AccueilPortailChatboxCalendrierFAQGroupesRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Brève à la con : Scifi fait peau neuve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon
avatar

Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 27
Localisation : Amiens

MessageSujet: Brève à la con : Scifi fait peau neuve   Ven 17 Avr 2009 - 17:19



Scifi, célèbrissime chaîne télévisée Américaine consacrée à la Science-Fiction et à ses cousins, se renouvelle. En effet, le terme scifi est devenu trop général au delà de la chaîne elle-même, alors même que, selon la direction, il évoque le cosmos, les aliens et le futur, mais pas le paranormal, l'aventure, la fantasy, les super héros...

À partir du 7 juillet 2009 aux États-Unis et en automne pour le reste du monde, SciFi sera en conséquence rebaptisée SyFy, qui ne renvoie pas un mot ou à une expression mais qui est juste, si bien compris, la phonétique du terme original. Une sorte de novlang, en somme.^^


Dernière édition par Mat Vador le Sam 18 Avr 2009 - 1:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skay-39
The Vortex Guy
avatar

Nombre de messages : 4190
Masculin Age : 28
Localisation : TARDIS 39th room (blit), on Moya third level, in orbit around Abydos (Kaliam galaxy)

MessageSujet: Re: Brève à la con : Scifi fait peau neuve   Ven 17 Avr 2009 - 18:27

Mat Vador a écrit:
En effet, le terme scifi est devenu trop général au delà de la chaîne elle-même, alors même que, selon la direction, il évoque le cosmos, les aliens et le futur, mais pas le paranormal, l'aventure, la fantasy, les super héros...
Et pan dans les dents des journaux télé ! mrgreen

_________________

________________
« My name is Skay-39, an administrator… An enthusiasm wave hit and I got shot through a link... Now I'm lost in some distant part of the webniverse on a forum – a crazy forum – full of strange, geek life-forms… Help me… Listen, please. Is there anybody out there who can read me ? I'm being tyrannized by an insane fondator… doing everything I can… I'm just looking for a real life. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artheval_Pe
Chief of Spatial Operations
Chief of Spatial Operations
avatar

Nombre de messages : 2319
Masculin Age : 26
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Brève à la con : Scifi fait peau neuve   Mar 21 Avr 2009 - 22:50

C'est quasiment une non-news, mais ça marque quand même un petit tournant chez Sci-Fi qui s'éloigne ainsi de la vraie SF, celle qui descend de la littérature classique du genre, et en termes visuels, de 2001, Star Wars et Star Trek, pour partir vers tout ce qui touche aux genres inhabituels.

Ce n'est pas forcément une mauvaise idée en soi, mais c'est symptomatique du manque de soutien que la chaine a apporté à cette branche là pour plus se concentrer sur des choses à la Eureka.

Comme le disait Bruce Boxleitner de manière un peu simple il y a quelques années "Regardez un peu, il n'y a plus tellement de séries qui se déroulent dans l'espace à la télévision". C'est dommage que Sci-Fi ait renoncé à ça, et leur changement de nom montre que c'était plus un choix conscient de leur part qu'une simple tendance due au hasard des programmations.

Soit dit en passant, je ne sais pas ce qu'en pensent les graphistes du coin, mais leur ancien logo avec sa lettrine simple et son symbole me semblait beaucoup plus marquant, reconnaissable et "fort" que leur nouveau qui se fond dans le décor, dans tous les sens du terme.

_________________
Stargate Earthling Fleet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon
avatar

Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 27
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: Brève à la con : Scifi fait peau neuve   Mer 22 Avr 2009 - 11:43

Citation :
Et pan dans les dents des journaux télé !
Pourquoi cela? La plupart des journaux spécialisés ont tendance à parler tout autant de la SF, de la Fantasy, du Fantastique, mais aussi de l'Horreur (même non paranormal) , des films d'animation, etc. Pour le coup, ils étaient peut-être là les premiers.^^ Mais il est vrai que certains amalgament tout avec une enseigne techniquement erronée (l'écran fantastique) alors que SyFy prend le parti de relocaliser son nom aussi.

Après, il est vrai que scifi était vraiment devenu un mot courant dans le milieu, bien au delà de leur chaîne. Je comprend que cela ait été source de dépit pour eux.

Citation :
ça marque quand même un petit tournant chez Sci-Fi qui s'éloigne ainsi de la vraie SF, celle qui descend de la littérature classique du genre, et en termes visuels, de 2001, Star Wars et Star Trek, pour partir vers tout ce qui touche aux genres inhabituels.
Après, la SF à l'écran descend aussi de grands noms qui sont peu ou pas du tout focalisés sur le trajet spatial en lui-même; Alien, Blade Runner, La planète des singes, Terminator...
Mais ceci dit, tout cela demeurait transparent dans "Sci Fi".

Citation :
Comme le disait Bruce Boxleitner de manière un peu simple il y a quelques années "Regardez un peu, il n'y a plus tellement de séries qui se déroulent dans l'espace à la télévision".
Ne faisait-il pas référence aux "bonnes" séries dans l'espace, regrettant que selon lui il n'en reste pratiquement plus?

Citation :
Ce n'est pas forcément une mauvaise idée en soi, mais c'est symptomatique du manque de soutien que la chaine a apporté à cette branche là pour plus se concentrer sur des choses à la Eureka.
Je pense effectivement que pour eux, cultiver ses classiques devrait être primordial. Après, il faudrait s'interroger sur ce que SyFy veut mettre avec. à peu près toutes les enseignes concernées, même nous, ont tendance à cumuler SF (ce qui va déjà du space-opéra au steampunk) , Fantasy, Fantastique, Horreur à caractère paranormal (et même parfois Horreur tout court) , superhéros, aventure, et diverses oeuvres inclassables. (Blueberry, l'expérience secrète : western mystico-onirique. Space cowboys : aventure fictive de cosmonautes contemporains, sans vrais éléments SF mais...
Et puis Cube, Jurassic Park, The Trueman Show et j'en passe...)

J'ai du mal à en décrire les mécanismes, cependant je trouve assez normal que cette "fédération" se forme presque à chaque fois. Le soucis de l'ensemble passe peut-être par l'absence d'un terme commun mettant avec justesse l'accent sur ce qui soudent ces genres entre eux vis-à-vis des genres "normaux".

Cependant, je crois que si SyFy enterre vraiment ce qui faisait son esprit en premier lieu, elle y perd considérablement. Cette "alliance" ne peut pas se faire au détriment de cela.

Citation :
Comme le disait Bruce Boxleitner de manière un peu simple il y a quelques années "Regardez un peu, il n'y a plus tellement de séries qui se déroulent dans l'espace à la télévision". C'est dommage que Sci-Fi ait renoncé à ça, et leur changement de nom montre que c'était plus un choix conscient de leur part qu'une simple tendance due au hasard des programmations.
Et je me demande bien pourquoi...

Citation :
Soit dit en passant, je ne sais pas ce qu'en pensent les graphistes du coin, mais leur ancien logo avec sa lettrine simple et son symbole me semblait beaucoup plus marquant, reconnaissable et "fort" que leur nouveau qui se fond dans le décor, dans tous les sens du terme.
Absolument.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skay-39
The Vortex Guy
avatar

Nombre de messages : 4190
Masculin Age : 28
Localisation : TARDIS 39th room (blit), on Moya third level, in orbit around Abydos (Kaliam galaxy)

MessageSujet: Re: Brève à la con : Scifi fait peau neuve   Mer 22 Avr 2009 - 12:36

Mat Vador a écrit:
Citation :
Et pan dans les dents des journaux télé !
Pourquoi cela ? La plupart des journaux spécialisés ont tendance à parler tout autant de la SF, de la Fantasy, du Fantastique, mais aussi de l'Horreur (même non paranormal) , des films d'animation, etc. Pour le coup, ils étaient peut-être là les premiers.^^ Mais il est vrai que certains amalgament tout avec une enseigne techniquement erronée (l'écran fantastique) alors que SyFy prend le parti de relocaliser son nom aussi.
C'est ce que je voulais dire. Wink Qu'ils prennent cette peine montre bien que pour eux, la distinction est sérieuse. D'ou le "et pan dans les dents" pour les journeaux TV, qui mixent joyeusement tous ces gens. ^^

Mat Vador a écrit:
Citation :
Soit dit en passant, je ne sais pas ce qu'en pensent les graphistes du coin, mais leur ancien logo avec sa lettrine simple et son symbole me semblait beaucoup plus marquant, reconnaissable et "fort" que leur nouveau qui se fond dans le décor, dans tous les sens du terme.
Absolument.
Clairement.

_________________

________________
« My name is Skay-39, an administrator… An enthusiasm wave hit and I got shot through a link... Now I'm lost in some distant part of the webniverse on a forum – a crazy forum – full of strange, geek life-forms… Help me… Listen, please. Is there anybody out there who can read me ? I'm being tyrannized by an insane fondator… doing everything I can… I'm just looking for a real life. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artheval_Pe
Chief of Spatial Operations
Chief of Spatial Operations
avatar

Nombre de messages : 2319
Masculin Age : 26
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Brève à la con : Scifi fait peau neuve   Sam 25 Avr 2009 - 20:42

Citation :
J'ai du mal à en décrire les mécanismes, cependant je trouve assez normal que cette "fédération" se forme presque à chaque fois. Le soucis de l'ensemble passe peut-être par l'absence d'un terme commun mettant avec justesse l'accent sur ce qui soudent ces genres entre eux vis-à-vis des genres "normaux".
Personnellement, j'ai toujours eu du mal à saisir ce qui soudait ces genres entre eux, hormis le fait qu'ils avaient été longtemps snobés par le grand public et la critique littéraire. D'ailleurs, que penser du fait que dès qu'un classique de la SF devienne réellement reconnu, il sorte des collections et rayons SF pour aller rejoindre le reste de la littérature ?

Mais cet aspect fédérateur a aussi des effets pervers. Il conduit à associer des oeuvres qui sont parfois simplement un défouloir visuel pour amateurs d'hémoglobines, à un genre basé sur la réflexion. Réflexion sur notre futur, notre nature, parfois sur nos actions présentes, etc... Mais qui au final conduit toujours (du moins en littérature) a exposer le fruit de la pensée de l'auteur. Et à côté de ça, on agglomère des genres qui ont également du mérite (faire vraiment peur est tout un art, que peu des gens maîtrisent réellement), mais qui parfois se bornent à donner des histoires de romans de gare.

Le problème, c'est qu'on donne l'impression que tous ces genres forment un conglomérat pas homogène, mais d'intérêt égal, alors que la SF classique donne des oeuvres destinées à exposer et transmettre des idées, voire même faire réfléchir le public, et que d'autres genres proposent des travaux dont le seul but est de divertir (but louable, mais n'ayant pas la même portée).

Citation :

Ne faisait-il pas référence aux "bonnes" séries dans l'espace, regrettant que selon lui il n'en reste pratiquement plus?
Il faisait référence aux séries dans l'espace tout court. Il n'y en a pas tellement que ça. Et si c'est à la bouse SGA qu'on pense, je doute qu'il la regardait, mais il doit savoir ce qui se fait. Et même avec SGA, c'est très pauvre.

Citation :
Je pense effectivement que pour eux, cultiver ses classiques devrait être primordial.
Sauf qu'à part le futur Stargate Universe, il produisent quoi actuellement comme série de SF spatiale ?

Citation :

Et je me demande bien pourquoi...
Simple. La chaine est gérée par des financiers, qui ne connaissent rien, ni à la SF, ni à ce qui fait le succès d'une série.
BSG a beau s'être conclu comme une bouse, la responsabilité de la saison 3 en dents de scie revient essentiellement aux exigences stupides de Sci-Fi.
Quant au caractère merdique de la franchise Stargate sur la fin, il est incontestable que les scénaristes ne savaient plus maintenir une cohérence. Mais il n'empêche que les scripts passaient quand même devant la chaine pour approbation et que personne à Sci-Fi ne les a repris en disant "non, mais là, vous vous plantez". Stargate a toujours dit amen à ce que demandait la chaine, et vu la manière dont ils fonctionnent, ça ne m'étonnerait pas que certaines débilités ou le vide intellectuel de certains scénarios pourtant propices à de tels questionnements n'aient été imputables à la chaine.

De toute manière, ils étaient libres de produire d'autres séries de SF spatiale et ils ne l'ont pas fait, même quand SG1 s'est arrêtée.

_________________
Stargate Earthling Fleet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon
avatar

Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 27
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: Brève à la con : Scifi fait peau neuve   Sam 25 Avr 2009 - 22:37

Citation :
Personnellement, j'ai toujours eu du mal à saisir ce qui soudait ces genres entre eux, hormis le fait qu'ils avaient été longtemps snobés par le grand public et la critique littéraire.
S'il n'y avait la face péjorative du terme, je me risquerais peut-être à suggérer que SF, Fantastique, Fantasy et quelques autres (uchronie, onirisme/folie, etc) soient liés dans une espèce d'hyper-genre "fantasque" (j'écris bien fantasque, je ne fais pas de faute de frappe clin d'oeil ) .
Car finalement, que ce soit la science fictive, la magie, le paranormal, le surnaturel, la scission d'avec le cadre spatio-temporel réel, ou la vue de l'esprit, tous ces genres ont en commun cet élément qui les rend globalement introuvables, concrètement, dans le monde réel. Il y a cette "épice" qui les hissent un cran au dessus de la réalité tangible, d'une manière ou d'une autre. On peut constater de très troublants parallèles et d'aussi nettes convergences entre ces différents éléments dans leur fond, malgré les fossés qui les différencient dans la forme. Ce n'est pas pour rien que les avatars et concepts d'une fresque Space-Opéra sont si naturellement interchangeables avec ceux d'une fresque Fantasy, et que les jonctions SF/Fantastique sont si frappantes, si salées. Car elles confrontent deux entités puissantes, qui existent à la fois dans un fond autonome et dans une forme autonome, là où à 90%, le reste des univers du cinéma et de la littérature (romance, action, comédie, tout ce que tu veux) sont autant de fonds partageant une seule et même forme: celle du monde réel.

Pour illustrer mon propos, je propose l'exemple suivant.
-Dans le Fantastique, le fantôme est soit une vue de l'esprit, soit l'âme d'un défunt, et en tout cas l'irruption soupçonnée du paranomal au coeur du monde tangible.
-Dans le Merveilleux/Fantasy, le fantôme est l'âme d'un défunt, et fait partie de la norme quotidienne acceptée, qui se trouve être elle-même surnaturelle.
-Dans la SF, le fantôme, que son existence soit ou non acceptée, est un alien gazeux, un savant fou resté coincé dans un prisme interdimensionnel, une créature d'une autre phase visible sous certaines conditions, l'expression d'un plan d'existence supérieur, etc.
-Dans l'onirisme ou dans la démence vues de l'intérieur, le fantôme est l'expression symbolique des ressentis inconscients, le produit d'une imagination qui, pour une raison ou pour une autre, se répand dans la perception désorientée du réel. Il existe en tant que tel.
-Dans tous les autres genres, le fantôme n'existe pas.

Certes, il existe -heureusement- d'évidentes particularités conceptuelles, aussi bien explicites que sous-jacentes, entre chacune de ces formes. Mais je dirais que la frontière de " l'hyper-genre " se pose entre leur espace et le reste en cela qu'à l'intérieur de ces limites, le fantôme trouve à exister. Sous une forme ou une autre, d'une manière ou d'une autre, dans un contexte ou dans un autre. Mais il en a les moyens. En dehors, non, il cesse fondamentalement d'exister.
L'angle mort de mon exemple du fantôme se situe au niveau de l'uchronie.^^ Mais je pense que ce dernier genre est rattrapé selon l'exemple choisi : la déconnexion du réel, par exemple. Ou encore le fait de son interpénétration avec les histoires de voyages temporels.

Après, certaines enseignes, comme Scifi-Universe sur le net ou comme les revues spécialisées en kiosque, poussent jusqu'à intégrer systématiquement ou presque tout ce qui est animation, et tout ce qui est Horreur, même sans aucun soupçon de SF ni de Fantastique. C'est, pour ma part, un mélange que je ne comprend ni ne reconnais. Pour le coup, je perçois vraiment comme une alliance de circonstances et d'intérêt cet incessant mélange qui nous est proposé. En revanche, si l'on parle d'Horreur à composante paranormale, l'oeuvre obtient d'emblée son "passeport", à mes yeux.^^

Citation :
D'ailleurs, que penser du fait que dès qu'un classique de la SF devienne réellement reconnu, il sorte des collections et rayons SF pour aller rejoindre le reste de la littérature ?
Ma foi, on est en France. Si nos auteurs de romans et de bandes dessinées font encore du bon travail avec cette branche, (quoique dans Sillage, Ythaq ou Lanfeust, il est quand même beaucoup questions de filles en string les seins à l'air) nos scénaristes pour l'audiovisuel et nos réalisateurs ne savent pas faire autre chose que la massacrer, tandis que nos équipes de doubleurs vandalisent de leur désintérêt inattentif celle qui nous parvient de l'extérieur. Aucune chaîne télévisée sérieuse ne se risque encore à diffuser de ce genre pour imbécile heureux. Quand M6 a proposé SG-1, elle n'a jamais osé le dire trop fort.
à l'étranger, je ne sais pas ce qu'il en est, mais pour ce pays, je suppose qu'on aura la réponse, au moins en partie, le jour où on comprendra pourquoi nos scénaristes et réalisateurs à la télévision et au cinéma anéantissent le moindre projet de SF qu'ils approchent.

Citation :
Mais cet aspect fédérateur a aussi des effets pervers. Il conduit à associer des oeuvres qui sont parfois simplement un défouloir visuel pour amateurs d'hémoglobines, à un genre basé sur la réflexion. Réflexion sur notre futur, notre nature, parfois sur nos actions présentes, etc... Mais qui au final conduit toujours (du moins en littérature) a exposer le fruit de la pensée de l'auteur. Et à côté de ça, on agglomère des genres qui ont également du mérite (faire vraiment peur est tout un art, que peu des gens maîtrisent réellement), mais qui parfois se bornent à donner des histoires de romans de gare.

Le problème, c'est qu'on donne l'impression que tous ces genres forment un conglomérat pas homogène, mais d'intérêt égal, alors que la SF classique donne des oeuvres destinées à exposer et transmettre des idées, voire même faire réfléchir le public, et que d'autres genres proposent des travaux dont le seul but est de divertir (but louable, mais n'ayant pas la même portée).
Mais des défouloirs visuels pour amateurs d'hémoglobine, il y en a aussi de forme rigoureusement SF, après tout. Plus généralement, il y a des trucs complètement cons en SF, quand on veut. Du nanar classique au nanar moderne, en passant par le film de SF Français et le blockbuster grossier, ça ne pose pas de problème. Dans le même temps, le genre Horrifique, dans sa frange surnaturelle comme dans sa frange tangible, (et y compris parfois en recourant au gore) sait tout à fait, lui aussi, évoquer des débats très intenses à propos de la nature Humaine, des rapports sociaux, de la politique, de la société, du politiquement correct, de l'art, de l'histoire, de la science, de l'intelligence, de la bêtise, de la psychologie...
Tout comme elle sait aussi sortir des nanars hilarants et d'épouvantables navets.

Citation :
Sauf qu'à part le futur Stargate Universe, il produisent quoi actuellement comme série de SF spatiale ?
Si je dis aucune, je vais trop loin où...? mèfle !

Citation :
Citation :
Citation :
Comme le disait Bruce Boxleitner de manière un peu simple il y a quelques années "Regardez un peu, il n'y a plus tellement de séries qui se déroulent dans l'espace à la télévision". C'est dommage que Sci-Fi ait renoncé à ça, et leur changement de nom montre que c'était plus un choix conscient de leur part qu'une simple tendance due au hasard des programmations.

Et je me demande bien pourquoi...
Simple. La chaine est gérée par des financiers, qui ne connaissent rien, ni à la SF, ni à ce qui fait le succès d'une série.
Cependant, coller des batailles spatiales à tire larigot quelle que soit l'insertion dans l'intrigue, c'était l'une des "propositions" que TNT voulait imposer à la série dérivée de B5. Convaincre les chaînes concernées de donner une fin décente à Farscape et Firefly a, dans les deux cas, (respectivement The PKW et Serenity) conduit à s'écarter d'un "genre spatial" original et peu expansif pour filer droit vers du space opéra du tonnerre de Zeus. N'est-ce pas finalement un peu paradoxal pour eux de renoncer à l'espace lui-même? Annuler Virtuality, ça ne me surprend pas. Mais renoncer à un space opéra à la sauce saisons 4 et 5 de SGA, (ou disons Star Wars dans une forme plus réussie) si, davantage. On serait en droit de croire que même sans se fouler, il y a là un filon plutôt riche et accessible pour de tels producteurs.

Citation :
C'est ce que je voulais dire. Qu'ils prennent cette peine montre bien que pour eux, la distinction est sérieuse. D'ou le "et pan dans les dents" pour les journeaux TV, qui mixent joyeusement tous ces gens. ^^
Ho^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Brève à la con : Scifi fait peau neuve
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 13ème Rue fait peau neuve
» AM #31 ? L'hebdo fait peau neuve !
» Le site internet du MBBM fait peau neuve !
» Le FFSMC a fait peau neuve
» Filmation Soundtrack fait peau neuve

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Multivers :: .:: Discussion Globale ::. :: Genres & culture de l'imaginaire : discussions générales-
Sauter vers: