AccueilPortailChatboxCalendrierFAQGroupesRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Star Wars: Episode I - The Phantom Menace

Aller en bas 
AuteurMessage
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon
avatar

Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 28
Localisation : Amiens

MessageSujet: Star Wars: Episode I - The Phantom Menace   Dim 7 Sep 2008 - 13:58





La République Galactique semble partir en morceaux. Alors que l'autorité du Chancelier Suprême ne cesse de céder du terrain face à l'anarchie et à la bureaucratie, la Fédération du Commerce, état-corporation sans scrupule, décide d'imposer un blocus militaire à la paisible petite planète Naboo. Elle entend ainsi protester contre une loi minant les bénéfices des firmes. Afin de régler le conflit, le Chancelier Suprême Valorum envoie deux Jedis comme négociateurs; Obi-Wan Kenobi et son maître Qui-Gon Jinn. Lorsque Dark Sidious, l'étrange conseiller secret des PDG de la Fédération du Commerce, apprend leur venue, il ordonne leur assassinat et l'invasion totale de Naboo.



Réalisateur : George Lucas
Producteurs : Rick McCallum & George Lucas
Scénariste : George Lucas
Compositeur : John Williams
-
Nationalité : Américaine
Titre VF : Star Wars: Episode I - La Menace fantôme
Date de sortie : 19 mai 1999
Budget : 115 millions de dollars
Durée : 2 H 16 Min
Accompagnement parental recommandé pour les enfants aux États-Unis (PG)



Liam Neeson - Qui-Gon Jinn
Ewan McGregor - Obi-Wan Kenobi
Natalie Portman - Amidala / Padmé Naberrie
Jake Lloyd - Anakin Skywalker
Ian McDiarmid - Palpatine / dark Sidious
Pernilla August - Shmi Skywalker
Oliver Ford Davies - Sio Bibble
Hugh Quarshie - Panaka
Ahmed Best - Jar Jar Binks
Anthony Daniels - C-3PO
Kenny Baker - R2-D2
Frank Oz - Yoda
Terence Stamp - Finis Valorum
Samuel L. Jackson - Mace Windu
Ray Park - Dark Maul
Brian Blessed - Boss Nass
Andrew Secombe - Watto
Silas Carson - Nute Gunray
Ralph Brown - Ric Olié
Sofia Coppola - Saché
Keira Knightley - Sabé




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Star Wars: Episode I - The Phantom Menace   Dim 23 Oct 2011 - 17:19

Alors ça fait longtemps que je les ai vu mais j'avais pas réellement accroché à cet épisode, je ne saurais dire pourquoi car j'avais vraiment bien aimé ceux de la trilogie originelle mais là non, c'était intéressant mais ça ne m'a pas plus passionnée que ça. La relation Schmi/Anakin était vraiment touchante et la fin assez triste/joyeuse mais vraiment sans plus, néanmoins ça ne m'a pas empêché d'allé voir les autres.

Pour Anakin, n savait bien sûre ce qu'il allait devenir et je dirais que c'était vraiment le personnage le plus intéressant à découvrir, c'est la preuve qu'on ne vient pas au monde en étant méchant. Sinon, l'action et les scènes de combats sont beaucoup plus présentes que dans la trilogie originelle et ça gâche un peu le film.
Revenir en haut Aller en bas
Vasquez
Chrysalide Astéroïdale
Chrysalide Astéroïdale
avatar

Nombre de messages : 54
Féminin Age : 43
Localisation : Bruxelles - Belgique

MessageSujet: Re: Star Wars: Episode I - The Phantom Menace   Dim 23 Oct 2011 - 17:59

Le seul épisode que j'ai à peu près supporté dans la prélogie ( normal, le bellâtre Hayden et son jeu compassé et artificiel n'a pas encore montré sa figure ).

J'aime beaucoup la relation padawan/Maître Jedi entre Qi-Gon et Obi-Wan, et on en apprend un peu plus sur le fonctionnement de l'Ordre Jedi et de son Conseil. Déception: j'avais gardé l'idée que la Force était quelque chose que tout un chacun peut maîtriser à force d'auto-discipline, entraînement et volonté...mais non, c'est une dynastie élitiste et héréditaire. De plus on prend les gosses, qui grandiront sans connaître leurs parents, bref, une secte. Personnellement ma sympathie pour les Jedi a pris un bon coup sur ce coup-là.

Jar-Jar...dois-je vraiment faire un commentaire? J'ai eu envie de l'éparpiller façon puzzle immédiatement. Passons.

La course de la Bounta, j'ai beaucoup aimé. Chaque coureur avec sa personnalité différente, Sebulba avec son arrogance et ses coups tordus, et notre futur Jedi déjà très puissant dans la force...

Darth Maul, son double sabre, sa maîtrise des arts martiaux...j'ai adoré.
Et le mot de la fin du sénateur Palpatine..."Jeune Anakin, je suivrai ta carrière avec beaucoup d'intérêt." Cela prend tout son sens quand on sait ce qu'on sait.

Bref malgré quelques points faibles (à mes yeux), j'ai apprécié cet épisode, surtout maintenu à flot par ces bons acteurs que sont Ian McDiarmid, Ewan McGregor et Liam Neeson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daehan
Pharaon Cosmique
Pharaon Cosmique
avatar

Nombre de messages : 2763
Féminin Age : 99

MessageSujet: Re: Star Wars: Episode I - The Phantom Menace   Dim 23 Oct 2011 - 19:13

Je l'ai vu celui là, j'en suis certaine... mais rien, aucun souvenir du film.
Est-ce qu'il était vraiment aussi mauvais ou il ne se passait rien ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Star Wars: Episode I - The Phantom Menace   Dim 23 Oct 2011 - 19:26

Mauvais, je dirais pas ça mais disons qu'il était pas marquant, c'est sûre. Par contre je trouve justement que les évènements s'enchaînaient sans arrêt mais ça reste mon point de vu Heureux
Revenir en haut Aller en bas
Daehan
Pharaon Cosmique
Pharaon Cosmique
avatar

Nombre de messages : 2763
Féminin Age : 99

MessageSujet: Re: Star Wars: Episode I - The Phantom Menace   Dim 23 Oct 2011 - 19:33

Je vais peut-être tenté de le revoir. En tout cas, je ne m'accrocherai pas si ça m'interpelle pas au bout de 15min mrgreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Podracers
Homme-Lézard
Homme-Lézard
avatar

Nombre de messages : 103
Masculin Age : 36
Localisation : Terre

MessageSujet: Re: Star Wars: Episode I - The Phantom Menace   Mar 10 Juil 2018 - 13:00


*Lucas aime les arts narratifs et l'art de la Renaissance : ici, une certaine idée de la Cène de Leonard de Vinci ?


Difficile d’évoquer La Menace Fantôme et de manière plus générale la prélogie sans parler du déferlement de haine, de préjugés et de préconçus qui sont à l’origine, probablement, de cette orientation vintage lamentable imaginée par les génies du marketing de chez Lucasfilm / Disney.

La vision de Lucas n’est probablement pas parfaite, et je peux même éprouver une certaine forme d’empathie pour ceux qui ne sont jamais parvenus à accepter le changement brutal de decorum : il est vrai que passer d’un univers usiné, délavé et impersonnel à un univers pluriel, artisanal et chromé peut déstabiliser. La trilogie classique bénéficiait de l’apport d’authentiques ingénieurs de la Nasa (dont l’artiste conceptuel Ralph McQuarrie), la prélogie est davantage le fruit d’une réflexion d’artiste, impulsée aux forceps par Lucas – contre l’avis même d’un Doug Chiang qui ne comprenait pas cette direction.

J’ai été choqué moi-même au sortir de la salle, en 1999, par cette approche conceptuelle à ce point antinomique. Mais j’étais probablement encore assez jeune pour accepter cette situation, d’autant plus que j’avais attendu ce film comme l’arrivée des Extra-terrestres sur Terre : rien de plus, rien de moins !  alien

Par cette figure de style et cette pirouette artistique, Lucas cherche à questionner notre rapport à la trilogie classique, à « tordre » notre point de vue parfois (souvent) unilatéral sur cet univers. Ce faisant, il comprend parfaitement la nécessité d’interroger ce que nous prenons pour acquis – le mal prend souvent ses racines au cœur du bien, et le « bien » n’est somme toute qu’une question de point de vue. Et si le rapport à la Force peut revêtir une dimension spirituelle (une « foi » que Qui-Gon a chevillée au corps), elle doit également être le fruit d’une discipline mentale : une vie équilibrée est ainsi faite d’évasion et de discipline. Science sans conscience n’est que ruine de l’âme, comme le disait je crois Rabelais. C’est précisément ce point que Palpatine essayera de titiller chez Anakin, tiraillé entre passion et raison.

Si la trilogie classique nous montre un affrontement très manichéen avec des forces en présence parfaitement identifiées (le camp du bien contre le camp du mal), la prélogie bouscule ce charmant tableau et fait de la République une entité tentaculaire inquiétante, incapable de juguler les passions qui s’expriment en son sein. La « nature humaine » prend toujours le dessus.

La prélogie est, de par son ambition narrative, le prolongement naturel et respectueux de la trilogie classique. Lucas connait son sujet et il ne cherche pas à tromper le public avec un concept-produit hypocrite et compromissoire. Malgré des choix artistiques questionnables, des acteurs manifestement tétanisés par une technologie encore balbutiante et l’obsession du contrôle de Lucas, cette partie de l’œuvre excelle dans son écriture et montre un visage équivoque surprenant, que personne n’était en mesure de soupçonner à l’époque.

Pour toutes ces raisons et pour bien d’autres encore, je continue de penser même aujourd’hui que se séparer de Lucas a été la plus grave erreur de Kathleen Kennedy. En tout cas pour ce qui concerne l’objectif de poursuivre l’œuvre de Lucas sur 40 ans. Une erreur qui a conduit notamment un JJ Abrams à ne jamais questionner son propre rapport abusif à la trilogie classique. Rian Johnson commettra les mêmes erreurs, quelques temps plus tard, encouragé par une indécrottable politique de studio, qui aura achevé  de briser le contrat moral passé entre le public et les exécutifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Star Wars: Episode I - The Phantom Menace   

Revenir en haut Aller en bas
 
Star Wars: Episode I - The Phantom Menace
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Star Wars: Episode IV - A New Hope
» Star Wars Episode 7
» STAR WARS - EPISODE II à VI - C3PO & R2D2 - (RAH 493 et 494)
» Star Wars Episode VI : Le retour du jedi
» Star Wars Episode II : l'attaque des clones

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Multivers :: .:: Fictions, franchises & univers à l'honneur::. :: Star Wars :: Les Films Star Wars-
Sauter vers: