AccueilPortailChatboxCalendrierFAQGroupesRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Matrix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Skay-39
The Vortex Guy
avatar

Nombre de messages : 4190
Masculin Age : 28
Localisation : TARDIS 39th room (blit), on Moya third level, in orbit around Abydos (Kaliam galaxy)

MessageSujet: Matrix   Jeu 11 Sep 2008 - 18:48





Thomas A. Anderson, connu dans le monde du piratage informatique sous le pseudonyme de Néo, accepte de rencontrer de mystérieux hackers afin de découvrir la nature de ce qu'ils nomment "la Matrice". Sa vie devient alors un cauchemar dément peuplé d'hommes en noir aux pouvoirs inhumains... et cependant, lorsqu'on lui propose de tout oublier, il fait le choix de la vérité. Néo s'éveille alors dans un monde où la civilisation des hommes s'est effondrée, et où ces derniers, absorbés dans un monde virtuel créé de toutes pièces, sont exploités par les machines. Morpheus, l'instigateur de son évasion, voit en lui l'Elu qui, un jour, rendra à l'humanité sa place à la surface...



Année de sortie : 1999
Réalisateur : Andy & Larry Wachowski
Producteur : Joel Silver
Scénaristes : Andy & Larry Wachowski
D'après une oeuvre originale de : William Gibson (Neuromencer, roman, 1984)
Compositeur : Peter Bernstein
Nationalité : Américaine

Les films suivants :
Second Opus : Matrix Reloaded
Troisième Opus : Matrix Revolutions



Néo/Thomas A. Anderson - Keanu Reeves
Morpheus - Laurence Fishburne
Trinity - Carrie-Anne Moss
Agent Smith - Hugo Weaving
L'Oracle - Gloria Foster
Cypher - Joe Pantoliano
Tank - Marcus Chong
Le Mulot - Matt Doran
Switch - Belinda McClory
Apoc - Julian Arahanga
Dozer - Anthony Ray Parker
Agent Brown - Paul Goddard
Agent Jones - Robert Taylor
Link - Harold Perrineau Jr.





_________________

________________
« My name is Skay-39, an administrator… An enthusiasm wave hit and I got shot through a link... Now I'm lost in some distant part of the webniverse on a forum – a crazy forum – full of strange, geek life-forms… Help me… Listen, please. Is there anybody out there who can read me ? I'm being tyrannized by an insane fondator… doing everything I can… I'm just looking for a real life. »


Dernière édition par Skay-39 le Dim 2 Jan 2011 - 21:00, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaneore
Mercenaire Interplanétaire
Mercenaire Interplanétaire
avatar

Nombre de messages : 287
Masculin Age : 33

MessageSujet: Re: Matrix   Sam 21 Fév 2009 - 15:36

Mon film préféré !
Les deux autres films n'ont pas été à la hauteur de ce chef d'œuvre !
Un casting parfait, des effets réussis, un scénario dense, structuré, en un mot : parfait. (pour ceux qui ne connaissent pas ce film, pour bien le comprendre il est nécessaire de le revoir une fois de plus ^^)
Une partie de mon pseudo est hérité de ce film (Anderson pour Richard Dean Anderson et pour Mr Anderson alias Néo).
Mon passage préféré : la discussion entre Néo et Morpheus, alors que notre héros doit choisir entre la pilule bleue et la pilule rouge...
Un film cultisme donc pour finir, à ne pas manquer !

J'ai toujours été étonné de voir la similitude entre ce film et... Terminator. Matrix serait-il la suite de Terminator ? La discussion est ouverte ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-worldofart.actifforum.com/
Jack Mckay
Gouverneur Planétaire à Mandibules
Gouverneur Planétaire à Mandibules
avatar

Nombre de messages : 1107
Masculin Age : 26
Localisation : Quelque part dans l'univers...

MessageSujet: Re: Matrix   Dim 2 Jan 2011 - 17:51

Matrix est diffusé ce soir sur France 4. Les deux suites seront diffusés les dimanches suivants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobuko
Légionnaire de l'Espace
Légionnaire de l'Espace
avatar

Nombre de messages : 229
Masculin Age : 41
Localisation : LV4-26

MessageSujet: Re: Matrix   Dim 2 Jan 2011 - 20:34

C'est marrant le nombre de fois où j'ai entendu dire que les deux suites n'étaient pas à la hauteur du premier film.
Moi personnellement, je préfère justement les deux suites (mon préféré étant sans conteste Matrix Revolutions).

Ce qui m'a plut dans Matrix Reloaded, est le contrepied total qu'il prend à la fin avec le premier, et notamment tout le message messianique à la mord moi le nœud. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://op-jollyroger.forumsrpg.com/
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon
avatar

Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 27
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: Matrix   Sam 15 Jan 2011 - 17:17

J'ai pris un grand plaisir à revoir le 1, mais je n'ai toujours pas eu l'occasion de voir les 2 suivants! Vive les horaires d'internat n'importe quel jour...

Ce n'est que la seconde fois que je voyais le film, et la première fois, j'étais un peu jeune pour remarquer le design biomécanique du film à sa juste valeur, ce que je n'ai cependant pas manqué de faire l'autre soir. Je me demande notamment si les moissonneuses géantes des champs d'Humains, préfiguration visuelle des Tripodes de Spielberg, ne doivent pas une inspiration au moins esthétique à H. G. Wells.

Citation :
J'ai toujours été étonné de voir la similitude entre ce film et... Terminator. Matrix serait-il la suite de Terminator ? La discussion est ouverte ^^
Tant que l'on reste dans le domaine de la vue de l'esprit/fanfiction, j'avoue que je m'étais déjà amusé à imaginer une telle timeline, où longtemps après la défaite fatale de John Connor, le noyau survivant de la Résistance se réanimerait après des décennies de reconstruction clandestine, tandis que Skynet, à la recherche d'une utilité pour les internés Humains de ses camps de concentration (Terminator IV) , aurait entretemps fini par mettre au point son nouveau jouet, la Matrice, pour les occuper tout en les rentabilisant.^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barlbatrouk
Virtual Knight
Virtual Knight
avatar

Nombre de messages : 2823
Masculin Age : 29
Localisation : à Twin Peaks

MessageSujet: Re: Matrix   Mer 26 Jan 2011 - 19:55

Bon film que Matrix! Il mixe bien action et réflexion. Ça fait un petit moment que je l'ai vu et j'ai du mal à clairement me rappeler ce qui s'y passe (enfin surtout je m'embrouille un peux avec les suites) mais déjà le fait de l'univers schizophrène propre à K.Dick m'avait enchanté.

Concernant les suites, je me rappel avoir été agréablement surpris par le 2 (realoded??) qui creuse un peux plus le sujet tout en étant bluffant au niveau des effets... Quand on sait que le un avait déjà marqué à ce niveau! Aujourd'hui je me rappel surtout une course poursuite dantesque sur l'autoroute. Par contre le dernier (révolution?) m'avait laissé un peux sur ma faim. Je ne serai trop expliquer pourquoi... Peut être a vouloir aller trop le sujet m'a t-il perdu en route...

_________________

"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/l.a.p.o
Kezako
Gouverneur Planétaire à Mandibules
Gouverneur Planétaire à Mandibules
avatar

Nombre de messages : 1089
Masculin Age : 25
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Matrix   Mer 26 Jan 2011 - 20:30

Traditionnellement je suis un grand admirateur des scénarios bien ficelés, de la narration torturée et des images mélangeant subtilement "ésotérisme", abstrait et SF, et il faut dire qu'avec Matrix j'ai été servi, un moment d'enchantement cinématographique et je n'en rajouterai pas plus sur les qualités car tout a été dit, ou presque.

Cependant, un léger goût de mécontentement, presque de malaise m'a emprunt à la suite de ce film, de part d'abord le fait que l'oeuvre est clairement inspiré, si pas plagié d'une oeuvre la précédant, sans que cela fasse grand bruit (sauf chez les "érudits" ^^). De plus, une impression d'idéologie mal maîtrisée est venue ensuite, certaines idées peuvent être prises de façon assez dérangeantes, telles que cette vision d' "élus", de droit de tuer les "non-initiés" rapprochant plus d'un culte extrêmement orthodoxe qu'autre chose (et malgré l'influence claire d'un Platon).

Donc malgré le bijou cinématographique que ce film représente, si l'on fouille derrière on ne peut être que mitigé et pas forcément séduit par ce film.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobuko
Légionnaire de l'Espace
Légionnaire de l'Espace
avatar

Nombre de messages : 229
Masculin Age : 41
Localisation : LV4-26

MessageSujet: Re: Matrix   Mer 26 Jan 2011 - 20:43

Qu'est ce que tu appels les "non-initiés" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://op-jollyroger.forumsrpg.com/
Kezako
Gouverneur Planétaire à Mandibules
Gouverneur Planétaire à Mandibules
avatar

Nombre de messages : 1089
Masculin Age : 25
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Matrix   Mer 26 Jan 2011 - 20:50

Nobuko a écrit:
Qu'est ce que tu appels les "non-initiés" ?

J'étais sarcastique ^^

Je voulais seulement dire ceux qui n'ont pas lu "The Invisibles" de Grant Morrison, une oeuvre étrangement ressemblante à Matrix et dont le plagiat ne fait aucun doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobuko
Légionnaire de l'Espace
Légionnaire de l'Espace
avatar

Nombre de messages : 229
Masculin Age : 41
Localisation : LV4-26

MessageSujet: Re: Matrix   Mer 26 Jan 2011 - 22:25

Jamais entendu parler, suis-je donc un non-initié ? content

Mais bon Matrix s'inspire aussi beaucoup de La Grotte de Platon, des manga et du cinéma de Hong-Kong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://op-jollyroger.forumsrpg.com/
Kezako
Gouverneur Planétaire à Mandibules
Gouverneur Planétaire à Mandibules
avatar

Nombre de messages : 1089
Masculin Age : 25
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Matrix   Mer 26 Jan 2011 - 22:50

Nobuko a écrit:
Jamais entendu parler, suis-je donc un non-initié ? content

Mais bon Matrix s'inspire aussi beaucoup de La Grotte de Platon, des manga et du cinéma de Hong-Kong.

Ce n'est pas de l'inspiration mais bel et bien du plagiat, lorsque l'on reprend des idées telles quelles, lorsque des séquences sont carrément tirées de l'oeuvre en question et lorsque l'on ne les cite même pas, c'est le cas ^^

Je ferai un topo à ce sujet un de ces quatre, tu verras c'est édifiant (des histoires de guide qui offre à l'élu un champignon pour le mener vers le vrai monde, monde dans lequel les hommes sont des esclaves endormis utilisés par une entité, cela ne te rappelle pas quelque chose ? )
Heureux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobuko
Légionnaire de l'Espace
Légionnaire de l'Espace
avatar

Nombre de messages : 229
Masculin Age : 41
Localisation : LV4-26

MessageSujet: Re: Matrix   Jeu 27 Jan 2011 - 0:04

Kezako a écrit:
(des histoires de guide qui offre à l'élu un champignon pour le mener vers le vrai monde, monde dans lequel les hommes sont des esclaves endormis utilisés par une entité, cela ne te rappelle pas quelque chose ?
Heureux

Non, je vois pas ! Cylon

T'as un indice ? content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://op-jollyroger.forumsrpg.com/
Barlbatrouk
Virtual Knight
Virtual Knight
avatar

Nombre de messages : 2823
Masculin Age : 29
Localisation : à Twin Peaks

MessageSujet: Re: Matrix   Jeu 27 Jan 2011 - 12:16

Ba pleins d'autres films sont aussi beaucoup inspirés d'autres oeuvre ! Créer quelque chose de vraiment original ne se produit que très rarement voir jamais de nos jours. Un ami en école de cinéma m'a d'ailleurs rapporté qu'un de ses prof lui avait dit "aujourd'hui tout à été fait, il n'y a plus que du recyclage...".
Et pis Matrix s'inspire de beaucoup d'autres choses, si tu me dis que ça pompe sur Morrison, je peux te dire que lui meme a du pas mal prendre de K.Dick (entre autre) car l'univers de matrix me semble beaucoup inspiré par ce gus aussi.

_________________

"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"


Dernière édition par Barlbatrouk le Sam 5 Mai 2012 - 19:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/l.a.p.o
Kezako
Gouverneur Planétaire à Mandibules
Gouverneur Planétaire à Mandibules
avatar

Nombre de messages : 1089
Masculin Age : 25
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Matrix   Jeu 27 Jan 2011 - 15:40

Barlbatrouk a écrit:
Ba pleins d'autres films sont aussi beaucoup inspirés d'autres oeuvre ! Créer quelque chose de vraiment original ne se produit que très rarement voir jamais de nos jours. Un ami m'a d'ailleurs rapporté qu'un de ce prof lui avait dit "aujourd'hui tout à été fait, il n'y a plus que du recyclage...".
Et pis Matrix s'inspire de beaucoup d'autres choses, si tu me dis que ça pompe sur Morrison, je peux te dire que lui meme a du pas mal prendre de K.Dick car l'univers de matrix me semble beaucoup inspiré par ce gus aussi.

Une fois de plus on confond inspiration et plagiat, l'inspiration c'est reprendre une idée, une idéologie, une thématique, même un univers, le plagiat c'est reprendre des scènes , des thèmes centraux, et ici carrément un scénario avec uniquement quelques modifications apportées à l'oeuvre, et ce, sans faire hommage à cette dernière.

Ps: Je vais me remettre de ce pas sur Matrix, je suis sûr d'en sortir des tonnes ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barlbatrouk
Virtual Knight
Virtual Knight
avatar

Nombre de messages : 2823
Masculin Age : 29
Localisation : à Twin Peaks

MessageSujet: Re: Matrix   Jeu 27 Jan 2011 - 16:36

Citation :
Une fois de plus on confond inspiration et plagiat

Je serai tenté de te répondre que parfois la frontière est floue. C'est comme la vie, tout n'est pas tout blanc, tout noir :p. Plus sérieusement reprendre exactement le même univers peut s'apparenter a du plagiat pour moi, si ce n'est pas clairement revendiqué. Il y a aussi la question de l'hommage, de nombreux auteurs ou réalisateurs reprennent des scènes, dialogues, personnages oeuvre les ayant marqué (Comme le fait génialement Mr Tarantino). Après je t'avoue que n'ayant pas lu Morrison je ne peux te contredire ou te suivre sur le point en question.

_________________

"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"


Dernière édition par Barlbatrouk le Sam 5 Mai 2012 - 19:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/l.a.p.o
Kezako
Gouverneur Planétaire à Mandibules
Gouverneur Planétaire à Mandibules
avatar

Nombre de messages : 1089
Masculin Age : 25
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Matrix   Jeu 27 Jan 2011 - 16:41

Citation :
Il y a aussi la question de l'hommage, de nombreux auteurs ou réalisateurs reprennent des scènes, dialogues, personnages oeuvre les ayant marqué.

Ben justement, ne pas citer alors que de toute évidence c'est évident (les détenteurs des droits d'exploitation de l'oeuvre de Morrison avaient comme par enchantement eu une influence sur la rédaction du scénario et les frères Wachowsky sont comme par étonnement des lecteurs assidus de comic books ^^)

Citation :
Après je t'avoue que n'ayant pas lu Morrison je ne peux te contredire ou te suivre sur le point en question.

Je comprends tout à fait c'est pourquoi que sitôt après avoir (re)visionné le film je ferai une petite liste exhaustive mettant en évidence cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barlbatrouk
Virtual Knight
Virtual Knight
avatar

Nombre de messages : 2823
Masculin Age : 29
Localisation : à Twin Peaks

MessageSujet: Re: Matrix   Jeu 27 Jan 2011 - 17:17

Citation :
Ben justement, ne pas citer alors que de toute évidence c'est évident

Après ils ne vont pas mettre une pancarte pendant le film "attention hommage à bidule, grande influence pour nous !", on peut sinon glisser un petit quelque chose au générique mais la encore tout le monde ne le fait pas, l'hommage en lui même parlant tout seul finalement.
Par contre ce qui peut être intéressant c'est de voir la réaction des frères (dont-je-ne-sais-plus-l'hortographe-exacte-du-nom) vis à vis de cette remarque. Si ils ont démentit tout lien entre les deux univers alors que visiblement il y a beaucoup de similitudes, ça devient louche. Ils pourraient aussi être ignorant de Mr Morrison, moi par exemple, ne connaissant pas ce Mr je n'ai pu faire la comparaison, par contre celle avec K.Dick m'a sauté aux yeux. Mais si ils sont de fervent lecteurs de ses comics comme tu me l'as dit c'est encore plus louche... Si tu as des renseignement sur ça je suis preneur, car après une (très rapide je l'avoue) recherche sur internet je n'ai pas trouvé grand chose.
En tout cas il faudra que je jette un coup d'oeil au travail de ce Morrison (diantre il y a vraiment trop de choses à découvrir...^^).

_________________

"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/l.a.p.o
Kezako
Gouverneur Planétaire à Mandibules
Gouverneur Planétaire à Mandibules
avatar

Nombre de messages : 1089
Masculin Age : 25
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Matrix   Jeu 27 Jan 2011 - 17:27

Citation :
Par contre ce qui peut être intéressant c'est de voir la réaction des frères (dont-je-ne-sais-plus-l'hortographe-exacte-du-nom) vis à vis de cette remarque.

Quand je parle d'hommage c'est évidemment cela que j'évoque, et il n'y a eu aucune réaction, à vrai dire c'est bien simple et l'anecdote est assez connue dans le milieu (ne me dites pas si elle est vraie je n'en sais rien ^^). Morrison était allé voir le film avec un ami, à la sortie il était vraiment ethousiaste appréciant particulièrement l'univers, son ami étonné de le voir ainsi le questionne jusqu'à ce qu'il se rende compte des nombreuses similitudes, Grant a voulu entamé une procédure judiciaire mais rapidement il a vu que les droits appartenaient à d'autres que lui et que ces derniers étaient impliqués dans le scénario ^^', donc nada ...


Citation :
Si ils ont démentit tout lien entre les deux univers alors que visiblement il y a beaucoup de similitudes, ça devient louche. Ils pourraient aussi être ignorant de Mr Morrison,

Ignorant ? Ils sont très connus pour leur admiration pour l'univers des comic books, il me semble d'ailleurs qu'ils ont participé à l'écriture de scénarios, et éviter Morrison dans cet univers ... Il faut le faire ^^

Sans oublier que visuellement, le film se rapproche beaucoup d'un dessinateur, mais bon c'est une autre histoire mrgreen

Citation :
En tout cas il faudra que je jette un coup d'oeil au travail de ce Morrison (diantre il y a vraiment trop de choses à découvrir...^^).

C'est vrai que durant sa jeunesse anglaise (écossaise sinon il se fâcherait) il a été ultra-productif dans les productions indépendantes, et essayer de rattraper cela aujourd'hui est aussi compliqué que de se lancer à 70 ans dans la série Star Trek et Doctor Who en entièreté ^^
Mais ses thématiques sont disons ... complexes, je ne trouve pas de meilleur mots, mais là on tombe dans le HS, donc j'arrête là.

En attendant un petit article assez significatif : http://www.fortunecity.com/tatooine/niven/142/recycleb/rb40.html

Et une liste :

Citation :
1. The Universe.


The film's central premise -- that reality as we know it is a computer-generated fantasy world -- is not to be found in the Invisibles. However, our universe is described as a hologram, created by the intersection of two larger universes, a healthy one and a dying one. From the sick one, known as Universe B, giant insectile creatures known as the Archons are attempting to invade our world. Hence certain characters have the power to warp themselves out of reality, use one of the other universes as a shortcut, and reenter, much as Trinity can through a phone line.

2. The Evil.


Agent Smith and his two cohorts wear earphones like members of the Secret Service, can overrule and command squads of local police (one initially presumes them to be members of the FBI), and are based in a government skyscraper. The Archons also choose powerful figures of human authority as their agents on this plane. Among them are generals, freemasons and aristocrats who, though they claim to be serving the forces of order, are secretly driven by fear and repulsion of their enemies, much as Agent Smith confesses to Morpheus ("It's the SMELL!").

3. The Good.


Neo is a criminal hacker and Morpheus an international terrorist. The Invisibles has parallel rookie-mentor heroes: Jack Frost, who is a destructive anarchist, and King Mob, a wanted assassin. Thus, what is in name a much larger struggle becomes on the surface merely class war, or at worst rebellious wish-fulfillment. Invisibles operate in loose cells of five with no overarching heirarchy and little intergroup communication, much like the various ships of Zion. And the initial resistance cell that Neo encounters numbers five - Morpheus, Trinity, Cypher, Switch and Apoc.

4. The Wardrobe.


For the bad guys, three-piece suits and ties; for the good guys, circular shades and black leather. Morrison seems particularly offended at the theft of this detail, as he simply dressed King Mob in what he himself likes to wear.

5. The One.


Both Neo and Jack are repeatedly referred to as "The One" - the human prophesied to save his race from slavery, the sole being capable of it. Early in the film, to establish the mythic parallel, a character addresses Neo this way: "You're my savior, man. My own personal Jesus Christ." However, mowing down security guards with a Mac10 shows very little attention paid to the teachings of the New Testament. In contrast, Jack, who is more commonly compared with Buddha than Christ, despite being foulmouthed and often impatient, demonstrates the value of meditation, a strong distaste for violence, an understanding of the greater scheme in any given scenario, and genuine compassion even for his murderous enemies.

6. The Traitor.


Cypher, tired of the war and wanting his old, unenlightened life back, sells out his comrades for the promise to be reinstalled in the Matrix (a vow which I highly doubt the machines would find a reason to follow through on). When the Invisibles obtain the Hand of Glory, Boy, one of their own, apparently controlled by the Archons, steals the Hand and delivers it to (ostensibly) a federal group. When it is later revealed this group is a second, uncooperative cell of Invisibles, Boy quits the war, tired of the conflict and missing her old life.

7. The Alien Alphabet.


The first image in the Matrix (and the only image needed in the print ads for the sequel) is of foreign green characters scrolling down a computer screen. This is the code of the Matrix, of "reality" itself; it cannot be represented by the letters and numbers we know. The Invisibles postulates that English contains not twenty-six but sixty-four letters, the hidden symbols spelling out concepts our minds are unprepared to comprehend.

8. The Chemical Induction.


Morpheus's mention of Alice's Adventures in Wonderland in the "red pill" scene makes it easy for us to see it as merely another version of "EAT ME" and "DRINK ME" labels (especially for those who know Lewis Carroll was a laudanum addict). However, in the modern setting of the Invisibles, characters constantly use drugs to expand consciousness and thus better perceive the threat against them, be it marijuana, ecstasy, smart drinks or LSD. The most direct analogue here, though, is probably the ancient blue mold growing on the walls of London's subterranean tunnels that Tom O'Bedlam (another mentor figure) and Jack smoke together.

9. The Magic Mirror.


The red pill, which disrupts Neo's "input-output carrier signal", causes a hallucination in which a cracked mirror heals itself, then becomes liquid, flowing onto Neo's body and engulfing him in cold, sliding down his throat until he wakes up. It's a metaphor for a dawning realization of self, and a warning that reality can be frightening. But the visual depiction used of mirror as a free-floating substance is familiar to any Invisibles reader as the four-dimensional entity that the transvestite witch Lord Fanny channels from out of her mouth and nose to absorb enemies and upload their essences into the supercontext.

10. The Building Jump.


Morpheus tests Neo's "One"-ness with a leap from a skyscraper. ("Doubt. Fear. You have to let it all go.") Though Neo fails his goal of making it to the next building in a single bound, he does survive his Wile E. Coyote-like plummet to the simulated ground. In Vol. 1 Issue 4, Tom leads Jack in a voluntary drop from Canary Wharf, the tallest building in Britain. ("Trust me. Jump out of the dream.") Jack lands safely in Universe A.

11. The Kung Fu.


In both stories, Eastern martial arts play a large role in equipping the resistance, ultimately eclipsing even the abundant firearm violence. In Vol. 1 Issue 5, Boy (who is black) teaches Jack (who is white) about his potential in a dojo setting very similar to the Nebuchadnezzar's sparring program.

12. The Visible Timestream.


The Matrix's innovative "bullet-time" effects have been much imitated, but less discussed is the depiction of a character moving in bullet-time seen from a normal perspective: For instance, an agent moving faster than the eye can follow will appear to have ten arms or six torsos. At key moments in the Invisibles, characters are lifted out of time entirely to view themselves as they truly are: built of an infinite segmented snake of separate moments. In this way, comics uses two dimensions to represent four. This correlation, like Magic Mirror, has little in common from a story perspective, but the visuals are eerily reminiscent.

13. The Torture Sequence.


Earlier, you may recall, we compared Morpheus to King Mob. In Vol. 1 Issues 16-18, after losing a brawl in a bathroom, King Mob is abducted by the enemy, handcuffed to a metal chair, injected with a serum, subjected to psychic invasion, and eventually freed by his friends. Though my computer prevents me, I'm tempted to dispense with careful explication, indignantly thrust the book under your nose, and scream "JUST LOOK AT IT!" A lot of the above elements I can forgive, even despite the overwhelming evidence they create once tallied, but this scene is such a blatant lift I can only infer it was included as some kind of deliberate message to Invisibles fans: "Yes, we know that you know where we're getting all this from. Don't worry, the action will arrive shortly."

14. The Virus Speech.


Let's flagrantly violate a couple copyrights here. Agent Smith's speech to Morpheus, you may recall, goes like this:

I'd like to share a revelation I've had during my time here. It came to me when I tried to classify your species. I realized that you're not actually mammals. Every mammal on this planet instinctively develops a natural equilibrium with the surrounding environment but you humans do not. You move to an area and you multiply and multiply until every natural resource is consumed. The only way you can survive is to spread to another area. There is another organism on this planet that follows the same pattern. Do you know what it is? A virus. Human beings are a disease, a cancer of this planet. You are a plague, and we are the cure.

Here's a speech Tom gives to Jack in Vol. 1 Issue 3. See if it doesn't make a little more inherent sense:

Our world is sick, boy. Very sick. A virus got in a long time ago and we've got so used to its effects, we've forgotten what it was like before we became ill. I'm talking about cities, see? Human cultures were originally homeostatic, they existed in a self-sustaining equilibrium, with no notions of time and progress, like we've got. Then the city-virus got in. No one's really sure where it came from or who brought it to us, but like all viral organisms, its one directive is to use up all available resources in producing copies of itself. More and more copies until there's no raw material left and the host body, overwhelmed, can only die.

15. The Gnostic Theme.


In both stories, the message that stays with the audience is of a search for truth that has nothing to do with robots or extradimensional overlords. We deliberately take dialogue out of context and apply it to our own lives. Because you and I, right now, are in fact being controlled, and we do need to wake up. It's not fiction. But it is an empowering allegory we can use for self-actualization.

Grant Morrison has sought no monetary remuneration for copyright infringement (and he wouldn't be likely to get it, either, since both DC Comics and Warner Bros. are owned by AOL Time Warner anyway), he simply wishes the Wachowskis would publicly acknowledge that it was he who first took the ideas of Philip K. Dick, Robert Anton Wilson, Terrence McKenna and many others and molded them into a modern pop adventure format. He claims to know people who worked on the Sydney set of the Matrix, and told him Invisibles comics were strewn all over.
The Matrix is a trilogy of films, just as The Invisibles was released in three volumes, the final issue of Vol. 2 hitting newsstands roughly when shooting on the first Matrix film wrapped in October 1998. In Vol. 3, Morrison retaliated by introducing Helga, a character who looks a hell of a lot like Trinity, decoding strings of the secret letters on her Mac G4, and by showing the Archons' soldiers incubating in gelatinous pods like Neo's. Morrison has said the aspect of the controversy that truly upsets him is that he had to throw away his Invisibles screenplay. However, he wrote another one, focusing on Vol. 2, and the film remains in the works. I'll be interested to see if the next two Matrix films borrow any more of Morrison's signature tropes, but the Wachowskis seem to have more than enough elements to make two additional exciting action films, no matter where they got them from.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozma lee
Chrysalide Astéroïdale
Chrysalide Astéroïdale
avatar

Nombre de messages : 72
Masculin Age : 46
Localisation : soit babylon 5 ou alors sur le macross frontier

MessageSujet: Re: Matrix   Lun 14 Fév 2011 - 9:54

En me baladant sur sci fi news, je suis tombé sur ca Matrix 4 & 5 j’espère que le projet aboutira.
Aprés reste a savoir si la source est fiable, mais si c'est vrai, je vois ça comme une bonne nouvelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thyghj
Mutant Commun
Mutant Commun
avatar

Nombre de messages : 79
Masculin Age : 36

MessageSujet: Re: Matrix   Dim 20 Fév 2011 - 14:28

Ozma lee a écrit:
En me baladant sur sci fi news, je suis tombé sur ca Matrix 4 & 5 j’espère que le projet aboutira.
Aprés reste a savoir si la source est fiable, mais si c'est vrai, je vois ça comme une bonne nouvelle.

Cette news est déjà âgée d'environ un mois et est surtout du grand n'importe quoi. C'est une rumeur complètement bidon (voir ici).

J'ai un souci avec les parallèles évoqués dans l'article plus haut : pour la plupart, les similitudes portent sur des éléments extrêmement génériques tandis que la façon dont ces éléments sont implantés dans les deux films sont totalement différentes. En soi, je ne nie pas que le film n'ait rien plagié ou qu'il n'ait rien pris de Morrison. Je trouve juste les concepts mal choisis car très répandus - même leur association n'a rien de particulier à l'une ou l'autre oeuvre - alors que leur exécution pratique diffère grandement.

1. The Universe.

D'un côté un univers informatique, de l'autre une distorsion de la réalité. La similitude porte sur la réalité qui n'est pas ce qu'elle est ? Elément générique qui n'a rien de nouveau en SF pour l'une ou l'autre oeuvre.

2. The Evil.

Des personnes de pouvoir en cheville avec les véritables dirigeants dans l'ordre ? Wahou, quelle idée novatrice. Sauf que dans les Invisibles, c'est de la coopération tandis que dans Matrix, les personnes de pouvoir (les agents) vont littéralement prendre des êtres humains, qui coopèrent inconsciemment. La similitude est encore une fois tellement générique qu'elle ne vaut pas la peine d'être mentionnée - c'est un cliché très utilisé dans énormément d’œuvres - : les différences entre les deux sont trop importantes et n'ont pas le même... disons, message.

3. The Good.

Au détail près que le Nebuchadnezzar comporte 8 membres d'équipage et que la cellule qui va régulièrement dans la Matrice avant de trouver Neo est composée de 6 personnes (le Mulet, on l'oublie ?)... Le cadre mentor-élu est aussi un très grand classique dans les œuvres où l'on suit un personnage qui devient un héros primordial pour changer le monde. Si il y avait des rapprochements plus visibles, peut-être que...

4. The Wardrobe.

Bon, ok. Je concède ce point (quoique de mauvaise grâce). Désolé pour sa garde-robe volée.

5. The One.

Le concept d'élu, classique aussi et rien de novateur là-dedans. A la limite, un manque d'originalité dans le nom qui a été utilisé, réutilisé, abusé au cinéma, dans les comics, les nouvelles, les romans... et depuis longtemps. Etrangement, quand l'article parle de la relation entre le héros et JC, on voit que les deux personnages sont complètement différents : un qui dégomme à tout va, l'autre qui refuse de tuer même les pires de ses ennemis. Etrange façon de concevoir une similitude entre deux oeuvres.

6. The Traitor.

Un classique aussi, parce que ça a toujours beaucoup accroché. Et là, je suis désolé mais on peut remonter ça au moins 2000 ans avec Judas, et probablement plus loin encore dans le temps. Aucune des deux oeuvres n'a le droit de revendiquer la paternité de cette idée. Et ce principe est très souvent utilisé.
Qui plus est, l'article montre clairement que le parcours de ces deux judas est totalement différent. Je concède juste un point : le fait que le traitre veuille retrouver son ancienne vie. Sauf que dans Matrix c'est sa motivation alors que dans les Invisibles c'est une conséquence des événements. Donc une similitude superficielle, mais qui a peut-être été volontairement modifiée pour Matrix.

7. The Alien Alphabet.

Euh... vraiment ? Dans Matrix, c'est un élément de background qui a du sens pour des informaticiens (code ascii, utf-8, etc : ce sont des caractères parfaitement connus et non étrangers comme l'article l'annonce). Dans l'autre cas, on a un concept entièrement différent et qui semble avoir plus d'impact sur l'histoire. Tant qu'à parler de similitude, on pourrait plutôt évoquer Ghost in the Shell qui a montré la même représentation virtuelle bien avant Matrix : là, on a un plagiat potentiel beaucoup plus évident et direct.

8. The Chemical Induction.
9. The Magic Mirror.
10. The Building Jump.
11. The Kung Fu.

Ok.

12. The Visible Timestream.

Hm.... chuis un peu dubitatif (ce n'est pas le même usage visuel ni la même signification et je pense que ce qu'en montre Matrix a plus à voir avec par exemple Superman ou Flash / mais le visuel devrait être similaire) cependant je vais l'accorder.

13. The Torture Sequence.
14. The Virus Speech.

Là, c'est enfin évident ! On a des éléments spécifiques communs aux deux, et non plus juste un concept générique.

15. The Gnostic Theme.

Et... c'est un thème très classique en SF, je suis désolé de le dire. Morrison n'a aucun droit d'en revendiquer la paternité. Par contre, j'ignore comment ce message est passé dans son oeuvre : il y a peut-être un élément plagié plus évident à y voir que dans juste un thème générique.

Pour finir, les éléments indiqués à la fin de l'article pourraient être intéressants à vérifier plus en détail. Il pourrait y avoir plus de matière à confirmer le plagiat.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kezako
Gouverneur Planétaire à Mandibules
Gouverneur Planétaire à Mandibules
avatar

Nombre de messages : 1089
Masculin Age : 25
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Matrix   Dim 20 Fév 2011 - 14:40

Mais il faut bien comprendre une chose, certes on peut prendre chaque éléments indépendamments et nous nous rendrons compte que la moitié d'entre eux sont des thèmes génériques (que ce soit le Traitre, l'Elu et j'en passe) mais c'est bel et bien :

1/ L'accumulation de ces registres dans une même oeuvre.

et

2/ La présence de thèmes bien précis et d'une ressemblance très frappante (j'en ai compté 7 parmi ceux que tu soulignes comme analogues).

Qui renforcent la thèse d'une inspiration qui va au delà du simple hasard ou de la coincidence, c'est la fusion, l'assemblement de ces divers registres qui me font dire, à moi et à d'autres que la source de travail des scénaristes de Matrix est loin d'être une simple référence à des sources universelles et qu'elles proviennent bel et bien d'une oeuvre pré-existante.

Quant à la suite, cela fait deux semaines que je dis aller voir Matrix mais je ne l'ai toujours pas fait, le fait que tu connaisses The Invisibles et Matrix et puisse y répondre ne fait que m'encourager à revoir le film pour être au même niveau Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fangate1
Commandant Cyborg
Commandant Cyborg
avatar

Nombre de messages : 543
Masculin Age : 32

MessageSujet: Re: Matrix   Mer 27 Avr 2011 - 16:50

Il y a une serie de manga sur matrix (le nom je ne me souviens plus) qui raconte pourquoi la Matrice a été creé par les machines. L'histoire du manga précède celle des films.
C'est pas mal ce manga car il explique pas mal de chose sur les films, pourquoi les humains ont obscurcis le ciel, coment la guerre a commencée. On une scène ou les humains bombardent les machines à coup de bombe H , ou celle ou un char a sa tourelle arraché par une sentinelle et les humains à l'intérieur ( du char)exterminés ou emmenés en captivité pour étude! ( un régal aarf ) A voir si vous aimez bien Matrix , les mangas étaient sorties en DVD, donc ça doit pouvoir se trouver sur le net.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobuko
Légionnaire de l'Espace
Légionnaire de l'Espace
avatar

Nombre de messages : 229
Masculin Age : 41
Localisation : LV4-26

MessageSujet: Re: Matrix   Jeu 28 Avr 2011 - 1:09

Tu parles des anime de Animatrix je présume.

L'arc en question est en deux partis et se nomme The Second Renaissance.
C'est un anime tout bonnement hallucinant qui montre toute l'horreur et la folie de la guerre hommes-machines.

Avec l'arc Final Flight Of The Osiris, il est extrêmement important pour bien comprendre les films Matrix Reloaded et Revolutions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://op-jollyroger.forumsrpg.com/
fangate1
Commandant Cyborg
Commandant Cyborg
avatar

Nombre de messages : 543
Masculin Age : 32

MessageSujet: Re: Matrix   Jeu 28 Avr 2011 - 2:07

Oui exact c'est Animatrix qui est une série d'animé( je dis manga mais le bon terme est animé) Tu as tout dis Nobuko, quant on vu ces animés on comprend tout de suite mieux les films autrement ceux-ci peuvent paraitre un peu obscure mais après avoir vu animatrix( sutout la partie guerre homme /machine) , tout devient clair aarf Pourquoi les auteurs ont pas commencé par là d'ailleurs? Par le début de l'histoire avant l'avénement de la matrice.? Celà aurait fait un bon film surement mais c'est vrai que celà aurait peut-être trop ressemblé à terminator.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobuko
Légionnaire de l'Espace
Légionnaire de l'Espace
avatar

Nombre de messages : 229
Masculin Age : 41
Localisation : LV4-26

MessageSujet: Re: Matrix   Jeu 28 Avr 2011 - 16:06

Cela aurait surtout délivré trop d'informations importantes dès le début, car quand tu as bien saisi la fin de Second Renaissance, tu réalises la nature véritable de la ville de Zion.

D'un point de vue visuel et narratif, Second Renaissance est impressionnant. La guerre contre la machine s'y révèle effroyable !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://op-jollyroger.forumsrpg.com/
 
Matrix
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Matrix
» Matrix [ Néo / Trinity ]
» Matrix Trilogy - Un topic pour ceux qui aiment les cuillères.
» cen matrix
» Matrix-Hifi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Multivers :: .:: Les fictions en particulier, classées par genre, par style ou par thème ::. :: Anticipation, Cyberpunk, Dystopie & Post-Apocalyptique :: Les oeuvres : cinéma, télévision, web, jeu vidéo, bande originale...-
Sauter vers: