AccueilPortailChatboxCalendrierFAQGroupesRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 RINN (ou Vecteur)

Aller en bas 
AuteurMessage
Phenix Noir
Routard Interstellaire
Routard Interstellaire
avatar

Nombre de messages : 339
Masculin Age : 35

MessageSujet: RINN (ou Vecteur)   Mar 16 Juin 2009 - 9:49

Donc voilà mon dernier grand projet déjà découvert par deux d'entre vous, RINN.


-------------------------------------------------------------------------------

1 : Lignes de partage


Alicia se précipitait à toute allure dans les couloir du vaisseau cargo, du moins le tentait-elle tant les manœuvres en micro gravité n'avaient guère de proximité avec un sprint. Tout à ses vérifications de la cabine, elle avait oublié le briefing et se retrouvait avec la quasi totalité de l'engin à traverser, soit trois cent mètres environ, sans oublier les nombreux sas. Son retard irritait la jeune femme, peu habituée à faire défaut à ses obligations mais elle ne pouvait s'empêcher d'en rejeter la faute sur les conditions de leur départ. Le séjour à bord de la station spatiale Tersus avait été bien trop court à son goût, et l'étage à semi gravité lui manquait déjà.
Encore deux sas à franchir pour atteindre les lieux de la réunion, et toujours personne en vue. Le capitaine n'avait gardé qu'un équipage réduit pour ce voyage, ce qui ne lui laisserait aucune opportunité de nouvelles rencontres. Alicia frôla une nouvelle fois la paroi de la main pour modifier sa trajectoire. Elle appréciait le design épuré de cet engin, un changement bienvenu après son travail dans des ambiances surchargées d'appareils. Les concepteurs ne semblaient pas avoir ménagé leurs efforts lors de sa conception, intégrant habilement les panneaux informatisés à ses parois. La porte de la salle de réunion se présenta enfin devant-elle, surmontée de la petite silhouette d'Aigle qui tenait lieu de symbole à l'appareil. Un nom plutôt inapproprié pour un appareil à la silhouette relativement massive et solide. L'élégance n'avait guère sa place dans l'espace.

À peine la porte lui laissa-t-elle le passage qu'Alicia se retrouva dévisagée par des yeux sans pupilles, emplis d'une faible lueur bleutée. L'hyper hologramme s'écarta après ce bref examen, dévoilant le reste de la salle de navigation. Les autres membres de l'équipage convoqués pour l'occasion étaient déjà présent, mollement suspendus aux barres de fixations pour ne pas flotter librement dans la pièce. La grande silhouette du capitaine se tourna dans sa direction et lui fit signe de s'installer. Gênée par son retard, Alicia se propulsa rapidement dans les airs pour les rejoindre.
D'un coup d'œil, elle vérifia l'attitude des autres personnes convoquées. Le navigateur, Rami, lui fit un petit signe amical auquel elle ne répondit pas. L'assistante du capitaine se tenait à côté de ce dernier, occupée à prendre des notes. Pour une raison inconnue, elle refusait le titre de second qui aurait du lui revenir en toute logique. Sophie était une belle femme discrète et disciplinée, effacée au goût de certains.

– Ha, notre opératrice infocom. On se laisse désirer ? Le capitaine rajusta sa casquette.
– Excusez-moi, murmura presque la retardataire. Pouvez-vous me résumer ce que j'ai manqué ?
– Nous n'avions pas encore évoqué les modalités du trajet, Alicia, commença Rami. L'homme au teint mat lui décocha un sourire rassurant. Nous parlions du séjour sur la station Tersus en vous attendant. Nous n'avons même pas pu redescendre à terre durant notre escale.
– Et j'en suis désolé. Nous faisons route vers Europe II, pour une livraison de routine. Leur cargo habituel a subi d'importants dommages la semaine passée, et ils ont eu besoin d'une solution de remplacement express. Le capitaine commenta cet exposé d'un ton un peu las. Ce n'est guère difficile, et nous pourrons demander une surprime en cas de d'arrivée rapide. Mais les frais de carburant sont à notre charge. Il faudra étudier attentivement le trajet jusqu'à l'orbite de Saturne.

Une forme lumineuse s'interposa entre Alicia et le capitaine d'un mouvement rapide. L'image stylisée d'une jeune femme écarta les bras, puis sembla parler d'une voix monocorde.
....

--

la suite du texte ici :

Rinn, texte complet (180 000 caractères/ 53 pages)



-----

Notes :
Même si ce n'est pas ma volonté première je pourrai répondre aux questions sur le contexte exact tel que je le vois. RINN n'est pas et ne se veut pas un roman dans sa forme et sa taille.


SPOILERS
:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rufus Shinra
Roi des Petits Gris
Roi des Petits Gris
avatar

Nombre de messages : 2455
Masculin Age : 29
Localisation : Là où s'est déroulée la dernière catastrophe en date ~ Compagnon senior de la Confrérie

MessageSujet: Re: RINN (ou Vecteur)   Mar 16 Juin 2009 - 15:41

Ah, Rinn.....
Voilà un texte qui a eu son cheminement, et, avant toute chose, je te remercie infiniment de m'avoir pu faire profiter des bêta-lectures, ignorant si tu avais déjà procédé de cette manière auparavant. Comme Skay pourra en témoigner, j'ai très rapidement accroché à ce texte d'anticipation très bien mené.
Les différents personnages sont crédibles, dans leurs forces comme leurs faiblesses, que tu n'hésites pas à afficher de manière très crue, par le biais de Rinn.
Rinn, elle-même.....je ne saurais que dire.
Si Skay est légèrement dérangé (mais on le savait déjà).....par le manque de réponses, j'apprécie au contraire les questions éthiques et humaines que je me vois forcé de me poser, en tant que lecteur (surtout sachant que j'ai découvert le texte petit à petit).

S'il doit y avoir un point qui m'a légèrement déplu, c'est que l'on sent que tu as développé un assez gros background, mais que celui-ci restera probablement inusité. Alors, je sais qu'il ne faudrait pas se forcer à faire un truc en plus sans l'envie (ou la flamme, ou que sais-je), mais bon, ça me donne un petit sentiment de manque.

Mais bon, c'est un point commun à tellement de bons romans que je m'y suis habitué (tout en sachant qu'il serait à peu près impossible de montrer tout ce background de manière élégante).


Bref, je suis bien content d'assister à la publication de cet excellent texte, en espérant qu'il ne fasse qu'augurer de tes futures productions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phenix Noir
Routard Interstellaire
Routard Interstellaire
avatar

Nombre de messages : 339
Masculin Age : 35

MessageSujet: Re: RINN (ou Vecteur)   Jeu 2 Juil 2009 - 14:18

Il y aurait effectivement de quoi étoffer, décrire en particulier un peu plus le rôle spécifique de ce groupe et donc sa situation particulière concernant toutes les actions "limites".

Et peut-être indiquer un peu mieux le pourquoi de ce sentiment d'abandon de l'équipage, et sa cohésion réelle (c'est pas un équipage rigide au sens militaire)

Mais j'avoue qu'une fois la chose bouclée je n'ai plus guère d'enthousiasme, au point de remettre l'intégration des corrections qu'on m'a transmises à plus tard. Peut-être le sentiment qu'une fois de plus il ne trouvera pas son public.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon
avatar

Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 28
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: RINN (ou Vecteur)   Jeu 2 Juil 2009 - 14:30

NB : je suis sur ton texte depuis peu, donc tu auras mon commentaire^^ (oui je lis pas vite ces temps-ci... 'fait trop chaud)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skay-39
The Vortex Guy
The Vortex Guy
avatar

Nombre de messages : 4190
Masculin Age : 28
Localisation : TARDIS 39th room (blit), on Moya third level, in orbit around Abydos (Kaliam galaxy)

MessageSujet: Re: RINN (ou Vecteur)   Ven 10 Juil 2009 - 3:44

Rufus Shinra a écrit:
Comme Skay pourra en témoigner, j'ai très rapidement accroché à ce texte d'anticipation très bien mené.
Mhm, ça, pour accrocher, il a accroché... Une vraie moule. peuh Mais c'était une louable affection. ^^

Rufus Shinra a écrit:
Si Skay est légèrement dérangé (mais on le savait déjà).....par le manque de réponses, j'apprécie au contraire les questions éthiques et humaines que je me vois forcé de me poser, en tant que lecteur (surtout sachant que j'ai découvert le texte petit à petit).
Disons plutôt que, comme Phénix l'a si bien exprimé en des termes à peu près similaires à ceux-ci en je ne sais plus quelle occasion : "l'auteur passe au cours de son histoire une série de contrats tacites avec son lecteur, qui sont que telle intrigue sera bouclée, telle question trouvera une réponse..."
Ici, je m'étais fait une certaine image de Rinn (en tant que texte), des thèmes abordés et du genre de conclusion que l'on pouvait espérer (c'est à dire, à propos de la structure du texte, depuis l'élément perturbateur jusqu'à la résolution). Je voyais soulevées une série d'interrogations à composante morale, ayant trait aux degrés d'humanité (élargies aux degrés de conscience), lesquelles impliquaient fort naturellement la notion de responsabilité. Le déroulement de l'action m'avait conforté dans cette attente : l'émeute, quasi-inéluctable, résulte d'un enchainement d'évènements, dont la plupart trouvent leur origine dans la cabine de commandement.
C'est donc fort naturellement que je m'attendais à ce que soit évoquée, une fois la catastrophe passée, la responsabilité du principal fautif ; j'escomptais qu'il soit mis face à ses responsabilités, afin qu'il puisse y répondre, ne serait-ce que par une absence de réponse qui aurait déjà pu en dire long. J'ai été gêné - et frustré -, il est vrai, de voir cette question totalement passée sous silence, éludée - bien que je n'ai aucun doute quand au fait que c'ait été volontaire, et parfaitement assumé. Oui, je dois admettre que d'une certaine façon, je me suis sentis un peu floué. Comme si cette fin était, d'une certaine façon, incohérente ; comme si la logique ayant court dans le reste du texte - une logique qui est celle de notre société et notre univers, et non pas celle du Disque-Monde, ou de Futurama, ou du Silence des Agneaux, bref, d'autres univers aux atmosphères différentes et par conséquent suscitant des attentes différentes - n'avait plus court dans l'épilogue, inexplicablement affranchi de la morale commune.
Je ne sais pas si j'ai été clair, mais je crois en tout cas avoir réussi à mettre des mots sur mon soucis.

Ceci ayant été dit, je me dois de souligner l'élégance de la prose, les personnages au caractère propre qui parviennent à nous surprendre tout en restant cohérent avec eux-même, le rythme impeccable qui fait se succéder les scènes sans heurt, en gérant adroitement les moments de tension, d'émotion, d'introspection et de relâchement afin d'inexorablement plonger le lecteur dans la conclusion mouvementée et éprouvante de ce huis-clos.
J'applaudis également le background complet et professionnel mentionné par Rufus, puisque tu vas jusqu'à définir avec un grand luxe de détail le fonctionnement des IA, en différenciant notablement ton modèle de ceux communément rencontré, alors que rien ne t'y obligeait ; il en va de même des détails bien pensés de la vie à bord, qui permettent de se sentir solidaire des héros et de s'immerger dans leur environnement. Ce soucis du travail aboutit te fait honneur.

J'ai tout de même trouvé parfois les dialogues un peu élevés, un peu obscures. Cryptiques, en fait, comme il m'arrive parfois de qualifier ta manière de t'exprimer. C'est un problème que je n'avais pas rencontré dans tes écrits jusque là, et qui me rappelle un peu mes difficultés avec Dune. Je crains que pas mal de subtilités me soient ainsi passé complètement au-dessus de la tête, non pas par manque de réflexion, mais simplement parce que je n'arrive pas toujours à saisir la structure de tes dialogues.

Enfin, bref, un solide morceau de Science-Fiction qui sait où il veut en venir, et qui s'y rend avec une élégance parfois peut-être un peu complexe.

_________________

________________
« My name is Skay-39, an administrator… An enthusiasm wave hit and I got shot through a link... Now I'm lost in some distant part of the webniverse on a forum – a crazy forum – full of strange, geek life-forms… Help me… Listen, please. Is there anybody out there who can read me ? I'm being tyrannized by an insane fondator… doing everything I can… I'm just looking for a real life. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon
avatar

Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 28
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: RINN (ou Vecteur)   Lun 31 Aoû 2009 - 0:13

Voici un texte fichtrement efficace avec une plume percutante, un univers indépendant, une ambiance puissante, des personnages réussis, un scénario fluide et une thématique qui, à défaut d'être originale, demeure suffisamment vaste pour qu'un auteur doué puisse aisément en extraire sa vision personnelle et en cela, livrer une composition intelligente, ainsi que tu l'as fait.

Honnêtement, j'ai trouvé ton texte tout à fait adapté à une extension (au sens de réécriture expansive, pas de suite) . Arrivé au bout du texte, force est de constater que j'aurais voulu quelques paragraphes de plus sur l'univers en arrière-plan, mais aussi sur l'histoire, la personnalité, l'évolution et les interractions de chaque personnage, tout comme de quoi creuser davantage l'ambiance du texte, ainsi que les détails, les étapes, les tenants et les aboutissants de ton scénario.

Tu l'auras compris, j'ai donc beaucoup accroché, d'une part, à tes différents personnages, d'autre part, à leur microcosme. Je me suis très facilement représenté le charme atypique et trainant de ton capitaine, tout comme la progression entre naïveté et rationalité de Rinn. J'ai également trouvé que le médecin prenait vite un charisme important malgré sa faible présence. J'ai moins été frappé par tes autres personnages en eux-mêmes, mais il est clair aucun n'a été raté.^^ En fait, je crois que pour eux autres, c'est surtout la représentation et l'évolution des humeurs et des interractions dans ton microcosme qui prend le relais. La façon dont un climat de guerre civile en bocal s'immisce à bord est fabuleuse. Rétrospectivement, on ignore si on l'avait totalement vu venir ou pas du tout, tant la descente aux enfers est retranscrite avec finesse et discrétion d'un côté, logique et pertinence de l'autre. Tu nous fais glisser du point A au point Z sans que l'on ait toujours conscience des étapes intermédiaires, et j'ai trouvé cela très troublant. D'autant plus qu'après cette progression hypnotique, tu claque des doigts pour éveiller notre vigilance non pas au coeur de l'action, comme la plupart des auteurs (dont peut-être moi) l'auraient fait sans se poser de question, mais bien au seuil de celle-ci, lorsque l'on prend conscience qu'on a déconné et qu'il n'y a plus rien à faire pour rebrousser chemin. Lors du calme avant l'inévitable et redoutée tempête. C'est à la fois dur et bon. mrgreen (c'est ton côté sado et mon côté maso^^)

Un dernier point par rapport aux personnages, j'ai trouvé un peu abrupte la fin de l'intrigue concernant Angel (y a-t-il un symbolisme dans son nom?) . La terrible -et pas franchement nécessaire- transgression que commet Phénix, l'absence de réaction des autres, notamment des "vaincus"... (je pense à son ami Makele) ça pourrait mériter d'être un peu retravaillé, selon moi. clin d'oeil

Le choix d'un unique système stellaire -le notre- comme espace accessible (et l'absence d'aliens qui va généralement avec) est rare, même si loin d'être inédit, quoi qu'il en soit il s'accorde bien au reste ici, même si l'on peut regretter le peu de précisions quant à l'histoire et à la nature de la civilisation stellaire qui l'habite. D'un autre côté, cet aspect hors de tout (est-on en l'an 2300, en l'an 4000? La fin du troisième boom spatial et la destruction de l'astro-forteresse ont elles débouchées sur l'anarchie ou sur un nouvel empire?) peut contribuer à ton style, et renforcer le trait de ton vaisseau et de ses curieux habitants.

La façon dont tu aborde Rinn et son évolution est très intéressante. Il me semble que tu y pointe la vacuité qu'il y a chez les Humains névrosés à vouloir à tout prix cerner et rabaisser l'origine des états d'âme de Rinn vis-à-vis des leurs, alors que le résultat est si sensiblement le même. à quoi bon couper les cheveux en quatre, finalement? En fait, je trouve que tu as l'originalité de traiter l'émergence de l'IA "ultime" non pas selon son propre éveil à elle-même, comme l'audiovisuel le fait souvent, mais plutôt dans le regard entre émerveillement et horreur (avec toutes les imprécisions et auto-mensonges assumés que l'un comme l'autre impliquent) d'Humains toujours accrochés à la sacralité supposée de leur "modèle". (chair, sang et os, cerveau... âme?)
De même, tu brouilles très bien les pistes : plusieurs dizaines de pages, j'ai attendu l'instant fatidique où Rinn péterait les plombs et commencerait invariablement à éliminer un par un les membres d'équipage. J'ai cru ce moment arrivé avec le terrible passage du sas, mais force est de constater que tu m'as bien eu.^^

Même si, affaire de goûts personnels, j'ai un attrait pour les écritures déjantées et baroques à la manière de celle de Skay-39, ton style cohérent et épuré emmène très bien le récit là où il doit aller, non sans renier une certaine once de poésie mélancolique à l'une ou l'autre occasion. Même si comme Skay, je reprocherais parfois quelques répliques tellement voilées, si bien dans le fond et dans la forme en même temps, que je demeure incapable d'en saisir le sens au final.^^ Attention également à la relecture pour les inévitables coquilles de toute sorte. clin d'oeil

En somme, je te félicite... c'est un excellent travail.^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phenix Noir
Routard Interstellaire
Routard Interstellaire
avatar

Nombre de messages : 339
Masculin Age : 35

MessageSujet: Re: RINN (ou Vecteur)   Mar 1 Sep 2009 - 13:16

Un grand merci pour cette critique positive et très détaillée, le genre d'évènement singulier qui sans doute parvient à redonner des couleurs à une oeuvre orpheline. Considéré rapidement comme un travail intermédiaire, je ne lui ai pas accordé l'attention finale qu'il aurait pu mériter.

La critique pose finalement assez peu de questions, mais je ne peux que lui donner une réponse à sa hauteur. Déjà le contexte autour de l'histoire. Il y a effet une volonté de ma part de pas trop m'y étendre, déjà pour des raisons de taille, mais aussi à cause de la nature de "bulle" de ce récit, pas vraiment intemporel mais en rupture avec son monde. Voilà néanmoins comme je voyais les choses :

Univers :
Spoiler:
 


Pour les personnages, je ne vais pas ici expliquer quelle fut la démarche, sauf si ça en intéresse certains d'entre vous. Leur rôle a légèrement évolué, parfois plus fortement, au fil de la rédaction, mais s'est ramené à ce que j'en prévoyais. Je peux par contre donner mon sentiment sur chacun

Daniel
Spoiler:
 

Rami
Spoiler:
 

Makele
Spoiler:
 

Angel
Spoiler:
 

On arrive au quatuor le plus amusant Wink Alicia, Sophie, Rinn et Phenix, qui jouent tout les quatre un rôle très particulier. Vous aurez noté qu'à une scène près, on est jamais en position de connaître les pensées des deux derniers, ce qui est bien évidemment volontaire.

Alicia
Spoiler:
 

Sophie
Spoiler:
 

Rinn
Spoiler:
 

Phenix
Spoiler:
 

Enfin, il y a un côté aussi plus physique dans certains passages avec RINN
Spoiler:
 
. Je ne voulais pas me contenter d'un petit jeu mental, ou plutôt l'étendre au-delà et si vous vous demandez ce que Rinn peut ressentir, on peut y apporter une réponse dans la droite ligne de celles amenées dans le texte
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gust
Homme-Lézard
Homme-Lézard
avatar

Nombre de messages : 122
Masculin Age : 27
Localisation : Quelque part on sait pas où.

MessageSujet: Re: RINN (ou Vecteur)   Mar 1 Déc 2009 - 13:50

Citation :
Notes :
Même si ce n'est pas ma volonté première je pourrai répondre aux questions sur le contexte exact tel que je le vois. RINN n'est pas et ne se veut pas un roman dans sa forme et sa taille.

Je n'ai lu que le début, pour le reste je verrai plus tard dsl mais c'est donc un genre de on shoot? Ou il y aura d'autres chapitres?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.alchemyart.fr/
Skay-39
The Vortex Guy
The Vortex Guy
avatar

Nombre de messages : 4190
Masculin Age : 28
Localisation : TARDIS 39th room (blit), on Moya third level, in orbit around Abydos (Kaliam galaxy)

MessageSujet: Re: RINN (ou Vecteur)   Mar 1 Déc 2009 - 14:00

Phenix Noir a écrit:
Rinn, texte complet
Texte complet = pas d'autres chapitres. Wink

_________________

________________
« My name is Skay-39, an administrator… An enthusiasm wave hit and I got shot through a link... Now I'm lost in some distant part of the webniverse on a forum – a crazy forum – full of strange, geek life-forms… Help me… Listen, please. Is there anybody out there who can read me ? I'm being tyrannized by an insane fondator… doing everything I can… I'm just looking for a real life. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rufus Shinra
Roi des Petits Gris
Roi des Petits Gris
avatar

Nombre de messages : 2455
Masculin Age : 29
Localisation : Là où s'est déroulée la dernière catastrophe en date ~ Compagnon senior de la Confrérie

MessageSujet: Re: RINN (ou Vecteur)   Mar 1 Déc 2009 - 14:02

Comme pour tous les textes de Phénix ici, il s'agit d'un one-shot. Mais ça n'empêche pas ses nouvelles d'être des perles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon
avatar

Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 28
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: RINN (ou Vecteur)   Mar 1 Déc 2009 - 14:02

Rufus Shinra a écrit:
Comme pour tous les textes de Phénix ici, il s'agit d'un one-shot. Mais ça n'empêche pas ses nouvelles d'être des perles.
à fond!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gust
Homme-Lézard
Homme-Lézard
avatar

Nombre de messages : 122
Masculin Age : 27
Localisation : Quelque part on sait pas où.

MessageSujet: Re: RINN (ou Vecteur)   Mar 1 Déc 2009 - 14:06

C'est très bien raconté et on arrive bien à savoir qui parle quand et à qui par contre (je sais pas ou le dire) si quelqu'un veut que je lis un de ses textes il faudra m'envoyer un mail via mon adresse msn car c'est un peu vaste et je vais avoir du mal même si on me donne des titres.

Je préfère lire chez moi sur mon pc au calme et en musique.^^ (je suis à l'internat au lycée... affraid )

Sinon je lirai plus tard la suite, suis un peu claqué aujourd'hui, nuit horribles et je mettrai mon com quand j'aurai tout lu.^^

Donc voilà...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.alchemyart.fr/
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon
avatar

Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 28
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: RINN (ou Vecteur)   Mar 1 Déc 2009 - 14:14

Merci de ne pas confondre les différents topics avec celui de la shootbox/niouzes des membres clin d'oeil Je doute que Phénix Noir ou tout autre auteur ait envie de venir lire des commentaires du style "j'ai mal dormi..." et ne racontant pas grand chose à propos de leurs créations, "commentaires" qui alourdissent leurs topics. clin d'oeil Cela vaut pour tout topic autre que celui qui est approprié, bien entendu...^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RINN (ou Vecteur)   

Revenir en haut Aller en bas
 
RINN (ou Vecteur)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RINN (ou Vecteur)
» titte fille vecteur
» [Tuto] Bryce
» Tranformer les GSD en SVG simplement sur MTC
» Problème de police sur inkscape

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Multivers :: .:: Les fictions en particulier, classées par genre, par style ou par thème ::. :: Anticipation, Cyberpunk, Dystopie & Post-Apocalyptique :: Vos créations-
Sauter vers: