AccueilPortailChatboxCalendrierFAQGroupesRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon


Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 26
Localisation : Amiens

MessageSujet: Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal   Sam 31 Mai 2008 - 19:15





1957, en pleine Guerre Froide. Indiana Jones, âgé de 58 ans, est enlevé par des soldats soviétiques sous le commandement du professeur Irina Spalko et mené jusqu'à la Zone 51 où il lui est intimé de localiser un artéfact... qui se révèle être un cadavre alien. Indiana parvient cependant à s'enfuir, et, après avoir survécu à une explosion nucléaire, rencontre un jeune motard du nom de Mutt Williams. Ce dernier n'est autre que le fils de Marion Ravenwood, et lui révèle que sa mère ainsi que le professeur Oxley ont disparus. La clé semble être les recherches de ce derniers sur les mystérieux Crânes de Cristal, détenteurs d'immenses pouvoirs et avidement convoités par les soviétiques...



Année de sortie : 2008
Réalisateur : Steven Spielberg
Producteur : Frank Marshall
Scénariste : David Koepp
Compositeur : John Williams

Cet opus, de par son intrigue clairement orientée sur la Science-Fiction, rompt de manière radicale avec les précédents.

Les films précédents :
Premier Opus : Indiana Jones et les Aventuriers de l'Arche Perdue
Second Opus : Indiana Jones et le Temple Maudit
Troisième Opus : Indiana Jones et la Dernière Croisade



Docteur Henry "Indiana" Jones Jr. - Harrison Ford
Irina Spalko - Cate Blanchett
Marion Ravenwood - Karen Allen
Mutt Williams - Shia LaBeouf
"Mac" George Michale - Ray Winstone
Professeur Oxley - John Hurt
Doyen Charles Stanforth - Jim Broadbent
Dovchenko - Igor JiJikine
un Agent Russe - Dimitri Diatchenko
Un Agent Russe - Ilia Volok
Un Soldat Russe - Emmanuel Todorov
Un Soldat Russe - Pavel Lychnikoff
Un Soldat Russe - Andrew Divoff
Un Soldat Russe - Veniamin Manzyuk
le Général Ross - Alan Dale
Taylor - Joel Stoffer
Smith - Neil Flynn
Le Pasteur - VJ Foster
Etudiant à la Bibliothèque - Chet Hanks
Un Facteur - Brian Knutson
Un Facteur - Dean L. Grimes
Slugger - Sasha Spielberg
Serveuse - Nicole Luther
Fille à la Cafétéria - Sophia Stewart
Un Etudiant Chahuteur - Christopher Todd
Un Etudiant Chahuteur - Dennis Nusbaum
Un Ado - T. Ryan Mooney
Une Ado - Audi Resendez
Une Ado - Helena Barrett
Détenu Bavard - Carlos Linares
Détenu hurlant - Gustavo Hernandez
Infirmière du sanatorium - Maria Luisa Minelli
Un Guerrier du Cimetière - Nito Larioza
Un Guerrier du Cimetière - Ernie Reyes Jr.
Combattant dans la Caverne - John Valera
PM au Poste de Garde - Kevin Collins (II)
Sergent de la PM - Robert Baker






Dernière édition par Mat Vador le Lun 16 Nov 2009 - 10:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skay-39
The Vortex Guy


Nombre de messages : 4190
Masculin Age : 27
Localisation : TARDIS 39th room (blit), on Moya third level, in orbit around Abydos (Kaliam galaxy)

MessageSujet: Re: Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal   Sam 31 Mai 2008 - 22:13

Opinion mitigé sur ce film.

En tant que film d'action, très bon. Ou bon, en tout cas. Ce qui, au milieu du raz-de-marée de médiocres navets qui affluent dans nos salles obscures, est déjà un bon point. En revanche, en tant que quatrième opus de la saga au deux tiers grandiose des Indiana Jones... Décevant. Sur beaucoup de points.

Pour reprendre mat :
mat vador a écrit:
Certaines choses m'ont saoulées:
-le mariage à la fin.
-le syndrome Revanche des Siths dans les cascades, davantage spectaculaires et moins crédibles.
-un peu simplet, le traitement de l'explosion atomique avec le frigo et la décontamination.
Je dirais même plus : des cascades parfois totalement extravagantes, aussi bien au niveau de l'action en elle-même qu'à celui de la réaction des personnages, qui semblent trouver normal se slalomer entre les balles.


mat vador a écrit:
Contre toute attente, Spileberg fait donc de cet Indy 4 un cousin de son film "Rencontre du troisième type" et de sa mini-série "Taken".
mat vador a écrit:
j'avoue avoir eu zéro problème avec le fond à la "Rencontre du troisième type"... même si je conçois bien l'agacement de certains.
Contre toute attente aussi, ce n'est pas cet aspect du film qui m'a le plus dérangé. Je veux dire, heureusement, on essaye pas de faire de cet aspect une révélation finale ; ça, je l'aurais très, très mal prit. Non, dès le départ, les choses sont claires : les russes courent après le cadavre d'un alien, celui de Rozwell qui plus est.
Ceci étant donné, on garde les ingrédient des films précédents : une nation pour ennemi, une guerre en toile de fond, des références archéologiques, des énigmes... La nature du crane, en fait, importe peu dans l'histoire. C'est peut-être la raison pour laquelle je la tolère sans trop de difficulté.

mat vador a écrit:
Au visionnage du 4, on se demande si les reliques divines des premiers n'étaient pas en fait des artefacts venus d'autres mondes, et Kali un monstre interdimensionnel...
Il est vrai qu'on a du mal à faire coexister les deux univers. Que je verse totalement dans la SF ou que je tente de me raccrocher au fantastique, l'explication ne me satisfait jamais tout à fait.

_________________

________________
« My name is Skay-39, an administrator… An enthusiasm wave hit and I got shot through a link... Now I'm lost in some distant part of the webniverse on a forum – a crazy forum – full of strange, geek life-forms… Help me… Listen, please. Is there anybody out there who can read me ? I'm being tyrannized by an insane fondator… doing everything I can… I'm just looking for a real life. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artheval_Pe
Chief of Spatial Operations
Chief of Spatial Operations


Nombre de messages : 2228
Masculin Age : 25
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal   Mar 3 Juin 2008 - 22:33

J'ai été voir ce quatrième opus il y a peu, et j'en sors avec globalement une opinion assez mitigée. Le problème : Cet Indiana Jones est trop spectaculaire et oublie parfois un peu le scénario.

Cet aspect, qui est caractéristique de la plupart des films d'actions aujourd'hui ne m'avais par exemple pas gêné dans Pirates des Caraïbes, qui était une franchise très orientée spectacle dès le départ, mais m'a perturbé dans cet Indiana Jones. Aux quêtes halletantes, tortueuses, énigmatiques et passionnante succède une aventure un peu confuse. D'abord, le scénario m'a un peu perdu en route. C'est du moins ce qu'il m'a semblé car tout me paraissait un peu trop simple. Et je crois que celà est du au fait que les scènes d'exploration, de discussions, d'énigmes, de réflexion sont très courtes, très succintes, très simples et très rapides, et immédiatement interrompues par une scène d'action. Ce film m'a donné l'impression d'avoir le rythme d'un jeu vidéo. C'est à dire de l'action spectaculaire ponctuée par des parties plus longues pour éviter de fatiguer le spectateur. Hors, personnellement, sous un tel déluge d'action, j'ai été fatigué par le mouvement permanent.
Les acteurs m'ont semblé jouer juste. Ford parfait en Jones vieillit, LaBeouf très crédible en jeune rocker gominé et Blanchett très convainquante en méchante caricaturale. Concernant les méchants, justement, le passage des nazis aux soviétiques était risqué, et je dirais qu'il a été fait avec retenue. De la barbarie sauvage et acharnée des nazis succèdent des soviétiques plus pragmatiques et idéalistes, même si l'acharnement se retrouve au rendez-vous pour alimenter les combats des nécessaires scènes d'action. La transition est également adoucie par l'exposition au début du film d'un Jones se retrouvant victime d'un reste de Maccarthisme.
La forme du scénario, au delà du rythme et de la pauvreté de l'intrigue principale est elle plutôt réussie, avec une légèreté de ton bienvenue et des dialogues plutôt réussis (mais trop courts malheureusement). Le choix du sujet était étrange, mais je cette réminescence des précédents films de Spieberg savoureuse. La saga avait souvent fait dans le farfelu, elle ne fait là qu'ouvrir une porte différente.
En revanche, les cascades, même si elles sont pour la plupart totalement irréalistes, mais restent ainsi dans le ton des précédents opus (je me souviens particulièrement de Jones abattant une rangée de soldats allemands en ligne avec une seule balle d'un Lüger) sont je pense trop nombreuses.
On dirait que Spielberg (ou Lucas), frustré de n'avoir peut-être pas inclu tous les éléments spectaculaires désirés dans leurs précédents films se rattrapent maintenant en compensant. C'était particulièrement palpable dans l'épisode III de Star Wars, ça l'est encore plus dans cet opus d'Indiana Jones. Autant certaines scènes sont de bon ton et pourraient bien devenir cultes, autant la surenchère tue l'action. Il y a tout simplement trop d'action trop rapidement à l'écran en même temps. Les poursuites semblent être le maître mot de ce film, qui en fait définitivement bien trop.

Dans les moments qui, je pense, resteront cultes :
-La scène de l'explosion nucléaire avec le réfrigérateur. Tellement absurde, simple, spectaculaire et drôle à la fois. C'est bien sûr impossible. Mais le contraste entre le réalisme de l'image et de la situation, et ce qui arrive au personnage est à tel point immense que c'en est pour moi comique.
-Le plan dans lequel Jones renvoie sa fléchette à l'Indien. Innatendu.
-La bagarre dans le bar : cliché et authentique à la fois.
-Le tir du RPG-7 et son "bouche-toi les oreilles"

Du reste, je suis resté époustouflé par la réalisation technique du coté des effets visuels. Pablo Helman et son équipe ont réalisé, je pense, un travail magnifique sur tous les plans. A la fois dans le réalisme de l'environnnement de jungle, quelque chose d'assez difficile à réaliser en 3d, mais aussi dans celui de l'explosion nucléaire. (Exactement les mêmes images que celles prises lors des essais, mais avec une meilleure qualité et plus de détail), et enfin, la scène finale dans la jungle, dans laquelle un nombre incroyable de particules sont affichées à l'écran, performance encore plus surprenante ensuite par l'entrée de l'eau.


Bref, un film à la réalisation sans défaut, mais manquant de profondeur, de rebondissements et d'énigmes, et au rythme complètement aberrant. J'attends avec impatience la sortie DVD pour une éventuelle version longue, avec, je l'espère, un meilleur équilibre entre action, dialogues, exploration et énigmes.

_________________
Stargate Earthling Fleet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gamers.fr
Mat
Le Pharaon
Le Pharaon


Nombre de messages : 5127
Masculin Age : 26
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal   Lun 16 Nov 2009 - 10:14

Choisir les crânes de cristal pour ce film attendu au tournant depuis vingt ans, et les mêler aux pistes de Nazca et au crash de Roswell, c'était gonflé et ça assurait d'emblée que le film se ferait descendre. Il faut dire que les origines de l'histoire du crâne remontent à des canulars du XIXème siècle, et il s'agit autant d'un mythe ancien qu'une momie de chimpanzé accrochée à une queue de poisson pour figurer une sirène dans une foire aux monstres... de la légende urbaine, si j'ose dire.

Contre toute attente, Spielberg fait donc de cet Indy 4 un cousin de son film "Rencontre du troisième type" et de sa mini-série "Taken". Le design des Gris est d'ailleurs outrageusement simple, car même s'il n'est pas "petit" c'est effectivement un Gris, comme je viens de l'indiquer.^^

En ce qui me concerne, le film est divertissent, mais la rupture est certaine: autant l'arche d'alliance, les rubis et le graal étaient présentés comme d'authentiques reliques divines ou magiques, autant Indiana Jones 4 changé d'optique et exclue ces anciens registres... fini les dieux et les sorts, voici venue l'hyper-science...
Au visionnage du 4, on se demande même si les reliques divines des premiers n'étaient pas en fait des artefacts technologiques venus d'autres mondes, et Kali un monstre interdimensionnel... car il semble difficile de lier les deux conceptions : pouvoir de dieu et un pouvoir alien similaire...

Indy 4 semblerait presque entrer dans la continuité de... Rencontre du troisième type, du même réalisateur...

Certaines choses en vrac qui m'ont saoulées:
-le mariage à la fin.
-le syndrome Revanche des Siths dans les cascades, davantage spectaculaires et moins crédibles.
-un peu simplet, le traitement de l'explosion atomique avec le frigo et la décontamination.
-humour American Pie du style : les branches dans les couilles.
-Spalko qui est ridicule dans la scène de la "lecture" de l'esprit d'Indy.

Mais j'avoue avoir eu zéro problème avec le fond à la "Rencontre du troisième type" en lui-même... même si je conçois bien l'agacement de certains.

En ce qui me concerne, un film efficace mais trop vendu à un certain public (humour con, affrontements de 3 heures en sautant d'autos en autos...) et assurément un ovni (ha ha, je demeure désopilant) vis-à-vis de la trilogie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Indiana Jones et le royaume du crane de crystal
» Indiana Jones et le royaume du crane de cristal
» Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal!
» [Lucasfilm] Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal (2008)
» Indiana Jones 4 : coffret avec Crâne de Crystal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Multivers :: .:: Les fictions en particulier, classées par genre, par style ou par thème ::. :: Divers & Inclassable :: Les oeuvres : cinéma, télévision, web, jeu vidéo, bande originale...-
Sauter vers: