AccueilPortailChatboxCalendrierFAQGroupesRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Pitch Black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon


Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 26
Localisation : Amiens

MessageSujet: Pitch Black   Lun 1 Sep 2008 - 21:08





Un vaisseau spatial transportant des passagers est transpercé par un torrent de micrométéorites, qui le force à un atterrissage d'urgence sur une planète à peine répertoriée. Les survivants sont Imam et ses trois enfants, Musulmans en route pour la Nouvelle Mecque; un antiquaire alcoolique; une géologue; un jeune garçon clandestin; et surtout Riddick, un dangereux criminel emprisonné; tous sont sous la surveillance de Johns, le mercenaire, et de la copilote, Carolyn Fry. Sur cette planète aride, trois soleils semblent instaurer un jour brûlant et perpétuel: sauf à une seule période, où se produit une éclipse totale et longue de plusieurs heures...



Réalisateur : David Twohy
Producteur : Tom Engelman
Scénaristes : Jim Wheat, Ken Wheat & David Twohy
Compositeur : Graeme Revell
-
Nationalité : Américaine
Titre VF : Pitch Black
Dates de sortie : 18 février 2000 aux États-Unis / 19 juillet 2000 en France
Budget : 23 millions de dollars
Durée : 1 H 52
Accompagnement parental obligatoire pour les mineurs de moins de 17 ans aux États-Unis (R)

Univers commun avec :
The Chronicles of Riddick: Dark Fury (suite)
The Chronicles of Riddick (suite)
Riddick (suite)



Vin Diesel : Richard B. Riddick
Radha Mitchell : Carolyn Fry
Cole Hauser : William J. Johns
Keith David : Abu "Imam" al-Walid
Lewis Fitz-Gerald : Paris P. Ogilvie
Claudia Black : Sharon Montgomery
Rhiana Griffith : Jack
John Moore : John Ezekiel
Simon Burke : Greg Owens
Les Chantery : Suleiman
Sam Sari : Hassan
Firass Dirani : Ali
Vic Wilson : Tom Mitchell



Remarque : le film a deux suites, Dark Fury, film d'animation, et les Chroniques de Riddick, blockbuster space-opéra. Ces derniers sont dans un genre de SF très différent de Pitch Black, et racontent un scénario presque complètement à part, en se contentant de récupérer une poignée de personnages du premier opus pour les projeter dans un contexte totalement nouveau, ce qui fait que le film originel reste relativement unique et isolé.






Dernière édition par Matthieu le Dim 24 Juil 2011 - 16:18, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon


Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 26
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: Pitch Black   Jeu 19 Mar 2009 - 22:47

Pitch Black a découvert Vin Diesel. Tout, pour l'acteur, a vraiment commencé à partir de ce contrat. Mais Pitch Black est avant tout un excellent film de science-fiction horrifique, dont l'impact discret mais rafraîchissant sur le marché peut s'apparenter à un Event Horizon ou à un Stargate en tant que film de SF "secondaire", versé dans l'action et le suspens, mais où la qualité est bien présente. Il se trouve à mille lieux de la suite sans trop de rapport, Les Chroniques de Riddick, blockbuster space-opéra qui réintroduit quelques héros du premier film dans un scénario déconnecté puisque celui de Pitch Black est clôt, et ne nécessite nulle suite. Pitch Black, pour sa part, est donc un "petit" film qui s'auto-suffit et qui remplit parfaitement le cahier des charges, avec la particularité de prendre son temps avant de dévoiler ses enjeux. Le début semble augurer d'un duel entre Humains dont Riddick serait plus ou moins le bad guy, sur fond de désert et de formations rocheuses, puis la découverte successive des formes de vie souterraines et de la grande éclipse recadrent la suite du film.

Même si l'on peut se lasser du rôle systématique d'anti-héros que Vin Diesel use jusqu'à la corde dans pratiquement toute sa filmographie, cet état de fait passe bien dans Pitch Black, puisqu'il s'agissait de la première fois ou presque pour cet acteur et puisque le scénario s'y prête assez bien. Riddick le bagnard est un anti-héros réussi, un personnage plein et intéressant à étudier, au même titre que Carolyn, dont le parcours du début à la fin du film a son importance, et bien sûr Johns, le mercenaire qui ne vaut guère mieux que sa proie.
L'aspect des "monstres Humains" aux plus bas instincts de conservation et d'égoisme, induits par la panique, la pression, l'épuisement et la violence de la situation, n'est donc absolument pas edulchoré tandis que les inventives et terrifiantes créatures de Patrick Tatopoulos occupent le film. (Un cocorico pour ce français qui, avant Pitch Black, était connu depuis le design du Stargate de Emmerich) Rappelant Aliens, Le Retour pour ces hordes de monstres, et peut-être The Thing pour le reflet dépréciatif que l'Humanité en crise renvoie aux monstres immédiats, Pitch Black est un film à voir pour qui aime la science-fiction à hémoglobine qui ne renonce pas à l'intelligence et à l'art cinématographique.

à noter, la courte présence de Claudia Black dans un rôle bien moins "doué" que ceux de Vala Maldoran et Aeryn Sun.^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joe Black
Cigarette-Smoking Man
Cigarette-Smoking Man


Nombre de messages : 1890
Masculin Age : 26
Localisation : Lausanne

MessageSujet: Re: Pitch Black   Mer 27 Mai 2009 - 21:34

Pour commencer, je dois dire que ce film que je n'avais jusqu'à présent jamais eu l'occasion de voir est une excellente surprise. J'étais partis avec un apriori plutôt négatif à cause de la présence de Vin Diesel parmi les membres du casting (pour ma défense, je dois dire que lorsqu'on jette un coup d'oeil sur sa filmographie, il y a de quoi frémir), mais comme Pitch Black est un film de science fiction plutôt bien côté et que les films SF de qualité de ces dernières années ne sont pas légion, j'ai voulu le voir.

Je dois dire que j'ai été tout simplement bluffé! Esthétiquement, le film fait un sans faute. Le design des créatures est vraiment bien trouvé et les paysages arides et désolés sont magnifiques. Mais alors que dire des ambiances lumineuses bleue et rouge du début du long-métrage, à part que c'est tout simplement splendide! La photographie et les différents filtres utilisé sont magnifiques. Cela donne à Pitch Black une identité visuelle unique. En effet, l'arrivée de l'obscurité après une longue période de saturation de lumières est plutôt inattendue et il me semble que le film innove avec cet effet. Vraiment, au niveau esthétique, ce petit film qui a bénéficié d'un budget dérisoire est vraiment incroyable et me redonne foi en l'existence d'un cinéma plus ou moins indépendant qui, même sans gros moyens, est capable de produire des oeuvres de qualité.

L'histoire quant à elle est haletante et déroutante. Vin Diesel dont je redoutais la prestation, s'en sort à merveille ainsi que la plupart des seconds rôles. De plus, j'ai trouvé vraiment bien que le film ne s'attache pas uniquement à un personnage en particulier mais au groupe dans son entièreté. A souligner aussi que les rares interactions entre l'Imam qui se révèle vraiment sur la fin et Riddick sont toutes excellentes. Les dernières scènes sont sans concessions et collent à merveilles à l'esprit du film. Enfin, l'épilogue avec le vaisseau quittant la planète est vraiment beau et clôt le film d'une superbe manière.

En bref, j'ai beaucoup apprécié ce film dont l'ambiance angoissante m'a un peu rappelé le premier Alien. Je me réjouis maintenant de voir la suite même si je sais que cette dernière n'a pas réellement bénéficié d'avis positifs. Cependant, je ne demande qu'à être surpris comme je l'ai été ici avec Pitch Black.

_________________
The truth is out there
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon


Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 26
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: Pitch Black   Jeu 28 Mai 2009 - 12:48

Citation :
Pour commencer, je dois dire que ce film que je n'avais jusqu'à présent jamais eu l'occasion de voir est une excellente surprise.
cheers

Citation :
mais comme Pitch Black est un film de science fiction plutôt bien côté et que les films SF de qualité de ces dernières années ne sont pas légion, j'ai voulu le voir.
Méfie-toi, je me suis fait engueuler pour avoir nié l'apport intellectuel de Transformers et de Star Trek XI à la SF^^

Citation :
la présence de Vin Diesel parmi les membres du casting
Au milieu de l'affiche, tu veux dire^^ (As-tu remarqué Claudia Black?)

Citation :
(pour ma défense, je dois dire que lorsqu'on jette un coup d'oeil sur sa filmographie, il y a de quoi frémir),
Je dirais que si Vin Diesel a par la suite usé et abusé jusque indigestion (pour ma part) du rôle d'anti-héros body-buildé, ici, il le fait tout bonnement pour la première fois, ou presque. Il y a donc forcément une certaine aura de fraîcheur et de spontanéité qu'on ne trouve pas dans les rôles similaires ultérieurs. (pour ceux que ça intéresse, Riddick serait inspiré du personnage de Snake Plissken, joué par Kurt Russel dans New York 1997 et sa suite, Los Angeles 2013, deux films de SF post-apocalyptique)

Mais de plus, le personnage de Riddick n'est pas sans intérêt. C'est certes un personnage bestial, mais animé d'une conscience réelle, d'une moralité fataliste et même un peu mystique, qui en fait un véritable personnage plein, voire par exemple ceci:
Citation :
A souligner aussi que les rares interactions entre l'Imam qui se révèle vraiment sur la fin et Riddick sont toutes excellentes.
Et personnellement, je trouve que Vin Diesel sait jouer cette particularité, y compris dans la suite de Pitch Black, n'en déplaise aux fameux "Riddickulistes" parmi lesquels j'ai compté un peu bêtement à l'époque. (et oui, les jeunes c'est influençable)

Citation :
Je dois dire que j'ai été tout simplement bluffé! Esthétiquement, le film fait un sans faute. Le design des créatures est vraiment bien trouvé et les paysages arides et désolés sont magnifiques. Mais alors que dire des ambiances lumineuses bleue et rouge du début du long-métrage, à part que c'est tout simplement splendide! La photographie et les différents filtres utilisé sont magnifiques. Cela donne à Pitch Black une identité visuelle unique. En effet, l'arrivée de l'obscurité après une longue période de saturation de lumières est plutôt inattendue et il me semble que le film innove avec cet effet. Vraiment, au niveau esthétique, ce petit film qui a bénéficié d'un budget dérisoire est vraiment incroyable et me redonne foi en l'existence d'un cinéma plus ou moins indépendant qui, même sans gros moyens, est capable de produire des oeuvres de qualité.
Il est assez amusant de constater que si on y retrouve le concept de survival face à une vaste horde d'animaux extraterrestres comme dans Aliens Return, (idée plus rarement mise en oeuvre au cinéma qu'on ne le croit si on fait bien attention) Pitch Black est pourtant l'inverse presque total de ce dernier esthétiquement parlant, avec le grand désert brûlant et sauvage au lieu du sombre labyrinthe de coursives rouillées, les
Spoiler:
 
au lieu des cauchemars biomécaniques noirs, etc. (je n'ose pas dire que je trouve Tatopoulos particulièrement bon pour la simple raison que je ne sais pas si je saurais citer beaucoup d'autres designers de film de SF et leur oeuvre, mais j'ai été marqué par son travail plastique sur Stargate, Godzilla, Indépendance Day, Pitch Black, Outlander, Dark City, I Robot, Underworld, et j'en passe)
Il y a malgré tout quelques traits communs comme l'esthétique Terrienne, la planète elle-même une fois la nuit tombée, les visages déplorables offerts par l'Humanité, les bêtes qui ont en commun d'être techniquement aveugles, la présence d'une fillette... (enfin, plutôt d'une préado dans le cas présent)


Citation :
L'histoire quant à elle est haletante et déroutante. Vin Diesel dont je redoutais la prestation, s'en sort à merveille ainsi que la plupart des seconds rôles. De plus, j'ai trouvé vraiment bien que le film ne s'attache pas uniquement à un personnage en particulier mais au groupe dans son entièreté.
à cet égard, après avoir cru voir venir depuis plus d'une heure le sempiternel baiser final entre Riddick et Carolyn, la conclusion fout une claque d'autant plus forte qu'on ne s'y attendait vraiment pas. J'ai vraiment été marqué par l'originalité (peut-être moins depuis le temps, mais le film date de 2000) de ce choix scénaristique anticonformiste à l'approche du générique de fin.

Citation :
En bref, j'ai beaucoup apprécié ce film dont l'ambiance angoissante m'a un peu rappelé le premier Alien.
C'est curieux, je trouvais pour ma part que le type de tension ainsi que la structure de l'affrontement évoquaient plutôt Alien 2.

Citation :
Je me réjouis maintenant de voir la suite même si je sais que cette dernière n'a pas réellement bénéficié d'avis positifs. Cependant, je ne demande qu'à être surpris comme je l'ai été ici avec Pitch Black.
Il faut simplement avoir à l'esprit que le diptyque des Chroniques de Riddick (court-métrage d'animation + long-métrage live) n'est pas, objectivement, aussi original, aussi inventif, aussi personnel, (quoique là avec les idées présentées dans le court-métrage, ce n'est même pas certain) aussi "bien vu" que Pitch Black. Mais il demeure à mes yeux un agréable divertissement SF, qui plus est dans un genre qui me parle beaucoup (l'aventure interstellaire) Embarassed , et qui élargit considérablement l'univers de Pitch Black pour lui-même. (dans cette optique, il est logique que la vie d'un aventurier galactique comme Riddick ne tourne pas éternellement autour d'une planète sans civilisation et de ses prédateurs locaux) Certes, l'on peut trouver étrange de reprendre les trois survivants de Pitch Black dans un scénario totalement sans rapport, mais finalement, quitte à faire une suite, il valait mieux éviter le "on prend les mêmes et on recommence" qui aurait probablement conduit à un désastre artistique bien plus dommageable et éclaboussant directement Pitch Black, que le relatif échec critique des CdR, qui a laissé Pitch Black indemne. Alors à quoi ça sert d'avoir repris l'univers de Pitch Black, me dira-t-on? à faire croître la "mythologie" d'un univers qui le méritait, je pense. C'est intéressant de savoir un peu à quoi ressemble la galaxie Riddick autour de la petite planète isolée de Pitch Black.
Pour ma part, j'ai trouvé les CdR suffisamment plaisantes pour me réjouir quand Vin Diesel a déclaré récemment qu'un volet final était sérieusement en discussion.


Dernière édition par Mat Vador le Sam 12 Mar 2011 - 10:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joe Black
Cigarette-Smoking Man
Cigarette-Smoking Man


Nombre de messages : 1890
Masculin Age : 26
Localisation : Lausanne

MessageSujet: Re: Pitch Black   Jeu 28 Mai 2009 - 13:52

Citation :
Méfie-toi, je me suis fait engueuler pour avoir nié l'apport intellectuel de Transformers et de Star Trek XI à la SF^^
J'espère bien! Se sont deux monuments de la SF contemporaine qui font preuve d'une créativité artistique exemplaire et d'une réflexion intense. Du reste, je n'ai toujours pas finit d'analyser les multiples niveaux de lecture de Transfomers qui exprime toute la dualité et le conflit intense qui atteint l'adolescent. Ce film a aussi l'intelligence de ne jouer sur aucun cliché et fait preuve d'un humour si subtil et si fin que je ne suis pas encore sûr d'en avoir entièrement saisi tout les tenants et aboutissants. Vraiment, je crois que plus il y a de million en jeux, plus le film projeté sera meilleur! Bien entendu, tout ceci n'était que du deuxième degré. Si quelqu'un ma cru... pauvre de moi.

Citation :
Au milieu de l'affiche, tu veux dire^^ (As-tu remarqué Claudia Black?)


Oui je l'ai remarquée!^^ J'ai même été surpris de la voir jouer ici mais cela fait toujours plaisir de voir un visage connu. Je dois aussi dire qu'elle joue un rôle (même si il est plutôt bref) totalement à contre courant de ce que je connaissais d'elle avec le personnage de Vala dans SG-1. Je me demande maintenant comment elle sera dans Farscape (que je commencerai à voir après avoir finis le spin-off de B5).

Citation :
à cet égard, après avoir cru voir venir depuis plus d'une heure le sempiternel baiser final entre Riddick et Carolyn, la conclusion fout une claque d'autant plus forte qu'on ne s'y attendait vraiment pas. J'ai vraiment été marqué par l'originalité (peut-être moins depuis le temps, mais le film date de 2000) de ce choix scénaristique anticonformiste à l'approche du générique de fin.

Je dois dire que moi aussi au début, je sentais un relatif happy end venir. A un moment cependant, j'ai revu ma position et j'ai alors pensé que Riddick allait mourir. C'est pourquoi
Spoiler:
 
C'était un peu le personnage central du film.

Citation :
C'est curieux, je trouvais pour ma part que le type de tension ainsi que la structure de l'affrontement évoquaient plutôt Alien 2.
Personnellement, à chaque fois que je pense à Alien 2, je revois en premier lieu son ambiance militaire qui est absolument absente de Pitch Black. C'est pourquoi, le film m'a plus fait penser au premier Alien voir même au troisième volet avant le film de James Cameron.

Sinon, je suis entièrement d'accord avec ton dernier paragraphe et je me réjouis de voir ce deuxième volet plus ou moins déconnecté et qui étend l'univers "riddickien" et l'hypothétique troisième film si il a lieu un jour.

_________________
The truth is out there
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barlbatrouk
Pharaon Cosmique
Pharaon Cosmique


Nombre de messages : 2791
Masculin Age : 28
Localisation : à Twin Peaks

MessageSujet: Re: Pitch Black   Lun 25 Avr 2011 - 12:29

Vu hier ! Comme vous le dites la menace planant sur ce film dut à la présence de Vin Diesel n'a finalement pas trop lieu d’être, ce film lui offrant son meilleur rôle (quoique je l'avais pas trop mal aimé dans le tout premier Fast and Furious...). Ce film est loin d’être un chef d'oeuvre mais c'est une agréable réussite dans son genre.

Du coup ça m'a donné envie de revoir le 2e opus un de ces jours, même si le premier visionnage m'avait fait grand mal...

_________________

"-Talby, looks like I'm headed for the planet. Going right toward it.
- When you hit the atmosphere you start to burn
...
What a beautifull way to die - as a falling star
- I guess you 're right"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/l.a.p.o
Nobuko
Légionnaire de l'Espace
Légionnaire de l'Espace


Nombre de messages : 229
Masculin Age : 41
Localisation : LV4-26

MessageSujet: Re: Pitch Black   Lun 25 Avr 2011 - 16:21

Un très bon film que ce Pitch Black, et moi aussi comme beaucoup je n'ai pas du tout vu venir le
Spoiler:
 

Les Chroniques de Riddick ne sont pas à voir comme une réelle suite de Pitch Black. Vin Diesel s'y révèle excellent, même meilleur que dans le premier film. Il s'agit sans aucun doute de son meilleur rôle et le film dans son ensemble est très bon. On ne s'y ennui jamais. Les Necromungers sont des méchants absolument magnifiques. On y voit réellement en quoi Riddick est un homme dangereux et le discours à son sujet proféré par le marshal qui l'a arrêté au début de Pitch Black, y prend tout son sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://op-jollyroger.forumsrpg.com/
 
Pitch Black
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pitch Black et Les Chroniques de Riddick (Blu-ray)
» Pitch Black (2000, David Twohy)
» The Chronicles of Riddick
» Chevron 7
» PITCH BLACK - RIDDICK

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Multivers :: .:: Les fictions en particulier, classées par genre, par style ou par thème ::. :: Horrifique et/ou Fantastique, versant science :: Les oeuvres : cinéma, télévision, web, jeu vidéo, bande originale...-
Sauter vers: