AccueilPortailChatboxCalendrierFAQGroupesRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Assumez-vous la SF en public?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

Quelle a été l'attitude du milieu scolaire, de vos parents... vis-à-vis de votre intérêt pour la SF, la fantasy et le reste?
Très bonne, ils aimaient autant que moi!
6%
 6% [ 2 ]
Bonne, ils respectaient cet intérêt.
24%
 24% [ 8 ]
Neutre, ils s''en fichaient.
21%
 21% [ 7 ]
Moyenne, ils n''''aimaient pas trop mais j''''avais la paix.
18%
 18% [ 6 ]
Pas terrible, ils étaient un peu méprisants!
18%
 18% [ 6 ]
Mauvaise, je préférais carrément le cacher!
3%
 3% [ 1 ]
Pas concerné, je ne suis pas assez amateur de SF
3%
 3% [ 1 ]
Pas concerné, car je m''''y suis mis après l''''enfance/l''''adolescence
9%
 9% [ 3 ]
Total des votes : 34
 

AuteurMessage
Warrius
Routard Interstellaire
Routard Interstellaire
avatar

Nombre de messages : 305
Masculin Age : 29
Localisation : Ca te regarde pas.

MessageSujet: Re: Assumez-vous la SF en public?   Jeu 20 Jan 2011 - 14:50

Pour ma part, la réponse va être complexe. J'ai toujours assumé ce que j'aimais, c'est même d'ailleurs pour cela que je n'avais pas énormément de camarades durant la période collège/lycée.

Comme beaucoup ici, je suis rentré dans la SF avec SG-1 et aussi paradoxal que cela puisse paraître, globalement autour de moi, tout le monde regardait plus ou moins, mais parler de la série ne m'a jamais apporté de remarques acerbes. J'estime aussi avoir eu beaucoup de chance d'avoir eu le prof de français que j'ai eu en troisième, car elle était un peu atypique, je m'explique. Pour nous obliger à nous cultiver (et à travailler aussi), nous devions régulièrement présenter à la classe des livres. Et moi en bon barbare benet, j'ai fait la présentation de La communauté de l'anneau. Et là où elle a tiqué quand je lui ai dit que je voulais présenter ce bouquin, c'est pas parce que c'était de la fantasy, mais parce que c'était un pavé et que faire un résumé allait être compliqué. Vu l'appréciation que j'ai eu, il semble que je m'en soit pas trop mal tiré.
C'est aussi à cette époque que j'ai découvert un autre univers (qui va renforcer chez certains la conviction que je suis un geek, mais j'assume ça aussi, je le clame même haut et fort) : Gundam. Pour ceux qui ne connaissent pas c'est du manga mettant en scène des gros mecha qui se bourrinent la tronche. Et comme toute franchise, ya du bon et du moins bon (et malheureusement, c'est surtout le moins bon qui est arrivé en France).
Après avoir franchi ce qui fut pour moi les deux portes d'entrée dans la SF, j'ai continué à naviguer dedans. La période lycée n'a pas été trop pénible non plus, car les deux premières années j'étais entourés de gens globalement intelligents qui au pire me disait qu'il ne connaissait pas et que ça ne les intéressait pas plus que ça, au mieux qui avaient vu et avec qui je pouvais discuter. En term, je suis tombé dans la classe sport, et les réponses que je pouvais adresser étaient toutes tintées de méchanceté gratuite et d'humiliation franche et directe (autant vous le dire, les footeux ne m'aimaient pas).
Arrivé à la fac, j'ai encore eu un bol monstre, parce que je suis tombé sur des gens qui aimaient certains pans de la SF et avec qui je pouvais discuter. Et puis suite à de nombreux zig et pas mal de zag j'ai changé de fillière et je me suis retrouvé entouré par quelques fans de SF et de fantasy qui se trouvaient aussi être des gens un peu atypiques comme moi. Nous avons donc sympathisé, et ce sont aujourd'hui tous de bons amis (pour vous donner une idée, l'un d'eux est fan de La roue du temps pour ceux qui connaissent).

Niveau parental, il y a deux écoles. Pour mon père, c'est bien simple, si il a une chemise bleue et qu'il a décrété qu'elle était rouge, vous pourrez lui dire tout ce que vous voulez, elle sera rouge. Il n'y a donc aps de discution à avoir avec un gugus comme lui. Ma mère quant à elle n'a toujours laissé tranquille au niveau de ce que je pouvais lire ou regarder. Elle n'est pas particulièrement fan de la SF, ET elle adore, The fly ne passera pas, et Star Wars c'est pas trop son truc non plus si vous voyez ce que je veux dire.

Après, il y a un dernier point à prendre en compte, c'est que j'ai des centres d'intérêts tellement divers que j'en surprends parfois mes amis (vous en connaissez beaucoup de jobards qui enchainent trois soirs de suite Machete, Harry Potter 7 et Raiponce ...).

Alors pour reprendre la réflexion de je ne sais plus trop qui, oui la SF et la fantasy sont le monde de l'imagination, et beaucoup de gens ont un esprit trop étriqué pour pouvoir y accéder.
Pour ce qui est de ce Michel Chinon, il a une chose à savoir sur les Cahiers du cinéma, mais aussi sur des magazines comme Télérama ou les Inrock, c'est que du moment que ce n'est pas d'un film turkmène à petit budget dont on parle, pour eux, globalement, tout est mauvais. Ce dont ils raffolent par dessus tout, c'est des bonnes grosses masturbations intellectuelles qui vous donnent un air dans une certaine société, mais qui n'apportent absolument rien comme vraie réflexion.

Maintenant, concernant les diverses séries dont vous avez parlé, je vais essayer de me rappeler tout ce que j'ai lu :
- BSG, j'ai décroché après la saison 2 pour des raisons que je ne connais toujours pas aujourd'hui. Et comme depuis je n'ai pas pris le temps de m'y réintéresser ... (surtout que la série fait QUE 75 épisodes, ça c'est ce que je dois consommer en 3 semaines ...)
- B5, Farscape, Docteur Who, c'est plus simple j'en ai jamais vu le moindre épisode pour la simple et bonne raison que je suis un poil marteau comme gaillard et que quand je m'attaque à une série ou une franchise, je cherche à avoir TOUS les épisodes. Ce qui veut dire pour une série comme Doc Who retrouver des trucs qui datent des années 60 ... surtout quand on sait que ces débiles de la BBC ont balancé les bandes d'une centaine d'épisodes datant justement des années 60/70. Pour les autres, ben on trouve tout, mais bon, je regarde déjà tellement de choses à côté (je plaide coupable pour ce qui est d'adorer les cop show, mais pas que, tout de même ...) qu'il ve m'être difficile de m'investir dans un nouvel univers là tout de suite maintenant.

En conclusion de tout ça, je dirais que je n'en ai plus rien à faire de ce que les gens pensent de moi si je me mets à parler de SF et que je les emmerde (pour rester poli) si ça ne leur plait pas.

PS : je suis également fan de rugby et je suis la F1 et le WRC avec beaucoup d'attention, comme quoi, tout n'est pas incompatible avec la SF ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BelXander
Blob Verdâtre
Blob Verdâtre
avatar

Nombre de messages : 21
Masculin Age : 31

MessageSujet: Re: Assumez-vous la SF en public?   Mer 2 Fév 2011 - 17:59

Moi, je suis aussi du côté de ceux qui ont eu de la chance.
Que ce soit au niveau de la famille ou des amis, j'ai toujours été proches de gens qui appréciaient aussi ces genres. (SF mais aussi Fantasy, voire fantastique)

C'est d'ailleurs mon oncle qui m'a fait découvrir Bilbo le Hobbit, puis le Seigneur des Anneaux, et La Belgariade et la Mallorée. Ou encore un cousin qui m'a prêté les 9 premiers livres de Drizzt Do'Urden.
Et concernant les films, ils regardaient aussi beaucoup d'oeuvres de SF, les Star Wars notamment, mais pas que. J'ai donc pu découvrir tout ça tranquillement.

Même ma mère peut apprécier ce genre, elle a par exemple beaucoup aimé District 9.

Niveau amis, y'a déjà 15 ans, on regardait Alien, Les Goonies, Créature de Rêve, La Vol du Navigateur ou Miracle sur la 8ème Rue chez un pote ! J'ai donc grandi en compagnie de monde enchanteur. (dans ces mêmes périodes et avec ce même ami on jouait à Secret of Mana en coop)

Puis, en grandissant, au collège et lycée, je me suis fait d'autres amis qui eux aussi appréciés ces genres. (du moins certains d'entre eux) Cela allait de Stargate, Sliders, ou autre, à Star Wars.
On faisait même du jeu de rôle. (Warhammer et AD&D)

J'ai donc pu en parler librement, même si certaines autres personnes de la classe semblaient réfractaires à ces genres.

J'ai pu aussi amener progressivement ma grande soeur à découvrir ces univers. Je l'ai forcé à lire la Belgariade et la Mallorée par exemple. Elle a enchainé avec les Harry Potter, et est tombé dans les mondes fantastiques. (en lisant pas mal, mais finissant aussi par toucher à des livres comme Twilight, arf, l'horreur)

Niveau série, elle a toujours été plus ou moins fan de certaines séries fantastiques. C'est elle qui m'a fait découvir Buffy par exemple. Je lui ai fait découvrir Stargate. On a ensuite regardé ensemble les Farscape ou Heroes.

Enfin, pour répondre concrètement à la question, moi j'assume. Lorsqu'il faut se créer de nouvelles relations, je n'hésite pas à parler de SF ou de fantasy sans rechigner. Surtout que j'ai l'impression que ce sont quand même deux genres qui s'ouvrent un peu plus en France qu'il y a quelques années. (même si c'est pas encore trop ça toutefois)


Je terminerais par dire que je suis aussi le football (ligue 1, premier league, ligue des champions, et tout, oui, oui !), la Formule 1 et le tennis. Comme quoi, aimer le sport et la SF ne sont pas incompatibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fiction-heroica.fr/
EXIA
Homme-Lézard
Homme-Lézard
avatar

Nombre de messages : 100
Masculin Age : 29
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Assumez-vous la SF en public?   Jeu 10 Fév 2011 - 0:31

Bonne idée de sujet ( je viens de le découvrir mrgreen ) donc :

Alors je vais commencer par ma famille : mon père et mes deux frères regardent la SF comme un divertissement sympa au même titre que d’autres genres, ma mère n’accroche pas à la SF mais elle est tolérante sur ce sujet, donc pas de problème.

Alors pour ce qui est de l’école, au collège et au lycée, à l’exception de quelques copains, j’étais dans un collège de normaux. maaais

Les normaux sont à mon sens l’une des espèces d’humains les plus dangereuse, car il refusent la différence, n’aiment pas ceux qui ce démarquent du lot ( fan de SF, de fantaisie, bon élèves… bref tout individu ne passant pas au minimum une heure sur face de bouc à raconter tout les potins de sa classe ( qui sort avec qui, qui fait ci ou ça…)) et surtout, les normaux, ou autrement appeler « bien brave » ; mouton… ce complaisent dans la médiocrité et représentent plus de 80% de la population. protest
Donc au collège, impossible de s’afficher, au lycée, de toute façon j’étais déjà classé parmis les bisards donc plus de problème, surtout que mon physique de l’époque m’évitais toute altercation avec les loubars. ( pourtant je n’ai jamais été bagarreur.)

Ça c’est pour avant, en prépa, une bonne moitié de ma classe de 1ere année était fan de SF Fantaisie, ou autre.Heureux

La deuxième année j’ai rencontré le grand ( il est plutôt petit en fait), le seul, l’unique, l’improbable, le magnifique,( on va se calmer là)

le Cynique, Sadique et Binoclard,Twisted Evil

j’ai nommé Rufus Shinra roi


Autant dire que cette année là, je me souviens plus des cours on avait d’autres sujet à débattre, ( Ce qui agaçait joyeusement un petit couple de normaux, qui s’est revendiqué comme normaux, d’où l’expression d’ailleurs.rigole)



A partir de là j’ai commencé à être plus critique sur les séries de SF et notamment sur Stargate, j’ai commencer a voir les incohérences, et à être dérangé par elles, et par les techniques militaires de la série, notamment des vaisseau, d’où le clache avec ma famille, mon père et mes frères étant fan de SG1 y compris saisons 10, de SGA toutes saisons confondue avec le final scratch grandiose, et pour bien retourner le couteau dans la plaie, fan de SGU, tout la série maaais

Quelqu’un à une corde ?


Puis en école de chimie, j’ai croisé quelques personnes fan de SF et compagnie, donc pas de problème.

Bon, de toute façon vu que je me fou pas mal du regard des autres en particulier des normaux j’ai jamais eu trop de problèmes, je ne m’affiche pas, mais je ne me cache pas non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BelXander
Blob Verdâtre
Blob Verdâtre
avatar

Nombre de messages : 21
Masculin Age : 31

MessageSujet: Re: Assumez-vous la SF en public?   Jeu 10 Fév 2011 - 2:33

Arf, comment on peut aimer SGU ? haaan No hi hi

Et dire que j'ai participé à la fabrication des subs amateurs pour 80% des épisodes... perd la tête
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fiction-heroica.fr/
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon
avatar

Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 27
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: Assumez-vous la SF en public?   Mar 5 Avr 2011 - 21:49

Bon, ma réponse ne sera pas aussi complète, dans un premier temps, que je l’envisageais, m'enfin bon...

Je tenais à intervenir, car de mon côté, ces 6-7 derniers mois ont énormément changé la façon dont mon entourage parle de la geekerie, et je me rend compte que c'est ma propre évolution qui permet cela... d'avoir énormément pris confiance en moi par rapport au point d'où je partais, je sais bien mieux défendre mes opinions... la dernière fois qu'une personne a essayé de me vanner genre "moi je suis une grande personne" en me citant Transformers ou je ne sais plus quoi, elle s'est souvenue de l'accueil... j'ai peut-être même été plus salaud que je l'aurais voulu, mais ça a eu le mérite d'être clair. Du fait d'être l'une des quelques têtes visibles de la promo en terme de participation (quand moins de 10 personnes sur 60 prennent la parole, on se montre) , de mettre souvent en lien la SF avec ce que nous faisons en socio, en psycho... et de m'être tissé une réputation un peu plus, heu, disons "normalement adulte", faute de mieux, que celle du geek caricaturé, mes compagnons semblent avoir construit un certain respect pour mes goûts, que j'assume d'ailleurs en me disant monomaniaque... il y a un an, j'aurais vécu comme cuisant un regard extérieur sur les films et les bouquins/BD de chez moi... à l'inverse, aujourd'hui, avoir UW1, Valerian & Laureline et autres bande-dessinées de ce genre dans ma bibliothèque semble être interprété dans le sens d'une sorte de "maturité excentrique" qui plait bien. Je ne dis pas que les autres autour de moi s'y mettent (encore que je puisse les traîner devant un Sucker Punch, que je leur avais présenté comme "des filles en talons aiguille immenses et tenue d'écolière sexy qui blastent des zombies nazi et des robots-samouraïs géants", avec un certain succès) , mais c'est devenu totalement respecté.
J'ai fais en sorte de ressembler le moins possible à l'archétype du geek, tout en revendiquant d'en être un, le résultat me convient...


Dernière édition par Mat Vador le Lun 13 Juin 2011 - 14:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wannabemad
Larve Toxique
Larve Toxique
avatar

Nombre de messages : 38
Masculin Age : 28

MessageSujet: Re: Assumez-vous la SF en public?   Sam 9 Avr 2011 - 11:16

Pendant longtemps... je dirais mépris... mon milieu n'ayant guère varié, je dirais qu'à force de routine l'indifférence a pris le pas, ce qui veut dire que j'ai gagné en tranquillité...

Tout comme Matvador, j'ai constaté que les gens extérieurs à tout cela faisaient une distinction assez instinctive entre la science-fiction, fantasy... pour adolescents, et celle des grands. Les années passant, j'ai revendu mes films du genre de Independance Day ou Alien vs Predator, qui ne m'intéressaient plus, et certaines BD comme mes Sillage, et certains romans comme de l'UE StarWars assez périssable, pour les mêmes raisons... effectivement, les remplacer par des titres ayant valeur de grands classiques parfaitement "adultes" dans leur support (cinéma, bande dessinée...) , même au delà de la question de leur genre, a permis de changer considérablement les attitudes... pour eux je reste forcément un peu "louche", mais je suis traité en personne normale et de son âge, la dimension "essaye plutôt de te trouver une vie, hé, vieux garçon" a disparu quand Alien a remplacé Lost in Space, quand Le seigneur des anneaux a remplacé les romans étendant la prélogie Guerre des étoiles, quand Valérian (là-encore) a remplacé les albums de BD fast-food innombrables et indiscernés d'aujourd'hui, quand mes deux DVD de Stargate sg1 de de trois épisodes chacun ont disparu au dessus de l'étagère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zarquon
Routard Interstellaire
Routard Interstellaire
avatar

Nombre de messages : 323
Masculin Age : 24
Localisation : Tau Ceti Central

MessageSujet: Re: Assumez-vous la SF en public?   Mar 19 Juil 2011 - 21:31

J'ai retrouvé ce topic fort intéressant un peu par hasard, et j'aimerais apporter ma pierre à l'édifice.

Mon contact avec la SF a commencé avec SG1, il y a bien longtemps, lorsque la série passait encore pendant la Trilogie du Samedi. A cette époque, je regardais avec mes parents.

Ma mère ne présente aujourd'hui aucun intérêt particulier pour la SF, elle est plus orientée vers les policiers style Harlan Coben ou Mary Higgins Clark. Tenter de l'amener du côté de la SF serait vain. Elle ne m'a jamais posé de problèmes, et j'en suis bien heureux.

Pour mon père, c'est un peu différent. Sa jeunesse fut bercée par des séries comme Star Trek, Cosmos 1999 qu'il appréciait au même titre que Starsky & Hutch, L'Agence tout risque etc... Il n'était donc pas plus orienté SF qu'autre chose, mais plutôt ouvert à un peu tous les genres. Il m'est arrivé d'aller voir des films de SF avec lui, et, encore aujourd'hui, on peut avoir une discussion sur une idée développée par Asimov ou quelqu'un d'autre, même si lui-même n'a jamais lu de livres du genre.

Il est aussi intéressant de noter que j'ai un oncle passionné par Stargate SG1, saisons 1 à 8, et surtout par tout ce qui touche aux Goa'ulds.

Quant à mon entourage... ce fut un peu plus compliqué. J'ai également subi quelques railleries au sujet de Stargate, surtout avec les Jaffas. Combien de fois ai-je entendu quelqu'un dire en rigolant "Jaffa, kree". Alors quand je me suis mis à Doctor Who... Je ne sais pas si vous avez déjà du faire face à cette réplique, que je considère comme myhique:
-Tu regardes quoi?
-Doctor Who.
-Docteur House?
-Non, Doctor WHO -_-'

Enfin, voilà quoi... Mon entourage n'était pas très ouvert niveau SF. J'ai donc essayé d'innover. A partir d'un moment, j'ai purement et simplement décidé d'omettre le fait que j'étais fan de SF lorsque j'entamais une discussion avec quelqu'un qui ne me connaissait pas ou peu. Mais comme on dit, chassez le naturel, il revient au galop.

J'ai beaucoup lu vos déboires avec vos profs de français etc... En ce qui me concerne, j'ai eu la chance, que dis-je, le privilège, d'avoir un prof de philosophie, en Terminal donc, qui était un vrai fan de SF. Il essayait toujours de relier un concept philosophique à un film ou un livre de SF. Combien de fois a-t-il parlé de Blade Runner, Matrix, Asimov... ?
Ca me rappelle une fois, en plein cours, où il commençait à divaguer:
LUI: C'est comme dans cette vieille série, avec une station sur la lune et où celle-ci quitte l'orbite terrestre...
MOI: Cosmos 1999!
LUI: Oui, c'est ça. (sourire)
J'étais, bien entendu, le seul à avoir entendu parler de cette série dans ma classe... Navrant.

L'année dernière, c'était mon entrée en prépa, où je ne connaissais strictement personne. Pour essayer de ne pas passer pour le "geek de service", ce que je ne suis clairement pas, je n'ai rien dit sur ma passion pendant plusieurs mois, le temps de me constituer un groupe d'amis. Mais la chance m'a enfin souri. En effet, j'ai rencontré une fille dans ma classe qui, elle aussi, avait lu pas mal de choses en SF et s'intéressait aux séries et films. J'ai réussi à la convertir à DW, et, depuis, on a souvent des conversations sur les malheurs du Docteur lors de nos intercours, au grand désespoir des membres de notre groupe.

Aujourd'hui, j'affirme haut et fort ma passion, et je ne me fais pas prier pour insérer un élément de SF dans une conversation, peu m'importent les préjugés et autres critiques. Je suis comme je suis, point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Assumez-vous la SF en public?   Ven 14 Oct 2011 - 13:10

J'ai voté "neutre", ma soeur n'est pas fan de SF, bon en même temps je suis pas fan des séries qu'elle regarde, mes parents et bien mon père est un fan de Star Trek en particulier de DP9 et pour une raison qui m'est inconnue il refuse de regarder B5 en prétextant que de toute façon ils ont copiés sur DP9 alors que c'est pas le cas du tout. Pour les autre série comme Stargate je regardais avec mon père aussi, par contre il pouvait pas supporter Firefly mais c'est surtout parce que le producteur était Joss Whedon et mon père détestait Buffy "une série avec des dialogues débiles"

Sinon ma meilleure amie est un fan de docteur Who (faut vraiment que je m'y mette à cette série) mais quand on était au collège je l'ai convertie à B5 (et elle m'a convertie à FMA mais bon c'est un manga)). Du coup on avait les mêmes délires mais les autres filles de la classe nous comprenait pas trop.

Bon si j'arrive à faire regarder Stargate à ma soeur, ça sera déjà un énorme progrès.

Je n'ai jamais eu de mépris de la part de mon entourage pour les séries et films de SF que j'aimais bien à part peut être au collège et encore ça se centrer vers un petit noyaux de filles pas vraiment ouverte d'esprit.

Bon mon père passe son temps à critiquer B5 et à jeter des fleurs à DP9, ça a le don de m'énerver, et il n'aime pas non plus Star Wars (là par contre je le comprends un peu), il est persuadé que George Lucas à fumé un de l'herbe Heureux

D'un autre côté j'ai des goûts très variés niveau séries et livres, je ne regarde pas que de la SF donc du coup ça permet de mieux s'intégrer. Parfois j'essaie de faire apprécier la SF à des amies mais si je vois que ça marche pas bah j'arrête.

Bon d'un autre côté je ne regarde pas les séries genre "Pretty Little Liard" ou "Gossip Girl" alors pour le coup je passe vraiment pour une extra-terrestre.
Revenir en haut Aller en bas
Daehan
Pharaon Cosmique
Pharaon Cosmique
avatar

Nombre de messages : 2668
Féminin Age : 98

MessageSujet: Re: Assumez-vous la SF en public?   Ven 14 Oct 2011 - 14:52

Je pourrai assumer si je trouvais des personnes avec qui communiquait.
Déjà le fait de regarder la télé ou lire un bouquin me fait passer pour une alien(ée ?) protest
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Willie H.
Larve Toxique
Larve Toxique
avatar

Nombre de messages : 49
Féminin Age : 29
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Assumez-vous la SF en public?   Lun 21 Aoû 2017 - 16:06

Désolée de faire dans le déterrage de topic... Mais j'ai été un peu (oui bon, au fond pas tant que ça non plus) surprise par les expériences scolaires de pas mal d'entre vous, étant donné que je suis à peu près dans la même tranche d'âge que la plupart des membres qui ont posté à l'époque. Je n'ai jamais vu ou ressenti de rejet de la part des gens à cause d'un intérêt pour la SF (je dois avouer quand même que, dans mon petit lycée, il y avait bien un groupe de gens en S qui avait été gratifié du nom de "clan des cartes Magik", ça faisait un peu le groupe cliché de Nerds mais à mon avis, c'est surtout leur look (bah oui, on est quand même très axé sur l'apparence à cet âge...) et leur attitude qui leur valait le plus de moqueries :/).
Moi, en l'occurrence, j'ai très vite été orientée littéraire pure et dure (à cela près que je kiffais les maths, et ça m'a valu plus de regards incrédules que le titre des bouquins que je lisais). Donc je suppose que ça ne choquait personne de me voir avec mes romans d'Ursula Le Guin. En plus, au lycée c'était la grande mode d'Harry Potter et on était une paire à se balader avec nos volumes de la taille d'un dico dans les couloirs. Bref, autant je n'ai jamais trouvé personne au lycée qui partageait mes goûts (voire qui connaissait mes références), autant ça ne m'a jamais valu de moqueries. D'ailleurs, encore aujourd'hui, je n'ai pour ainsi dire personne dans ma vie avec qui partager mon amour pour la SF ou fantasy (et je le déplore profondément...).
Concernant ma famille, ma soeur serait un peu du genre que certains ont décrit ici (pas ouverte, "la SF c'est nul."). Je n'en parle pas avec elle. Malgré tout, elle connaît bien Stargate aarf Il faut dire que ma famille n'a quasiment vu que ça tourner à la télé à l'époque où ça passait en boucle sur NRJ12. Ils ont dû voir la série presque au moins autant de fois que moi mrgreen Ma mère n'était pas fan au départ et maintenant elle peut pas s'empêcher de regarder quand ça repasse (trop en kiff devant Daniel Grace ) et mon frère aime bien. Mon frère est très ouvert donc ça ne pose aucun souci. Ma mère, elle, me balance de plus en plus plein de références de vieilles séries SF (à ma grande surprise). C'est elle qui m'a fait regarder Cosmos d'ailleurs. Et c'est mon père qui m'a fait regarder Stargate à la base. Pas spécialement fan de SF mais touche à tout, assez ouvert dans le domaine culturel donc, là non plus, aucun souci.

Bref, j'imagine que pour certains, votre position sur ce sujet a dû pas mal changer après ces quelques années écoulées... Ca pourrait être sympa de connaître l'évolution de votre opinion, pour ceux qui sont encore présents sur le forum.
Pour ma part, je ne le cache pas, je suis ravie d'en parler quand l'occasion se présente et avec des interlocuteurs intéressés (ce qui honnêtement n'arrive presque jamais...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daehan
Pharaon Cosmique
Pharaon Cosmique
avatar

Nombre de messages : 2668
Féminin Age : 98

MessageSujet: Re: Assumez-vous la SF en public?   Lun 21 Aoû 2017 - 19:23

Ah non, ça ne s'arrange pas pour moi.
Mais je suis d'une génération plus ancienne.
A la limite, je crois que je choquerai moins de monde si je disais que je me drogue Rolling Eyes

Je n'en parle plus autour de moi parce que ça me fatigue de défendre le genre. Et même si je rencontre par hasard quelqu'un qui s'y intéresse, c'est un spectateur "passif". Il n'est pas du genre à vouloir balancer théories ou hypothèse sur l'avenir des personnages ou d'une intrigue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valer Daviep
Blob Verdâtre
Blob Verdâtre
avatar

Nombre de messages : 24
Masculin Age : 30

MessageSujet: Re: Assumez-vous la SF en public?   Mer 23 Aoû 2017 - 10:43

Personnellement, même si je lis de la SF depuis un moment maintenant. J'ai commencé au collège avec Les buveurs de rêves de Michel Honaker (pour le coup je peux remercier ma prof de français de l'époque qui nous avait proposé d'en lire). Du coup, pendant longtemps j'ai pensé que c'était largement admis. Ce n'est qu'après que je me suis rendu que pas vraiment.
J'en suis même venu à me poser des questions non pas parce que j'étais regardé de travers mais plus devant l'incompréhension ou carrément l'absence de connaissance du genre. Au final, je n'étais pas embêté vue que les gens s'en fichaient, de la SFFF et de la lecture en générale. Ce n'est que bien plus tard, avec l'arrivée d'internet blablabla que je me suis rendu compte que d'autres aimaient ça.
A part les alignements SF - culture Geek, je n'ai jamais eu à défendre quoi que ce soit, encore une fois plus parce que je parlais dans le vide et que les gens s'en tamponnaient que parce qu'ils désapprouvaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Willie H.
Larve Toxique
Larve Toxique
avatar

Nombre de messages : 49
Féminin Age : 29
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Assumez-vous la SF en public?   Mer 23 Aoû 2017 - 11:18

Valer Daviep a écrit:
J'en suis même venu à me poser des questions non pas parce que j'étais regardé de travers mais plus devant l'incompréhension ou carrément l'absence de connaissance du genre. Au final, je n'étais pas embêté vue que les gens s'en fichaient, de la SFFF et de la lecture en générale.

Je te rejoins là-dessus. J'ai le même ressenti que toi, d'où ce que je disais sur le fait de n'avoir personne de mon entourage avec qui partager mes goûts à ce niveau. Et c'est seulement récemment que je me suis dit que j'allais aller chercher des gens avec qui partager ça à la source mrgreen

Daehan a écrit:
Et même si je rencontre par hasard quelqu'un qui s'y intéresse, c'est un spectateur "passif". Il n'est pas du genre à vouloir balancer théories ou hypothèse sur l'avenir des personnages ou d'une intrigue...

J'ai l'impression que c'est pas lié seulement à la science-fiction. Je compte plus le nombre de fois où j'ai entendu des gens dire qu'ils ne voulaient pas lire ou voir des choses qui demandaient un poil de réflexion parce que je cite "je ne veux pas me prendre la tête". Moi, c'est plutôt le contraire, j'ai besoin que ma réflexion soit engagée, de m'investir dans l'oeuvre pour m'y intéresser. Je ne comprends pas cet état d'esprit de "je ne veux pas me prendre la tête" zinzin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valer Daviep
Blob Verdâtre
Blob Verdâtre
avatar

Nombre de messages : 24
Masculin Age : 30

MessageSujet: Re: Assumez-vous la SF en public?   Mer 23 Aoû 2017 - 12:17

Willie H. a écrit:


Daehan a écrit:
Et même si je rencontre par hasard quelqu'un qui s'y intéresse, c'est un spectateur "passif". Il n'est pas du genre à vouloir balancer théories ou hypothèse sur l'avenir des personnages ou d'une intrigue...

J'ai l'impression que c'est pas lié seulement à la science-fiction. Je compte plus le nombre de fois où j'ai entendu des gens dire qu'ils ne voulaient pas lire ou voir des choses qui demandaient un poil de réflexion parce que je cite "je ne veux pas me prendre la tête". Moi, c'est plutôt le contraire, j'ai besoin que ma réflexion soit engagée, de m'investir dans l'oeuvre pour m'y intéresser. Je ne comprends pas cet état d'esprit de "je ne veux pas me prendre la tête" zinzin

Surtout que ce ne sont pas les supports qui manquent et qui, tout en te proposant quelque chose d'intéressant (point de vue histoire, visuel, sonore même), ne demandent pas le même niveau d'implication. Entre un roman, des BD (comics et manga compris), un jeu-vidéo, il y a de quoi faire. Par exemple, je me suis remis récemment au jeu Nomad Soul : une histoire de Science Fiction mais aussi une bande son très riche, des mises en scène intéressante etc. Il faut s'investir pour percevoir les subtilités de la chose mais on peut aussi "simplement" jouer. Un autre, l'album Outside -1 de Bowie : un album de musique certes mais aussi une nouvelle (de SF) en guise de livret et des histoires racontées. Là aussi, on peut s'investir au minimum et profiter de la musique ou bien s'investir un peu plus.
Ce serait facile de dire qu'aujourd'hui "on est dans l'époque du consommable immédiat" et blablabla. C'est plutôt inexact d'ailleurs. En revanche, c'est un symptôme de quelque chose de plus large où, à mon avis, à force de proposer depuis pas mal de temps une profusion d'oeuvres quelles qu'elles soient dans un temps très cours, on a encouragé les gens à les parcourir plus qu'à s'y investir. Quelque part, je trouve que "je ne veux pas me prendre la tête" ; "il faut consommer le plus rapidement possible" ; "de toutes façons, si je veux être à jour (ce qui est un vrai enjeu, social notamment), je ne peux pas passer une semaine par oeuvre" peuvent s'aligner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artheval_Pe
Chief of Spatial Operations
Chief of Spatial Operations
avatar

Nombre de messages : 2476
Masculin Age : 26
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Assumez-vous la SF en public?   Mer 23 Aoû 2017 - 12:42

Citation :
Je ne comprends pas cet état d'esprit de "je ne veux pas me prendre la tête" zinzin
Pour ma part, je n'ai plus de gens comme ça dans mon entourage, ce qui règle la question.

De mon coté, les choses sont devenues plus simples avec le temps. Si au lycée, j'évitais de trop en parler hormis avec quelques amis un peu geek (j'étais en section scientifique), car évidemment, ça pouvait attirer des moqueries, les choses se sont simplifiées ensuite. D'abord parce que j'ai moins ressenti le besoin de discuter SF et fantasy, étant pris par autre chose au quotidien. Ensuite parce que j'ai fait des choses qui sont encore moins populaires auprès de ma génération et des suivantes, ce qui fait relativiser. Enfin parce que pour ma génération, la fantasy en ce moment c'est Game of Thrones et donc TOUT le monde regarde et respecte, parce que la série est très intéressante sous tout points de vue (et avant ça, ça avait été Harry Potter en bouquins au collège et Le Seigneur des Anneaux en films, donc des œuvres très populaires). Il en va autrement pour la science-fiction, même si Battlestar Galactica et plus récemment Westworld ont permis de donner un cachet de sérieux au genre auprès de certains amateurs de séries. Et par ailleurs, il y a quand même un sacret paquet de bons fans de Docteur Who dans la nature.

Donc aujourd'hui, c'est un peu différent. J'ai l'impression qu'auprès de ma génération, la science-fiction est passée dans le domaine de la culture légitime. Auprès des gens les plus éloignés ou les plus âgés, je dirais que j'assume modérément la science-fiction en mobilisant les concepts plutôt qu'en parlant des intrigues internes aux œuvres. Car dans une période où le débat politique mène régulièrement à parler de 1984, Minority Report ou Le Meilleur des Mondes, et où un auteur comme Boualem Sansal recourt à la science-fiction avec 2084 chez Gallimard pour développer ses idées, la SF a souvent des choses pertinentes à apporter. Le cycle de la culture de Ian M. Banks pour parler des perspectives d'une société d'abondance des ressources et où le travail n'est plus une nécessité. Universal War One pour discuter du danger de la privatisation de l'exploration spatiale. Les romans cyberpunk pour imaginer les conséquences d'un monde où trop de pouvoir aurait été laissé aux grandes entreprises.

Donc j'assume la science-fiction de cette manière-là, en mobilisant les concepts lorsque c'est pertinent dans une conversation et que la SF a alors quelque chose à apporter. Et l'avantage de procéder ainsi, c'est que ça parait naturel, et qu'un fier railleur passerait alors simplement pour un inculte, ce qui est peut-être socialement valorisé au lycée... mais ne l'est plus du tout après. Donc la SF est alors bien reçue.

Quant au passage en caisse, je n'ai jamais la moindre gène. Quand j'achète Canard PC, j'achète souvent Le Monde Diplomatique et le Canard Enchainé en même temps. De même à la librairie, où généralement, je dépense trop d'argent et repars avec à la fois avec de la fiction et des essais.

_________________
Stargate Earthling Fleet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daehan
Pharaon Cosmique
Pharaon Cosmique
avatar

Nombre de messages : 2668
Féminin Age : 98

MessageSujet: Re: Assumez-vous la SF en public?   Mer 23 Aoû 2017 - 16:27

Willie H. a écrit:
J'ai l'impression que c'est pas lié seulement à la science-fiction. Je compte plus le nombre de fois où j'ai entendu des gens dire qu'ils ne voulaient pas lire ou voir des choses qui demandaient un poil de réflexion parce que je cite "je ne veux pas me prendre la tête". Moi, c'est plutôt le contraire, j'ai besoin que ma réflexion soit engagée, de m'investir dans l'oeuvre pour m'y intéresser. Je ne comprends pas cet état d'esprit de "je ne veux pas me prendre la tête"
J'ai tendance à toujours extrapoler, comprendre ou deviner ce qui se cache derrière ce qu'on ne voit pas. Prolonger l'histoire et le background au-delà de ce qu'on nous montre. Ça a des avantages mais aussi des inconvénients quand je m'implique vraiment dans une histoire car je suis plus exigeante. D'une certaine façon, j'ai une vision en 4 dimensions qui me permet une plus grande immersion.
Et ça, quand je veux en discuter avec quelqu'un, même hors SFFF effectivement, je ne rencontre pas grand monde. Ca se limite souvent à "tiens qui va mourir dans le prochain épisode". Plus par jeu de hasard que par déductions et analyse.
Je me sens bien seule mrgreen


Artheval_Pe a écrit:
Quant au passage en caisse, je n'ai jamais la moindre gène. Quand j'achète Canard PC, j'achète souvent Le Monde Diplomatique et le Canard Enchainé en même temps. De même à la librairie, où généralement, je dépense trop d'argent et repars avec à la fois avec de la fiction et des essais.
Pour l'achat, je n'ai aucun problème. Soit c'est en ligne, soit j'ai un libraire spécialisé dans le genre. La meilleure libraire du monde selon moi. mrgreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Willie H.
Larve Toxique
Larve Toxique
avatar

Nombre de messages : 49
Féminin Age : 29
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Assumez-vous la SF en public?   Jeu 24 Aoû 2017 - 11:12

Artheval_Pe a écrit:
Pour ma part, je n'ai plus de gens comme ça dans mon entourage, ce qui règle la question.

J'ai l'impression d'y être "confrontée" (parce que bon, après tout chacun ses choix, si les gens sont bornés là dessus, ce n'est pas moi qui vais batailler pour les faire changer d'avis... Rolling Eyes ) plus souvent que je ne le voudrais (des proches de proches, la famille...ou juste les collègues qui s'incrustent dans les conversations  mrgreen ).

Valer Daviep a écrit:
En revanche, c'est un symptôme de quelque chose de plus large où, à mon avis, à force de proposer depuis pas mal de temps une profusion d'oeuvres quelles qu'elles soient dans un temps très cours, on a encouragé les gens à les parcourir plus qu'à s'y investir. Quelque part, je trouve que "je ne veux pas me prendre la tête" ; "il faut consommer le plus rapidement possible" ; "de toutes façons, si je veux être à jour (ce qui est un vrai enjeu, social notamment), je ne peux pas passer une semaine par oeuvre" peuvent s'aligner.

Je suis assez d'accord avec toi sur le fond, ça donne une tendance à rester dans le superficiel. En même temps je ne suis pas sûre d'être en bonne position pour critiquer ça, étant donné que j'me trouve cette tendance à toucher un peu à tout mais, du coup, à rester en surface des choses (parce qu'en voulant en voir trop, on n'a pas le temps d'aller vraiment en profondeur).
Mais je me pose quand même la question pour la génération précédente par exemple. Le problème était sans doute différent (on ne devait pas proposer une orgie de supports ou d'oeuvres comme ça peut être le cas aujourd'hui), pourtant les gens avaient-ils ce désir de s'impliquer plus dans ce qu'ils lisaient/voyaient ? Il faudrait que je demande à mes parents s'ils étaient confrontés au même genre de réflexions sur la complexité des oeuvres... scratch mais il me semble que oui.

Artheval_Pe a écrit:
Enfin parce que pour ma génération, la fantasy en ce moment c'est Game of Thrones et donc TOUT le monde regarde et respecte, parce que la série est très intéressante sous tout points de vue (et avant ça, ça avait été Harry Potter en bouquins au collège et Le Seigneur des Anneaux en films, donc des œuvres très populaires).

Je trouve que c'est plutôt une bonne nouvelle. Ca me fait un plaisir immense de voir ENFIN une oeuvre audio-visuelle de qualité dans le domaine de la fantasy (faut quand même avouer qu'elles se comptent sur les doigts d'une main...) et qui fait quasiment l'unanimité. J'ose espérer que de futurs scénaristes se mouilleront un peu et ils auront au moins un modèle de référence valable... Bref, je m'éloigne du sujet silent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurlag
Mutant Commun
Mutant Commun
avatar

Nombre de messages : 98
Féminin Age : 26

MessageSujet: Re: Assumez-vous la SF en public?   Sam 26 Aoû 2017 - 17:56

Autant, je n'ai pas de mal à parlé des séries SF, franchement ça passe comme une lettre à la poste. Mais quand il s'agit de livres, c'est une autre histoire Rolling Eyes
Je ne peux pas exactement retranscrire toutes les réflexions que j'ai eu surtout que niveau livre je ne suis pas seulement cantonnée à de la SF mais j'avoue que je n'ose pas en parler (sauf si c'est Jules Vernes). Une conversation prend souvent ce genre de tournure:
- Tu lis quoi ?
- Le problème à 3 corps, c'est de la SF
- Ah non, je voulais dire, niveau littéraire. La culture populaire ce n'est pas mon truc surtout si c'est étranger... Ca ne t'arrives jamais de lire des essais ou de la littérature française (oui parce que quand je cite des livres de littérature que j'aime bien, c'est souvent anglais ou américain. Chacun ses goûts!!!)
Bref, no comment.

Par contre, ce qui est pire niveau séries c'est lorsque je dis que j'ai arrêté Game of Thrones. Alors là, une avalanche de commentaires du genre: "ok donc tu adores Killjoys, Wynonna Earp mais pas GoT ?" "En fait, t'as des goûts pourris". (L'histoire de GoT est bien, je ne le nie pas mais je ne supporte plus Jon et Dany, je trouve leurs expressions faciales trop inexpressives ça m'énerve & ça me rend même dingue. C'est assez subjectif comme avis mais il y a des séries qui ont moins de succès que GoT et qui ont de meilleurs acteurs).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Assumez-vous la SF en public?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Assumez-vous pleinement votre passion ?
» Ca vous chatouille atrocement a un endroit ou il serais indécent de se gratter mais vous êtes en public, que faire ?
» Quelle attraction "aimez-vous le moins" ?
» Les séries télévisées que vous trouvez nulles et pourquoi
» avez vous d.éja baiser dans un lieu public ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Multivers :: .:: Discussion Globale ::. :: Genres & culture de l'imaginaire : discussions générales-
Sauter vers: