AccueilPortailChatboxCalendrierFAQGroupesRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 La chute de la démocratie ?

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
ketheriel
Conquérant Itinérant
Conquérant Itinérant
avatar

Nombre de messages : 1424
Masculin Age : 38

MessageSujet: La chute de la démocratie ?   Lun 4 Mai 2009 - 13:44

Depuis des dizaines d'années, après l'épisode Pétainiste que certains dans leur bêtise avancent comme une parenthèse de l'histoire de France (comme s'ils n'avaient pas été soutenu par le parlement...et les français...)

Nous nous targuons d'être le pays des droits de l'Homme et du citoyen. D'être le pays des libertés fondamentales dont certains même nous octroient le but fallacieux d'éclairer le monde (à peine arrogant^^)

Cependant les dérives de toutes sortes viennent écorner l'idyllique portrait de notre démocratie et plus encore dernièrement avec des révélations assez malsaines.

La Loi hadopi n'est en fait qu'un système ridicule certes mais une tentative de contrôler le net avec vérification des mails, des messageries instantanées et cela SANS le concours de la Justice.
Beaucoup peuvent penser que l'on peut souffler un "ouf" de soulagement puisque cette loi va être sûrement être censurée voir invalidée par le parlement européen.

Mais c'est malheureusement l'arbre qui cache la forêt, une affaire beaucoup plus préoccupante a vu le jour.
http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/05/04/garde-a-vue-pour-avoir-recu-un-sms-tendancieux_1188469_3224.html

On apprend qu'un individu de 29 ans a reçu une blague par SMS d'un de ces collègues et que ce SMS a été lu par un opérateur en toute impunité (et cela est légal) et qu'à cause de la bêtise de la justice il a passé 24 heures en garde à vue et son collègue a vu son appartement perquisitionné...
Le SMS en question était :
"Pour faire dérailler un train t'as une solution ?"

On apprend donc deux choses, d'un nos SMS sont vérifiés, surveillés par n'importe qui, (ici un opérateur téléphonique)...violation de vie privée merci et qu'en plus pour une simple phrase sans aucune vraie preuve un juge a décidé comme ça de mettre en garde à vue et perquisitionner...

Pour en rajouter une couche on vient d'apprendre qu'un certain claude guéant veut interdire les listes conduites par Dieudonné.
http://www.lexpress.fr/actualites/2/l-eventuelle-interdiction-des-listes-dieudonne-fait-debat_758235.html

On bafoue donc l'idée démocratique absolue que chacun puisse s'exprimer et défendre ces idées mêmes si elle nous dérange....


Notre pays s'enfonce-t-il dans les méandres Clarckiennes ? Les affres de la dictature, du tout faussement sécuritaires et de la destruction de toute liberté à terme ?


Dernière édition par ketheriel le Mer 6 Mai 2009 - 18:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sunjin
Skinjob N°7
Skinjob N°7
avatar

Nombre de messages : 732
Masculin Age : 48
Localisation : Mars

MessageSujet: Re: La chute de la démocratie ?   Mar 5 Mai 2009 - 11:38

On en parle aussi et bonjour la conclusion
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/societe/20090505.OBS5695/24_heures_en_garde_a_vue_pour_un_sms_suspect.html?idfx=RSS_notr&xtor=RSS-17

Bienvenue dans l'ère des stigmates et bonjour la démocratie qui les accumule avec les accords /vatican ou "quand le prêtre formera l'instituteur :
http://www.lemonde.fr/opinions/article/2009/04/30/quand-le-pretre-formera-l-instituteur-par-caroline-fourest_1187425_3232.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.doctor-who.fr/
ketheriel
Conquérant Itinérant
Conquérant Itinérant
avatar

Nombre de messages : 1424
Masculin Age : 38

MessageSujet: Re: La chute de la démocratie ?   Mer 6 Mai 2009 - 14:56

Et malheureusement tout ça ne fait qu'empirer (de la faute même des politiques)

L'insee a publié une étude statistique montrant qu'il y a en France 13% de la population qui vit en dessous du seuil de pauvreté soit attention les yeux :
8 millions de personnes

Merci qui ?

Entre le tout sécuritaire et la pauvreté absolument effarante et surtout indigne pour un pays aussi riche que le notre, il ne faut pas s'étonner que la démocratie soit en péril.

Quelques citations d'un certain Thomas Jefferson qui s'insère parfaitement dans cette époque :

"Dans la presse, seules les publicités disent la vérité"
Cela explicite bien ce qu'est la presse aujourd'hui.

"Si tu es prêt à sacrifier un peu de liberté pour te sentir en sécurité, tu ne mérites ni l'une ni l'autre."
Cela démontre bien le climat actuel et le misérabilisme intellectuel des citoyens français.

"Une petite rébellion de temps en temps, c'est comme un orage qui purifie l'atmosphère"
et
"Le peuple est le seul sur lequel nous puissions compter pour préserver notre liberté"

C'est ce que les gens oublient souvent...mais bon "les français sont des veaux" very happy

EDIT : source pour l'étude de l'INSEE
http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/05/06/un-jeune-adulte-sur-cinq-est-pauvre-selon-l-insee_1189577_3224.html
http://www.liberation.fr/societe/0101565799-les-18-24-ans-les-plus-touches-par-la-pauvrete
http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2009-05-06/precarite-8-millions-de-personnes-sous-le-seuil-de-pauvrete/920/0/340866

et bien sur le site de L'INSEE...
http://www.insee.fr/fr/publications-et-services/sommaire.asp?codesage=REVPMEN09


Dernière édition par ketheriel le Mer 6 Mai 2009 - 18:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EvilLoki
Pirate Galactique
Pirate Galactique
avatar

Nombre de messages : 421
Masculin Age : 31

MessageSujet: Re: La chute de la démocratie ?   Mer 6 Mai 2009 - 18:18

Très bon sujet (vachement d'actualité en plus), les exemples donnés par Ketheriel sont assez effarants.

Citation :
Nos nous targuons d'être le pays des droits de l'Homme et du citoyen. D'être le pays des libertés fondamentales dont certains même nous octroient le but fallacieux d'éclairer le monde (à peine arrogant^^)

Pour ça, j'ai toujours considéré ça comme une fable destinée aux enfants. Non, la France n'est pas le pays des droits de l'Homme. Je vais reprendre Badinter:

« Les droits de l’Homme n’ont pas de patrie ni de foyer, il demeure que la France a joué un rôle éminent dans la conception, la formulation et les progrès des droits de l’Homme. »

Il a ajouté que la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen a créé une conception universelle des droits de l’Homme. Les droits de l’Homme appartiennent donc à tout le monde mais ils sont spécifiquement liés à la France parce que c’est là qu’ils se sont développés. La France ne peut être considéré que comme le foyer des Droits de l'Homme. Et encore, c'est pas tout à fait vrai puisqu'il faut occulter certains exemples britanniques pour cela. Donc non, on est pas la patrie des Droits de l'Homme (il n'y a qu'à voire les multiples condamnations de la France à ce sujet, que ce soit par l'Europe ou les associations).

Citation :
Mais c'est malheureusement l'arbre qui cache la forêt, une affaire beaucoup plus préoccupante a vu le jour.
http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/05/04/garde-a-vue-pour-avoir-recu-un-sms-tendancieux_1188469_3224.html

On apprend qu'un individu de 29 ans a reçu une blague par SMS d'un de ces collègues et que ce SMS a été lu par un opérateur en toute impunité (et cela est légal) et qu'à cause de la bêtise de la justice il a passé 24 heures en garde à vue et son collègue a vu son appartement perquisitionné...
Le SMS en question était :
"Pour faire dérailler un train t'as une solution ?"

On apprend donc deux choses, d'un nos SMS sont vérifiés, surveillés par n'importe qui, (ici un opérateur téléphonique)...violation de vie privée merci et qu'en plus pour une simple phrase sans aucune vraie preuve un juge a décidé comme ça de mettre en garde à vue et perquisitionner...

warrior Comme quoi, on en apprend tous les jours. C'est vraiment dingue, surtout quand on lit la fin de l'article.

Citation :
La justice rappelle que "la procédure pénale est la même pour tout le monde, que le risque soit probable ou peu probable".Cependant, l'actualité récente de l'affaire de Tarnac (Corrèze), et l'arrestation d'un groupe de présumés terroristes soupçonnés d'avoir saboté des caténaires SNCF, "a certainement joué en sa défaveur, admet le procureur. Je comprends que, de son côté, la garde à vue puisse paraître violente mais, dans ce genre d'affaire, on ne peut prendre aucun risque".

Aucun risque? La négation de la liberté est quand même un sacré risque pour nos démocratie. Et le discours "mais c'est pas grave si il n'a rien fait" m'énerve au plus au point. censuré !

Encore une citation, cette fois ci de Jacques Derrida :

Être démocrate, ce serait agir en reconnaissant que nous ne vivons jamais dans une société assez démocratique.

Eh bien, je dois être un sacré démocrate, mais bon, on nous sortira bientôt qu'il ne faut pas se plaindre en comparaison avec d'autres pays. Autant je suis relativement d'accord avec ces deux autres citations (ça fait beaucoup de citation, surement une résurgence de mes révisions) de Ruy Barbosa et de Jean Rostand :

La pire des démocraties est de loin préférable à la meilleure des dictatures.

Tant qu'il y aura des dictatures, je n'aurai pas le coeur à critiquer une démocratie.

autant notre pays sombre dans des travers que j'espérai impensables.

En ce qui concerne Dieudonné, ce n'est rien d'autre que de la démagogie de bas étages. Il a le rôle du bouc émissaire depuis si longtemps que c'est facile de taper dessus. Peut être que les français oublieront ainsi la crise économique, les promesses non tenues, HADOPI et autres. Et pour finir, une petite dernière :

La démagogie est à la démocratie ce que la prostitution est à l'amour.

Citation :
Si tu es prêt à sacrifier un peu de liberté pour te sentir en sécurité, tu ne mérites ni l'une ni l'autre."
Cela démontre bien le climat actuel et le misérabilisme intellectuel des citoyens français.

Et oui, mais il est américain et ça change beaucoup. La construction de l'Etat n'a pas été la même dans ce pays. Pour faire simple, aux Etats-Unis ce serait ça : Egalité>Liberté>Sécurité alors qu'en France ce serait plutôt : Egalité>Sécurité>Liberté.

Pauvre France. zinzin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara
The Doctor's Companion
The Doctor's Companion
avatar

Nombre de messages : 1639
Féminin Age : 29
Localisation : Inside the Tardis

MessageSujet: Re: La chute de la démocratie ?   Mer 6 Mai 2009 - 19:29

De toute façon Hadopi n'est qu'un arbre qui cache la forêt, au delà de cela, il y a bien pire, bien plus terrifiant :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_commercial_anti-contrefa%C3%A7on
Les accords Acta, Anti counterfeiting trade agreement.

Négociés dans le plus grand secret, des rumeurs disent que certaines dispositions seraient totalement liberticides, totalement contraires au droits de l'homme :
- contrôle des lecteurs MP3/disques de données dans les aéroports à la recherche de fichiers piratés
- renforcement des droits des labos pharmaceutiques sur leurs brevets pour empêcher l'exploitation des génériques

Et le pire dans tout ça, c'est que le contenu du traité en cours de négociation est tenu totalement secret malgré de nombreux recours déposés dans de nombreux pays pour obtenir le texte en cours de négociation... preuve que tout se fait dans le dos des citoyens aujourd'hui !
Bref, terrifiant, totalement dingue, et évidemment...

L'usage de gardes à vues totalement abusif avec le rapport accablant d'Amnesty International contre la France...

Citation :
"Si tu es prêt à sacrifier un peu de liberté pour te sentir en sécurité, tu ne mérites ni l'une ni l'autre."
Ce ne serait pas Benjamin Franklin ça ? En tout cas il a totalement raison et jet rouve que cela résume très bien la situation actuelle en France.

Sinon en effet je pense comme EvilLoki...

Avec l'arbitrage égalité-liberté (que j'ai eu l'occasion d'étudier en cours de sciences sociales), qui semble pencher de plus en plus vers l'égalité au détriment de la liberté...

L'autre chose à retenir c'est que s'il y a "chute de la démocratie", c'est que "le peuple l'a voulu", en tout cas, l'a laissé faire. Une analyse pertinente de Tocqueville qui m'avait beaucoup marquée en cours de socio, dans laquelle il pensait que de plus en plus les peuples auraient tendance à en appeler à l'Etat pour régler leurs problèmes du quotidien (d'où une grosse tendance malsaine à légiférer sur tout et n'importe quoi en France...), et sacrifiraient, de la sorte, leur liberté.
D'ailleurs je trouve que Tocqueville citait allègrement les travaux de Franklin dans son ouvrage (De la Démocratie en Amérique je crois).

Bref, que tu as raison Ketheriel. Je ne peux m'empêcher de de penser que la démocratie n'existe plus en France (quand on voit comment marche la vie politique actuelle, qu'on marche sur la Constitution -déjà pas ultra démocratique sur les bords- comme sur un paillasson, c'est... effarant)

Je suis bien triste Triste

_________________
Take my love, take my land. Take me where I cannot stand
I don't care, I'm still free. You can't take the sky from me...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ketheriel
Conquérant Itinérant
Conquérant Itinérant
avatar

Nombre de messages : 1424
Masculin Age : 38

MessageSujet: Re: La chute de la démocratie ?   Mer 6 Mai 2009 - 20:22

Citation :
Ce ne serait pas Benjamin Franklin ça ? En tout cas il a totalement raison et jet rouve que cela résume très bien la situation actuelle en France.
Bah en fait la paternité de cette citation est disputée entre Jefferson et Franklin (impossible de trouver réellement qui l'a dit mais de toute façon peu importe c'est dans le mouvement d'émancipation américain, les deux partageaient cette optique comme la petite soixantaine d'autres).

Citation :
Et le pire dans tout ça, c'est que le contenu du traité en cours de négociation est tenu totalement secret malgré de nombreux recours déposés dans de nombreux pays pour obtenir le texte en cours de négociation... preuve que tout se fait dans le dos des citoyens aujourd'hui !
Bref, terrifiant, totalement dingue, et évidemment...
C'est dans la même mouvance...tant qu'on ne votera pas correctement, il ne faut pas s'étonner que l'on plonge vers une dictature inavouée. Les gens sont idiots et surtout amorphes et le réveil sera dur, très dur et surtout bien trop tardif...

Citation :
Avec l'arbitrage égalité-liberté (que j'ai eu l'occasion d'étudier en cours de sciences sociales), qui semble pencher de plus en plus vers l'égalité au détriment de la liberté...

Oui il est évident qu'historiquement que la France avait privilégié de mettre en avant l'égalité par rapport à la liberté contrairement aux pays anglo-saxons...malheureusement cela n'est pas suivi de faits, l'égalité n'existe pas et la liberté on voit clairement l'actualité...

Citation :
Je suis bien triste
Les larmes d'un rêve démocratique brisé par l'individualisme des gens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon
avatar

Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 28
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: La chute de la démocratie ?   Mer 6 Mai 2009 - 21:46

Je ne parlerais pas de chute, puisque je ne crois pas tellement que "c'était mieux avant", ni que la démocratie ait jamais été au beau fixe dans notre société. Disons que moins on était haut, moins on "chute". De ce que je sais de l'histoire, nous avons presque toujours été dans une république bananière, dans une société où la même aristocratie déguisée, d'un bord comme de l'autre, reste au pouvoir depuis toujours. Après, existe-t-il des hauts ou des bas rythmant cette morosité? Oui. La période actuelle est-elle un bas? Pour moi, clairement.

Je ne fais pas partie des déçus des 53%. J'ai toujours été persuadé que ce genre de bras de fer sociopolitique, économique et philosophique serait permanent avec l'élection d'un tel candidat. ça n'aura pas été faute de prévenir, ils voulaient de la sécurité pour leurs nains de jardin, ils vont en avoir... (en fait non... à l'époque de ses derniers ministères, l'actuel président a floué tout le monde avec son bombardement massif de chiffres, de statistiques et de quotas prouvant tout ce qu'on veut leur faire dire, et maintenant qu'on commence à avoir du recul sur ces méthodes, on découvre que son bilan était mauvais partout, y compris à la sécurité... méthode payante puisqu'il se sera faire élire le temps que son jeu ne soit percé à jour) alors oui, le climat actuel est détestable. Une nouvelle philosophie dite "décomplexée" use des apparats d'une modernité formelle pour généraliser une nouvelle version plus ou moins visible (car encore peu familière) de la xénophobie, (les hommes-quotas, les tests ADN, la racaillisation de l'autre dans le discours, etc) ainsi que de l'autoritarisme. (temps de parole à l'assemblée, tout répressif et carcéral, rhétorique perpétuellement violente, vampirisation des médias et particulièrement de leurs directions, demande directe à l'ANPE et aux écoles de dénoncer les sans-papiers pour la chasse aux chiffres, mépris du milieu judiciaire et de tout ce qui s'oppose, sans oublier les fameuses dénonciations, par des journalistes, des intimidations subies en début de mandat, etc etc)

Je ne suis pas surpris le moins du monde par l'explosion des scandales policiers ou judiciaires dans ce pays. Quand un gars vociférant sensé être chef d'état (qui doit, à lui seul et en même pas une moitié de mandat, avoir explosé le record de tous ses prédécesseurs réunis en matière de recours pour outrage...) n'arrête pas de déblatérer n'importe quoi à l'encontre des sans-papiers, des jeunes ou même des journalistes, il est logique qu'en quelques années, certains représentants de la loi finissent par péter les plombs; il n'y a rien moins que le gouvernement qui pousse derrière en ce sens! Un gars en prison depuis six mois pour délit de possession d'un livre, un magistrat et quelques policiers qui décident de se payer un journaliste au quatre heure quand il n'y a rien à la télé, une gamine de 13 ans "caïdisée" et fouillée dans ses sous-vêtements devant cinq policiers homme à même le couloir de son collège, les mecs qui passent des heures en garde à vue et sont poursuivis pour outrage pour avoir osé réagir à des pratiques limites, les poursuites pour aide humaniste aux sans-papiers et j'en passe énormément, (tout citer en matière de fait divers scandaleux serait indigeste) le tout sur fond de non-respect de la loi par ses propres gardiens, cela n'a rien de surprenant dans ce contexte. Ces gens sont des Humains, ils sont cons comme les autres, et ils finissent par suivre l'exemple du chef. Bien sûr qu'il y a toujours des bavures, mais actuellement il y a un pic parce que c'est la voie choisie par quelques personnes haut placées.

Après, le gouvernement actuel n'a pas tout inventé. Faire voter et revoter le peuple ou ses représentants jusqu'à ce qu'il choisisse de ce veut entendre le pouvoir, il sait faire, mais ça existait déjà avant. Je pense que le risque inédit en cette période, ce qui fait qu'elle risque peut-être de s'enfoncer plus profondément par la suite au lieu de fluctuer au gré des élections comme avant, c'est que de nouveaux facteurs technologiques sont en train d'entrer en jeu. On arrive dans une ère où l'état peut avoir à disposition des "outils" nouveaux et contre lesquels on a pas forcément d'expérience intellectuelle. C'est un peu, finalement, ce que prédisait une certaine frange de la SF : tests ADN, mouchards informatiques gouvernementaux (voir Hadopi) ou, plus récemment, se faire embarquer plusieurs heures pour une boutade envoyée par texto à une connaissance... à cela s'ajoutant les médias télévisés, je dirais que nous négocions un virage plus serré, plus dangereux que d'habitude.

Parlons en, des médias télévisés; prenez les JT de TF1 et de FR2. Même en n'annonçant pas forcément que des choses où le gouvernement est à son avantage, ils contribuent au système lui-même en fonctionnant non pas sur le bon sens, le professionnalisme, l'indépendance et la pertinence, mais sur l'instant, l'émotion, le viscéral, l'assujettissement, le bling bling, en transmettant servilement -et en grandes pompes- tous les leurres d'actualité que le pouvoir décide d'agiter à nos nez comme autant de pantins. Prenez n'importe quel exemple, Ingrid Bétancourt, tiens. On nous fout un paravent mondain quelque part, et tout le monde marche comme si de rien n'était. Ils décident comme ça leur chante de l'une ou l'autre diversion médiatique, et on ne voit plus rien d'autre... aussi, pendant des années, tout le monde appelle à libérer Ingrid Bétancourt, mais les autres otages, assis juste à côté d'elle, qui vivent la même chose... zéro existence médiatique... C'est exactement le même genre d'écran de fumée que pour Guy Môquet... ou la coupe du monde, les JO, la Marseillaise sifflée, la Grippe A... c'est grotesque, minable, honteux. Comment respecter le principal journalisme télévisé quand il fait dix minutes à l'ouverture du JT sur "Nico tient la main de Carla devant la reine"?

Citation :
Nous nous targuons d'être le pays des droits de l'Homme et du citoyen. D'être le pays des libertés fondamentales dont certains même nous octroient le but fallacieux d'éclairer le monde (à peine arrogant^^)
Car bien sûr, la démocratie antique, l'habeas corpus, la révolution Américaine, tout cela est Français, bien entendu... Rolling Eyes Et puis c'est pas comme si on avait mis qu'une dizaine d'années à filer les clés de la république naissante à un proto-facho d'empereur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EvilLoki
Pirate Galactique
Pirate Galactique
avatar

Nombre de messages : 421
Masculin Age : 31

MessageSujet: Re: La chute de la démocratie ?   Jeu 7 Mai 2009 - 2:59

Citation :
De toute façon Hadopi n'est qu'un arbre qui cache la forêt, au delà de cela, il y a bien pire, bien plus terrifiant :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_commercial_anti-contrefa%C3%A7on
Les accords Acta, Anti counterfeiting trade agreement.

Négociés dans le plus grand secret, des rumeurs disent que certaines dispositions seraient totalement liberticides, totalement contraires au droits de l'homme :
- contrôle des lecteurs MP3/disques de données dans les aéroports à la recherche de fichiers piratés
- renforcement des droits des labos pharmaceutiques sur leurs brevets pour empêcher l'exploitation des génériques

Et en cherchant bien, je suis sur que l'on pourrait trouver d'autres exemples.

Citation :
C'est dans la même mouvance...tant qu'on ne votera pas correctement, il ne faut pas s'étonner que l'on plonge vers une dictature inavouée. Les gens sont idiots et surtout amorphes et le réveil sera dur, très dur et surtout bien trop tardif...

J'ai espoir que ça change ... naïf que je suis mais de toutes façons, le principal problème dans tout ça, c'est que la classe dirigeante a tout simplement oublié la notion d'intérêt générale. On se retrouve face à des gouvernement qui n'ont visiblement en tête que la satisfaction à court terme d'intérêt sectoriel. C'est un spectacle peu réjouissant. Mais je conserve quand même une grande confiance en le politique ( "polity" en anglais), il suffit d'attendre un homme (ou une femme) qui aura une véritable volonté politique de changer ce système. Parce que sinon, on va vers (mais on y est pas encore) de graves problèmes sociaux (révolution est un bien grand mot).

Citation :
Les gens sont idiots et surtout amorphes

Cette thèse, que beaucoup ont avancé, est assez douloureuse, surtout pour ceux qui le font. Mais oui, combien de fois j'ai vraiment l'impression que les gens (le peuple en général, je ne vise personne en particulier dans cette remarque) sont cons. Il n'y a qu'a voir le nombre de gens avec qui je parle et qui ne s'intéresse pas du tout à la politique. Soi disant que ça ne les touche pas au quotidien, que c'est pas ça qui va arrondir les fins de mois, que de toutes façons, ils sont tous pourris et corrompus (ce que je ne conteste pas pour certains). Et puis je ne demande pas de suivre 24/24 la chaine parlementaire, mais au moins de se sentir concerné ... un minimun.

Citation :
Avec l'arbitrage égalité-liberté (que j'ai eu l'occasion d'étudier en cours de sciences sociales), qui semble pencher de plus en plus vers l'égalité au détriment de la liberté...

L'autre chose à retenir c'est que s'il y a "chute de la démocratie", c'est que "le peuple l'a voulu", en tout cas, l'a laissé faire. Une analyse pertinente de Tocqueville qui m'avait beaucoup marquée en cours de socio, dans laquelle il pensait que de plus en plus les peuples auraient tendance à en appeler à l'Etat pour régler leurs problèmes du quotidien (d'où une grosse tendance malsaine à légiférer sur tout et n'importe quoi en France...), et sacrifiraient, de la sorte, leur liberté.
D'ailleurs je trouve que Tocqueville citait allègrement les travaux de Franklin dans son ouvrage (De la Démocratie en Amérique je crois).

Oui il est évident qu'historiquement que la France avait privilégié de mettre en avant l'égalité par rapport à la liberté contrairement aux pays anglo-saxons...malheureusement cela n'est pas suivi de faits, l'égalité n'existe pas et la liberté on voit clairement l'actualité...

En parlant de Tocqueville, et si je me rappelle bien (il faudrait que je me replonge dedans), dans son livre De la démocratie en Amérique, il me semble qu'il montre que le souhait principal de la population, le désir suprême était l'égalité entre tous. Et c'est à partir de là qu'il y a un choix que font les sociétés; soit une dictature et comme ça on confie le pouvoir à un seul et tout les autres sont égaux (ne dure bien sur que tant que cette dictature n'est pas trop "dictatoriale"), soit une démocratie. Cela se retrouve chez tous les peuples, et notamment les Américains qui ne sont pas plus attaché à la liberté qu'à l'égalité. Contrairement à nous, ils préfèrent la liberté à la sécurité. C'est là la principale différence entre les français et les américains (en simplifiant quand même un peu). Cette nuance est importante, ou alors dites moi si je dis des conneries, il faudra dans ce cas que je me replonge d'urgence dans l'œuvre de notre cher Alexis

Citation :
. Une analyse pertinente de Tocqueville qui m'avait beaucoup marquée en cours de socio, dans laquelle il pensait que de plus en plus les peuples auraient tendance à en appeler à l'Etat pour régler leurs problèmes du quotidien (d'où une grosse tendance malsaine à légiférer sur tout et n'importe quoi en France...),

Là aussi, c'est intéressant. On voit aussi que le problème vient de l'Histoire même de notre pays. Notre démocratie et l'Etat résulte d'une construction par le haut. C'est une élite éclairée qui a "prodigué la bonne parole à ces bouseux d'incultes de paysans qui de toute façon ne méritait pas le droit de vote tellement c'est des pouilleux". Au contraire, aux Etats-Unis, la mise en place de la démocratie s'est faite par le "bas" qui a imposé les institutions qu'elle désirait. Et ça change tout, en France, on a un Etat qui soupçonne sa population, l'infantilise (et ce n'est même pas de l'infantilisation, il croient vraiment que le peuple est "bête") et qui du coup légifère pour tout et n'importe quoi (ben oui, il faut bien l'encadrer cette marmaille braillarde et inculte) alors qu'aux Etat-Unis, ce sont les citoyens qui ont peur de l'Etat et qui du coup l'ont institué de façon à l'empêcher de leur nuire (c'est pas pour rien qu'ils ont des armes, c'est normalement pas pour pouvoir faire des sorties au lycée, mais pour se protéger de l'Etat).

A cela s'ajoute une logique plus sociologique de défense de ses intérêts par l'administration et sa volonté de toujours étendre son champ d'action.

On y saupoudre un peu ce qui semble apparemment une loi organique de toute organisation c'est à dire l'empilement des structures d'administrations.

Et paf, ça fait des Choca ... euh non, ça donne une administration et un Etat rigide et tentaculaire. Et vu qu'il faut bien occuper le monstre, il légifère.

Citation :
quand on voit comment marche la vie politique actuelle, qu'on marche sur la Constitution -déjà pas ultra démocratique sur les bords- comme sur un paillasson, c'est... effarant

Elle est peut être pas ultra démocratique, mais si ont pouvais au moins la respecter. Tant qu'à faire, ils arriveront à faire un peu pus illusion.

Citation :
De ce que je sais de l'histoire, nous avons presque toujours été dans une république bananière, dans une société où la même aristocratie déguisée, d'un bord comme de l'autre, reste au pouvoir depuis toujours.

C'est un peu plus compliqué quand même. Le 19ème a été le siècle bourgeois et la promesse initiale de la démocratie a bien été de faire progresser le plus de monde possible vers cette forme de bourgeoisie, vers plus de "bonheur" (quoi que ce mot veuille bien dire). Et tout cela par le mécanisme de l'ascenseur social, de la méritocratie. En ce sens, je pense que la fin du 19ème siècle et certaines période du 20ème ont été très démocratiques (mais bon, vu qu'on partait de très bas, cette élévation a été lente). Le problème, c'est que l'on rencontre à ce moment là et notamment dans les phases de stagnation de niveau des phénomènes d'aristocratisation (houlà, surement un néologisme, on me pardonne il est tard), de la classe la plus aisé qui finit par tendre vers une perversion du système pour s'assurer la même place (phénomène encore plus marquant lors des phases de récession ou de crise ... oh mon dieu, comme en ce moment).

Citation :
Je ne fais pas partie des déçus des 53%.

Forcément, avec 17 ans en 2007 ça sentirait mauvais la manipulation des listes électorales lol! .

Citation :
Une nouvelle philosophie dite "décomplexée" use des apparats d'une modernité formelle pour généraliser une nouvelle version plus ou moins visible (car encore peu familière) de la xénophobie,

Sur ce point, je vois plutôt une forme de rationalisation toujours plus poussé. Après, quelles ont les logiques derrière cette rationalisation ? A étudier.

Citation :
c'est que de nouveaux facteurs technologiques sont en train d'entrer en jeu. On arrive dans une ère où l'état peut avoir à disposition des "outils" nouveaux et contre lesquels on a pas forcément d'expérience intellectuelle. C'est un peu, finalement, ce que prédisait une certaine frange de la SF : tests ADN, mouchards informatiques gouvernementaux (voir Hadopi) ou, plus récemment

Il faut cependant relativiser la dangerosité de ces nouvelles technologies. Ce discours est apparus plusoeurs fois au cours de l'Histoire même si il est vrai que les perspectives pour un contrôle étatique se sont multipliés et peuvent présenté un caractère liberticide. Mais bon, ce n'est qu'une question de contrôle de ces outils. Et avec un peu de bonne volonté, c'est possible. Parce que on peut en avoir peur, mais en même temps on est bien content de ne plus passer des heures à l'embarquement d'un avion par exemple (exemle des passeports bio-métriques). La géolocalisation peut être problématique, mais c'est franchement utile dans certains secteurs de l'économie (tant que ça ne sert pas à surveiller les salariés). Enfin bref, tout dépend de l'usage et des personnes aux commandes. D'où encore une fois l'importance de voter et de se renseigner un minimun sur ce qu'il se passe autour de vous.

Citation :
Parlons en, des médias télévisés; prenez les JT de TF1 et de FR2. Même en n'annonçant pas forcément que des choses où le gouvernement est à son avantage, ils contribuent au système lui-même en fonctionnant non pas sur le bon sens, le professionnalisme, l'indépendance et la pertinence, mais sur l'instant, l'émotion, le viscéral, l'assujettissement, le bling bling, en transmettant servilement -et en grandes pompes- tous les leurres d'actualité que le pouvoir décide d'agiter à nos nez comme autant de pantins. Prenez n'importe quel exemple, Ingrid Bétancourt, tiens. On nous fout un paravent mondain quelque part, et tout le monde marche comme si de rien n'était. Ils décident comme ça leur chante de l'une ou l'autre diversion médiatique, et on ne voit plus rien d'autre... aussi, pendant des années, tout le monde appelle à libérer Ingrid Bétancourt, mais les autres otages, assis juste à côté d'elle, qui vivent la même chose... zéro existence médiatique... C'est exactement le même genre d'écran de fumée que pour Guy Môquet... ou la coupe du monde, les JO, la Marseillaise sifflée, la Grippe A... c'est grotesque, minable, honteux. Comment respecter le principal journalisme télévisé quand il fait dix minutes à l'ouverture du JT sur "Nico tient la main de Carla devant la reine"?

Je pense qu'il ne convient même pas de parler de journalisme en France, à part quelques très rares personnalités. Ou si ils existent, ils sont bien muselés.

Citation :
Car bien sûr, la démocratie antique, l'habeas corpus, la révolution Américaine, tout cela est Français, bien entendu... Rolling Eyes Et puis c'est pas comme si on avait mis qu'une dizaine d'années à filer les clés de la république naissante à un proto-facho d'empereur...

Il ne faut cependant pas occulter l'importance majeure de cet acte fondateur qu'est la DDHC de 1789. Pour les américains, 1776 n'est que la proclamation de l'indépendance( et c'est pas mal déjà bien sur), mais leur déclaration des droits ne vient véritablement qu'en 1791 avec leur Bill of Right (soit 15 ans pour écrire 10 amendements, tranquille le rythme
very happy ) Et puis, je pense qu'il faut surtout voir ce mouvement (les droits de l'Homme ou Humain pour ne pas froisser les sensibilités féminines du forum^^ et la démocratie) comme un mouvement apatride, dans l'air de ce temps très particulier de fin du 18ème et 19ème siècle par la volonté d'un très petit nombre d'hommes (et de femmes^^) et qui trouve ses racines dans le cadres européens pour s'épanouir véritablement plus loin Thèse de Tocqueville aussi, la longue histoire européenne a été nécessaire pour voir émerger la démocratie aux USA. Elle a pu bénéficier d'un territoire vierge (bon il a juste fallut massacrer un peuple mais bon, on oublie Rolling Eyes détail de l'Histoire je suppose 2x Rolling Eyes ) tandis que l'Europe était trop englué dans ces traditions pour y parvenir de suite.

Bon tout cela est surtout très vrai pour l'époque de Tocqueville soit deux siècle bientôt.

Concernant Napoléon, il faut séparer je pense son coté Empereur et son coté réformateur. Par ce que c'est surement un des hommes qui à le plus contribué à faire de la France un Etat moderne permettant la transition de la monarchie absolue à la démocratie (parce que la période 1789/1799 n'a pas été des plus roses). Un tyran autoritaire certes, mais un tyran visionnaire et réformateur dans un ceratins bon sens. Il fut donc, selon moi, un mal, mais un mal utile dans l'Histoire française.

Bon, j'ai un peu simplifié certains concepts et éluder des développements, mais il est tard et c'est un débat qui nécessiterait ds pages et des pages.

Citation :
Citation :
Je suis bien triste

Les larmes d'un rêve démocratique brisé par l'individualisme des gens.

Je pleure avec vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ketheriel
Conquérant Itinérant
Conquérant Itinérant
avatar

Nombre de messages : 1424
Masculin Age : 38

MessageSujet: Re: La chute de la démocratie ?   Jeu 7 Mai 2009 - 13:23

Citation :
J'ai espoir que ça change ... naïf que je suis mais de toutes façons, le principal problème dans tout ça, c'est que la classe dirigeante a tout simplement oublié la notion d'intérêt générale. On se retrouve face à des gouvernement qui n'ont visiblement en tête que la satisfaction à court terme d'intérêt sectoriel. C'est un spectacle peu réjouissant. Mais je conserve quand même une grande confiance en le politique ( "polity" en anglais), il suffit d'attendre un homme (ou une femme) qui aura une véritable volonté politique de changer ce système. Parce que sinon, on va vers (mais on y est pas encore) de graves problèmes sociaux (révolution est un bien grand mot).
tu vas me trouver amer, mais personnellement l'espoir n'existe pas. C'est un sentiment d'apparat pour un peu se cacher des réalités. C'est un beau sentiment mais en définitive, cela n'apporte que déception malheureusement.
Le problème du gouvernement et des élus en général c'est qu'ils sont tous issus d'une "caste", une pseudo oligarchie-aristocratie, tous de famille aisés suivant la plupart du temps le même parcours d'enseignement (science-po, l'ENA et quelques variantes). Chaque homme étant le produit de son éducation, il leur est impossible d'avoir une vision rationnelle et pertinente de la réalité (ou du moins très difficilement). La révolution française a été faite par la bourgeoisie...nous sommes en plein dans cette mouvance où c'est la "bourgeoisie" qui tire les fruits de cela.

Citation :
Cette thèse, que beaucoup ont avancé, est assez douloureuse, surtout pour ceux qui le font. Mais oui, combien de fois j'ai vraiment l'impression que les gens (le peuple en général, je ne vise personne en particulier dans cette remarque) sont cons. Il n'y a qu'a voir le nombre de gens avec qui je parle et qui ne s'intéresse pas du tout à la politique. Soi disant que ça ne les touche pas au quotidien, que c'est pas ça qui va arrondir les fins de mois, que de toutes façons, ils sont tous pourris et corrompus (ce que je ne conteste pas pour certains). Et puis je ne demande pas de suivre 24/24 la chaine parlementaire, mais au moins de se sentir concerné ... un minimum.
En fait ce n'est pas à proprement parlé de l'idiotie basique mais de l'ignorance et le fait de ne rien faire pour changer cela.
Combien de personnes ne connaissent même pas le nom du premier ministre ? du ministre des finances ? beaucoup. Combien de gens ne connaissent absolument pas les organismes principaux de l'UE...énormément.
L'ignorance est le pire fléau que la Terre ait porté. L'ignorance est la base de tous les problèmes que nos sociétés subissent et ceci sans exception.
Et tant qu'on se trouve avec un fléau si important, jamais cela ne changera et d'ailleurs les "élites" politiques ne veulent pas que cela change justement...il est beaucoup plus facile de berner un ignorant qu'un éclairé... De plus s'il fallait compléter ça serait les gens sont idiots et donc deviennent lâches...
Citation :

Elle est peut être pas ultra démocratique, mais si ont pouvais au moins la respecter. Tant qu'à faire, ils arriveront à faire un peu pus illusion.

Oui mais faut se rendre compte qu'elle date quand même de plus de deux siècles... Elle est par essence dépassée intellectuellement...et le pire là dedans c'est que les institutions et les droits ne ne suivent absolument pas nos cheminements intellectuels mais PIRE ils sont incapables d'être l'émanation d'une logique dépassée de plus de deux siècles....
C'est honteux et de là on peut dire que nous sommes dans une société archaïque.

Citation :
C'est un peu plus compliqué quand même. Le 19ème a été le siècle bourgeois et la promesse initiale de la démocratie a bien été de faire progresser le plus de monde possible vers cette forme de bourgeoisie, vers plus de "bonheur" (quoi que ce mot veuille bien dire). Et tout cela par le mécanisme de l'ascenseur social, de la méritocratie. En ce sens, je pense que la fin du 19ème siècle et certaines période du 20ème ont été très démocratiques (mais bon, vu qu'on partait de très bas, cette élévation a été lente). Le problème, c'est que l'on rencontre à ce moment là et notamment dans les phases de stagnation de niveau des phénomènes d'aristocratisation (houlà, surement un néologisme, on me pardonne il est tard), de la classe la plus aisé qui finit par tendre vers une perversion du système pour s'assurer la même place (phénomène encore plus marquant lors des phases de récession ou de crise ... oh mon dieu, comme en ce moment).


Le problème c'est que même au XIX ème siècle la méritocratie est une énorme illusion. Le principe capitaliste de l'époque moderne et qui se complexifie après permet dans un très court temps de faire entrer quelques individus dans la classe supérieure mais ce n'est qu'un épiphénomène. Le capitalisme est par essence un système basé sur l'inégalité sociale (il est neutre de fait mais engendre ça), sur le principe que l'apport d'argent premier permet de consolider et de prospérer là où ceux qui en sont dépourvus ne peuvent achever cette ascension illusoire.
Il n'y a jamais eu de véritable méritocratie à l'échelle d'une nation dès le moment où le principe même de l'entreprise est le capital (donc apport d'argent premier). La révolution industrielle n'a fait qu'émerger quelques individus de "basses extractions" du fait que les bourgeois de l'époque n'avait pas la possibilité de répondre à toute la demande engendrée par la mécanisation progressive mais c'est un phénomène quand même très limité. Dans les faits le pouvoir d'achat de beaucoup a augmenté mais les différences sociales sont restés (les pauvres sont devenus moins pauvres mais les plus riches...bah plus riches globalement). Et ce système perdure actuellement mais de façon plus marqué quand même (et ce n'est pas une perversion malheureusement mais une simple logique poussée à son paroxysme rationalisé, c'est la conséquence légitime de ce système économique, moraliser ce système est idiot puisqu'il ne peut l'être).

Actuellement l'extraction par la base est encore moins possible que lors de la révolution industrielle...d'ailleurs ce phénomène d'extraction ne peut exister justement que quand il y a un bouleversement de l'offre et la demande (ex: les start up) et même là les principales puissances financières arrivent à noyauté et prendre le contrôle des émergences.
Citation :

Sur ce point, je vois plutôt une forme de rationalisation toujours plus poussé. Après, quelles ont les logiques derrière cette rationalisation ? A étudier.
Euh rationalisation ? je dirai rationalisation de la méthode pour jouer sur l'ignorance des gens c'est tout. Cette méthode qui permet de jouer sur du populisme inavoué garantissant l'adhésion des masses (Arendt l'explicite bien pour certains régimes qu'elle a étudié).
Ici tout est méthode et en aucun cas autre chose. La forme permet de gagner des élections mais le fond est inexistant, insipide et souvent fallacieux. Donc j'éviterai de parler de rationalisation car le fond en est dépourvu totalement...et ça pour les Français ce n'est pas important. Les sons et images ont plus d'impact qu'un programme réellement construit.
Citation :

Je pense qu'il ne convient même pas de parler de journalisme en France, à part quelques très rares personnalités. Ou si ils existent, ils sont bien muselés.
C'est simple pour avoir des informations un peu fiable, on doit absolument éviter les journaux papiers et les médias télévisuels. Les rares endroits encore viables sont sur le net et encore là aussi ils sont de plus en plus attaqués...
Citation :

Concernant Napoléon, il faut séparer je pense son coté Empereur et son coté réformateur. Par ce que c'est surement un des hommes qui à le plus contribué à faire de la France un Etat moderne permettant la transition de la monarchie absolue à la démocratie (parce que la période 1789/1799 n'a pas été des plus roses). Un tyran autoritaire certes, mais un tyran visionnaire et réformateur dans un ceratins bon sens. Il fut donc, selon moi, un mal, mais un mal utile dans l'Histoire française.
Malheureusement non on ne peut dissocier Napoléon en deux entités. Et non ce n'est pas lui qui permit la transition monarchie absolue-démocratie loin de là. Il faut se rappeler que c'est lui qui a détruit le rêve démocratique c'est lui qui a remis en place l'esclavage, le principe d'élites qui avait pris un coup lors de la révolution (il créa d'ailleurs une élite spécifique en apparence mais en continuité avec celle pré-révolutionnaire). Il a réformé mais n'a réformé qu'administrativement la France (normal vu que pendant la révolution c'était justement un peu le chaos a ce niveau).Mais après il a mis la France a genoux économiquement, démographiquement et sur la scène européenne.
Il n'était absolument pas visionnaire puisqu'il a remis en cause tous les idéaux révolutionnaires pour instaurer une monarchie spécifique très loin de ce que la révolution avait promis. Combien de temps a-t-il fallu pour que les idéaux révolutionnaires ressurgissent ? même maintenant on attend encore leur totalité....

On peut toujours tenter de justifier ses actions en disant que la révolution a aussi eu son côté sombre mais ce serait malhonnête car entre des violences certes importantes lors de cette période et le retour en arrière Napoléonien des principes révolutionnaires il y a un fossé gigantesque.

Le mal utile est une notion abjecte car ça n'existe dans les faits absolument pas. Un mal n'est jamais utile. Les rares réformes de Napoléon ne contrebalanceront jamais toutes ses exactions méprisables. De plus ces réformes n'avaient pour but à la base que d'affirmer son propre pouvoir en conciliant ,autant que faire ce peu, passé des lumières et présent impérial. Ce qui était logique puisque la révolution était passée par là détruisant en grande partie le socle monarchique auquel il aurait pu s'attacher pour légitimer son pouvoir. Il lui fallait donc entreprendre une réforme à grande échelle pour recréer ce socle.
En passant les autres pays européens n'ont pas eu Napoléon et pourtant ils en sont arrivés aussi a réformer leur administration (aussi bien voir mieux que nous)...donc mal utile ça colle pas trop.

EDIT : petit exemple de la collusion média-Etat

http://www.lepoint.fr/actualites-medias/2009-05-07/hadopi-fait-une-victime-a-tf1-les-regrets-de-christine-albanel/1253/0/341132

Pour avoir critiquer dans un mail privé Hadopi, une personne employé de TF1 a été licencié...
On se demande comment ce mail a pu arriver sous les yeux de la direction de TF1...ah oui sorry Albanel avoue l'avoir envoyé à cette direction... le vrai visage d'Albanel....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rufus Shinra
Roi des Petits Gris
Roi des Petits Gris
avatar

Nombre de messages : 2455
Masculin Age : 30
Localisation : Là où s'est déroulée la dernière catastrophe en date ~ Compagnon senior de la Confrérie

MessageSujet: Re: La chute de la démocratie ?   Mar 19 Mai 2009 - 6:33

Joie, mes ami(e)s, avec le passage du plus beau texte du monde, nos fiers représentants récidivent, avec un nouveau projet de loi, une fois de plus écrit en coopération avec les plus grands artistes :
En effet, nous avons à la base de celui-ci de grands auteurs (Orwell, Kafka), un grand musicien (Josef Staline, très connu pour son orgue) et des virtuoses de la comptabilité (ceux qui arrivent à perdre 5 milliards et plus très vite).

Bientôt sur vos écrans, la Loppsi 2, le retour !

Au programme :
"Le projet de loi Loppsi 2 reprend ce principe en le perfectionnant, puisqu'il permettrait "sans le consentement des intéressés, d'accéder à des données informatiques, de les observer, les collecter, les enregistrer, les conserver et les transmettre, telles qu'elles s'affichent pour l'utilisateur ou telles qu'il les y introduit par saisie de caractère"."

Loppsi 2 prévoit également la création d'un fichier informatique appelé Périclès. Ce système "d'analyse sérielle" permettra d'effectuer des rapprochements entre les différents fichiers judiciaires (Stic, Judex, etc.) et de croiser tous les renseignements disponibles pour lutter au mieux contre tous les types de délinquance, et notamment la pédo-pornographie. Mais pour ce faire, ce "super-fichier" contiendra de nombreuses données liées à la vie du citoyen avec tous les dangers de dérives possibles : numéros de cartes grises, de permis de conduire, de puces de téléphones portables (IMEI), factures diverses, etc.



Nous avions trop de liberté,
Nous pensions pouvoir penser.
Maintenant l'UMP est arrivée,
Et on va tous déchanter.

Mais pour ceux qui ont peur, faut pas s'inquiéter, toutes les personnes votant au moins deux fois dans leur circonscription pour l'UMP recevront un single de Carla et Johnny !

Franchement, si ça ne vaut pas nos libertés fondamentales, on ne voit plus ce qui peut nous faire plaisir.

(Oh, si vous me cherchez, je serai hors de l'UE dès que j'aurai fini mes études (où j'ai le droit à un accès internet commun))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ketheriel
Conquérant Itinérant
Conquérant Itinérant
avatar

Nombre de messages : 1424
Masculin Age : 38

MessageSujet: Re: La chute de la démocratie ?   Mar 19 Mai 2009 - 10:34

Bah voilà, on a la preuve absolue de la volonté de la destruction de nos libertés fondamentales mais aussi de contrôler absolument le net. De part cela contrôler les gens, ce qu'ils pensent et disent. Merci la république bananière française.

Je le redis les gens sont des imbéciles, continuez à voter UMP. Je ne sais pas où nous allons mais c'est plus proche du mur ou du fossé qu'autre chose.

Et après on fait la morale aux autres pays...la Chine doit bien rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara
The Doctor's Companion
The Doctor's Companion
avatar

Nombre de messages : 1639
Féminin Age : 29
Localisation : Inside the Tardis

MessageSujet: Re: La chute de la démocratie ?   Mar 19 Mai 2009 - 23:00

Franchement, jamais je n'aurais pensé dire ça un jour, tant cela me paraissait irréaliste mais... je commence sérieusement à faire ma carrière ailleurs, parce que là, c'est totalement insupportable...

Votez UMP, la vie est belle.

_________________
Take my love, take my land. Take me where I cannot stand
I don't care, I'm still free. You can't take the sky from me...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ketheriel
Conquérant Itinérant
Conquérant Itinérant
avatar

Nombre de messages : 1424
Masculin Age : 38

MessageSujet: Re: La chute de la démocratie ?   Mer 20 Mai 2009 - 16:24

http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/societe/libertes_sous_pression/20090520.OBS7522/sarkozy_je_te_vois__du_zele_pour_luc_chatel.html
De mieux en mieux...

Rajoutons que l'on interdit les journaux quand ce qu'il publie n'est pas politiquement correct

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/la-justice-interdit-a-la-vente-le-magazine-choc_762062.html

Sans oublier que 2 enfants de 6 et 10 ans sont de grands terroristes...

http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2009-05-21/soupconnes-d-un-vol-de-velo-deux-garcons-de-6-et-10-ans-interpelles-devant-leur-ecole/920/0/345613

6 flics, plus interrogatoire de 2 h pour rien....


Actuellement, beaucoup de pays rendent les oeuvres d'art à qui elles appartiennent de droit. La France a rendu la Démocratie à la Grèce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara
The Doctor's Companion
The Doctor's Companion
avatar

Nombre de messages : 1639
Féminin Age : 29
Localisation : Inside the Tardis

MessageSujet: Re: La chute de la démocratie ?   Mer 10 Juin 2009 - 17:48

Les gars !!!!!!!!!!!
Et le filles !!!!!!!!!!!!!!!

http://www.lemonde.fr/technologies/article/2009/06/10/hadopi-le-conseil-constitutionnel-censure-la-riposte-graduee_1205290_651865.html


Tadaaaaaaaaaaaaaaaam !! On remerciera Chirac , et sa bonne vielle animosité avec S.
(même si je pense qu'il a fait censurer plus pour faire ch*** qu'autre chose, c'est une très bonne chose !!!)


Vivons nos dernières heures démocratiques avnat que S. ne fasse son entrée au CC...

_________________
Take my love, take my land. Take me where I cannot stand
I don't care, I'm still free. You can't take the sky from me...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ketheriel
Conquérant Itinérant
Conquérant Itinérant
avatar

Nombre de messages : 1424
Masculin Age : 38

MessageSujet: Re: La chute de la démocratie ?   Mer 10 Juin 2009 - 18:24

Ah pour une fois qu'un contre pouvoir fonctionne correctement. Cela soulage qu'il y ait encore un organisme qui censure les décisions pitoyables du gvt en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EvilLoki
Pirate Galactique
Pirate Galactique
avatar

Nombre de messages : 421
Masculin Age : 31

MessageSujet: Re: La chute de la démocratie ?   Mer 10 Juin 2009 - 21:26

En voilà une très bonne nouvelle, comme le dis ketheriel, cela fait plaisir de voir des contre-pouvoirs dans ce pays. En plus, cette décision est très bien motivée et ne laisse aucun doute quand au caractère anticonstitutionnelle de la partie la plus importante de cette loi.

Et Albanel qui dit que c'est pas grave.

Mais heureusement, à partir de maintenant et sous réserve d'une jurisprudence constante du CC:

Conseil Constitutionnel a écrit:
Cette liberté [de communication et d’expression] implique aujourd’hui, eu égard au développement généralisé
d’internet et à son importance pour la participation à la vie démocratique et à l’expression
des idées et des opinions, la liberté d’accéder à ces services de communication au public en ligne.

Crazy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ketheriel
Conquérant Itinérant
Conquérant Itinérant
avatar

Nombre de messages : 1424
Masculin Age : 38

MessageSujet: Re: La chute de la démocratie ?   Jeu 11 Juin 2009 - 13:48

http://www.lefigaro.fr/politique/2009/06/11/01002-20090611ARTFIG00455-hadopi-passer-par-des-juges-est-impossible-en-l-etat-.php

Voila un article (d'un journal que je trouve abject la plupart du temps) fort intéressant sur le sort des "restes" d'Hadopi. Et ce n'est pas une personne néophyte qui en parle...juste le secrétaire général de l'Union Syndicale des Magistrats.

Donc voilà malgré la volonté d'Albanel de persister dans sa débilité, Hadopi est mort, il manque en fait juste l'inscription sur la pierre tombale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artheval_Pe
Chief of Spatial Operations
Chief of Spatial Operations
avatar

Nombre de messages : 2796
Masculin Age : 27
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La chute de la démocratie ?   Ven 19 Juin 2009 - 21:25

Une autre histoire intéressante dont vous aviez peut-être entendu parler il y a quelques temps à la radio lorsque c'était arrivé.

Pour voir Barack Obama à Caen, il fallait avoir sa carte UMP, en effet, les policiers n'ont laissé passé que les personnes encartées au parti du président.

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/les-invites-choisis-d-obama-et-sarkozy_766573.html?xtor=RSS-186

C'est en tout cas assez révélateur. Les bons citoyens, militants du parti sont récompensés par l'Etat. 1984, quelqu'un ? A quand le parti unique ?

Depuis le début du mandat de Sarkozy, c'est bel et bien une infrastructure de régime autoritaire (voire dictatorial) qui est en cours de mise en place, avec de petites avancées symboliques au fil du temps.
Les français feraient-ils de belles grenouilles ? Magnifiques animaux qui craignent l'eau chaude mais sont incapable de sentir l'eau bouillante autour d'eux pour peu que sa température soit montée progressivement...

Soit dit en passant, je suggèrerais aux gens de se renseigner sur l'état des finances de la sécurité sociale. Un budget rendu à l'équilibre en 2002, mais dont la dette est aujourd'hui colossale et n'en finit pas d'augmenter, alors que dans le même temps, les malades doivent payer de plus en plus. Il y a matière à réflexion.

_________________
Stargate Earthling Fleet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phenix Noir
Routard Interstellaire
Routard Interstellaire
avatar

Nombre de messages : 339
Masculin Age : 35

MessageSujet: Re: La chute de la démocratie ?   Lun 22 Juin 2009 - 11:49

Je ne parle presque jamais politique. Je vais cependant faire une exception.

Je ne crois pas en l'avenir de la démocratie. Ho, pas à cause de la classe dirigeante (né généralisons pas) qui serait à épurer, non. Mais à cause de la population sous sa forme actuelle et de principes qui selon moi induisent les défauts que nous subissons.

Pour faire simple : les personnes ayant les qualités pour agir sincèrement et efficacement au service de l'intérêt général, ces personnes ne peuvent pas être mises à ces postes actuellement
--> elles ne serons pas élues
--> elles ne monteront pas dans les appareils politiques
--> si on les sélectionne à postériori, elles sont détruites dans l'arêne polique.

Comprenons-nous : accéder à des responsabilités demande du courage, de l'ambition, beaucoup d'ambition au minimum, des capacités de tribun, du charisme. Qualités et défauts qui ne sont pas ceux envisageable pour une gouvernance efficace.
Et comme le pouvoir corrompt... nous finissions par avoir des inactifs ou des manipulateurs à la tête des institutions.

Mais surtout nul besoin de prise de contrôle, de moyens de surveillance si poussés et utilisés à mal escient. Non, simplement le fait que les votant en majorités
--> votent pour leur intérêt de groupes (tous les groupes à tout endroit de l'échelle sociale)
--> ne sanctionnent pas les fautes (en France du moins)
--> s'imaginent envoyer des messages en s'éparpillant sur des extrèmes ou en ne votant pas : et ensuite se pavanent sur les forums en disant que l'abstention a gagné, qu'ils n'ont pas participé à une mascarade, etc : leur influence est nulle mais les actes manqués sont ainsi faits.

Depuis que je vote en songeant sérieusement à la question, j'ai réalisé que je serai toujours dans un camp perdant. Je sanctionne, m'informe mais je sais que serai noyé dans un flot qui noira mon opinion. Aussi choquant que ça puisse paraître, pour quelqu'un d'informé, on peut vivre en dictature, celle de la masse.

Et chacun songe réellement à son intérêt : regardez ce topic même, Hadopi, encore Hadopi. Loi stupide, méthode scélérates même si le fond est normal. Mais les internautes se sentent directement concernés, eux, donc soudain, on proteste. En réalité je suis très pessimiste, car l'ennemi de la démocratie n'est pas que le pouvoir, mais les idiots utiles qui le renforcent par leur attitude : révoltes de banlieux, piratage de masse, comportement incivil à l'échelle individuelle quasiment jamais reproché voir encouragé : gruger les impôts n'est-il pas une activité normale ?

Et on s'étonne de jeter les naïfs "vertueux" dans les bras de manipulateurs ?

En tant qu'auteur de SF, si je dois songer à de l'anticipation, je parie que les grands grands problèmes de société, à commencer par les ressources et l'environnement ne se résoudront pas par des choix majoritaires car les gens sont trop égoïstes et inquiets pour cela.
Certains pays peuvent nous donner l'espoir basé sur l'éducation (pays nordiques) mais quand on creuse, on sent également un profond malaise.

Les exemples que vous donnez sur les dérapages du régime ne me font pas conclure qu'il faut le rejeter : je le sais déjà et cela en lisant la presse écrite (n'en déplaise à certains), non, ils me font constater qu'ils peuvent se le permettre car les naïfs et les idiots utiles perpétuent la dynamique qui les avantage.

Ai-je un espoir ? Je ne sais pas.

PS : Les résultats en faveur du candidat dont l'élection a été annulée suite à l'affaire de "la fraude à la chaussette" ne fait que confirmer mon propos (c'est même ce qui m'a poussé à poster à vrai dire). Qu'importe que les gens soient de votre camp idéologique, qu'ils ne soient pas même directement responsable d'une fraude : la raison demande de sanctionner totalement pour que la perspective soit trop terrifiante à l'avenir lorsque vient la tentation de tricher. Mais la raison succombe, une fois de plus et je dois le dire : je n'ai plus empathie ni pitié pour ces électeurs là.

Fin de la parenthèse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EvilLoki
Pirate Galactique
Pirate Galactique
avatar

Nombre de messages : 421
Masculin Age : 31

MessageSujet: Re: La chute de la démocratie ?   Lun 17 Mai 2010 - 15:30

Encore un bel exemple de cette fameuse chute de la démocratie orchestré par notre cher président.

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-orient/sarkozy-dit-non-au-chantage-iranien_789775.html

Sazrkozy Septembre 2009 a écrit:
"Est-ce que vous croyez que je suis un homme à aller échanger l'assassin de Chapour Bakhtiar contre une jeune étudiante française dont le seul crime est de parler la langue de l'Iran et d'aimer la civilisation perse?"

Et bien il faut croire que oui.

http://www.lemonde.fr/politique/article/2010/05/17/brice-hortefeux-va-signer-ce-lundi-le-decret-d-expulsion-de-l-assassin-de-chapour-bahktiar_1352639_823448.html#ens_id=1265946&xtor=RSS-3208

Vive l'amnésie présidentielle.

Boulet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gust
Homme-Lézard
Homme-Lézard
avatar

Nombre de messages : 122
Masculin Age : 28
Localisation : Quelque part on sait pas où.

MessageSujet: Re: La chute de la démocratie ?   Lun 17 Mai 2010 - 18:04

Par rapport à tout ce qui se passe mon avis est que nous fonçons droit dans un mur, je croyais mais je n'y crois plus, en l'humain et ses capacités. J'avais tort. La démocratie à toujours été un écran de fumée âcre. Il n'y a jamais eu de démocratie, dieudonné rencontre nombre de problèmes alors qu'il énonces des chose sjustes et vrais sur X choses.

Les mouchards sur les pc, ça c'est relativement rassurant. Pourquoi pas des caméras comme dans un loft, avec des micros si sensibles qu'ils entendrons tout même les fourmis gratter dans les murs. Mêle, on sera suivis et traqué par satellite et sur le net. Pour hadopie on a reçus un mail chez moi, j'avais pris une keygen pour un jeu dont j'avais paumé le disque... Y ont qu'à en distribuer sur leurs sites, des keygens, ceux qui créent leurs jeux! Au moins celui qui la perd...

Je crains que maintenant avec ce système sclérosé dirigé par des dictateurs et une masse dans laquelle on est noyé, on cour de graves dangers. Je ne crois pas que ce soit une démocratie, ça ne l'a peut-être jamais été. On a même plus le droit de parler de religions sans se prendre des menaces de mort et ceux qui nous menaces n'ont rien, c'est normal. Alors qu'on ne fait qu'énoncer des choses vrais, et que ça leur plait pas!

D'ailleurs on a deux censures, le contrôle absolu ou le laissé faire total. Je veux dire, maintenant on noie l'information par l'information, de ce fait on ne sait plus ce qui est vrais de faux et on doit "trier". C'est une forme de censure. Je ne crois pas que ça va évolué, je suis un grand pessimiste.
Je crois que la démocratie n'est qu'une illusion, on nous fait croire qu'on est libre en nous donnant certaine libertés, on peut agir de nos mains mais impossible de bouger avec les pieds liés.

J'ai été et je suis terrifié par le mouchard qu'ils viennent poser sur nos pc. Et ce sans passer par un juge ou quoi que ce soit. En france on a une "grande gueule" mais on fait pas grand chose, on régresse. C'est ce que je constate jour après jours. Le problème étant, comme ça a été dit, qu'il y a une majorité d'abrutis et que ces derniers ne pensent pas au long terme et qu'ils se laissent berner par des leurres.

Et après on se vente? Bas en effet on est libre de dire ce qu'on veut, c'est juste qu'après on risque gros et qu'on est pas protégé mais paradoxalement on est pour le "tout sécuritaire". Mais au détriment de qui et au profit de qui? Diviser pour mieux régner. Soupir* haaaalala. Bon en même temps faut arrêter de dire tout ça, que c'est pas/plus une démocratie vous savez. On peut toujours espérer un miracle, sait-on jamais autant le père noël réalisera nos vœux les plus chers.^^

Il faut toujours garder espoir et relativiser, même dans les pires situations.^^ Remarquez, autant avec de la chance ils vont y arriver à nous caser dans des boîtes en acier normalisées et bien rangées.^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.alchemyart.fr/
Artheval_Pe
Chief of Spatial Operations
Chief of Spatial Operations
avatar

Nombre de messages : 2796
Masculin Age : 27
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La chute de la démocratie ?   Ven 23 Juil 2010 - 23:59

Petit rappel historique : Lorsque les pères fondateurs de la nation américaine ont fondé là bas leur démocratie, ils ont été face à un choix vis à vis du système de désignation des dirigeants à mettre en place :
-1 : Le tirage au sort
-2 : L'élection

A l'époque, ils étaient tout juste en train de fonder la démocratie moderne, alors vous imaginez bien qu'ils n'avaient pas non plus envie de tout bousculer. Soucieux de garder au pouvoir une "élite" capable de gouverner, ils ont opté pour le système de l'élection qui permet justement à la classe supérieure de se reproduire et de se maintenir au pouvoir.

L'ennui, c'est que ces braves messieurs ont été largement suivis depuis et que le seul modèle de démocratie existant actuellement est celui de l'élection, le tirage au sort (pourtant plus démocratique) ayant fini au fond des oubliettes.

D'où l'existence d'une démocratie que les chercheurs en science politique qualifient parfois de fiction parce qu'elle n'a pas grand chose de démocratique (le "peuple" n'accédant quasiment pas au pouvoir) et ne fait que masquer habilement la conservation du pouvoir par une "élite", un groupe partageant les mêmes valeurs (et se reproduisant en sélectionnant ou en inculquant ces mêmes valeurs chez les futurs dirigeants).

Ce système a à peu près marché par intermittences, grâce à des dirigeants ayant un minimum le sens de l'intérêt commun. Parfois grâce au nationalisme, à l'image d'un De Gaulle, parfois pour d'autres raisons.

L'ennui, c'est que nous sommes actuellement complètement à la merci d'un parti de classe élu démocratiquement et dont la seule activité au pouvoir consiste à défendre les intérêts des citoyens les plus riches de ce pays. (Dans l'espoir sincère ou non que leur richesse aura des effets bénéfiques sur le reste de la population, chose qui ne se vérifie pas du tout empiriquement, mais passons...).

Et forts d'une assise électorale certaines, nos dirigeants ne se privent pas de faire ce qui les arrangent au mépris de toute idée de démocratie ou autre. On l'a vu à de nombreuses reprises, nos chers dirigeants sont bien décidés à démanteler non seulement les acquis du conseil national de la résistance et du gouvernement provisoire (C'est l'ancien vice-président du MEDEF qui le disait lui-même), mais jusqu'à certains acquis de 1789. Bien sûr, on n'est pas prêts à retourner à la société féodale d'ancien régime, mais nos dirigeants sont bien décidés à obtenir un équilibre revenu du capital/revenu du travail qui correspond le plus possible à ce qu'on obtient dans une société esclavagiste, parce que c'est leur intérêt, et que leur intérêt est la seule chose qu'ils défendent (il suffit de lire les textes de loi passées ces dernières années). Et si ça implique de donner quelques coups de coude à cette démocratie fictive qu'ils considèrent comme une plaisanterie, ils s'en préoccupent peu.

Cependant, ce qu'on connait actuellement avec les atteintes à la vie privée telles que celles d'Hadopi ou de la DADVSI ou celles incorporées dans les lois antiterroristes n'est que le début. Voici le Anti-Counterfeiting Trade Agreement : http://en.wikipedia.org/wiki/Anti-Counterfeiting_Trade_Agreement : Un traité international en cours de discussions destiné à protéger les droits à la propriété intellectuelle. Et protéger est un euphémisme étant donné que ça va bien au delà.

Ce magnifique texte est actuellement discuté par les grands de ce monde sans réel mandat démocratique. Là où il est sympathique, c'est que ça ne l'empêcherai pas d'avoir force de loi s'il était ratifié par l'Union Européenne (c'est bien parti pour), et je vous laisse lire ce qui nous attend : L'université de Washington a organisé un colloque pour examiner justement le texte et leurs conclusions (en Français) sont édifiantes : http://www.wcl.american.edu/pijip/go/blog-post/acta-communique-french

Concernant la partie démocratique, extraits :
Citation :

ACTA altère les processus législatifs traditionnels et constitutionnelles en:

* Exportant et en rigidifiant des pratiques d’application controversées et problématiques, empêchant toute amélioration future des lois en réponse à l’évolution des technologies et des politiques;
* Exigeant des modifications substantielles dans les lois de nombreux pays, sans processus législatif;

Le processus de négociation de l’ACTA est fondamentalement déficient. Spécifiquement, les négociations:

* N’ont pas été menées publiquement, comme c’est le cas pour les négociations multilatérales;
* N’ont pas été accompagnées de preuves démontrant les problèmes de politiques publiques visant à être résolus;
* Ont été menées dans des conditions restreignant les apports publics à des acteurs sélectionnés, à huis clos et sans garantir un accès aux dernières versions d’un texte évoluant rapidement;
* Ont manqué de représentativité équilibrée des acteurs concernés, en particulier de la société civile.




_________________
Stargate Earthling Fleet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artheval_Pe
Chief of Spatial Operations
Chief of Spatial Operations
avatar

Nombre de messages : 2796
Masculin Age : 27
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La chute de la démocratie ?   Ven 2 Déc 2011 - 4:15

Déterrage de topic, avec la solution qui se prépare actuellement face à la crise européenne. Devinez quoi ? C'est notre démocratie dont nos dirigeants sont tranquillement en train de creuser le cercueil.

Un premier état des propositions sur la table pour le sommet du 9 décembre a déjà été rapporté par le Financial Times : http://www.ft.com/intl/cms/s/0/331b5380-1c3e-11e1-9b41-00144feabdc0.html#axzz1fEVolna1 (si vous ne pouvez pas lire, dites-le moi, je copierai l'article en entier). Sur le fond, ils sont toujours en dessous de tout, mais le meilleur est la pépite allemande :

"Negotiations on the nature of that “fiscal compact” – or what both Ms Merkel and Mr Monti have called “steps towards a fiscal union” – are tough. Ms Merkel wants automatic sanctions, enforcement of the rules in the European Court of Justice, and a powerful “budget commissioner” who will blow the whistle on miscreants."

En clair, Merkel veut mettre en place une union fiscale (en soi ce n'est pas une mauvaise idée, même si ça ne règle rien au problème de la crise). Mais elle veut surtout des "sanctions automatiques" et une imposition des règles par la Court de Justice Européenne, ainsi qu'un puissant commissaire au budget.

Bref, si le plan de Merkel venait à être appliqué (Sarkozy n'est pas d'accord pour l'instant, il faut dire qu'il risquerait de se faire taper sur les doigts), la fiscalité et la politique budgétaire des pays européens seraient décidés par un commissaire au budget européen, et en cas de non-respect, les Etats pourraient se faire taper sur les doigts. Par qui ? Un membre de la Commission Européenne, organe anti-démocratique au possible.
"Les membres de la Commission sont choisis en raison de leur compétence générale et de leur
engagement européen et parmi des personnalités offrant toutes garanties d'indépendance." nous dit l'article 17 du TUE. Choisis par leur gouvernement national, généralement parmi les membres du parti au pouvoir. Et les critères retenus dans le texte "leur compétence générale et leur engagement européen" excluent explicitement la majorité de la population des pays de l'Union (car le boucher-charcutier de Réalmont ne sera jamais décrit comme ayant une "compétence générale" digne d'en faire un commissaire européen), et excluent du pouvoir européen les personnalités aux idées divergeantes.

Jusque là, rien de nouveau, sauf que lorsque l'on envisage de donner à l'une de ces personnes là, l'aval et le contrôle sur la politique budgétaire des pays de l'Union (et ce sans aucune consultation démocratique préalable, où que ce soit), lorsque l'on envisage de lui permettre de faire la pluie et le beau temps sur les peuples européens, et que les peuples européens n'ont en retour rien à dire sur la politique qui doit être menée par cette personne là et sur qui doit être cette personne là, il y a un immense problème démocratique.

L'Union Européenne est un magnifique projet de civilisation, qui est actuellement (et ce environ depuis 30 ans) complètement dévoyé par les élites de l'Union Européenne qui en font un projet allant contre les peuples, et ayant la propriété admirable de déposséder les nations européennes de leurs pouvoirs et de leur souveraineté pour leur appliquer des politiques qu'ils n'auraient jamais consenties.
La construction de l'Union Européenne, qui pourrait se faire harmonieusement, est aujourd'hui organisée de manière à déposséder les nations européennes de toute forme de souveraineté, tout en se gardant bien d'en créer une nouvelle à l'échelle de l'Union.
Est-il impossible que le président du Conseil Européen, au lieu d'être élu par le Conseil Européen (et donc par les élites dirigeantes européenes) soit élu par les citoyens de l'Union Européenne ? Poser la question révèle le problème actuellement criant de la démocratie européenne encore dans les limbes, qui est qu'à l'heure actuelle, il n'existe pas d'espace public européen, il n'existe pas de débat public européen.
Est-il impossible que la Commission soit choisie parmi le parti majoritaire au Parlement Européen, lui élu démocratiquement, plutôt que d'être composée de membres choisis parmi la technocratie européiste de chacun des Etats-membres ? On aurait l'occasion de voir du débat public.

Dans le prolongement de ce qui a été fait avec la BCE, qui a été soustraite à la souveraineté populaire (avec les résultats qu'on voit aujourd'hui dans la crise des dettes publiques), certains dirigeants au sein de l'Union sont aujourd'hui dans une course zélée pour déposséder les peuples de la maîtrise de leur politique économique.




_________________
Stargate Earthling Fleet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobuko
Légionnaire de l'Espace
Légionnaire de l'Espace
avatar

Nombre de messages : 229
Masculin Age : 43
Localisation : LV4-26

MessageSujet: Re: La chute de la démocratie ?   Ven 2 Déc 2011 - 15:31

Et je suppose qu'ils vont nous coller un ancien de chez Goldman Sachs comme commissaire au budget européen, comme le FMI est en train de le faire en en plaçant à la tête des états en faillite (Grèce, Italie, demain la France ?), n'est ce pas ?!

Ils voulaient faire l'Europe des nations, ils ont créés l'Europe des banques !

Pendant ce temps, la troisième guerre mondiale se prépare tranquillement au Moyen-Orient, vous savez celle qui va régler la "Crise" et enterrer définitivement la démocratie par la même occasion !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://op-jollyroger.forumotion.com/
Rangil
Gouverneur Planétaire à Mandibules
Gouverneur Planétaire à Mandibules
avatar

Nombre de messages : 1089
Masculin Age : 28
Localisation : Sur une station spatiale, à attendre qu'elle explose, comme les quatre précédentes.

MessageSujet: Re: La chute de la démocratie ?   Ven 2 Déc 2011 - 17:40

Tiens, ça pourrait faire un sujet de réflexion sympa, ça. Une troisième guerre mondiale est-elle possible quand l'un des camps rassemble tous les pays disposant de l'arme atomique (moins quelques neutres) et que l'autre ne compte même pas une aviation digne de ce nom ?

Question : en cas de guerre ouverte, quel pays pourrait ouvertement dire "Nous sommes en guerre contre les Occidentaux", à part peut-être une poignée de suicidaires qui ne suffiraient même pas à créer un front uni pour parler de guerre mondiale ? Une guerre mondiale, ça sous-entend quand même que l'immense majorité des grandes civilisations (vu qu'ils ont été souples sur la définition de "mondial" pour WWI°, on va reprendre la plus large qui existe) sont entrées dans un conflit ouvert et déclaré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La chute de la démocratie ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
La chute de la démocratie ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» La chute de la démocratie ?
» [Del Toro, Guillermo et Hogan, Chuck] La chute
» chute d'eau dans du lait
» [Terminé] La Chute...
» [Film] La chute

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Multivers :: .:: Discussions et Détente ::. :: Discussion Libre-
Sauter vers: