob N°7
avatar

Nombre de messages : 732
Masculin Age : 46
Localisation : Mars

MessageSujet: Re: Daybreakers   Lun 18 Juil 2011 - 17:29

Oui son retour, comme l'arrivée du frère de Ed avec la voiture c'était très prévisible/cliché etc ... et tout à fait d'accord que ça gâche!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.doctor-who.fr/
 
Daybreakers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Daybreakers
» [Blu-Ray] Daybreakers (Import US)
» [Film] Daybreakers
» Daybreakers
» Daybreakers - 2009 - Michael Spierig & Peter Spierig

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Multivers :: .:: Les fictions en particulier, classées par genre, par style ou par thème ::. :: Horrifique et/ou Fantastique, versant science :: Les oeuvres : cinéma, télévision, web, jeu vidéo, bande originale...-
Sauter vers: